Voeux religieux

ÔĽŅ
Voeux religieux

VŇďux religieux

Dans la tradition chr√©tienne, les vŇďux religieux d√©signent l'engagement public par lequel un homme ou une femme s'engage √† certaines formes particuli√®res de vie chr√©tienne, g√©n√©ralement explicit√©es par une r√®gle ou des coutumes. Fondamentalement et th√©ologiquement, cet engagement revient √† adopter les conseils √©vang√©liques que la th√©ologie m√©di√©vale a exprim√© par la trilogie des trois voeux d'ob√©issance, de pauvret√© et de chastet√©. Mais dans les principales r√®gles d'origine ancienne et m√©di√©vale, il n'√©tait pas encore question de cette trilogie. Il faut donc distinguer les engagement fondamentaux impliqu√©s fondamentalement par toute cons√©cration religieuse (l'ob√©issance √† des sup√©rieurs, le renoncement √† la possession et √† la gestion de biens poss√©d√©s en propre, le renoncement √† toute activit√© sexuelle et √† tout attachement affectif exclusif) des voeux explicitement formul√©s par les formules de profession. Primitivement, celles-ci mettaient l'accent sur d'autres aspects de la vie religieuse sans mentionner les trois engagements fondamentaux qui n'en demeurent pas moins implicitement contenus dans toute cons√©cration religieuse (voir plus bas).

Les vŇďux religieux peuvent √™tre temporaires (dits simples) ou perp√©tuels (dits solennels). Depuis une p√©riode r√©cente, dans les instituts religieux, les religieux commencent par prononcer des vŇďux temporaires, en g√©n√©ral pour une p√©riode variant de un √† cinq ans, souvent renouvelables, puis prononcent leurs vŇďux perp√©tuels, aussi appel√©s vŇďux solennels ou d√©finitifs.

Sommaire

Vocabulaire

On appelle :

prof√®s 
le religieux qui a prononc√© des vŇďux ;
prof√®s temporaire 
le religieux qui a prononc√© des vŇďux qui l'engagent pour une p√©riode d√©termin√©e ;
prof√®s perp√©tuel 
le religieux qui a prononc√© des vŇďux qui l'engagent d√©finitivement ;
prof√®s solennel 
= prof√®s perp√©tuel. On parle de prof√®s solennel, parce que les vŇďux sont √©mis selon un rituel public plus solennel que la profession simple ;
prof√®s simple 
= prof√®s temporaire ;
profession religieuse 
acte qui consiste √† prononcer des vŇďux.

Histoire

La tradition de prononcer des vŇďux appara√ģt d√®s le IIIe si√®cle. Jusqu'√† la fin du Moyen-Age, l'institution des voeux temporaires, engageant pour une p√©riode d√©termin√©e, n'existait pas. Apr√®s son noviciat, le candidat faisait imm√©diatement profession d√©finitive.

Les promesses

L'engagement de pauvret√© : ne rien poss√©der, ne rien garder pour soi, comme le Christ (donc tout mettre en commun) et tout recevoir du P√®re, ¬ę Ainsi donc, quiconque d'entre vous ne renonce pas √† tout ce qu'il poss√®de ne peut √™tre mon disciple. ¬Ľ, Luc 14:33.

L'engagement de chastet√© : non pas un m√©pris du mariage qui est une vocation chr√©tienne mais le choix de la fraternit√©, d‚Äôun amour qui se veut ouvert √† tous, sans limite. ¬ę Car il y a des eunuques [...] et il y en a qui se sont rendus tels eux-m√™mes, √† cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre comprenne ¬Ľ Matthieu 19:12

L'engagement √† l'ob√©issance : ob√©issance √† Dieu, comme le Christ ¬ę car Je suis descendu du ciel pour faire, non ma volont√©, mais la volont√© de celui qui m'a envoy√©. ¬Ľ Jean 6:38. Elle passe par des m√©diations. Les deux principales sont le sup√©rieur et la r√®gle de l'institut religieux.

Formes sp√©ciales et vŇďux particuliers

  • Les B√©n√©dictins, Cisterciens, et autres moines soumis √† la R√®gle de saint Beno√ģt, ainsi que les Chartreux, ne prononcent que les vŇďux de stabilit√© dans le monast√®re, ob√©issance et conversion des mŇďurs (Cf. R√®gle de saint Beno√ģt, chap. 58). Ils consid√®rent g√©n√©ralement que les vŇďux de pauvret√© et de chastet√© sont inclus dans le vŇďu de conversion des mŇďurs (Conversatio morum, parfois traduit par "vie monastique").
  • Les fr√®res pr√™cheurs (dominicains) ne prononcent que le vŇďux d'ob√©issance au sup√©rieur, dans la mesure o√Ļ celui-ci inclut les deux autres.
  • La compagnie de J√©sus a ajout√© aux trois vŇďux de pauvret√©, chastet√© et ob√©issance, celui de l'ob√©issance au pape.
  • Les membres de l'ordre de Malte ajoutent aux trois vŇďux de pauvret√©, chastet√© et ob√©issance, celui du soin aux malades.

