Voie rapide

La voie rapide de l'île de Noirmoutier

Une voie rapide ou voie express est une route de type autoroutier avec chaussées séparées d'au moins deux voies dans chaque direction et comportant des accès directs ( croisement avec des routes nationales ) . Ses caractéristiques techniques sont moins bonnes que celles des autoroutes, et dans certains pays  ; il se peut que la différence tient au statut juridique qui leur est attribué .

Sommaire

France

La notion française d'autoroute est très difficile à traduire dans d'autres pays, parce qu'elle fait plus référence à un statut juridique qu'à des caractéristiques techniques définissant un type d'objet routier. On ne sait jamais si on compare des autoroutes entre elles ou des autoroutes et des routes express.

La notion de voie rapide n'existe pas formellement en droit français. Le statut de route express est défini par le code de la route articles L151-1 à 5. Il désigne des routes avec chaussées séparées d'au moins deux voies dans chaque direction et comportant des accès dénivelés (échangeurs, pas d'accès direct). Ce statut est affecté par décision de l'État (un décret avant fin 2007, aujourd'hui un arrêté ministériel ou préfectoral), et peut concerner les voies nationales, départementales ou communales. Ces portions à chaussées séparées sont souvent mises en place pour permettre le dépassement dans de bonnes conditions des poids lourds par les véhicules légers.

Les routes express bénéficient :

  • d'une vitesse généralement limitée à 110 km/h (100 km/h en cas de pluie, art. R413-2 du code de la route) ;
  • de caractéristiques techniques moins bien adaptées à la vitesse que sur les autoroutes (par exemple normes géométriques moins tendues, absence de bande d'arrêt d'urgence, absence de clôture, gestion des obstacles en accotement moins exigeante) ;
  • de niveaux de service spécifiques, par exemple en matière de fréquence de surveillance, de rapidité d'intervention pour le déneigement ;
  • d'une signalisation de direction basée sur les mêmes couleurs, vert et blanc, que celle des autres routes.

Bien qu'elles soient interdites aux véhicules lents, vélos et piétons, la présence d'une voie alternative n'est pas systématique.

Le panneau C107, carré bleu bordé de blanc avec une silhouette de voiture blanche, qui désigne une route à accès réglementé, peut être utilisé en entrée de route express : il n'est cependant pas spécifique à ce type de route.


Rocades et périphériques

Dans le cas du contournement d'une ville, on parle de « rocade », de « périphérique », de « déviation d'agglomération ». La plupart de ces portions sont gratuites, bien que cela ne soit pas systématique.

Boulevard périphérique de Paris

Le boulevard périphérique de Paris est une voie rapide particulière. Il est doté de chaussées séparées et d'échangeurs permettant que les intersections ne s'y fassent pas à niveau, mais la circulation y est soumise à la priorité à droite (les véhicules circulant doivent laisser la priorité aux véhicules entrants). De fait, la circulation se fait sur les deux voies de gauche afin de ne pas être gêné par les véhicules entrants. Cet usage est contraire à l'habitude : le code de la route qui impose la conduite sur le bord le plus à droite en temps normal, mais sur ce périphérique, la voie de droite est explicitement indiquée comme voie de sortie, le nom de la porte suivante étant mentionné (cf. article R412-9 du code de la route). La vitesse est limitée par dérogation à 80km/h, cette limitation de vitesse n'étant normalement plus prévue par le code de la route.

Région Bretagne

En Région Bretagne, jusqu'à l'ouverture récente de l'autoroute A84 provenant de Normandie, il n'y avait aucune autoroute mais uniquement des voies rapides. On raconte couramment que la raison remonte au traité d'union de la Bretagne à la France, Anne de Bretagne y aurait exigé que la circulation reste libre dans sa province. Il est dit que la gratuité remonte à l'époque de Charles de Gaulle, qui aurait souhaité compenser l'éloignement et la situation enclavée de la région par la gratuité. En réalité, ces routes ont été majoritairement financées par les collectivités territoriales (les départements et la région), ce qui explique la contribution indirecte des bretons au financement de leurs voies rapides tandis que les autoroutes payantes sont, le plus souvent, financées par le futur concessionnaire.

