Étienne Jacques Joseph Macdonald

ï»ż
Étienne Jacques Joseph Macdonald
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Macdonald.
Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald
MacDonald par Antoine Jean Gros.jpg

Naissance 17 novembre 1765
Sedan, France
DĂ©cĂšs 25 septembre 1840 (Ă  74 ans)
Beaulieu-sur-Loire, France
Origine Français, Écossais
AllĂ©geance Royaume de France Royaume de France
Drapeau français Royaume des Français
Drapeau français République française
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of the Kingdom of France (1814-1830).svg Royaume de France
Drapeau français Royaume des Français
Arme Armée française
Grande Armée
Grade Maréchal d'Empire
Conflits Guerres de la RĂ©volution
Guerres napoléoniennes
Faits d'armes Bataille de Jemappes
Bataille de la Trebbia
Bataille de Marengo
Bataille de Wagram
Bataille de LĂŒtzen
Bataille de Leipzig
Distinctions Grand-croix de la LĂ©gion d'honneur
Ordre du Saint-Esprit
Autres fonctions Grand chancelier de la LĂ©gion d'honneur

Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald, (nĂ© le 17 novembre 1765 Ă  Sedan, Ardennes, mort le 25 septembre 1840 dans son chĂąteau de Courcelles-le-Roy, Ă  Beaulieu-sur-Loire (Loiret), 1er duc de Tarente, Ă©tait un marĂ©chal d'Empire (1809).

Sommaire

Biographie

Origine

Étienne Macdonald est nĂ© Ă  Sedan, d'une famille Ă©cossaise originaire de l'Ăźle de South Uist, dans les HĂ©brides. Son pĂšre, Neil MacEachen (plus tard MacDonald) of Howbeg, protĂ©gea la fuite du Prince Charles Édouard Stuart vers la France. Neil rejoint en 1767 une quinzaine de Jacobites exilĂ©s Ă  Sancerre depuis 1752. Neil MacDonald s'y Ă©tablit avec sa femme Marie Alexandrine Gonaut et ses enfants, dont Alexandre. Ce dernier fut interne au collĂšge de Sancerre avant de suivre des Ă©tudes Ă  l'École militaire de Douai[1]. Alexandre servit dans le rĂ©giment d'Ogilvy. MacDonald servit d'abord dans le rĂ©giment irlandais de Dillon en 1784 en Hollande avant d'ĂȘtre cadet dans le 87e d'infanterie en 1787.

Révolution française

Étienne Jacques Joseph Alexandre Mac Donald, capitaine aide de camp en 1792, Louis-Édouard Rioult, 1834.

À Jemmapes, il est fait colonel de l'ancien rĂ©giment de Picardie. Capitaine aprĂšs la bataille de Jemappes, il arrive vite au grade de gĂ©nĂ©ral. En 1795, dans l'armĂ©e du Nord de Pichegru, il poursuit les Anglais de Frederick, duc d'York et Albany, passe les fleuves gelĂ©s, et capture avec sa cavalerie la flotte hollandaise prise dans les glaces.

AprĂšs avoir servi aux armĂ©es du Rhin et d'Italie, il est nommĂ© gouverneur de Rome et des États pontificaux. En 1799, quand les Français Ă©vacuent Rome, il fait la campagne contre les armĂ©es alliĂ©es. Il livre la bataille de la Trebbia qui dure trois jours, il affronte une armĂ©e de 50 000 hommes alors qu'il n'en dispose que de 35 000, reçoit plusieurs blessures et rĂ©ussit Ă  faire sa jonction avec le gĂ©nĂ©ral Moreau.

Le Consulat et le Premier Empire

Il commande les Compagnies Versaillaises lors du 18 brumaire an VIII, et appuie NapolĂ©on Bonaparte. AprĂšs la bataille de Marengo et la campagne des Grisons, Macdonald est envoyĂ© au Danemark comme ministre plĂ©nipotentiaire jusqu'en 1803. À son retour, il reçoit le titre de grand officier de la LĂ©gion d'honneur.

