HRT Formula One Team

HRT Formula One Team
Logo
Localisation Drapeau de l'Espagne Madrid (Espagne)
Dirigeants et pilotes
Président Drapeau de l'Espagne Thesan Capital
Directeur Drapeau de l'Allemagne Colin Kolles
Directeur technique Jacky Ecckelaert
Pilotes 22 Drapeau : Inde Narain Karthikeyan
22 Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo
23 Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Caractéristiques techniques
Châssis Hispania F111
Moteurs Drapeau du Royaume-Uni Cosworth CA2010
Pneumatiques Drapeau de l'Italie Pirelli
Résultats
Début en CM de F1 2010 GP de Bahrein
GP disputés 23
Points marqués 0
Victoires en Grands Prix 0
Podiums 0
Pole positions 0
Meilleurs tours en course 0

HRT Formula One Team (connue également sous l'acronyme HRT), précédemment dénommée Hispania Racing F1 Team[1], et anciennement dénommée Campos Grand Prix, est une écurie de sport automobile espagnole créée par l'ancien pilote Adrian Campos au milieu des années 1990.

Après avoir disputé les World Series by Nissan et les GP2 Series sous le nom Campos Motorsport, l'écurie s'inscrit en championnat du monde de Formule 1 2010, sous le nom Campos Meta F1 Team et confie à Dallara le soin de construire le châssis de sa monoplace. Le 19 février 2010, José Ramón Carabante de la Plaza, actionnaire minoritaire de Campos, reprend l'écurie en difficultés financières et la renomme Hispania Racing F1 Team.

Le 4 juillet 2011, Thesan Capital rachète la majorité des parts de Grupo Investor Hispania auprès de José Ramon Carabante et devient détenteur de l'équipe HRT.

Sommaire

Historique

1998-2004 : Campos Motorsport en World Series by Nissan

De 1998 à 2004, Campos participe aux World Series by Nissan (Open by Nissan de 1998 à 2001). Sur l'ensemble de sept saisons, l'équipe remporte les trois premières éditions avec Marc Gené, Fernando Alonso et Antonio García.

2005-2009 : Campos Grand Prix en GP2

Logo de l'écurie engagée en GP2

En 2005, Campos passe au niveau supérieur et s'engage dans la nouvelle discipline GP2 Series, remplaçante de la Formule 3000 et nouvelle antichambre de la Formule 1. La première saison est difficile pour l'écurie qui termine à la douzième et dernière place du championnat. En 2006, Campos fait à peine mieux, ses pilotes terminant seizième et vingt-deuxième.

En 2007, Campos recrute le réputé Giorgio Pantano, ex-pilote Jordan Grand Prix en Formule 1 et les performances décollent. Campos termine troisième du championnat grâce à trois victoires, sept podiums et une pole position. Pantano termine lui aussi troisième du championnat des pilotes. Campos participe également au GP2 Asia Series, version hivernale et asiatique du GP2. En 2007-2008, l'équipe se classe troisième du championnat tout comme le pilote de l'équipe Vitaly Petrov.

En 2008, Campos termine second en GP2 Series avec son nouveau pilote, Lucas di Grassi. L'écurie dispute à nouveau les GP2 Asia Series en 2008-2009 et Petrov se classe cinquième tandis que Campos termine second ex-aequo du championnat avec Piquet GP.

Début 2009, Alejandro Agag, manager de Fernando Alonso, rachète l'équipe de GP2 et la renomme Addax Team. L'écurie se classe deuxième du championnat derrière ART Grand Prix. Vitaly Petrov se classe deuxième du championnat et Romain Grosjean quatrième alors qu'il n'a pas disputé l'intégralité de la saison à la suite de son recrutement par Renault F1 Team en Formule 1. Son remplaçant Davide Valsecchi se classe quatorzième du championnat. Pendant ce temps, Adrian Campos se prend à rêver de Formule 1, la suite logique du GP2.

