François Crucy


François Crucy

Journaliste, puis militant socialiste et haut-fonctionnaire du gouvernement de Front populaire, avant de s'engager dans la résistance, François Crucy (1875-1958), pseudonyme de Maurice Rousselot[1], fut à la Libération le deuxième PDG de l'Agence France-Presse. Sur les neuf premiers dirigeants de l'AFP qui se succèdent de 1945 à 195, François Crucy est le seul qui n'est pas un ancien de l'agence d'information Havas[2].

Comme son prédécesseur Martial Bourgeon, il devra quitter l'AFP après un bref séjour en raison d'inimités politiques. Son départ de l'AFP, où lui succède en 1945 Maurice Nègre, l'amène à devenir rédacteur en chef du quotidien socialiste varois République, aujourd'hui disparu.

Fils d’un banquier, François Crucy débuta à la fin du XIXe siècle à l'Aurore de Georges Clemenceau, avant de passer à L’Humanité au printemps 1919, cinq ans après la mort de Jean Jaurès. Il couvrit en tant que journaliste le congrès de Tours, lieu historique de la scission entre socialistes et communistes, pour en faire un compte rendu dans l’hebdomadaire Floréal.

François Crucy entra ensuite à L’Œuvre et au Petit Parisien, tout en, collaborant à l’École libératrice, périodique du Syndicat des instituteurs, assurant la chronique de livres en 1936-1937 et au journal socialiste Le Populaire ou à la revue Europe.

A partir de là, militant socialiste déterminé, François Crucy fut membre du cabinet du premier gouvernement Léon Blum au moment du Front populaire comme chef du service de l’information de la présidence du Conseil (juin 1936 à décembre 1937). Nommé directeur général de l’Agence radio, y fit entrer Pierre Brossolette. Plus tard, en opposition avec la politique de Georges Bonnet, ils quittèrent l’Agence radio le 31 décembre 1938[3].

Au printemps 1941, Crucy traversa clandestinement la ligne de démarcation et entreprit dans le Var la diffusion de journaux clandestins avec Jean Charlot, bientôt rejoint par André Philip. Pierre Brossolette l'appela dans le réseau Phratrie. Il participa aussi au sous-réseau Tartane-Massena (pseudonyme Lamartine). Tout en poursuivant son action dans son réseau jusqu’au début 1944, il fut désigné pour prendre la direction générale de l’Agence française d’information, chargée de succéder à l’agence Havas.

Ouvrages publiés

Références

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article François Crucy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Famille Crucy — La famille Crucy est une famille nantaise, issue d’un artisan charpentier venu de la région de Lyon, qui a joué un rôle notable dans la vie économique, politique et culturelle de Nantes à la fin du XVIIIe siècle et au début du… …   Wikipédia en Français

  • Mathurin Crucy — Présentation Naissance 2 février 1749 Nantes Décès 7 novembre 1826 (à 77 ans) Chantenay sur Loire Nationalité Français Activité(s) …   Wikipédia en Français

  • Julien-François Douillard — Julien François Douillard, né le 20 mars 1757[1] et mort le 10 mai 1833 à Nantes[2], est un architecte et un homme politique français, maire de Nantes de 1797 à 1798. Il est le père des architectes Constant et Louis Prudent Douillard. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • Mathurin Crucy — Théâtre Graslin, Nantes Mathurin Crucy (2 February 1749, Nantes 7 November 1826, Chantenay[1], near Nantes) was a French architect and urban planner, who conceived a major Neo Classical architectural programme for Nantes which deeply marked the… …   Wikipedia

  • Martial Bourgeon — Martial Bourgeon, dont le nom complet était Claude Martial Bourgeon, fut en 1944 le premier PDG de l Agence France Presse (AFP), dont le bâtiment fut le premier à tomber aux mains d un groupe de résistants lors de la Libération de Paris. Il… …   Wikipédia en Français

  • Léontine Lippmann — (1844 1910), also known by her married name of Madame Arman or Madame Arman de Caillavet was the muse of Anatole France and the hostess of a highly fashionable literary salon during the French Third Republic.LifeBorn into a Jewish family as a… …   Wikipedia

  • Agence France-Presse — Pour les articles homonymes, voir AFP (homonymie). Logo de Agence France Presse Création …   Wikipédia en Français

  • Agence France-presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français

  • Agence France Presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français

  • Agence France presse — Pour les articles homonymes, voir AFP. Logo de Agence France Presse Créa …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.