Elio Morpurgo

Page d'aide sur les redirections Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Morpurgo.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Elia Morpurgo.
Le baron Elio Morpurgo, député, vu par Failutti.

Elio Morpurgo, né à Udine le 10 octobre 1858, présumé mort le 29 mars 1944[1], est un financier et homme politique italien.

Président de banques, maire d'Udine, il est député libéral, cinq fois réélu. Il est sous-secrétaire d'État à plusieurs reprises de 1906 à 1919, puis sénateur pendant vingt-quatre ans. Il est mort en déportation.

Sommaire

Biographie

Fils d'Abramo (Abraham) Morpurgo et de Caterina ou Carolina Luzzatto, petit-fils de Salomone Morpurgo, Elio est issu de la famille des Morpurgo qui est titrée baron en 1867. Le titre lui est confirmé en 1909[2].

Il fait des études de comptabilité à l'institut technique d'Udine.

Banquier

Après ses études, Elio Morpurgo entre dans les affaires familiales, essentiellement dans la banque, à Udine, à Gorizia et à Trieste.

Il occupe des responsabilités à la chambre de commerce d'Udine, où il est conseiller en 1890. Il en est le vice-président de 1899 à 1900, et en devient le président de 1901 à 1917, et de 1919 à 1924. Il en est ensuite commissaire gouverneur de 1924 à 1926. Commissaire gouverneur de la chambre de commerce de Gorizia en 1926, il revient ensuite à celle d'Udine où il est commissaire gouverneur extraordinaire de 1926 à 1927, puis de nouveau vice-président de 1927 à 1937[2].

Elio Morpurgo devient président de plusieurs banques et instituts financiers. Il préside la Banca cooperativa di Udine, et préside aussi la Banca di Udine, de 1903 à 1938. Il est en même temps président de l'Istituto di liquidazioni de 1926 à 1931[2].

Dans le domaine culturel, il est président de la section d'Udine de la Société Dante Alighieri de 1910 à 1932, et membre de la Société géographique italienne[2].

Maire, député

Elio Morpurgo devient conseiller municipal d'Udine en 1884 et de Padoue, puis assesseur municipal d'Udine en 1885. Il est ensuite maire d'Udine de 1889 à 1894[2].

Il est ensuite élu député pour six législatures, de 1895 à 1919. Élu la première fois le 26 mai 1895, il est réélu en 1897. Il siège dans le groupe des libéraux modérés. Il est encore réélu en 1900, en 1904, en 1909 et en 1913[2].

Membre du gouvernement

Morpurgo est nommé sous-secrétaire d'État au Ministère de la Poste et du télégraphe, du 15 février au 1er juin 1906, puis du 8 au 31 mars 1910. Il est plus tard sous-secrétaire d'État au Ministère de l'Industrie, du Commerce et du travail, du 22 juin 1916 au 29 octobre 1917, et du 1er novembre 1917 au 18 janvier 1919[2].

Sénateur

En 1920 il est nommé sénateur du royaume d'Italie. Il y siège dans plusieurs commissions, dont celle des finances[2].

Adhésion au fascisme, arrestation et décès

Morpurgo adhère au fascisme et bénéficie d'un statut privilégié. Malgré ce statut et malgré son âge, il est arrêté le 29 mars 1944 alors qu'il était hospitalisé.

Envoyé d'abord au camp de concentration de Risiera di San Sabba, Elio Morpurgo est envoyé ensuite vers Auschwitz et meurt pendant le trajet en train. La date précise de son décès n'est pas connue[1] ; son corps, jeté du train, n'a pas été retrouvé[3].

Il est cependant déféré en août 1944 devant la Cour de justice contre le fascisme, qui rend une ordonnance de non-lieu, pour cause de décès.

Hommages

Distinctions

Commémorations

  • Commémoration en 1948, avec discours du maire d'Udine Giovanni Cosattini[3].

Sources

Notes et références

  1. a et b En 1952, le tribunal d'Udine l'a déclaré présumé mort à la date du jour de son arrestation.
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Sénat de la République, site officiel senato.it, « Morpurgo Elio ».
  3. a et b Valerio Marchi, (it) « Verso Auschwitz: la tragica fine del senatore Elio Morpurgo », dans le Messaggero Veneto, 26 janvier 2011 [lire en ligne].

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Elio Morpurgo de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Morpurgo — Cette page explique l histoire ou répertorie les différents membres de la famille Morpurgo. Morpurgo est le nom d une famille juive austro italienne, originaire de Maribor en Styrie, alors appelée Marburg (Marburgo en italien), d où vient leur… …   Wikipédia en Français

  • MORPURGO — MORPURGOa, North Italian family of Austrian origin. Its earliest known member was Israel b. Pethahiah isserlein (1390–1460), who settled in Marburg, Styria, and became known also as R. Israel Marburg. In 1624 members of the Marburger or Marpurger …   Encyclopedia of Judaism

  • Elia Morpurgo — Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Morpurgo.  Ne doit pas être confondu avec Elio Morpurgo …   Wikipédia en Français

  • List of West European Jews — Apart from France, established Jewish populations exist in the Netherlands, Belgium, Germany, Italy and Switzerland. With the original medieval populations wiped out by the Black Death and the pogroms that followed it, the current Dutch and… …   Wikipedia

  • literature — /lit euhr euh cheuhr, choor , li treuh /, n. 1. writings in which expression and form, in connection with ideas of permanent and universal interest, are characteristic or essential features, as poetry, novels, history, biography, and essays. 2.… …   Universalium

  • ITALY — Jews have lived in Italy without interruption from the days of the Maccabees until the present, through a period of 21 centuries. Although they were never subjected to general expulsion, there were frequently partial ones. They often enjoyed good …   Encyclopedia of Judaism

  • Südbahnhotel — mit Schneeberg im Hintergrund Zufahrt Südbahnhotel …   Deutsch Wikipedia

  • Antonino Pagliaro — (* 1. Januar 1898 in Mistretta; † 6. Dezember 1973 in Mistretta) war ein italienischer Iranist, Gräzist, Linguist und Sprachphilosoph. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Werk 2 Werke (in Auswahl) 3 …   Deutsch Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.