DisgraciĂ© pour avoir soutenu le gĂ©nĂ©ral Moreau, sous lequel il a servi, il vit une pĂ©riode d'exil en Berry. MacDonald achĂšte le chĂąteau de Courcelles-le-Roi et de Bois Sir AimĂ©. C'est Ă  cette Ă©poque qu'il devient gouverneur de la 7e rĂ©gion militaire et oĂč il rĂ©side Ă  Bourges, rue Jacques CƓur.

Étienne Jacques Joseph Macdonald, duc de Tarente, marĂ©chal de France, Jean SĂ©bastien Rouillard, 1837.

Ce n'est qu'en 1809 qu'il reprend le commandement d'une division en Italie. C'est Ă  Wagram qu'il est nommĂ© marĂ©chal, aprĂšs avoir enfoncĂ© le centre de l'armĂ©e ennemie que protĂ©geaient 200 piĂšces de canon. À son retour Ă  Paris, en 1810, il est nommĂ© duc de Tarente, et prend le commandement d'un corps d'armĂ©e en Espagne. En 1812, il commande le Xe Corps en Russie. En 1813, il prend part aux batailles de LĂŒtzen, de Bautzen et de Leipzig. LĂ , il traverse Ă  la nage l'Elster, oĂč pĂ©rit Poniatowski, et assiste, le 30 octobre, Ă  la bataille de Hanau. Pendant la campagne de 1814, il commande l'aile gauche de l'armĂ©e, et assiste Ă  Fontainebleau Ă  l'abdication de NapolĂ©on, Ă  laquelle il contribue.

Restauration et Monarchie de Juillet

AprĂšs l'abdication de Fontainebleau, il accepte la pairie le 4 juin 1814. Dans la nuit du 19 au 20 mars 1815, il part de Paris avec Louis XVIII, et, aprĂšs l'avoir accompagnĂ© jusqu'Ă  Menin, il revient, refuse tout poste de NapolĂ©on, et prend du service dans la garde nationale comme simple grenadier. AprĂšs Waterloo, il est fait Grand chancelier de la LĂ©gion d'honneur.

Au retour des Bourbons, le duc de Tarente reçoit la mission de congédier l'armée de la Loire. Il est nommé major-général de la Garde royale de Louis XVIII en septembre 1815. En 1821, il est nommé grand chancelier de l'ordre de la Légion d'honneur, dignité qu'il conserve jusqu'en 1831.

De son mariage avec, le 25 septembre 1821, avec Ernestine ThĂ©rĂšse Gasparine (21 mai 1789 - Hambourg ✝ 13 avril 1870 - Paris), fille du diplomate Jean-François de Bourgoing (1748-1811), et de Marie-BenoĂźte-JosĂ©phine PrĂ©vost de La Croix (1759-1838), il eut un fils, Louis-Marie-Alexandre-Charles[2] (1824-1881), 2e duc de Tarente qui fut chambellan de NapolĂ©on III, conseiller gĂ©nĂ©ral et dĂ©putĂ© du Loiret (1852-1869), puis sĂ©nateur du Second Empire (1869-1870).

Tombe du maréchal Macdonal au cimetiÚre du PÚre-Lachaise.

Il meurt le 17 septembre 1840, dans son chĂąteau de Courcelles-le-Roy, Ă  Beaulieu-sur-Loire (Loiret), ĂągĂ© de 75 ans, laissant un fils ĂągĂ© de 15 ans.

Les paroles prononcĂ©es par NapolĂ©on Ă  Sainte-HĂ©lĂšne ont une haute valeur, surtout lorsqu'elles concernent des hommes dont il pouvait avoir Ă  se plaindre ; il a dit: « Macdonald avait une grande loyautĂ©. Â»

États de service

Titres, décorations et distinctions

Statue du maréchal Macdonald au Louvre.

