Équipe du Japon de rugby à XV

Japon Japon
Logo JRFU.svg
Surnom The Cherry Blossoms
The Brave Blossoms
maillot blanc, rayures rouges maillot blanc, rayures rouges maillot blanc, rayures rouges
short blanc
bas blanc, rayures rouges
maillot 000080 maillot 000080 maillot 000080
short FFFFFF
bas FFFFFF
Entrée au Board 1987
Sélectionneur John Kirwan
Premier match officiel
31 janvier 1932
Drapeau : Japon Japon 9 - 8 Canada Drapeau : Canada
Plus large victoire
7 juillet 2002
Drapeau : Japon Japon 155 - 3 Chinese Taipei Drapeau : Chinese Taipei
Plus large défaite
4 juin 1995
Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 145 - 17 Japon Drapeau : Japon
Coupe du monde
 -Phases finales
 -Meilleur résultat

 7/7
 3e en poule (1991)

L'équipe du Japon de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs du Japon sous le patronage de la Japan Rugby Football Union. Les Japonais jouent en maillot rayé rouge et blanc, short blanc, bas blanc avec une bande rouge.

En plus de la coupe du monde, le Japon participe également depuis 2008 au tournoi des 5 nations asiatiques dont il remporte toutes les éditions. Au 31 mai 2010, il est treizième au classement IRB[1].

Sommaire

Histoire

Le Japon face aux Tonga au Honjo stadium le 4 juin 2006.

Le rugby est arrivé au Japon en 1899[2], mais a mis plusieurs années à percer. Le 23 septembre 1945 a lieu le premier match de l'équipe du Japon face à l'Angleterre. L’année du centenaire de la Fédération anglaise de rugby à XV en 1971, les Anglais se rendent de nouveau au Japon pour une double confrontation contre l'équipe japonaise qu'ils peinent à battre 21-17 puis 6-3 à Tokyo[3].

L'équipe japonaise participe à toutes les coupes du monde mais n'a jamais dépassé la phase de poule. Cependant le Japon progresse régulièrement sur la scène internationale comme le prouve sa courte défaite contre les Fidji eux-mêmes quart de finalistes durant la coupe du monde 2007. L'intérêt de cette nation pour le rugby est tel (plus de 120 000 licenciés) que le Japon accueillera en 2019 la coupe du monde de rugby[4].

En plus de la coupe du monde, le Japon participe également depuis 2008 au tournoi des 5 nations asiatiques et il remporte la première édition. Les dirigeants du rugby asiatique lancent officiellement le 21 février 2008 ce tournoi continental calqué sur le modèle du Tournoi des six nations européen, afin de développer ce sport en Asie. Il s'agit d'une compétition de rugby à XV qui a vocation à être disputée chaque année par les équipes du Japon, de Hong Kong, de Corée du Sud, du Kazakhstan et une équipe issue des pays du Golfe Persique[5].

Qualifié pour la coupe du monde 2011, le Japon perd contre la France (47-21), la Nouvelle-Zélande (83-7) et les Tonga (31-18) mais fait match nul avec le Canada (23-23).

Palmarès

Coupe du monde

Édition Rang Résultats Japon
Nouvelle-Zélande/Australie 1987 Angleterre 1991 Afrique du Sud 1995 Royaume-Uni 1999 Australie 2003[6] 5e de poule 0 v, 0 n, 4 d
France 2007 4e de poule 0 v, 1 n, 3 d
Nouvelle-Zélande 2011 modifier] Tournoi des cinq nations asiatique

Depuis 2008, le Japon remporte trois éditions du tournoi des 5 nations asiatiques en 2008, 2009 et 2010

L'équipe

La liste des joueurs est celle des joueurs sélectionnés pour jouer la coupe du monde 2007.

Avants

Joueur Poste Club
Ryo Yamamura Pilier Kanto-Gakuin University
Masahito Yamamoto Pilier
Tomokazu Soma Pilier Sanyo Wild Knights
Tatsukichi Nishiura Pilier Coca Cola West Red Sparks
Yuji Matsubara Talonneur
Hitoshi Ono 2e ligne Toshiba Brave Lupus
Takanori Kumagae 2e ligne
Luatangi Vatuvei 2e ligne Toshiba Brave Lupus
Luke Thompson 2e ligne
Takuro Miuchi (cap) 3e ligne centre NEC Green Rockets
Hajime Kiso 3e ligne centre-2e ligne
Yasunori Watanabe 3e ligne aile
Hare Makiri 3e ligne aile Fukuoka Sanix Blues
Philip O'Reilly 3e ligne aile
Takamichi Sasaki 3e ligne aile

Arrières

Joueur Poste Club
Yuki Yatomi Demi de mêlée
Tomoki Yoshida Demi de mêlée Toshiba Brave Lupus
Bryce Robins Demi d'ouverture - Ailier - Arrière NEC Green Rockets
Kousei Ono Demi d'ouverture - Centre Fukuoka Sanix Blues
Shotaro Onishi Centre Yamaha Jubilo
Nataniela Oto Centre-Ailier Toshiba Brave Lupus
Yuta Imamura Centre
Koji Taira Centre - Demi de mêlée Suntory Sungoliath
Tomoki Kitagawa Ailier] Sanyo Wild Knights
Hirotoki Onozowa Ailier - Arrière Suntory Sungoliath
Kosuke Endo Ailier Fukuoka Sanix Blues
Christian Loamanu Ailier-Arrière RC Toulon
Go Aruga Arrière Suntory Sungoliath
Tatsuya Kusumi Arrière - Centre - Ailier Toyota Verblitz

=== Réservistes ==ss="wikitable" style="font-size:90%; text-align:left;" ! Joueur Pittiloni alexandre ! Poste troisième ligne centre ! Club (nec Green rockers) |---- bgcolor="#F2F2F2" | Takahiro Sugiura || || |---- | Yuta Inose || Pilier || NEC Green Rockets |---- bgcolor="#F2F2F2" | Taku Inokuchi || Pilier-Talonneur || Toshiba Brave Lupus |---- | Ryota Asano || 3e ligne aile || |---- bgcolor="#F2F2F2" | Kim Chulwon || Demi de mêlée || |---- | James Arlidge || Demi d'ouverture || Newport Gwent Dragons |}

Joueurs emblématiques

L'équipe du Japon lors de sa défaite (91-3) contre l'Australie pendant la Coupe du monde 2007.

Liste des entraîneurs

Notes et références

  1. (en) IRB World Rankings - 31 May 2010 sur www.irb.com, IRB, 31 mai 2010. Consulté le 2 juin 2010
  2. Pierre Bigot de La Touanne, « Le rugby au Japon » sur tout-le-japon.com. Consulté le 6 Octobre 2010
  3. Mike Galbraith, « Centenary & History - The "Good ol' days" of YCAC Rugby » sur ycacrugby.com. Consulté le 6 janvier 2010
  4. (en) England and Japan handed Rugby World Cups sur www.rugbyworldcup.com, IRB, 28 Juillet 2009. Consulté le 2 juin 2010
  5. Cette dernière connaissant une évolution rugbystique faible, il a été jugé nécessaire de faire une équipe compétitive avec plusieurs pays rassemblant notamment l'Iran et le Koweït
  6. À partir de l'édition 2003, il y a cinq équipes dans chaque poule alors qu'il n'y en a que quatre jusque-là.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes

Navigation


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Équipe du Japon de rugby à XV de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.