Chapelle de l'Oratoire


Chapelle de l'Oratoire
Chapelle de l'Oratoire
Image illustrative de l'article Chapelle de l'Oratoire
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Rattaché à Archevêché d'Avignon
Début de la construction 1731
Fin des travaux 1749
Protection 1912
Géographie
Pays Drapeau de France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Ville Avignon
Coordonnées 43° 56′ 56″ N 4° 48′ 12″ E / 43.948864, 4.80324643° 56′ 56″ Nord
       4° 48′ 12″ Est
/ 43.948864, 4.803246
  

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Chapelle de l'Oratoire

La Chapelle de l'Oratoire d'Avignon est située dans la rue Joseph Vernet. Cet édifice du XVIIIe siècle fut commencé en 1713, repris en 1730 pour être finalement achevé en 1749. Il est classé monument historique depuis 1912.

Sommaire

Valse des architectes

Le maître d'œuvre de cette chapelle fut Jean Léonard (1690-1749), oratorien et chanoine de l'église Saint-Pierre d'Avignon. Marseillais d'origine, il s'inspira de la chapelle de l'Hôpital de la Vieille Charité qui avait été construite, en 1672, par Pierre Puget dans sa ville natale[1].

Ce poète de cour, prédicateur et homme du monde usa plusieurs architectes pour parvenir à faire parachever sa chapelle. Les premiers travaux qui avaient commencé selon ses plans en 1713 furent arrêtés en 1714. Ils ne reprirent qu'en 1730 et cette fois sur les plans de Ferdinand Delamonce (1678-1753). Delamonce, né à Munich où son père était architecte de la Cour de Bavière, a tout d'abord travaillé à Lyon, puis à Paris. Après quoi il fit un séjour de plusieurs années en Italie, au retour duquel il passa par Avignon en 1729. C'est à cette occasion que les Oratoriens eurent recours à lui pour établir de nouveaux plans en vue de reprendre les travaux. Ceci fait, il partit pour Grenoble, puis revint à Lyon pour y achever sa carrière[1].

Il fut alors fait appel à Jean-Ange Brun (1702-1793), un architecte comtadin, originaire de L'Isle-sur-la-Sorgue. Celui-ci résista jusqu'en 1738 et se brouilla avec l'oratorien qui ne le payait point. Jean-Baptiste II Péru prit sa succession. Il posa la clef de voûte le 18 juin 1740 puis il partit en septembre 1747. Le Révérend Père Léonard l'accusa de l'avoir quitté « pour des raisons impertinentes de vils intérêtes ». Tout le monde compris que l'architecte avignonnais n'avait fait que réclamer son dû et ne l'avait pas obtenu. Le mauvais payeur fut contraint de finir seul sa chapelle qui fut enfin achevé en 1749 et il mourut. Elle avait coûté 95 000 livres à son ordre. Elle fut consacrée le 3 juillet 1750[2].

Façade

Elle est composée d'un grand portique avec quatre pilastres corinthiens, réunis par deux, qui supportent deux frontons superposés et en plein cintre. Deux portes latérales, surmontées d'un tableau mouluré, s'ouvrent sur chaque côté[3].

Intérieur

C'est un vaisseau elliptique comportant huit retraits rectangulaires couverts de voûtes en berceau. Le premier sert de vestibule, le second de chœur, les six autres de chapelles surmontées de tribunes. Huit grands pilastres corinthiens accostés de huit colonnes ioniqiques forment l'ordonnance. La coupole est percée de quatre fenêtres et de quatre œils-de-bœufs alternés[1].

Club patriotique et dépôt de poudre

Façade de la chapelle de l'Oratoire en 1913

Les Oratoriens ayant été de fervents défenseurs de la Révolution, la chapelle fut d'abord, sur l'initiative du RP. Mauvans, transformée en « Club patriotique ». Ce dernier ayant été tué lors du massacre de la Glacière, la nouvelle municipalité d'Avignon récupéra les lieux pour y entreposer sa poudre, son salpêtre et ses munitions. Elle resta ensuite sous le contrôle du Ministère de la Guerre. Ce qui lui permit d'être sauvée de la destruction, des édiles avignonnais ayant songé un instant installer à sa place un théâtre. Elle ne fut rendu au culte qu'en 1825. Elle a été classée monument historique le 2 mai 1912[4].

Notes et références

  1. a, b et c Joseph Girard, op. cit., p. 221.
  2. Joseph Girard, op. cit., p. 222.
  3. Joseph Girard, op. cit., p. 220.
  4. Joseph Girard, op. cit., p. 223.

Bibliographie

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Chapelle de l'Oratoire de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal — L Oratoire vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Présentation Culte Catholique romaine Type Bas …   Wikipédia en Français

  • Oratoire Saint-Joseph — du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire Saint-Joseph (Montréal) — Oratoire Saint Joseph du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire Saint Joseph — du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire Saint Joseph (Montréal) — Oratoire Saint Joseph du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire St-Joseph — Oratoire Saint Joseph du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire saint-joseph du mont-royal — L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • Oratoire st-Joseph — Oratoire Saint Joseph du Mont Royal Oratoire Saint Joseph du Mont Royal L Oratoire St Joseph vu du stationnement sur le chemin Queen Mary Informations …   Wikipédia en Français

  • CHAPELLE — Édifice religieux, généralement de dimensions restreintes, réservé au service particulier d’un souverain, d’un seigneur, d’un dignitaire de l’Église, ou bien au service d’un établissement hospitalier, éducatif ou pénitentiaire, desservi par un… …   Encyclopédie Universelle

  • Chapelle Des Templiers De Metz — Vue générale de l édifice Latitude Longitude …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.