Armoiries

Figure Blasonnement
Arms of Macdonald of Macdonald.svg Armes du Clan Donald : EcartelĂ© : au I, d'argent, au lion de gueules ; au II, d'or, au dextrochĂšre armĂ© de gueules tenant une croix haute recroisetĂ©e au pied fichĂ© ; au III, d'or, Ă  la galĂšre de sable, pavillonnĂ©e et girouettĂ©e de gueules ;  ; au IV, de sinople, au saumon nageant d'argent ; sur le tout, d'or, Ă  une aigle de gueules chargĂ©e d'une galĂšre de sable.
Orn ext Maréchal-Duc de l'Empire GCLH.svg
Blason Étienne Jacques Joseph Macdonald (1765-1840) Duc de Tarente.svg
Sous le Premier Empire : marĂ©chal d'Empire (12 juillet 1809), 1er Duc de Tarente et de l'Empire (9 dĂ©cembre 1809), LĂ©gionnaire (23 vendĂ©miaire an XII : 16 octobre 1803), puis Grand officier (25 prairial an XII : 14 juin 1804), puis Grand aigle de la LĂ©gion d'honneur (14 aoĂ»t 1809), Grand chancelier de la LĂ©gion d'honneur (2 juillet 1815),

ÉcartelĂ© : au 1, d'argent, au lion de gueules ; au 2, d'or, Ă  un dextrochĂšre, armĂ© de gueules, tenant une croix recroisettĂ©e au pied fichĂ© du mĂȘme ; au 3, d'or, Ă  une galĂšre de sable, pavillonnĂ©e et girouettĂ©e de gueules ; au 4, de sinople, au saumon d'argent ; au chef des ducs de l'Empire brochant.[3],[4],[5],[3],[6]

Orn ext maréchal-Duc et pair de France (Restauration) OSE.svg
Blason Étienne Jacques Joseph Macdonald (1765-1840) (Restauration).svg
Sous la Restauration française : Chevalier (2 juin 1814), puis Commandeur (5 octobre 1815), puis Grand-croix de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis (1820), Chevalier du Saint-Esprit (septembre 1820), Pair de France (4 juin 1814, duc et pair le 31 aoĂ»t 1817, lettres patentes du 18 fĂ©vrier 1818),

EcartelĂ© : au I, d'argent, au lion de gueules ; au II, d'or, au dextrochĂšre armĂ© de gueules, mouvant du flanc sĂ©nestre, tenant une croix haute recroisetĂ©e au pied fichĂ© ; au III, d'or, Ă  la galĂšre de sable, pavillonnĂ©e et girouettĂ©e de gueules, sur une mer se sinople, chargĂ©e d'un saumon d'argent ; au IV, d'argent, Ă  l'arbre arrachĂ© de sinople, chargĂ© d'une aigle d'or (alias de sable), Ă  la champagne cousue d'or, chargĂ©e d'un scorpion de sable, posĂ© en bande ; au croissant de gueules, brochant en cƓur sur l'Ă©cartelĂ©.[3]

Notes et références

  1. ↑ La Nouvelle RĂ©publique, MacDonald a son exposition, Ă©dition du 18/11/2008
  2. ↑ « Macdonald (Louis-Marie-Alexandre-Charles), Duc de Tarente Â» , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [dĂ©tail de l’édition] [texte sur Sycomore]
  3. ↑ a, b et c Source : www.heraldique-europeenne.org
  4. ↑ Armorial de J.B. RIETSTAP - et ses ComplĂ©ments
  5. ↑ Nicolas Roret, Nouveau manuel complet du blason ou code hĂ©raldique, archĂ©ologique et historique : avec un armorial de l'Empire, une gĂ©nĂ©alogie de la dynastie impĂ©riale des Bonaparte jusqu'Ă  nos jours, etc..., EncyclopĂ©die Roret, 1854, 340 p. [lire en ligne (page consultĂ©e le 16 nov. 2009)] 
  6. ↑ La noblesse d'Empire sur http://thierry.pouliquen.free.fr

