Allium ursinum

Aide à la lecture d'une taxoboxAllium ursinum
 Têtes et gousses d'ail
Têtes et gousses d'ail
Classification de Cronquist
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Allium
Nom binominal
Allium ursinum
L.
Classification APG III
Ordre Asparagales
Famille Alliaceae
Inflorescence

Inflorescence

D'autres documents multimédia
sont disponibles sur Commons

L'ail des ours (Allium ursinum ; du celtique all : brûlant et du latin ursus : ours) est une plante herbacée vivace de la famille des Alliacées.

Sommaire

Noms vernaculaires

Description

L'ail des ours produit fréquemment de vastes tapis dans le sous-bois
Plante avant floraison
Bouton floral, avant éclosion

C'est une plante de sous-bois frais et ombragés, à fleurs blanches de 20 à 50 cm de hauteur. Lorsque son feuillage est légèrement froissé, elle dégage une forte odeur - caractéristique - d'ail. C'est une plante sociale qui forme parfois de vastes colonies dans les sous-bois frais ou le long des ruisseaux. Les feuilles apparaissent en février-mars et les fleurs d'avril à juin. La période de la récolte se termine avec les premières fleurs.

L'odeur et/ou le goût dégoûterait les herbivores de la manger.

Caractéristiques

  • Organes reproducteurs
  • Graine (6 graines par fruit en forme de boulet de canon), de couleur noire

Habitat et répartition

  • Habitat type : sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles, hygrophiles.
  • Aire de répartition : eurasiatique

Utilisations

Les ours en mangent après leur hibernation .

Alimentation

Il a été très utilisé en Europe et en Asie. On peut manger son bulbe et ses feuilles comme légume ou condiment. Il est excellent cru dans les salades[2]. Ses feuilles se préparent sous forme de pesto, soupe ou comme épice dans des salades, des tisanes. On peut le cuire comme des épinards, le consommer sur des tartines avec du séré, ou encore dans du yaourt nature. On en fait enfin un beurre assaisonné pour les grillades.

Thérapeutique

L'ail des ours est une plante médicinale très ancienne connue des Celtes et des Germains. On en a retrouvé des restes dans des habitations du Néolithique. Depuis quelques années, il a retrouvé une popularité du fait de sa haute teneur en vitamine C et de ses propriétés amaigrissantes.

Principes actifs

Il est très riche en une huile essentielle sulfurée[1] et également en vitamine C[1]. Autres composants : sulfure de vinyle, sels, aldéhyde instable.

Propriétés 
dépuratif[1], rubéfiant, hypotenseur, antiseptique, anthelminthique
Modes d'emploi

On utilise le bulbe dans des  : teintures, sirops, décoctions, jus, cataplasme de pulpe, essences. Il est conseillé de l'utiliser de préférence cru pour préserver la vitamine C. L'essence est utilisée comme rubéfiant en cas de rhumatismes et comme désinfectant de l'atmosphère intérieure. Les feuilles fraîches peuvent être utilisées comme épice, coupées menu comme de la ciboulette ou du persil et mises sur du pain, sur les soupes, les sauces, les salades et les plats à base de viande. Ceci est approprié pour les diarrhées chroniques et aiguës, mais également en cas de constipation lorsque celle-ci est due à des crampes internes ou à un relâchement de l'intestin.

Elixir à l'ail des ours 
des feuilles ou des oignons coupés en petits morceaux dont on remplit une bouteille jusqu'au goulot, mais sans forcer, recouverts d'eau-de-vie à 38-40% ou autres liqueurs maison, et placés 14 jours au soleil ou à proximité d'un fourneau. Tous les jours, l'on en prend 10 à 15 gouttes réparties en quatre doses, dans un peu d'eau. Cet élixir développe la mémoire et prévient l'artériosclérose[3].
Vin à l'ail des ours 
prendre une poignée de feuilles coupées menu, les faire bouillir brièvement dans environ 1/4 de litre de vin blanc, sucrer à volonté avec du miel ou du sirop, et boire de ce vin pendant la journée, lentement, à petites gorgées. Le vin à l'ail des ours est utilisé contre l'engorgement chronique de la poitrine et les troubles respiratoires qui y sont liés; il empêche la dyspnée. Recommandé même en cas de phtisie et d'hydropisie, maladies dont souffrent souvent les personnes âgées[3].

