Gare de Renens


Gare de Renens
Renens
Métro de la ligne M1 en gare de Renens
Métro de la ligne M1 en gare de Renens
Localisation
Pays Suisse
Ville Renens
Coordonnées géographiques 46° 32′ 13″ N 6° 34′ 44″ E / 46.537026, 6.57892146° 32′ 13″ N 6° 34′ 44″ E / 46.537026, 6.578921  
Gestion et exploitation
Exploitant Cie Ouest-Suisse (1855- ?)
Cie Suisse-Occidentale (? - 1890)
Cie du Jura-Simplon (1890- 1903)
CFF (1903)
Caractéristiques
Voies 8
Quais 5
Altitude 413 m
Historique
Mise en service 1855 halte première ligne
1876 gare de triage
1877 bâtiment voyageurs
1903 bâtiment voyageurs actuel
1991 terminus TSOL

La gare de Renens est une gare ferroviaire régionale suisse, située en Suisse Romande, sur le territoire de la commune de Renens, dans le canton de Vaud. Elle est desservie[1] par des trains des Chemins de fer fédéraux suisses (CFF) et la ligne M1 (dite aussi TSOL[2]) du métro de Lausanne.

Le site de la gare de Renens, situé en confluence de quatre communes (Chavannes-près-Renens, Crissier, Écublens et Renens) est un important nœud ferroviaire au centre d'un grand projet de modernisation et développement d'un réseau de transport en commun public[3].

Sommaire

Histoire

La Compagnie de l'Ouest-Suisse met en service[4] la ligne Bussigny − Renens − Morges le 1er juillet 1855, la ligne Lausanne − Renens[1], le 5 mai 1856. Les 64 kilomètres de la ligne Genève − Lausanne sont ouverts à la circulation ferroviaire[1] le 8 août 1856.

En 1865, la Compagnie possède 146 kilomètres de lignes[5], dont Morges − Lausanne − Renens (8 km) et Renens − Yverdun, ou Yverdon[6], (38 km). Le 14 avril 1868, la locomotive « Vautour », en tête du train n°11, s'arrête 12 minutes au disque de Renens, car le train a pris du retard du fait d'un fort vent. Le tribunal relaxe la Compagnie de l'Ouest-Suisse de l'amende, du fait que la ligne de Genève à Lausanne est toujours à une seule voie entre Renens et la gare de Lausanne, où le train arrive avec 23 minutes de retard[7].

Bâtiment voyageur de 1877 encore existant aujourd'hui.

La Compagnie des chemins de fer de la Suisse-Occidentale, met en service, le 1er juillet 1876, une importante gare de triage[8].

Les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), créés en 1903 lors de la nationalisation des principales compagnies, procèdent en 1925 à la mise en service[1] de l'électrification de la ligne de Genève à Lausanne par sections. La première de Lausanne à Renens le 1er février 1925, et la deuxième entre Genève et Renens le 25 décembre 1925.

Dans la nuit du 11 au 12 juin 1940, la gare de Renens est bombardée par des bombardiers anglais de retour d'une mission sur les usines Fiat de Turin. L'attaque, qui fait deux morts et huit blessés, est due à une erreur de navigation des équipages (d'autres bombes tombent cette même nuit sur Genève)[9],[10]

Passage d'un train à vapeur le 16 novembre 2008.

En 1991, la gare de Renens devient le terminus du tramway du sud-ouest lausannois (TSOL)[11], mis en service[1] le 2 juin 1991. Lors du 150e anniversaire de la ligne Lausanne − Genève, le 16 novembre 2008, un train à vapeur parcourt la ligne (voir ci-contre photo du train en gare de Renens).

Service voyageurs

Desserte

Les principales lignes y circulent[12].

RER

Ou également REV pour Réseau Express Vaudois

  • S1 Yverdon - Lausanne - Villeneuve
  • S2 Vallorbe - Lausanne - Palézieux
  • S3 Allaman - Lausanne - Villeneuve
  • S4 Morges - Lausanne - Palézieux
  • S11 Yverdon-les-Bains – Lausanne

Projets

En 2010 a lieu la consultation publique pour la concession[13] d'une ligne de tramway de Lausanne-Flon à la gare de Renens. l'enquête publique de ce projet doit intervenir en 2011.

