États de l'Église


États de l'Église

États pontificaux

États pontificaux

Stati della Chiesa


752 — 1434
1443 — 1798
1800 — 1809

Papal States.gif Emblem of the Papacy.svg
Drapeau Armoiries

Carte des États pontificaux en 1870.
Carte des États pontificaux en 1870.

Informations générales
 Statut Théocratie
 Capitale Rome
 Langue(s) {{{langues}}}
 Religion(s) {{{religion}}}
 PIB {{{pib}}}
 PIB/hab. {{{pib hab}}}
 Monnaie {{{monnaie}}}
 Fuseau horaire {{{fuseau horaire}}}
 Dom. internet {{{domaine internet}}}
 Ind. tél. {{{indicatif téléphonique}}}
 {{{infgen1 titre}}} {{{infgen1}}}
 {{{infgen2 titre}}} {{{infgen2}}}
 {{{infgen3 titre}}} {{{infgen3}}}
 {{{infgen4 titre}}} {{{infgen4}}}
 {{{infgen5 titre}}} {{{infgen5}}}

Population
{{{population}}}
{{{population2}}}
{{{population3}}}
{{{population4}}}
{{{population5}}}

Superficie
{{{superficie}}}
{{{superficie2}}}
{{{superficie3}}}
{{{superficie4}}}
{{{superficie5}}}

Histoire et événements
 752 Création
 29 mai 1434 République communale et expulsion de Eugène IV
 1443 Retour de Eugène IV
 15 février 1798 République romaine
 Juin 1800 Rétablissement
 9 février 1849 République mazzinien
 4 juillet 1849 Rétablissement
 20 septembre 1870 Unification italienne
 11 février 1929 Accords du Latran
{{{evt10}}}
{{{evt11}}}
{{{evt12}}}

Pouvoir exécutif
   {{{titre leaderA}}}
{{{leaderA1}}}
{{{leaderA2}}}
{{{leaderA3}}}
{{{leaderA4}}}
{{{leaderA5}}}
   {{{titre leaderB}}}
{{{leaderB1}}}
{{{leaderB2}}}
{{{leaderB3}}}
{{{leaderB4}}}
{{{leaderB5}}}
   {{{titre leaderC}}}
{{{leaderC1}}}
{{{leaderC2}}}
{{{leaderC3}}}
{{{leaderC4}}}
{{{leaderC5}}}
   {{{titre leaderD}}}
{{{leaderD1}}}
{{{leaderD2}}}
{{{leaderD3}}}
{{{leaderD4}}}
{{{leaderD5}}}
   {{{titre leaderE}}}
{{{leaderE1}}}
{{{leaderE2}}}
{{{leaderE3}}}
{{{leaderE4}}}
{{{leaderE5}}}

Pouvoir législatif
{{{parlement}}}
{{{parlement1}}}
{{{parlement2}}}
{{{parlement3}}}
{{{parlement4}}}
{{{parlement5}}}

Entité précédente Entité suivante
Royaume d'Italie Royaume d'Italie
Royaume d'Italie Royaume d'Italie

Les États pontificaux sont les États qui étaient sous l'autorité temporelle du pape. On parle aussi de patrimoine de Saint Pierre. Les États pontificaux n'existent plus de facto en 1870, et sont formellement abolis par les accords de Latran en 1929.

Sommaire

Origine

Leur origine se fonde sur un document appelé donation de Constantin, faux probablement fabriqué par la chancellerie pontificale au VIIIe siècle[1]. Selon ce document, l'empereur Constantin Ier aurait cédé, en 335, au pape Sylvestre Ier, toutes les provinces de l'Occident.

Ce document est promulgué en 754 par Pépin le Bref qui s'est ainsi engagé à céder au pape des terres conquises sur les Lombards, ce dernier révèle cette donation à l'Assemblée de Quierzy-sur-Oise. Elle correspond aux territoires de l'ancien exarchat de Ravenne.

Cette donation est confirmée en 774, à Rome, par Charlemagne, fils de Pépin.

Les États pontificaux jusqu'à la Révolution française

Ces États s'accrurent en 1115 par l'héritage de la comtesse Mathilde de Toscane.

Au milieu du XIVe siècle, le Trecento, les États pontificaux sont à leur extension maximale et les Constitutions égidiennes établissent en 1357 sept provinces dans l'ensemble central de l'Italie : Rome, la Campagne et Maritime (entre Rome, Ostie, vallée du Liri et Terracina), le Patrimoine de Saint Pierre en Toscane, la Sabine, la marche d'Ancône et le duché de Spolète ; auxquels il faut ajouter les enclaves de Bénévent et de Pontecorvo dans le royaume de Naples, Avignon et le Comtat Venaissin.

Pendant les guerres d'Italie, le pape Jules II prend possession des villes que César Borgia avait conquises en Romagne et dans les Marches. Léon X y ajoute les villes d'Émilie : Modène, Parme, Plaisance et Reggio.

En 1598, Clément VIII annexe Ferrare et Comacchio.

En 1631, Urbin est intégré aux États pontificaux, puis Castro et Ronciglione en 1649.

