Worms (ville)


Worms (ville)

Worms (Allemagne)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Worms.
Worms
Blason de Worms
Localisation de Worms en Allemagne
Transparent3x3.gif
Données générales
Toponyme officiel ?
Pays Allemagne Allemagne
Land Rhénanie-Palatinat
District
(Regierungsbezirk)
Arrondissement
(Landkreis)
Worms (ville-arrondissement)
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
Code postal 67501–67551
Indicatif téléphonique 06241, 06242, 06246, 06247
Immatriculation WO
Latitude
Longitude
49° 37′ 56″ Nord
       8° 21′ 56″ Est
/ 49.632189, 8.365519
Altitude (NN) de 86,5 à 167 m
Superficie 108,73 km²
Population 81.457 hab. (31 octobre 2005)
Densité 749 hab./km²
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
13
Site web www.worms.de
Politique
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Michael Kissel (SPD)
Partis au pouvoir

Worms est une ville et un arrondissement d'Allemagne, située dans le Land de Rhénanie-Palatinat, sur la rive gauche du Rhin et le sud-ouest du pays.

Aujourd'hui, la ville est un centre industriel réputé pour son vin local pour ses industries chimiques et pour la métallurgie. À la fin de l'année 2004, la ville compte 85 829 habitants. Worms est un des principaux sites où se déroulent des exploits narrés dans la Chanson des Nibelungen.

Sommaire

Histoire

La ville existe avant son invasion par les Romains et sa fortification par Drusus en 14 avant Jésus-Christ. À partir de ce moment, une petite troupe d'infanterie et de cavalerie est mise en garnison et reçoit le nom d'Augusta Vangionum tout en gardant son nom celte Borbetomagus. La garnison se développe dans la petite ville possédant le plan régulier du castrum romain, avec son forum, ses temples pour les principaux dieux Jupiter, Junon, Minerve et Mars.

En 1074, la ville obtient une exemption des droits de douane et devient ainsi une Ville libre d'Empire. Une diète d'Empire réunie par Henri IV, a lieu à Worms en 1076 et déclare le pape Grégoire VII déchu. En 1122, y est signé un Concordat qui met fin à la Querelle des investitures. En 1495, une nouvelle diète y a lieu, convoquée cette fois Maximilien, au cours de laquelle l'impôt d'Empire est introduit. Martin Luther y est invité par l’empereur Charles Quint, en 1521, au cours d'une nouvelle diète. La première version anglaise du Nouveau Testament y est éditée en 1526.

En 1689, la ville est presque totalement brûlée par les troupes françaises de Louis XIV.

Le 5 octobre 1792, la ville est prise par le général Custine[1]. Elle redevient française en 1795 et le reste jusqu'en 1814, date à laquelle elle est rattachée au Grand-duché de Hesse.

Musées

Le patrimoine riche de Worms se reflète dans ses musées [2]:

  • Museum der Stadt Worms im Andreasstift (musée d'histoire de la ville de Worms)
  • Museum Heylshof (musée dans la masion d'industriel et député de Worms au Reichstag, le baron Cornelius Wilhelm von Heyl zu Herrnsheim)
  • Heimatmuseum Worms-Abenheim (musée local)
  • Synagoge und Mikwe (l'ancienne synagogue et bain rituels)
  • Prof. Bertlein Schulmuseum (musée de l'école de la Hesse rhénane)
  • Jüdisches Museum im Raschi-Haus (musée juif dans la maison de Rachi)
  • Heimatmuseum Worms-Horchheim (musée local)
  • Nibelungenmuseum (musée des Chanson des Nibelungen)
  • Herrnsheimer Schloss (châteaux Herrnsheim de maison Dalberg)

Administration

La ville de Worms est composée de 13 quartiers à identités fortes. Les nombres d'habitants datent du 31 décembre 2003.