Conseil de récolte et dangers de confusion

Avant floraison, l'ail des ours peut être confondu avec le muguet de mai ou le Colchique d'automne, qui sont tous deux très toxiques (éventuellement mortels). La distinction peut facilement se faire grâce à l'odeur aillée dégagée par les feuilles froissées de l'ail des ours uniquement, ainsi que par la consistance des feuilles, coriaces chez le muguet et encore plus chez le colchique[4].

Voir aussi

Références

  1. a, b, c, d, e, f et g J.C. Rameau, D. Mansion, G. Dumé, et al., Flore forestière française - guide écologique illustré, Paris, Institut pour le développement forestier, 1989, 1785 p. (ISBN 2904740-16-3) 
  2. Couplan, François, Le régal végétal - Plantes sauvages comestibles, Flers, Équilibres, 1990, 453 p. (ISBN 287724024X)  page 344
  3. a et b La Santé à la pharmacie du Bon Dieu de Maria Treben ISBN 3 85068 123-8
  4. Ail des ours, Bertrand Bernard, Le Compagnon Végétal Vol 17

Bibliographie

  • Ail des ours... Aïe, aïe, aïe, les ails sauvages ! Bernard Bertrand, 01/07/2006, Terran (Editions de) - ISBN 2-913288-60-X

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Allium ursinum de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Allium Ursinum — Allium ursinum …   Wikipédia en Français

  • Allium ursinum —   Ajo de oso plantas jóvenes …   Wikipedia Español

  • Allium ursinum — Bärlauch Bärlauch (Allium ursinum) Systematik Klasse: Einkeimblättrige (Liliopsida) Unterklasse …   Deutsch Wikipedia

  • Allium ursinum — meškinis česnakas statusas T sritis vardynas apibrėžtis Česnakinių šeimos vaistinis nuodingas augalas (Allium ursinum), paplitęs Europoje ir vakarų Azijoje. atitikmenys: lot. Allium ursinum angl. bear garlic; bear’s garlic; broad leaved sand… …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • Allium ursinum — Ramson Ram son (r[a^]m z n), n. [AS. hramsan, pl., akin to G. rams, Sw. rams, ramsl[ o]k; cf. Gr. kro myon onion.] (Bot.) A broad leaved species of garlic ({Allium ursinum}), common in European gardens; called also {buckram}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Allium ursinum — ID 2610 Symbol Key ALUR Common Name bear garlic Family Liliaceae Category Monocot Division Magnoliophyta US Nativity Cultivated, or not in the U.S. US/NA Plant Yes State Distribution N/A Growth Habit N/A …   USDA Plant Characteristics

  • Allium ursinum — …   Википедия

  • Allium ursinum L. — Symbol ALUR Common Name bear garlic Botanical Family Liliaceae …   Scientific plant list

  • Allium ursinum — noun pungent Old World weedy plant • Syn: ↑wild garlic, ↑wood garlic, ↑Ramsons • Hypernyms: ↑alliaceous plant …   Useful english dictionary

  • ЛУК МЕДВЕЖИЙ, ИЛИ ЧЕРЕМША (ALLIUM URSINUM L.) — см. Луковица без кроющих чешуи, удлиненная, толщиной около 1 см. , до 40 см высотой, в нижней части с двумя, иногда тремя большими широкоэллиптическими заостренными листьями, постепенно сужающимися в черешок. Листовая пластинка шириной 8 см. .… …   Лесные травянистые растения


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.