Dans les années 1950, la région consciente qu'elle avait accumulé de graves retards de développement, un comité d'étude et de liaison des intérêts bretons (CELIB) se forme sous l’autorité de René Pleven. La modernisation de l'agriculture, industrialisation, équipement universitaire et plan routier sont au menu.

Il faut attendre 1968 pour qu'un plan routier soit mis en place par l'État qui souhaitait, sous la vive impulsion des élus régionaux, désenclaver la région. Les autoroutes étant d'un coût trop élevé, il fut décidé de simplement réaménager les axes existants pour les porter à quatre voies. Peu à peu, ces axes sont portés au niveau des autoroutes : bitumage d'une bande d'arrêt d'urgence (et le marquage T1 inversé correspondant), suppression de la plupart des carrefours à niveaux (voie perpendiculaire traversant la chaussée, qu'on trouve encore à certains endroits).

Ce plan comprend :

Toutes ces voies rapides sont en cours de transformation vers des autoroutes, principalement dans l'objectif de mise aux normes.

Région Nord-Pas-de-Calais

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Merci d'ajouter en note des références vérifiables ou le modèle {{Référence souhaitée}}.

En Nord-Pas-de-Calais il y avait déjà plusieurs autoroutes gratuites avant 1963. Certaines voies rapides étaient déjà faites avant 1963 voies faites avec des carrefours à niveau ou giratoire.[réf. nécessaire]

On appelle certaines voies rapides à devenir des autoroutes. Ce plan comprend les routes suivantes à avoir les normes autoroutières :

Espagne

En Espagne, ce type de voie est appelé Autovía et se distingue des autoroutes appelées Autopistas car ces dernières n'acceptent que les véhicules automobiles tandis que les Autovia acceptent tout type de véhicule.

Voir aussi

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Voie rapide de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Voie Rapide — La voie rapide de l île de Noirmoutier Les voies rapides ou voies express sont des routes de type autoroutier avec chaussées séparées d au moins 2 voies dans chaque direction et comportant des accès dénivelés (échangeurs, pas d accès direct).… …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IC8 — Voie Rapide Louriçal Vila Velha do Ródão  IC 8  Longueur 102 km (118 km) De Louriçal ( A17 ) Intersec …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IP2 — Voie Rapide Macedo de Cavaleiros Castro Verde  IP2  Longueur 113 km (355 km) De Macedo de Cavaleiros ( A4 ) …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide Chichaoua - Essaouira — La voie rapide Chichaoua Essaouira est une voie 2x2 longue de 113 km reliant les villes de Chichaoua et Essaouira à l horizon de 2010. Elle consiste en le dédoublement et le réaménagement de la Route Provinciale 207. Sommaire 1 Construction 2… …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide Fès - Sefrou — La voie rapide Fès Sefrou est le dédoublement de la route 503 entre Fès et Sefrou, dont l’objectif est d’améliorer la fluidité du trafic et la sécurité routière sur cet axe structurant de la région Fès Boulemane, ainsi que le raccordement de la… …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IC28 — Voie Rapide Ponte de Lima Ponte da Barca  IC 28  Longueur 14 km De Ponte de Lima ( A3 / …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IC5 — Voie Rapide Vila Pouca de Aguiar Miranda do Douro  IC 5  Longueur 44 km (131 km) De Vila Pouca de Aguiar ( A24 ) …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IC6 — Voie Rapide Oliveira do Mondego Covilhã  IC 6  Longueur 29 km (87 km) De Oliveira do Mondego ( Candosa ( Tábua Réseau Voie rapide du Portugal L IC6 est une voie rapide sans profil autoroutier qui relie l Oliveira do Mondego à la Candosa …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IP3 — Voie Rapide Coimbra Viseu  IP3  Longueur 76 km De Trouxemil ( A14 ) Intersections …   Wikipédia en Français

  • Voie rapide portugaise IC9 — Voie Rapide Nazaré Ponte de Sôr  IC 9  Longueur 12 km (104 km) De Nazaré Intersections Ponte de Sôr Villes principales Alcobaça, Batalha, Porto de Mós …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.