École d’ingénieur

Ingénieur

Ingénieur
Gustave Eiffel.jpg
Appellation(s) INGÉNIEUR
Secteur(s) d'activité Industrie,

Médical,
Architecture,
Finance,
Logistique,
Agriculture...

Compétences requises Direction de Projet,

Innovation et créativité,
Animation d'équipes pluridisciplinaires,
Management de fournisseurs,
Assurance qualité...

Un objet conçu par des ingénieurs : le moteur à explosion et son système bielle/manivelle.

Un ingénieur (du latin ingenium) est une personne ayant reçu une formation scientifique la rendant apte à résoudre des problèmes de nature technologique, concrets et souvent complexes, liés à la conception, à la réalisation et à la mise en œuvre de produits, de systèmes ou de services. Cette aptitude résulte d'un ensemble de connaissances techniques d'une part, économiques, sociales et humaines d'autre part, reposant sur une solide culture scientifique.

Jusqu'à il y a 20 ans environ, le terme "ingénieur" était spécifiquement réservé à des personnes travaillant dans l'industrie, et exerçant une profession scientifique ou, au moins, technique. Au XXIe siècle, l'ingénieur travaille pour toutes sortes d'entités : les entreprises industrielles, de services, les organismes publics, les collectivités, l'État mais également pour des coopératives agricoles, des entreprises de la grande distribution, des banques et assurances : le terme 'ingénieur" et les fonctions qui y sont reliées se sont sérieusement élargies.

La technicité, l'autonomie requise et les coûts importants associés à certains équipements modernes amènent parfois le remplacement de techniciens ou de professionnels qualifiés par des ingénieurs (ex. : Machine à Commande Numérique, Logiciel de Modélisation Tridimensionnelle Paramétrique...). Le métier d'ingénieur exige également – dans de très nombreux cas – des compétences de management de projet et de motivation des équipes.

Sommaire

Historique

Au-delà de références historiques d'essence militaire, l'ingénieur apparaît, dans sa version moderne, pour l'essentiel à partir du XIXe siècle (1e révolution industrielle), où il se confirme comme un acteur de premier plan du développement industriel. Les ingénieurs, dont le nombre augmente dès lors régulièrement, se constituent ainsi comme groupe social reconnu en France au sein de la population des cadres. Toutefois, la considération accordée aux ingénieurs varie sensiblement selon les pays : elle est ainsi très élevée en France et en Allemagne. Elle est moindre dans les pays anglo-saxons où les ingénieurs ("engineers") ont un profil plus spécialisé et technique.

Dans un sens vieilli, ce terme désigne donc celui qui construisait ou inventait des machines de guerre ou concevait et réalisait des ouvrages de fortification ou de siège de places fortes. Ainsi, Vauban et Léonard de Vinci étaient ingénieurs. A cette époque, l'ingénieur est en général une sorte de « bricoleur de génie », inventif et rationnel.

Dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, l'article concernant l'ingénieur en distingue trois types:

« Les uns pour la guerre ; ils doivent savoir tout ce qui concerne la construction, l'attaque & la défense des places. Les seconds pour la marine, qui sont versés dans ce qui a rapport à la guerre & au service de mer ; & les troisièmes pour les ponts & chaussées, qui sont perpétuellement occupés de la perfection des grandes routes, de la construction des ponts, de l'embellissement des rues, de la conduite & réparation des canaux. »

Dans la 6e édition du dictionnaire de l'Académie française (1832-5), l'article concernant l'ingénieur, parle, outre de l'ingénieur des fortifications militaires, de :

« Celui qui conduit quelques autres ouvrages ou travaux publics, tels que la construction et l'entretien des routes, l'exploitation des mines, etc. Ingénieur des ponts et chaussées. Ingénieur des mines. Ingénieur de la marine ou maritime. Ingénieur-constructeur de vaisseaux. Ingénieur géographe, celui qui dresse des cartes de géographie. Ingénieur pour les instruments de mathématique, Celui qui fait des instruments de mathématique. Ingénieur-opticien, Celui qui fait des instruments d'optique. »

Enfin, le terme « génie » rassemble les processus et méthodes d'invention de solutions et de coordination technique permettant d'aboutir – par synthèses successives et approche pluri-disciplinaire – à des objets techniques complexes. Dans la pratique, on utilise les termes de génie de l'Air, génie maritime, génie rural, génie civil, génie génétique, génie chimique, génie logiciel, génie mécanique, génie industriel, etc. dans des sens où en anglais on utilise le terme engineering. Le dictionnaire Hachette-Oxford donne d'ailleurs bien génie comme traduction correcte du terme engineering.

Aujourd'hui, « ingénieur » tend de plus en plus à devenir synonyme de « cadre », bien que le terme garde une connotation scientifique-technique et de gestion de groupe. Ce dernier point est prépondérant dans le cas d'ingénieurs financiers, ou travaillant en assurance...