  • Abenheim (2 744 h), situé à 10 km au nord-ouest
  • Heppenheim (2 073 h), situé à 9 km au sud-ouest
  • Herrnsheim (6 368 h), situé à 5 km au nord
  • Hochheim (3 823 h), situé au nord-ouest du centre
  • Horchheim (4 770 h), situé à 4,5 km au sud-ouest de la ville
  • Ibersheim (692 h), situé à 13 km au nord
  • Leiselheim (1 983 h), situé à 4 km à l'ouest
  • Neuhausen (10 633 h), situé au nord du centre
  • Pfeddersheim (7 414 h), situé à 7 km à l'ouest
  • Pfiffligheim (3 668 h), situé à l'ouest du centre
  • Rheindürkheim (3 021 h), situé à 8 km au nord
  • Weinsheim (2 800 h), situé à 4 km au sud-ouest de la ville
  • Wiesoppenheim (1 796 h), situé à 5,5 km au sud-ouest

Jumelages

Vue de la gare centrale

Maires

Vestiges des remparts de la ville


Liens externes

Commons-logo.svg

  1. Jean Delmas (historien) (directeur), De 1715 à 1870, Presses universitaires de France, Paris, 1992, in André Corvisier (directeur), Histoire militaire de la France, ISBN 2-13-043872-5, p 265
  2. Musées de Worms
  • Portail de l’Allemagne Portail de l’Allemagne
Ce document provient de « Worms (Allemagne) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Worms (ville) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Worms (Allemagne) — Pour les articles homonymes, voir Worms. Worms Vue de la Cathédrale Saint Pierre …   Wikipédia en Français

  • Worms — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Patronyme Pour consulter un article plus général, voir : Nom de famille germanique. Worms est un nom de famille notamment porté par : Arnegonde… …   Wikipédia en Français

  • WORMS — Ayant pour origine un établissement celte du nom de Borbetomagus, la ville de Worms possède de nombreux vestiges de l’occupation romaine. Au Moyen Âge, la ville est appelée Vormatio. Il semble que la prospérité à cette époque ait été assez… …   Encyclopédie Universelle

  • Ville impériale (Allemagne) — Ville libre d Empire Carte des Ville Libre du Saint Empire romain germanique en 1648 Une ville libre d empire (Freie Reichsstadt) désigne sous le Saint Empire romain germanique, jusqu en 1806, une ville directement subordonnée à l Empereur et non …   Wikipédia en Français

  • Ville libre d'empire — Carte des Ville Libre du Saint Empire romain germanique en 1648 Une ville libre d empire (Freie Reichsstadt) désigne sous le Saint Empire romain germanique, jusqu en 1806, une ville directement subordonnée à l Empereur et non à un Ét …   Wikipédia en Français

  • Ville libre d'Empire — Carte des Villes libres du Saint Empire romain germanique en 1648. Une ville libre d empire (Freie Reichsstadt) désigne sous le Saint Empire romain germanique, jusqu en 1806, une ville directement subordonnée à l Empereur et non à un État membre …   Wikipédia en Français

  • Ville d'Allemagne — Liste des villes d Allemagne Liste, par ordre alphabétique, des 2077 communes d Allemagne qui possédaient le statut de ville le 12 mai 2007. Répartition par Land : Bavière: 315 Baden Württemberg: 311 Rhénanie du Nord Westphalie: 268 Hesse:… …   Wikipédia en Français

  • Cimetière juif de Worms — Heiliger Sand Pays  Allemagne …   Wikipédia en Français

  • Cathedrale Saint-Pierre de Worms — Cathédrale Saint Pierre de Worms Cathédrale de Worms La cathédrale Saint Pierre de Worms (en Allemand: Wormser Dom) est la principale église et la construction la plus importante de Worms, et se place à côté des cathédrales de Spire et de Mayence …   Wikipédia en Français

  • Cathédrale Saint-Pierre De Worms — Cathédrale de Worms La cathédrale Saint Pierre de Worms (en Allemand: Wormser Dom) est la principale église et la construction la plus importante de Worms, et se place à côté des cathédrales de Spire et de Mayence parmi les églises romanes les… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.