Sources partielles

  • Joseph Alexandre Lardier et Charles OgĂ© Barbaroux, Histoire biographique de la Chambre des pairs : depuis la Restauration jusqu'Ă  l'Ă©poque actuelle. PrĂ©cĂ©dĂ©e d'un essai sur l'institution et l'influence de la pairie en France, Brissot-Thivars, 1829, 329 p. [lire en ligne (page consultĂ©e le 18 dĂ©c. 2009)]  ;
  • A. Lievyns, Jean Maurice Verdot, Pierre BĂ©gat, Fastes de la LĂ©gion d'honneur, biographie de tous les dĂ©corĂ©s accompagnĂ©e de l'histoire lĂ©gislative et rĂ©glementaire de l'ordre, vol. 1 [dĂ©tail des Ă©ditions] (notice BNF no FRBNF372738769)  ;
  • « Ă‰tienne Jacques Joseph Macdonald Â», dans Charles MulliĂ©, Biographie des cĂ©lĂ©britĂ©s militaires des armĂ©es de terre et de mer de 1789 Ă  1850, 1852 [dĂ©tail de l’édition]
  • « Ă‰tienne Jacques Joseph Macdonald Â» , dans Robert et Cougny, Dictionnaire des parlementaires français, 1889 [dĂ©tail de l’édition]  ;
  • « Ă‰tienne Jacques Joseph Macdonald Â», dans Pierre Larousse, Grand Dictionnaire universel du XIXe siĂšcle, 15 vol., 1863-1890 [dĂ©tail de l’édition].

Liens externes


PrĂ©cĂ©dĂ© par Étienne Jacques Joseph Macdonald Suivi par
Création du titre
Orn ext maréchal-Duc et pair de France (Restauration) OSE.svg
Blason Étienne Jacques Joseph Macdonald (1765-1840) (Restauration).svg
1er Duc de Tarente
(15 aoĂ»t 1809 - 1840)
Alexandre Macdonald
Bernard Germain Étienne de Laville-sur-Illon, comte de LacĂ©pĂšde
Meuble LĂ©gion d'honneur 2.svg
Grand chancelier de la LĂ©gion d'honneur
(1815-1831)
Adolphe Édouard Casimir Joseph Mortier

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis Ă  la licence CC-BY-SA. Source : Article Étienne Jacques Joseph Macdonald de WikipĂ©dia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Etienne Jacques Joseph Macdonald — Étienne Jacques Joseph Macdonald Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald Naissance 17 novembre 1765 Sedan, France DĂ©cĂšs 
   WikipĂ©dia en Français

  • Etienne Jacques Joseph MacDonald — Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald (nacido el 17 de noviembre de 1765 en Sedan, muerto el 25 de septiembre de 1840 en su castillo de Courcelles, cerca de Gien (Loiret) fue un militar francĂ©s, mariscal del Imperio desde 1809, y duque de… 
   Wikipedia Español

  • Etienne-Jacques-Joseph-Alexandre Macdonald — Étienne Jacques Joseph Macdonald Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald Naissance 17 novembre 1765 Sedan, France DĂ©cĂšs 
   WikipĂ©dia en Français

  • Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald — Étienne Jacques Joseph Macdonald Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald Naissance 17 novembre 1765 Sedan, France DĂ©cĂšs 
   WikipĂ©dia en Français

  • Etienne-Jacques-Joseph-Alexandre MacDonald — Jacques MacDonald, 1817 Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald (* 17. November 1765 in Sedan, DĂ©partement Ardennes; † 24. September 1840 in Gien, DĂ©partement Loiret) Herzog von Tarent war ein französischer General und Marschall von Frankreich 
   Deutsch Wikipedia

  • Étienne Jacques Joseph Alexandre McDonald — Jacques MacDonald, 1817 Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald (* 17. November 1765 in Sedan, DĂ©partement Ardennes; † 24. September 1840 in Gien, DĂ©partement Loiret) Herzog von Tarent war ein französischer General und Marschall von Frankreich 
   Deutsch Wikipedia

  • Étienne Macdonald — Étienne Jacques Joseph Macdonald Étienne Jacques Joseph Alexandre Macdonald Naissance 17 novembre 1765 Sedan, France DĂ©cĂšs 
   WikipĂ©dia en Français

  • Macdonald — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. MacDonald (ou McDonald) est un nom de famille d origine Ă©cossaise. Sommaire 1 Personnes 2 Voir aussi 
   WikipĂ©dia en Français

  • MacDonald — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. MacDonald (ou McDonald) est un nom d origine Ă©cossaise. Sommaire 1 Personnes 2 Voir aussi 
   WikipĂ©dia en Français

  • Jacques MacDonald — Born 17 November 1765( 
   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.