2010 : Débuts en Formule 1

Logo de l'écurie lors de l'accession en Formule 1
Logo de l'écurie après le rachat par Jose Ramon Carabante
Bruno Senna sur l'Hispania F110 en 2010 à Bahreïn

Le 24 juin 2009, Campos Grand Prix fait partie des nouvelles équipes sélectionnées par la FIA pour disputer le championnat 2010. La monoplace est conçue par le constructeur italien Dallara et le moteur est fourni par Cosworth. Bruno Senna est nommé premier pilote. Le 23 novembre 2009, la FIA annonce que la monoplace de l'écurie espagnole a passé avec succès les crash-tests d'homologation.

À la suite d'un partenariat financier avec Meta Image, l'écurie est engagée en championnat sous la dénomination Campos Meta F1 Team. Toutefois, l'équipe peine à trouver des sponsors au point de se priver d'essais privés[2] et recherche des investisseurs pour pouvoir participer au championnat. L'homme d'affaires espagnol José Ramón Carabante de la Plaza, actionnaire minoritaire de l'écurie, rachète alors les parts d'Adrian Campos et prend le contrôle de l'écurie le 19 février[3] et nomme Colin Kolles directeur principal de l'écurie. Le 2 mars, l'écurie est officiellement rebaptisée Hispania Racing F1 Team .

À Bahrein, qui sert de séance d'essais pour l'équipe qui n'a encore jamais fait tourner ses monoplaces, les voitures arrivent en pièces détachées et seule la monoplace de Bruno Senna est assemblée le vendredi soir à l'issue de la première journée d'essais libres. Karun Chandhok parvient juste à boucler trois tours en qualifications se qualifie à onze secondes de la pole position. Il abandonne sur sortie de route au second tour de l'épreuve. Senna ne boucle que dix-huit tours avant de renoncer sur surchauffe moteur. À Melbourne, les deux voitures se rapprochent des autres nouveaux en qualifications, à six secondes de la pole position. En course, Bruno Senna abandonne sur problème technique tandis que Chandhok rallie l'arrivée à cinq tours des premiers après avoir signé son meilleur tour à dix secondes du record du tour. À Sepang, Chandhok et Senna se classent vingt-deuxième et vingt-troisième en qualifications, profitant des aléas météorologiques. Ils terminent respectivement quinzième et seizième. À l'occasion du Grand Prix d'Espagne, Colin Kolles annonce le recrutement de Christian Klien comme troisième pilote de l'écurie afin d'aider Sakon Yamamoto, recruté au même poste un mois plus tôt.

Le 26 mai 2010, Hispania Racing F1 Team annonce la fin de sa collaboration avec Dallara, constructeur qui lui fournit les châssis F110 engagés cette saison. Cette décision intervient suite aux tensions qui règnent entre les deux parties depuis plusieurs mois : durant l'intersaison, HRT était en retard dans ses paiements pour le constructeur italien tandis que des critiques sont formulées à l'égard de la qualité du châssis Dallara depuis le début de saison[4].

Le 8 juillet 2010, HRT nomme son pilote-essayeur Sakon Yamamoto titulaire pour le Grand Prix automobile de Grande-Bretagne à la place de Bruno Senna[5]. À partir Grand Prix d'Allemagne Yamamoto remplace Karun Chandhok grâce à un complément de budget de cinq millions d'euros pour courir et venir en aide à l'écurie mais le Japonais est lui-même remplacé par Christian Klien, pilote-essayeur, pour les deux dernières courses de la saison.

L'écurie se classe onzième du championnat du monde, sans avoir inscrit de point.

2011 : Poursuite difficile en Formule 1

Vitantonio Liuzzi sur l'Hispania F111 en 2011 à Sepang
Logo de l'écurie en 2011 avant le rachat par Thesan Capital

Le 6 janvier 2011, l'écurie engage Narain Karthikeyan qui apporte un budget de huit millions d'euros. Le contrat de Bruno Senna n'est pas prolongé tandis que HRT lance une procédure à l'encontre de Karun Chandhok qui n'a apporté que deux millions d'euros sur les huit prévus. Le 9 mars, Vitantonio Liuzzi devient le second pilote de l'écurie.