Notes et références

  1. a, b, c, d et e Site Christophe Lachenal, gare CFF et TSOL de Renens, lire en ligne (consultée le 25 mai 2010).
  2. TSOL = Tramway du Sud-Ouest lausannois
  3. Site Ouest-Lausannois, Schéma directeur - SDOL : secteur Gare de Renens lire en ligne (consulté le 22 mai 2010)
  4. Site de Christophe Lachenal, gare CFF et BAM de Morges, histoire lire en ligne (consulté le 21 mai 2010).
  5. Adolphe Joanne, Itinéraire descriptif et historique de la Suisse : du Mont-Blanc, de la Vallée de Chamonix et des Vallées du Piémont, Libr. de L. Hachette et Cie., 1865, p. XXVII lire en ligne (consulté le 21 mai 2010).
  6. Différentes dénominations : Yverdun ou Yverdon (en langue allemande Ifferten), Yverdon-les-bains depuis 1981
  7. Journal des tribunaux vaudois, revue de jurisprudence de la Suisse Romande, n° 29 du samedi 29 juillet 1868, dans journal des tribunaux vaudois et revue judiciaire, Imprimerie Charles Pache, 1868, p. 474 lire en ligne (consulté le 21 mai 2010)
  8. Site officiel de Renens, Historique : « la Compagnie des chemins de fer de la Suisse-Occidentale décida de créer une grande gare de triage à Renens. La nouvelle gare fut ouverte au service le 1er juillet 1876 » lire en ligne (consulté le 21 mai 2010).
  9. Fabienne Regard, Laurent Neury, Mémoire d'une Suisse en guerre : la vie malgré tout (1939-1945), Cabedita, 2002, p24
  10. Pionnair GE, « Genève bombardée par erreur par des appareils A.W. Whitley britanniques (1940) »
  11. Site dictionnaire historique de la Suisse, Renens (VD) lire en ligne (consulté le 22 mai 2010).
  12. Site École polytechnique fédérale de Lausanne, Développement durable : Renens CFF la gare de Renens est régulièrement desservie par de nombreuses lignes lire en ligne (consulté le 21 mai 2010)
  13. Site 20 minutes Suisse, Tram Renens-Lausanne : la demande de concession mise en consultation, article du 18 mai 2010 lire en ligne (consulté le 22 mai 2010).

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Gare de Renens de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Renens —  Pour l’article homophone, voir Renan. Renens Vue de Renens, au crépuscule et en direction du sud ouest …   Wikipédia en Français

  • Gare Cornavin — Gare de Genève Cornavin Genève Cornavin Fronton de la gare de Cornavin Localisation Pays Suisse Ville Genève Gestion et exploitation …   Wikipédia en Français

  • Gare de Cornavin — Gare de Genève Cornavin Genève Cornavin Fronton de la gare de Cornavin Localisation Pays Suisse Ville Genève Gestion et exploitation …   Wikipédia en Français

  • Gare de Cornavin — Haupteingang des Gare de Cornavin Daten Betriebsart …   Deutsch Wikipedia

  • Gare Cornavin — Gare de Cornavin Haupteingang des Gare de Cornavin Bahnhofsdaten Art …   Deutsch Wikipedia

  • Gare de Lausanne — Lausanne CFF Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare de Lausanne-Flon — Article principal : Chemin de fer Lausanne Échallens Bercher. Article principal : Transports publics de la région lausannoise. Lausanne Flon Toit de la partie LEB de la gare …   Wikipédia en Français

  • Gare de Genève-Cornavin — Genève Cornavin Fronton de la gare de Cornavin Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare de Sébeillon — Lausanne­Sébeillon Localisation Pays  Suisse Ville Lausanne Quartier …   Wikipédia en Français

  • Gare Suisse — Liste des gares de Suisse Cet article liste de façon non exhaustive les gares ferroviaires situées en Suisse. Gare de Genève Carnavin Gares du Valais …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.