Formes de la vie consacrée

Les vŇďux scellent l'appartenance √† un institut de vie consacr√©e qui peut √™tre :

Le protestantisme, puis les philosophes du si√®cle des Lumi√®res ne comprennent plus ces engagements qui leur semblent √™tre une ali√©nation. En 1791, l'√Čtat issu de la R√©volution fran√ßaise refuse ce type d'ali√©nation : ¬ę La loi ne reconna√ģt plus ni vŇďux religieux, ni aucun autre engagement qui serait contraire aux droits naturels ou √† la Constitution[1]. ¬Ľ

Annexes

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Introduction √† la Constitution de 1791, le 3 septembre 1791

Articles connexes

NB : Certaines de ces pages sont des doublons partiels.

Lien externe

  • Portail du monachisme Portail du monachisme
  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de ¬ę V%C5%93ux religieux ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Voeux religieux de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • religieux ‚ÄĒ religieux, ieuse [ r(…ô)li íj√ł, j√łz ] adj. et n. ‚ÄĘ 1165 au sens I, 2o; lat. eccl√©s. religiosus, de religio ‚Üí religion I ‚ô¶ Adj. Relatif √† la religion. 1 ‚ô¶ (1538) Qui concerne les rapports entre l √™tre humain et un pouvoir surnaturel; qui pr√©sente le ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • religieux ‚ÄĒ religieux, euse (re li ji e√Ľ, e√Ľ z ) adj. 1¬į¬†¬†¬†Qui appartient √† la religion. ‚Äʬ†¬†¬†L √Čglise enseigne que tout culte religieux se doit terminer √† Dieu comme √† sa fin n√©cessaire ; et, si l honneur qu elle rend √† la sainte Vierge et aux saints peut… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • religieux ‚ÄĒ Religieux, [religi]euse. adj. Qui appartient √† la religion. Et en ce sens il n a guere d usage qu en cette phrase. Culte religieux. Il signifie aussi, Pieux, qui vit selon les regles de la religion, qui est conforme √† la religion, & en ce sens il ‚Ķ   Dictionnaire de l'Acad√©mie fran√ßaise

  • Voeux perp√©tuels ‚ÄĒ VŇďux religieux Dans la tradition chr√©tienne, les vŇďux religieux d√©signent l engagement public par lequel un homme ou une femme s engage √† certaines formes particuli√®res de vie chr√©tienne, g√©n√©ralement explicit√©es par une r√®gle ou des coutumes.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Voeux solennels ‚ÄĒ VŇďux religieux Dans la tradition chr√©tienne, les vŇďux religieux d√©signent l engagement public par lequel un homme ou une femme s engage √† certaines formes particuli√®res de vie chr√©tienne, g√©n√©ralement explicit√©es par une r√®gle ou des coutumes.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • RELIGIEUX, EUSE ‚ÄĒ adj. Qui est relatif √† la religion. Culte religieux. C√©r√©monies religieuses. Doctrine religieuse. Les id√©es religieuses. Les opinions religieuses. La morale religieuse. Des sentiments religieux. Des chants religieux. Il signifie aussi Qui est… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RELIGIEUX ‚ÄĒ EUSE. s. Il se dit Des personnes qui se sont engag√©es par des voeux √† suivre une certaine r√®gle autoris√©e par l √Čglise. Les religieux de Saint Beno√ģt, de Saint Augustin, etc. Un bon religieux. Une bonne religieuse. Un couvent de religieuses.… ‚Ķ   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Voeux ‚ÄĒ VŇďux Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sommaire 1 Litt√©rature 2 Politique 3 Religion ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Voeux chastet√© ‚ÄĒ VŇďu de chastet√© Le vŇďu de chastet√© est un des 3 vŇďux principaux (avec le vŇďu de pauvret√© et le vŇďu d ob√©issance) que prononcent les pr√™tres r√©guliers de la plupart des ordres religieux chr√©tiens comme les hospitaliers et les dominicains [1].… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Voeux de chastet√© ‚ÄĒ VŇďu de chastet√© Le vŇďu de chastet√© est un des 3 vŇďux principaux (avec le vŇďu de pauvret√© et le vŇďu d ob√©issance) que prononcent les pr√™tres r√©guliers de la plupart des ordres religieux chr√©tiens comme les hospitaliers et les dominicains [1].… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.