Valdemar II de Danemark


Valdemar II de Danemark
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir valdemar.

Valdemar II de Danemark le « Victorieux », (danois:Sejr), (1170-1241) et roi du Danemark, de 1202 à 1241

Sommaire

Le royaume

Fils du roi Valdemar le Grand, et successeur de son frère Knut en 1202. Valdemar II est né le 28 juin 1170. Duc de Sud Jutland (Schleswig) depuis 1191, il devient roi de Danemark à la mort de son frère Knút.

Sur le plan intérieur, il poursuivit la politique menée par son père et son frère et gouverna en étroit accord avec l’Église. L’archevêque Absalon s’était déchargé de ses nombreux offices sur les fils de son cousin germain Sune Ebbesen Hvide mort en 1186 : Peder Sunesen gouverna l’évêché de Roskilde de 1191 à 1214 alors que son frère Anders Sunesen succède à Absalon comme archevêque de Lund de 1201 à 1228. Le deux frères furent en outre l’un après l’autre Chancelier du royaume jusqu’à ce qu'Anders devenu lépreux abandonne cet office en 1223. Un dernier frère, Jacob Sunesen, reçut le titre de prince et l’île de Møn en fief.
Valdemar publia le premier catalogue des cadastres connu au Danemark (Jordebog) en 1231, qui permet de se faire de nos jours une image très précise des structures sociales et des rapports de force du royaume à cette époque.

Politique extérieure

Valedemar II intervient en NorvègeErling Steinvegg le roi des « Baglers » lui rend hommage en 1204. L’intervention des fils de Sune Ebbesen, cousins de l’Archevêque Absalon, en Suède pour soutenir le roi Sverker II de Suède, gendre de Ebbe Sunesen, se solde par la défaite et la mort de trois d’entre eux le 31 janvier 1208 à la bataille de Lena en Västergötland.

À partir de 1210, il poursuit la conquête de l’Estonie nommée par les Danois « Estland » et triomphe définitivement de la résistance des païens lors de la bataille de Lyndanisse (en) près de la future Tallinn (Reval) le 15 juin 1219. Selon la légende, une flamme de tissu rouge avec une croix blanche serait tombée du ciel au plus fort du combat ; elle fut relevée par Valdemar et c’est à partir de ce jour que cet étendard connu sous le nom de Danebrog est devenu le drapeau national du Danemark.

En Allemagne, après avoir obtenu de l’Empereur Frédéric II du Saint-Empire la confirmation des conquêtes faites par son frère entre l’Eider et l’Elbe Valdemar poursuit sa politique d’expansion. Comme duc de Sud-Jutland en luttant contre le comte Adolphe III de Holstein, Valdemar avait déjà fait la conquête du Holstein et de Lubeck dès 1201. En 1203 le comte Adolphe III doit lui abandonner comme rançon le Lauenbourg.

Sur la côte de la mer du Nord, les Dithmarschen, sorte de communauté paysanne sous la suzeraineté de l’évêque de Brême, se soumettent à l’influence danoise. En 1208, les Danois fondent Harburg sur la rive gauche de l’Elbe et en 1216 il occupent Hambourg. Cette expansion rapide s’explique en partie par le conflit entre Otton IV et son compétiteur Frédéric II qui déchire l’Allemagne.

Le roi de Danemark est alors à l’apogée de sa puissance lorsque le 6 mai 1223 il est fait prisonnier avec son fils aîné le co-roi Valdemar III au cours d’une chasse dans l’île de Lyo par son vassal félon, le comte Henri de Schwerin. Les deux princes danois sont détenus au Mecklembourg. Hambourg et Lubeck furent immédiatement perdus.

Les conditions d'un premier traité signé le 4 juillet 1224 par le roi captif au château de Danneberg au Mecklembourg pour recouvrer sa liberté sont rejetées par son neveu; Albert II de Weimar-Orlamünde [1] qui assumait la régence au Danemark. Mais l'année suivante Albert II d'Orlamünde est lui-même vaincu et capturé par Adolphe IV de Holstein lors de la bataille de Mölln.

Bien que l’Empereur Frédéric II du Saint-Empire ait réprouvé publiquement la félonie dont avait été victime Valdemar II, il ne fit rien pour libérer le roi. Il fallut attendre pour que Jacob de Møn puisse réunir la rançon de 45 000 marks d’argent nécessaire à la délivrance du souverain et de son fils. L'accord est matérialisé par un second traité signé le 17 novembre 1225 entre Valdemar II et le comte de Schwerin[2]

Valdemar II veut reprendre la lutte et envahit l’Allemagne du Nord mais son armée fut écrasée le 22 juillet 1227 à la bataille de Bornhöved par les forces coalisées de Lubeck et des féodaux de la région sous le commandement du comte Adolphe IV de Holstein.

Cette défaite ruine à jamais les espoirs danois de domination de la Baltique et le royaume ne conserva de ses conquêtes que l’île de Rügen, une partie du Mecklembourg et « l’Estland » (Estonie).

Dernières années

Le roi Valdemar Sejr, est à l'origine du Code jutlandais en 1241, Il fait en outre codifier les lois danoises, et met en place un inventaire fiscal de son royaume, intitulé le Liber Census Daniæ. Il meurt le 28 mars 1241 à Vordingborg.

Famille et descendance

Après la mort de son fils Valdemar III, co-roi de Danemark de 1215 à 1231, le roi proclame comme héritier Erik, l’aîné des fils de son second mariage et dote les cadets de fiefs personnels. Valdemar II avait épousé :

1) en 1205, Margareta de Bohême, dite Dagmar, fille de Ottokar Ier de Bohême, morte le 24 mai 1212, dont :

2) en 1214, Bérengère de Portugal, fille du Roi Sanche Ier de Portugal, morte le 27 mars 1221, dont :

De sa concubine Hélène Guttormsdotter il eut par ailleurs :

Il eut enfin d'une femme non connue :

  • Niels Ier, duc de Halland en 1216, mort en 1218.


Précédé par Valdemar II de Danemark Suivi par
Knut VI de Danemark
Armoiries Danemark.svg
roi de Danemark
1202-1241
Éric IV de Danemark

Notes et références

  1. fils de Siegfried III comte d'Orlamünde (mort en 1206) et de Sophie une fille de Valdemar Ier de Danemark il avait reçu de son oncle Valdemar II de Danemark, un comté de « Nordalbingie » constitué pour lui du Holstein et de la Vagrie, après Bornhöved il obtiendra l'île d'Als en dédommagement
  2. Le 26 juin 1226 le Pape Honorius III donne au roi de Danemark des « lettres d'absolution » et le dispense du serment par lequel il avait juré d'observer ce traité


Sources

  • Les Peuples Scandinaves au Moyen Age. Lucien Musset PUF (1951)
  • Cet article contient tout ou une partie d'un document provenant du site Terres Contées. L'auteur autorise Wikipédia à utiliser tous les documents présents sur son site sous GFDL.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Valdemar II de Danemark de Wikipédia en français (auteurs)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.