Frères Sérapion (Berlin)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sérapion.
Autoportrait d'E.T.A. Hoffmann.

Les Frères Sérapion (Die Serapionsbrüder) sont un cercle d'amis berlinois d'Ernst Theodor Amadeus Hoffmann (1776–1822), à l'époque romantique.

Sommaire

Les Frères Séraphin

En septembre 1814, Hoffmann quitte Dresde pour s'installer à Berlin, où il obtient une charge de fonctionnaire du royaume de Prusse. Le 12 octobre[1], il fonde avec Adelbert von Chamisso, Julius Eduard Hitzig et Karl Wilhelm Salice-Contessa[2] un cercle d'écrivains qui se réunit régulièrement pour lire et discuter de littérature. Ce cercle prend, dit-on, le nom (Serafino da Montegranaro) qui figurait jour-là sur le calendrier : « frères Séraphin »[1]. Il se réunit chez Hoffmann, Contessa ou hitzig, mais aussi dans les tavernes Manderlee, sur l'Unter den Linden, et Lutter & Wegener[2].

En juin 1815, Chamisso est adjoint, comme naturaliste, à l'expédition entreprise, sous les auspices du chancelier russe Roumiantsev, pour l'exploration des mers du Nord. À bord du trois mâts Rurik, il fait un voyage d'exploration autour du monde[3]. Après son départ, le groupe se dissout progressivement.

Les Frères Sérapion

Schlemihl voyage au Pôle Nord. Caricature d'Hoffmann sur le voyage d'exploration de son ami Adelbert von Chamissos en 1816.

Le 13 novembre 1818, l'éditeur d'Hoffmann lui remet une confortable avance pour la publication d'un recueil de plusieurs volumes de nouvelles et de contes. Pour célébrer cet évènement heureux, qui met fin à une période impécunieuse, l'auteur invite ses amis des anciens « Frères Seraphin » à son domicile le lendemain, pour faire revivre le groupe littéraire, d'autant que Chamisso vient de rentrer de son voyage. L'épouse d'Hoffmann prend le calendrier. Ce jour-là est fêté Sérapion. Aussi décide-ton de rebaptiser le cercle les « Frères Sérapion »[1]. Il se peut aussi ce nom rende hommage à l'ermite du même nom qui, persuadé d'être la réincarnation du saint, vit alors dans une forêt proche de Bamberg[3].

Les Frères de Sérapion comprennent les membres suivants :

D'autres ont participé de temps à autre aux rencontres du groupe, en tant qu'invités.

Le titre du recueil

Portrait d'Adelbert von Chamisso (Œuvres de Chamisso, cinquième édition augmentée, tome 1, Berlin, Weidmannsche Buchhandlung, 1864).

En février 1818, l'éditeur berlinois Georg Reimer offre à Hoffmann de publier un recueil de contes et nouvelles déjà parus mais éparpillés. Hoffmann suggère de donner de l'unité à cet ensemble disparate de textes en les présentant dans un encadrement fictif de lectures et de conversations entre un groupe d'amis à la manière du Phantastus de Ludwig Tieck[4] et du Décaméron de Boccace (bien qu'Hoffmann ne le cite pas). Il envisage également de l'intituler Les Frères de Séraphin. Recueil de Nouvelles et contes, d'après le nom de l'ancien groupe littéraire. Quand le groupe est reconstitué, cependant, Hoffmann retire le sous-titre et appelle simplement le recueil Les Frères de Sérapion[5].

Lors de huit rencontres, un groupe d'amis — Ottmar, Théodore, Lothaire, Cyprien, Vincent, et Sylvestre — présente, dans un encadrement narratif fictif, vingt-huit histoires, dont dix-neuf ont un titre, qu'il commente afin de déterminer leur qualité et s'ils adhèrent ou non à un certain « principe de Sérapion » qui se précise, aux yeux du lecteur, avec la progression du récit. On a tenté de déterminer, particulièrement dans les anciennes études savantes, si les personnes réelles qui pouvaient se cacher derrière les personnages[6]. Par exemple, Ottmar, Théodore, Sylvestre et Vincent seraient respectivement Hitzig, Hoffmann, Contessa et Koreff. En fait, tous les narrateurs correspondent à Hoffmann lui-même[7].

Notes et références

  1. a, b et c Judit Bartha et Jon Bartley Stewart (dir.), Kierkegaard and His German Contemporaries: Literature and aesthetics, Ashgate Publishing, Ltd., 2008, 322 p. [lire en ligne], « E.T.A. Hoffmann : A Source for Kierkegaard's Conceptions », p. 130 
  2. a, b, c et d Hilda Meldrum Brown, E.T.A. Hoffmann and the Serapiontic principle: critique and creativity, Camden House, 2006, 211 p. [lire en ligne], p. 120 
  3. a et b Philippe Boyer, Le Romantisme allemand, MA Editions, 1985, 269 p., p. 122 
  4. D. Kremer, E.T.A. Hoffmann. Erzählungen und Romane, Berlin, Erich Schmidt Verlag, 1999 (ISBN 3-503-04932-0), p. 164 
  5. W. Segebrecht, H. Steinecke (dir.) et W. Segebrecht (dir.), E.T.A. Hoffmann. Sämtliche Werke in sechs Bänden, vol. 4, Berlin, Deutscher Klassiker Verlag, 2001 (ISBN 3-618-60880-2), p. 1213 
  6. G. Ellinger (éd.), E.T.A. Hoffmanns Werke, vol. 5, Berlin & Leipzig, Deutsches Verlagshaus Bong & Co., 1925, p. 40 
  7. W. Steinecke (1997), p. 115.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Frères Sérapion (Berlin) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sérapion — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sérapion est un nom propre qui peut désigner : Sommaire 1 Prénom et patronyme 2 …   Wikipédia en Français

  • Ernst Theodor Amadeus Hoffmann — Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Clemens Brentano — Pour les articles homonymes, voir Brentano. Clemens Brentano Nom de naissance Clemens …   Wikipédia en Français

  • E.T.A. Hoffmann — Ernst Theodor Amadeus Hoffmann Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Ernst Theodor Amadeus Hoffman — Ernst Theodor Amadeus Hoffmann Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Ernst Theodor Wilhelm — Ernst Theodor Amadeus Hoffmann Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann — Ernst Theodor Amadeus Hoffmann Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • Ersnt Theodor Amadeus Hoffman — Ernst Theodor Amadeus Hoffmann Pour les articles homonymes, voir Hoffmann. Ernst Theodor Amadeus Hoffmann …   Wikipédia en Français

  • David Ferdinand Koreff — (dessin de Wilhelm Hensel). David Ferdinand Koreff (Johannès Ferdinand Koreff après son baptême en 1816) est un médecin et écrivain allemand né le 1er février 1783 à Breslau et décédé le 1 …   Wikipédia en Français

  • HOFFMANN (E. T. A.) — Ernst Theodor Wilhelm Hoffmann, musicien, écrivain et poète allemand qui, par amour de la musique et de Mozart, prit le troisième prénom d’Amadeus, fut peut être poète parce qu’il était mauvais fonctionnaire, contrairement à l’affirmation de son… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.