Fonctions

Par son domaine de compétences, un ingénieur peut être :

Un ingénieur intervient principalement au niveau de la recherche et développement ou de la fabrication de produits. Il apporte son expertise technique et sa créativité en tenant compte de contraintes de temps, de ressources, d'innovation, d'ergonomie et de respect de l'environnement et des réglementations, et exercera principalement une des fonctions suivantes :

  • Ingénieur Recherche et Développement (R&D), métier très large, conçoit de nouveaux produits et effectue la veille technologique dans l'industrie (automobile, aéronautique, spatial, énergie, logiciel, ...) ;
  • Ingénieur Concepteur, définit le cahier des charges et l'architecture d'un nouveau produit, par exemple d'un logiciel informatique ou d'une nouvelle plate-forme pétrolière ;
  • Ingénieur d'Essais, conçoit et réalise les mesures et tests dans une équipe d'essais, par exemple les essais en vol d'un nouveau prototype d'avion ;
  • Ingénieur d'Études, effectue des études, prépare des dimensionnements, et optimise des processus, par exemple en diffusant des notes d'application, ou en créant des méthodologies ou des modes opératoires ;
  • Ingénieur de Production, gère les différents aspects d'une chaîne de production (approvisionnement, stock, délais, ...), par exemple en étant directeur d'une usine de fabrication de sièges automobiles ou conducteur d'un laminoir ;
  • Ingénieur Maintenance, planifie et supervise les opérations de maintenance, par exemple en organisant un système de maintenance préventive, ou en gérant l'entretien et la maintenance des équipements de Production d'une usine ;
  • Ingénieur Qualité, audite et cherche à améliorer la qualité et la fiabilité d'un produit ou d'une chaine de production, par exemple en imposant un contrôle systématique sur une production d'appareil respiratoires ;
  • Ingénieur d'Affaires, transcrit les besoins des clients en solutions techniques réalisables, par exemple, dans le génie civil, où il propose les solutions techniques en fonctions des exigences des différents partenaires (État, collectivités locales, ...) ;
  • Ingénieur Sécurité, édicte les règlements de sécurité et transcrit les normes de protections, par exemple responsable de la sûreté de fonctionnement d'une centrale nucléaire.

Dans la littérature

  • Auguste Detoeuf, ingénieur lui-même et grand employeur d'ingénieurs, attribue dans ses Propos de O.L. Barenton, confiseur cette boutade à Rotschild :
« Il y a trois façon de faire faillite [...] : le jeu, les femmes et les ingénieurs. La première est la plus rapide, la deuxième est la plus agréable et la troisième la plus sûre ! »[1].
  • Dans son roman Les Dompteurs de l'or, Paul d'Ivoi féminise le mot et écrit à plusieurs reprises l'ingénieure pour désigner son héroïne.

Formation d'ingénieur

Article détaillé : Catégorie:Formation d'ingénieurs par pays.

En 2006 :

  • la France forme, par l'intermédiaire des écoles d’ingénieurs, 30 000 ingénieurs par an[2],
  • l'Inde forme environ 700 000 ingénieurs/an [réf. nécessaire],
  • la Chine forme environ 1 000 000 ingénieurs/an [réf. nécessaire],
  • le Maroc forme 4 200 ingénieurs/an (10 000 ingénieurs/an sont prévus à partir de 2010) [réf. nécessaire].

Annexes

  1. Auguste Detoeuf, Propos de O.L. Barenton, confiseur, p. 124, Éd. du Tambourinaire, 1962.
  2. Observatoire de l’emploi des ingénieurs diplômés, enquête du CNISF, juin 2009

Bibliographie

  • Hélène Vérin, La gloire des ingénieurs. L'intelligence technique du XVIe au XVIIIe siècle, Albin Michel, Paris, 1993.

Articles connexes

Wiktprintable without text.svg

Voir « ingénieur » sur le Wiktionnaire.

  • Portail du travail et des métiers Portail du travail et des métiers
  • Portail de l’industrie Portail de l’industrie
Ce document provient de « Ing%C3%A9nieur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article École d’ingénieur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Ecole d'Ingenieur — Études d ingénieurs en France Cet article traite de la formation des ingénieurs. Pour plus d’information sur le métier d’ingénieur, voir Ingénieur. La France possède la particularité de disposer, en plus des universités, d’écoles d’ingénieurs.… …   Wikipédia en Français

  • École d'ingénieur d'agro-développement international — ISTOM Ecole supérieure d agro développement international Nom original EPC : Ecole Pratique Coloniale Informations Fondation 1908 Type Ecole d ingénieurs Régime linguistique Français Localisation Coord …   Wikipédia en Français

  • Ecole Polytechnique (France) — École polytechnique (France) Pour les articles homonymes, voir École polytechnique. École polytechnique Devise …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur architecte — Appellation(s) Architecte Ingénieur ou Ingénieur Architecte Secteur(s) d activité Bâtiment Ingénierie …   Wikipédia en Français

  • École nationale des sciences appliquées de Tanger — (ENSAT) Informations Fondation 1998 Type Formation d ingénieur au Maroc Grande École d Ingénieurs Publique Localisation …   Wikipédia en Français

  • Ingénieur des Arts et Manufactures — École centrale Paris École centrale Paris Nom original École centrale des arts et manufactures Localisation Localisation Châtenay Malabry …   Wikipédia en Français

  • Ecole Centrale Paris — École centrale Paris École centrale Paris Nom original École centrale des arts et manufactures Localisation Localisation Châtenay Malabry …   Wikipédia en Français

  • Ecole Centrale de Paris — École centrale Paris École centrale Paris Nom original École centrale des arts et manufactures Localisation Localisation Châtenay Malabry …   Wikipédia en Français

  • Ecole Centrale des Arts et Manufactures — École centrale Paris École centrale Paris Nom original École centrale des arts et manufactures Localisation Localisation Châtenay Malabry …   Wikipédia en Français

  • Ecole centrale d'electronique — École centrale d électronique Pour les articles homonymes, voir ECE et ECE Paris. ECE Paris Devise Ecole d ingénieurs généraliste et high tech Informations Fondation 1919 Type …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.