Lors du Grand Prix inaugural, en Australie, les pilotes ne peuvent tourner en essais libres car les monoplaces sont en cours de montage. Faute de roulage, les pilotes ne parviennent pas, en séance Q1 de qualification, à réaliser un temps inférieur à 107 % du meilleur temps de la session et ne se qualifient par pour le Grand Prix automobile d'Australie 2011. L'équipe dépose un appel auprès de la FIA pour disputer tout de même l'épreuve, mais cette demande est rejetée[6].

Peu avant le Grand Prix de Malaisie, HRT conclut une entente avec Mercedes Grand Prix pour utiliser une de ses deux souffleries de Brackley, souvent à l'arrêt à la suite de l'accord signé entre les équipes pour la restriction des budgets et des ressources. À Sepang, HRT dispose d'un nouvel aileron avant, les monoplaces utilisant lors du Grand Prix d'ouverture une simple évolution de l'aileron de la HRT F110 de la saison précédente[7]. Les deux monoplaces se qualifient pour le second Grand Prix de la saison, mais aucune des deux monoplaces ne termine la course, Liuzzi abandonnant à quatre tours du terme.

À Montréal, Vitantonio Liuzzi réalise la meilleure séance de qualifications de l'année pour Hispania Racing en se classant vingt-et-unième. Pour la première fois de la saison, les deux Marussia Virgin Racing sont derrière lui sur la grille. À l'issue de la course, HRT atteint la dixième place du championnat du monde des constructeurs. Lors du Grand Prix d'Europe, à Valence, HRT n'est pas en mesure de confirmer à domicile les performances du Canada à cause d'une surchauffe du train arrière.

À la suite d'une entente avec l'écurie Red Bull Racing, HRT titularise le pilote australien Daniel Ricciardo, pilote d'essais Red Bull et Toro Rosso, lors du Grand Prix de Grande Bretagne à Silverstone. Red Bull Racing peut ainsi permettre à son troisième pilote d'accumuler sans pression de l'expérience en course[8].

Le 4 juillet 2011, Thesan Capital, filiale de Nomura Group devient actionnaire majoritaire de Grupo Investor Hispania, détenteur de l'équipe HRT. Thesan Capital rachète la majorité des parts de José Ramon Carabante et prend le contrôle de l'équipe. Les dirigeants actuellement en place sont, dans un premier temps, annoncés comme maintenus à leur poste[9].

Toutefois, Thesan Capital procède aux premiers licenciements au sein de l'équipe à l'occasion du Grand Prix d'Allemagne. Le groupe d’investissement madrilène se sépare de l'ancien propriétaire, José Ramon Carabante, et de son fils qui devraient être remplacés à la tête de l’équipe par l'ancien pilote Luis Pérez Sala. L'attachée de presse Alba Saiz est également licenciée, Thesan Capital n'ayant pas apprécié que, lors du communiqué d'annonce du rachat de l'écurie, il soit indiqué que Carabante resterait en place. La société projette également de changer le nom de l'équipe en HRT Formula One Team dès 2012[10],[11]. Un nouveau logo apparaît simultanément sur le site de l'écurie[12].

Au Grand Prix d'Inde, Vitantonio Liuzzi cède son baquet au pilote local Naraïn Karthikeyan qui peut courir devant son public grâce aux subsides de son sponsor personnel Hero Motors. L'écurie annonce avoir recruté Jacky Ecckelaert pour concevoir la prochaine monoplace de l’équipe aux côtés du nouvel aérodynamicien en chef de l'écurie Stéphane Schosse.

L'écurie signe peu après un accord avec Williams F1 Team pour la fourniture d'une boîte de vitesses, d'un SREC et d'un train arrière issu de la Williams FW33 pour équiper la prochaine F112[13].

