Centre intermodal d'échanges de Limoges


Centre intermodal d'échanges de Limoges
Logo du C.I.E.L.
La gare et le bâtiment-terminal routier
Le parking du terminal routier

Le centre intermodal d'échanges de Limoges, plus connu sous l'acronyme CIEL, et nommé provisoirement centre intermodal d'échanges et de liaisons[1], est un pôle intermodal de transports situé sur le site de la gare de Limoges-Bénédictins, à Limoges.

Inauguré en septembre 2000, il s'est traduit par la construction d'un terminal routier pour les autocars des transports départementaux de la RDTHV (Haute-Vienne en car), et la réorganisation des arrêts des lignes de transports urbains de la STCL.

Sommaire

Projet

Ce projet, dans sa genèse puis dans sa réalisation, est en fait apparu comme une conjonction d’opportunités. Au début des années 1990, le Service national de messagerie (Sernam) modernise son site en libérant une partie de la place occupée par la gare de marchandises. La place et l'occasion laissées sont alors saisies par le Conseil général de la Haute-Vienne, qui souhaite implanter une nouvelle gare routière. En 1994, un protocole d'accord pour la modernisation des transports collectifs départementaux envisageant la création d'un pôle intermodal, est signé entre les acteurs locaux potentiels (SNCF, conseil général, conseil régional, syndicat intercommunal d’organisation des transports, mairie de Limoges, CCI et les représentants de l'État).

Apport des différents partenaires à l'enveloppe globale du projet, gérée par le comité de pilotage (en millions d’euros HT)[2]
Partenaire Montant Part (%)
Conseil général 2,21 21,2
Ville de Limoges / SIOTAL 2,21 21,2
État 1,83 17,5
SNCF 1,83 17,5
Conseil régional 1,37 13,1
Union européenne (FEDER) 0,91 8,7
Chambre de commerce et d'industrie 0,08 0,8
Total 10,44 100

La même année, une étude de faisabilité commandée à la Société de Contrôle et d’Exploitation des Transports Auxiliaires (SCETA) met en évidence les points du projet à étudier et développer, tout en proposant une évaluation du financement. En 1996, une convention-cadre est ratifiée pour la réalisation du projet. Le coût total de l'opération est évalué à 68,5 millions de francs. Chacun des acteurs du projet contribue à la constitution de l'enveloppe, et un comité de pilotage et un comité technique sont réunis dans l'optique des définir les attributions de chacun dans le futur pôle[2].

Afin de trouver un maître d'œuvre global pour la réalisation des travaux qui englobent en plus du volet strictement « transports », un réaménagement du site de la gare et de ses environs, un concours d'urbanisme est organisé. Le cabinet nantais TETRARC[2],[3], qui a par la suite réalisé entre autres le centre de la préhistoire des Eyzies-de-Tayac et le pavillon de la France à Hanovre, remporte ce concours. Les acteurs insistent également sur la communication (exposition itinérante, lettre d’information, ...) pour faire connaître le projet au public.

Après avoir défini le financement des différentes missions du pôle et l'organisation des maîtrises d'ouvrage, les partenaires s'accordent sur la gestion du site (reconductible sur 5 ans), définissent précisément les missions et les conventions de gestion censées optimiser les relations entre partenaires de la gestion[2].

Travaux

En janvier 1999, le Sernam, encore filiale de la SNCF, entreprend dans une phase de modernisation, la destruction de ses anciens hangars à marchandises situés en bords de voie, non loin de la cité des Coutures. A la place laissée par les bâtiments, reconfigurés dans la zone industrielle Nord, un grand parking est aménagé[4].

Avec l'ouverture du CIEL, les comités en place pendant la phase de projet et de réalisation sont maintenus. Le comité de pilotage se donne comme mission de suivre et évaluer le fonctionnement du centre intermodal. Le comité technique, lui, piloté par le conseil général et la SNCF, élargi aux exploitants, s'attache à la gestion et la résolution des problèmes fonctionnels[2].

Liste des réseaux routiers desservant le CIEL

Plan du C.I.E.L.
  • Réseau STCL (réseau urbain de Limoges) : 6Haute-Vienne en car : Lignes 1, 2, 4, 6, 7, 8, 9, 11, 12, 14, 15, 16, 18, 21, 23, 24, 26, 27, 28, 29, 40/41, 50, 55, 60, 70, 80, 81
  • Réseau TER Limousin :

Lignes 7, 9

Notes et références

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Centre intermodal d'échanges de Limoges de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Centre hospitalier régional universitaire de Limoges — Logo du CHU de Limoges Le Centre hospitalier régional universitaire de Limoges est un hôpital public du Limousin, le plus important de la région, ouvert en 1975, relié à l Université de Limoges (Faculté de médecine et Faculté de pharmacie). Il… …   Wikipédia en Français

  • Centre Saint-Martial — Ajouter une photo Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare de Limoges-Bénédictins — Limoges Bénédictins La gare de Limoges Bénédictins au coucher du soleil. Localisation Pays France Ville Limoges …   Wikipédia en Français

  • Vie militaire à Limoges — Limoges est à ce jour une ville de garnison ancienne et importante. La professionnalisation récente de l armée française n avait pas modifié la validité de ce constat. Cependant, les conditions de mise en œuvre effective de la suppression de… …   Wikipédia en Français

  • Quartiers de Limoges — Cet article décrit les quartiers de Limoges tels qu ils ont été définis selon plusieurs méthodes. Selon les Îlots regroupés pour l information statistique (IRIS). Ils sont au nombre de 56. Selon une définition plus arbitraire, mais qui… …   Wikipédia en Français

  • Gare de Limoges-Montjovis — Limoges Montjovis Façade de la gare, place des Charentes Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare De Limoges-Bénédictins — Limoges Bénédictins La gare de Limoges Bénédictins depuis le parvis Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare de Limoges-Benedictins — Gare de Limoges Bénédictins Limoges Bénédictins La gare de Limoges Bénédictins depuis le parvis Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Gare de limoges-bénédictins — Limoges Bénédictins La gare de Limoges Bénédictins depuis le parvis Localisation Pays …   Wikipédia en Français

  • Transports à Limoges — Trolleybus Cristalis L …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.