Configuration absolue

R S configuration.png

En stéréochimie, la configuration absolue est l'arrangement spatial des atomes d'une molécule chirale ainsi que sa description stéréochimique[1] (par exemple, R, S…). En cristallographie, la configuration absolue est une notion importante dans la détermination de structures non centrosymmétriques.

Dès 1949, Johannes Martin Bijvoet a utilisé pour la première fois en diffraction de rayons X la diffusion anomale afin de déterminer la configuration absolue de molécules[2],[3]. Cette technique, qui est devenue la principale méthode de détermination de la configuration absolue, est appelée diffusion inélastique résonante de rayons X (en).

Avant la publication de Bijvoet, il n'était pas possible d'obtenir la configuration absolue de composés chiraux[4]. Par exemple, il a été longtemps supposé que le D-glycéraldéhyde (+) est l'énantiomère R. La configuration d'autres composés chiraux était alors déduite de celle du D-glycéraldéhyde par des séquences de réactions chimiques (voir figure ci-dessous). Le D-glycéraldéhyde (1) était relié à l'acide glycérique (-) par oxydation avec l'oxyde de mercure (2), qui lui-même était relié à l'isosérine (+) par oxydation avec l'acide nitrique (3), au bromide (4) et à l'acide lactique (-) par réduction avec le zinc (5). Comme ces transformations chimiques ne changent pas l'asymétrie de l'atome de carbone, cette séquence démontrait que l'acide lactique (-) était aussi un énantiomère R. Les travaux de Bijvoet[3] sur la configuration absolue d'un tartrate de sodium et rubidium (+) ont permis de montrer que la supposition pour le glycéraldéhyde (+) était correcte.

Relative absolute configuration.svg

Lorsque sa configuration absolue est connue, le stéréoisomère est nommé selon la nomenclature Cahn-Ingold-Prelog.

Notes et références

  1. (en) Absolute configuration sur IUPAC Gold Book, IUPAC. Consulté le 9 octobre 2011
  2. (en) Johannes Martin Bijvoet, « Phase determination in direct Fourier synthesis of crystal structures », dans Proc. K. Ned. Akad. Wet. B, vol. 52, 1949, p. 313-314 [texte intégral] 
  3. a et b (en) Johannes Martin Bijvoet, A.F. Peerdeman et A.J. van Bommel, « Determination of the Absolute Configuration of Optically Active Compounds by Means of X-Rays », dans Nature, vol. 168, 1951, p. 271-272 [lien DOI] 
  4. (en) Paula Y. Bruice, Organic Chemistry, Prentice Hall International, 2003, 4e éd. (ISBN 978-0131407480) 


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Configuration absolue de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Configuration — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Configuration », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Configuration (informatique)… …   Wikipédia en Français

  • STÉRÉOCHIMIE - Stéréochimie organique — On trouvera dans l’article chimie ORGANIQUE le principe des méthodes qui ont conduit à l’établissement des formules développées planes. On va montrer ici pourquoi ces formules planes sont encore insuffisantes. Désignant provisoirement par X, Y, Z …   Encyclopédie Universelle

  • Glycoside hydrolase — L alpha Amylase pancréatique 1HNY, une glycoside hydrolase Les Glycoside hydrolases (ou glycosidases) catalysent l hydrolyse de liaisons glycosidiques et libèrent au moins un composé osidique. Ce sont des enzymes extrêmement communes, dont les… …   Wikipédia en Français

  • Johannes Martin Bijvoet — (né le 23 janvier 1892 à Amsterdam et mort le 4 mars 1980 à Winterswijk) est un chimiste et cristallographe néerlandais qui travailla au laboratoire van t Hoff de l université d Utrecht. Il est connu pour avoir développé une méthode de… …   Wikipédia en Français

  • Chiralité (chimie) — Le concept de la chiralité existe également dans d autres domaines. Pour les articles homonymes, voir Chiralité. Les deux premières molécules sont l image dans un miroir l une de l autre. Si on tourne la pr …   Wikipédia en Français

  • Isomérie — Différents types d isomères. En chimie organique, on parle d isomérie lorsque deux molécules possèdent la même formule brute mais ont des formules semi développées ou des formules développées différentes. Ces molécules, appelées isomères, ont des …   Wikipédia en Français

  • Asymétrie moléculaire — Chiralité (chimie) Le concept de la chiralité existe également dans d autres domaines. Pour les articles homonymes, voir Chiralité. Les deux premières molécule …   Wikipédia en Français

  • Chiralite (chimie) — Chiralité (chimie) Le concept de la chiralité existe également dans d autres domaines. Pour les articles homonymes, voir Chiralité. Les deux premières molécule …   Wikipédia en Français

  • Molécule chirale — Chiralité (chimie) Le concept de la chiralité existe également dans d autres domaines. Pour les articles homonymes, voir Chiralité. Les deux premières molécule …   Wikipédia en Français

  • Détermination d'une structure cristalline — La détermination d une structure cristalline consiste, de manière générale, à déterminer, pour un cristal de structure inconnue, les paramètres de sa maille conventionnelle, son réseau de Bravais, son groupe d espace et la position des atomes… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.