Résultats en championnat du monde de Formule 1

Saison Châssis Moteur Pneus Pilotes GP disputés Points inscrits Classement
2010 Dallara-F110 Cosworth V8 Bridgestone Drapeau du Brésil Bruno Senna
Drapeau : Inde Karun Chandhok
Drapeau du Japon Sakon Yamamoto
Drapeau de l'Autriche Christian Klien
19 0 11e
2011 F111 Cosworth V8 Pirelli Drapeau : Inde Narain Karthikeyan
Drapeau de l'Italie Vitantonio Liuzzi
Drapeau de l'Australie Daniel Ricciardo
17 0 11e

Notes et références

  1. Campos devient Hispania Racing F1 Team - Autohebdo.fr, 2 mars 2010
  2. Campos sera-t-elle prête ? - Sport24.com, 27 janvier 2010
  3. Campos repris par Carabante - Auto Hebdo, 19 février 2010
  4. HRT et Dallara se séparent, sur toilef1.com, consulté le 26 mai 2010
  5. Yamamoto titulaire en Grande-bretagne à la place de Bruno Senna sur hispaniaf1team.com, consulté le 9 juillet 2010
  6. Appel refusé pour HRT, sur lequipe.fr, Consulté le 26 mars 2011
  7. Un accord entre HRT et Mercedes, sur motorsport.nextgen-auto.com, Consulté le 7 avril 2011
  8. HRT confirme Ricciardo - www.fr.espnf1.com du 30/06/2011 - consulté le 30/06/2011
  9. Sandrine Bouchard, « Thesan Capital prend le contrôle de HRT » sur motorsport.nextgen-auto.com. Mis en ligne le 4 juillet 2011, consulté le 4 juillet 2011
  10. Gregory Demoen, « Les premiers licenciements tombent chez HRT » sur toilef1.com. Mis en ligne le 19 juillet 2011, consulté le 19 juillet 2011
  11. Olivier Ferret, « Thesan procède aux premiers changements chez HRT » sur motorsport.nextgen-auto.com. Mis en ligne le 19 juillet 2011, consulté le 19 juillet 2011
  12. Logo HRTF1 sur hispaniaracing.com. Mis en ligne le 19 juillet 2011, consulté le 19 juillet 2011
  13. HRT prolonge avec Williams pour 2012 sur tomorrownewsf1.com. Mis en ligne le 3 novembre 2011, consulté le 6 novembre 2011

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article HRT Formula One Team de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Amon (Formula One team) — Amon Full name Chris Amon Racing Base …   Wikipedia

  • Formula One — F1 redirects here. For other uses, see F1 (disambiguation). For other uses, see Formula One (disambiguation). Formula One Category Single seater Country or region Worldwide …   Wikipedia

  • McGuire (Formula One) — McGuire Full name McGuire Base Founder(s) Brian McGuire Noted drivers …   Wikipedia

  • Team Lotus (current) — This article is about the Formula One team which started competing in 2010. For the 1954–1994 motorsport team, see Team Lotus. For the team that merged with Pacific Grand Prix to contest the 1995 Formula One season as Pacific Team Lotus, see… …   Wikipedia

  • Team Lotus — This article is about the 1954–1994 motorsport team. For the successor team that merged with Pacific Grand Prix and raced as Pacific Team Lotus in 1995, see Pacific Racing. For the Formula One team which started competing in 2010, see Team Lotus… …   Wikipedia

  • Fórmula 1 — Fórmula 1 …   Wikipedia Español

  • Temporada 2012 de Fórmula 1 — Este artículo o sección se refiere o está relacionado con un evento deportivo futuro. La información de este artículo puede cambiar frecuentemente. Por favor, no agregues datos especulativos y recuerda colocar referencias a fuentes fiables para… …   Wikipedia Español

  • Temporada 2010 de Fórmula 1 — Temporada 2010 del Campeonato de Fórmula 1 de la FIA Anterior: 2009 Siguiente: 2011 Índice: Por países | Por temporadas …   Wikipedia Español

  • Temporada 2011 de Fórmula 1 — Este artículo o sección se refiere o está relacionado con un evento deportivo actualmente en curso. La información de este artículo puede cambiar frecuentemente. Por favor, no agregues datos especulativos y recuerda colocar referencias a fuentes… …   Wikipedia Español

  • Modena (racing team) — Modena Full name Modena Team SpA Base Modena, Italy Noted staff Carlo Patrucco (Team Principal) Mauro Forghieri (Technical Director) Jaime Manca Graziadei (Team Manager) Mario Tolentino (Designer/Race Engineer) Dave Morgan (Race Engineer) Noted …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.