X.25


X.25
Pile de protocoles
7.  Application
6.  Présentation
5.  Session
4.  Transport
3.  Réseau
2.  Liaison
1.  Physique
Modèle Internet
Modèle OSI

X.25 est un protocole de communication normalisé par commutation de paquets en mode point à point offrant de nombreux services[1]. Son abandon par Transpac est prévu pour le 30 septembre 2011[2]. Finalement la date officielle de son arrêt par Orange France Telecom serait repoussée du 30 septembre 2011 au 30 juin 2012[3],[4],[5].

X.25 intègre les trois couches basses du modèle OSI (Open Systems Interconnection) qui en comporte 7 :

Cette norme a été établie en 1976 par le CCITT (puis reprise par l'UIT-T) pour les réseaux à commutation de paquets sur proposition de 5 pays qui l'utilisent pour leurs réseaux publics de communication : Transpac pour la France, EPSS pour la Grande-Bretagne, Datapac pour le Canada, DCS pour la Belgique et Telenet pour les États-Unis.

X.25 définit l'interface entre un ETTD (Équipement terminal de traitement de données) et un ETCD (Équipement terminal de circuit de données) pour la transmission de paquets. Elle fixe donc les règles de fonctionnement entre un usager du réseau et le réseau lui-même.

X.25 est une technologie vieillissante qui tend à disparaître. X.25 est encore utilisé dans des réseaux tel que le réseau de la navigation aérienne, dans le protocole radio AX.25 et dans beaucoup d'établissements bancaires (protocole ETEBAC) notamment pour les échanges bancaires avec leurs clients et pour gérer leurs GAB[réf. nécessaire]. Cette norme a l'avantage d'être sûre à 100% (Il n'y a aucune perte de données grâce aux nombreux contrôles et aux éventuelles retransmissions d'éléments perdus).[réf. nécessaire] En outre, lorsqu'elle utilise certains paramètres de profils qui augmentent significativement la taille des paquets, elle ne peut être « encapsulée » de façon fiable par les routeurs IP modernes. Ceci laisse encore entrevoir un certain avenir pour des applications ne nécessitant pas des flux de transmissions élevés.

En ce qui concerne la France, Orange France-Télécom (ex-Transpac) envisage le démantèlement de son backbone X.25 courant 2012, marquant définitivement la fin de l'utilisation de X.25 en France.

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article X.25 de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.