La Révolution française

En 1796, le Directoire envoie le général Bonaparte accompagné de Gaspard Monge pour la campagne d'Italie. Le 6 février 1798, les troupes françaises envahissent Rome. Le Directoire avait demandé au pape d'abandonner ses pouvoirs temporels, tout en gardant ses pouvoirs spirituels. Le 17 février, pensant qu'il n'est pas possible de séparer les deux pouvoirs, les émissaires du Directoire demandent à Pie VI de quitter Rome dans les deux jours. Celui-ci s'enfuit dans la nuit du 17 au 19 février 1798. La République romaine est proclamée.

Pie VI trouve refuge dans la chartreuse de Florence. Il est fait prisonnier et emmené par les troupes françaises à Bologne, puis à Parme, Turin, Grenoble, et enfin Valence, où épuisé il décède le 29 août 1799.

En septembre 1799, les troupes napolitaines reprennent Rome, Pie VII y rentre et les États pontificaux sont restaurés en juin 1800. Ils sont de nouveau envahis par les Français en 1808. Le 17 mai 1809, par un décret pris à Schönbrunn, Napoléon décide d'annexer les états pontificaux à l'Empire français pour former les départements du Tibre et de Trasimène.

En 1815, Pie VII rétablit les États pontificaux grâce aux puissances réunies au congrès de Vienne, qui prirent brièvement une forme républicaine en 1849 (voir République romaine (1849)).

Fin des états pontificaux

La donation de Pépin (ou traité de Quierzy) au pape Étienne II (754)
Article détaillé : Question romaine.

En 1860, le Piémont annexe une partie de ces territoires, laissant Rome au pape.

En 1870, après l'évacuation des troupes françaises, Rome est rattachée au royaume d'Italie.

Le 20 septembre 1900, le pape Léon XIII dissout officiellement les États pontificaux

Le Vatican est créé le 11 février 1929, lors des accords du Latran avec Mussolini.

Notes et références

  1. Cf. (la) Lorenzo Valla (trad. Jean-Baptiste Giard), Sur la donation de Constantin, à lui faussement attribuée et mensongère. [« De falso credita et ementita Constantini donatione libri duo »], éd. des Belles Lettres, coll. « La roue à livres », Lyon, 1547 (réimpr. 1993), 13,5×21 cm broché, XXI + 151 p. (ISBN 2-251-33920-5) [présentation en ligne] 

Voir aussi


  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de l’Italie Portail de l’Italie
  • Portail du Vatican Portail du Vatican

Ce document provient de « %C3%89tats pontificaux ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article États de l'Église de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • états de l'église — ou états pontificaux V. Vatican …   Encyclopédie Universelle

  • ÉGLISE ET ÉTAT — On entend ici par Église toute communauté d’adeptes d’une même religion, sans exclure, comme on le fait parfois, les religions non chrétiennes, ou les religions dépourvues plus ou moins complètement de structure hiérarchisée, avec distinction des …   Encyclopédie Universelle

  • église — [ egliz ] n. f. • XIe; lat. eclesia ou ecclesia, gr. ekklesia « assemblée » I ♦ (Avec un É majuscule) 1 ♦ Assemblée réunissant les premiers chrétiens. L Église primitive. « Il a assemblé autour de lui une société d hommes qui le reconnaissait… …   Encyclopédie Universelle

  • Église de l'Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie (Détroit) — Vue de la façade de l église Présentation Nom local Assumption of the Blessed Virgin Mary Church …   Wikipédia en Français

  • Église catholique byzantine — Nom local Byzantine Catholic Metropolitan Church of Pittsburgh Union à Rome 1924 Primat actuel Archevêque Eugene Yackanich (administrateur) Siège Pittsburgh, États Unis Territoire primaire États Unis Extension territoriale …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe en Amérique — (Orthodox Church in America) Fondateur(s) Saints Innocent de Moscou et Germain de l Alaska Autocéphalie/Autonomie déclarée 1924 (auto administration temporaire) Autocéphalie/Autonomie reconnue 1970 par l Église de Russie Primat actuel Mgr Jonas… …   Wikipédia en Français

  • Eglise ethiopienne orthodoxe — Église éthiopienne orthodoxe Église éthiopienne orthodoxe (fr) Nom local የኢትዮጵያ ኦርቶዶክስ ተዋሕዶ ቤተ ክርስቲያን (am) Fondateur(s) Saint Frumence Autocéphalie/Autonomie …   Wikipédia en Français

  • Église copte éthiopienne — Église éthiopienne orthodoxe Église éthiopienne orthodoxe (fr) Nom local የኢትዮጵያ ኦርቶዶክስ ተዋሕዶ ቤተ ክርስቲያን (am) Fondateur(s) Saint Frumence Autocéphalie/Autonomie …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe d'Éthiopie — Église éthiopienne orthodoxe Église éthiopienne orthodoxe (fr) Nom local የኢትዮጵያ ኦርቶዶክስ ተዋሕዶ ቤተ ክርስቲያን (am) Fondateur(s) Saint Frumence Autocéphalie/Autonomie …   Wikipédia en Français

  • Église orthodoxe éthiopienne — Église éthiopienne orthodoxe Église éthiopienne orthodoxe (fr) Nom local የኢትዮጵያ ኦርቶዶክስ ተዋሕዶ ቤተ ክርስቲያን (am) Fondateur(s) Saint Frumence Autocéphalie/Autonomie …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.