Vacqueyras (Vaucluse)

ÔĽŅ
Vacqueyras (Vaucluse)
Page d'aide sur les redirections Pour le vin, voir vacqueyras (AOC).

44¬į 08‚Ä≤ 20‚Ä≥ N 4¬į 58‚Ä≤ 59‚Ä≥ E / 44.1388888889, 4.98305555556

Vacqueyras
√Čglise de Vacqueyras
√Čglise de Vacqueyras
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
R√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Carpentras
Canton Beaumes-de-Venise
Code commune 84136
Code postal 84190
Maire
Mandat en cours
Jean-Marie Gravier
2008-2014
Intercommunalité Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin
Site web http://www.vacqueyras.tm.fr
Démographie
Population 1 056 hab. (2008)
Densité 118 hab./km²
Gentilé Vacqueyrassiens, Vacqueyrassiennes
Géographie
Coordonn√©es 44¬į 08‚Ä≤ 20‚Ä≥ Nord
       4¬į 58‚Ä≤ 59‚Ä≥ Est
/ 44.1388888889, 4.98305555556
Altitudes mini. 68 m ‚ÄĒ maxi. 254 m
Superficie 8,97 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Vacqueyras est une commune fran√ßaise, situ√©e dans le d√©partement de Vaucluse et la r√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur.

Vacqueyras est aussi le nom d'une appellation locale des c√ītes du rh√īne.

Sommaire

Géographie

Accès

Route départementale 8 arrive au nord de la commune, puis la route départementale 7 traverse la commune sur un axe nord-sud et bifurque au sud-est vers Beaumes-de-Venise. La route départementale 52 elle continue vers le sud.

La route départementale 233 part à l'est vers le bois communal de la Peyre.

Communes limitrophes

Relief

Alternance de plusieurs petits vallons de faible amplitude et de plaine + collines à l'est (261 m, à la Muse), extrémité des Dentelles de Montmirail.

Géologie

Les Dentelles de Montmirail sont la partie la plus √† l'ouest du massif des Baronnies et constitue la premi√®re avanc√©e des Alpes dans la vall√©e du Rh√īne.

Dalles rocheuses du jurassique (tithonique), sols calcaires.

Hydrographie

La limade[1] passe au nord et se jette dans l'Ouvèze[2] qui passe à l'ouest.

Le canal de Carpentras traverse la commune, inaugur√© en 1856, irrigue la commune gr√Ęce √† un r√©seau de ¬ę fillioles ¬Ľ.

Flore

Végétation méditerranéenne sur les Dentelles de Montmirail comparable à celle des Alpilles sur plusieurs points. On y retrouve plantes aromatiques (thym, romarin, fenouil, lavandin), bois de chênes verts et pins d'Alep, etc.

La vigne est fortement présente sur les coteaux mais aussi dans la plaine caillouteuse des hautes terrasses.

Climat

Le climat est de type m√©diterran√©en avec plus de 100 jours de mistral par an et se caract√©rise par un rythme √† quatre temps : deux saisons s√®ches (une br√®ve en hiver, une tr√®s longue et accentu√©e en √©t√©), deux saisons pluvieuses, en automne (pluies abondantes et brutales) et au printemps[3].

Mois Janv F√©v Mars Avr Mai Juin Juil Ao√Ľt Sept Oct Nov D√©c Ann√©e
Temp√©ratures maximales moyennes (¬įC) 9 11 14 18 22 26 30 29 25 20 13 10 18,9
Temp√©ratures minimales moyennes (¬įC) 1 3 4 7 11 14 17 16 14 10 5 2 8,7
Temp√©ratures moyennes (¬įC) 5 7 9 13 16 20 23 23 19 15 9 6 13,8
Moyennes mensuelles de précipitations (mm) 44.4 57.5 61.1 58.9 72.4 43.6 27.8 56.3 67.6 97.4 57.7 48.9 693.4
Source : Archives climatologiques mensuelles - Orange (1961-1990)

Tableau comparatif des précipitations relevées en nord Vaucluse lors de l'année 2006[4].

Pluie. Oct. Nov. Dec. Jan. Fev. Mars. Avril. Mai Juin Juil. Ao√Ľt Sept.
% de précipitations
comparé à la normale[5]
90% 100% 48% 103% 61% 84% 16% 42% 5% 174% 60% 175%
Fort orage
(grêle)
0 0 0 0 0 0 0 0 0 7 2 2

Températures relevées en nord Vaucluse lors de l'année 2006[4].

Temp√©rature. Oct. Nov. Dec. Jan. Fev. Mars. Avril. Mai Juin Juil. Ao√Ľt Sept.
t¬į la plus chaude
(date)
25,2¬į
(le 09)
21,7¬į
(le 03)
14,2¬į
(le 04)
13,3¬į
(le 19)
15,5¬į
(le 13)
23,9¬į
(le 31)
26,7¬į
(le 26)
30,9¬į
(le 17)
35,2¬į
(le 28)
38,9¬į
(le 21)
34,1¬į
(le 01)
34,2¬į
(le 04)
Nombre de jours
t¬į > √† 30¬į
0 0 0 0 0 0 0 2 16 31 2 8
t¬į la plus froide
(date)
6,6¬į
(le 05)
-5,8¬į
(le 28)
-6,9¬į
(le 30)
-6,8¬į
(le 15)
-4,7¬į
(le 03)
-3,2¬į
(le 02)
-2,8¬į
(le 08)
4,9¬į
(le 01)
9,4¬į
(le 02)
17¬į
(le 07)
11,1¬į
(le 15)
10,3¬į
(le 01)
Nombre de jours
t¬į < √† -6¬į (forte gel√©e)
0 1 2 5 0 0 0 0 0 0 0 0

Bien que la commune soit situ√©e √† proximit√© de l'axe nord-sud qu'est la vall√©e du Rh√īne, le relief des Dentelles de Montmirail permet une certaine protection face au mistral. Le tableau suivant correspond aux diff√©rentes vitesse du vent enregistr√©es et √† sa fr√©quence au cours de l'ann√©e 2006.

"=" : idem √† la normale ; "+" : sup√©rieur √† la normale ; "-" : inf√©rieur √† la normale.

Mistral. Oct. Nov. Dec. Jan. Fev. Mars. Avril. Mai Juin Juil. Ao√Ľt Sept.
Vitesse maximale relev√©e sur le mois 87 km/h 91 km/h 118 km/h 96 km/h 97 km/h 112 km/h 97 km/h 94 km/h 100 km/h 90 km/h 90 km/h 90 km/h
Tendance : jours
avec une vitesse > 16 m/s
--- = ++ -- +++ --- ++++ ++++ = = ++++ +

Histoire

Buste de Raimbaud
Pierre en réemploi portant le nom de Joseph-Mathias de Lauris, 1744
Graphies française et provençale

Préhistoire et antiquité

Si la préhistoire n'a fourni que quelques haches polies[6], prouvant le passage mais non l'habitat de chasseurs-cueilleurs, l'antiquité est plus riche. En effet, un autel dédié au dieu Mars par T. Cornelius a été mis au jour au quartier des Roques et des fragments de lampes à huile et d'amphores au quartier de Mornas[7].

Moyen √āge

En 1210, un trait√© de paix mit un terme √† la guerre des fronti√®res qui opposait le comte Raymond de Toulouse, marquis de Provence, √† Guillaume des Baux, prince d'Orange[8]. Dans les clauses de cet accord, il √©tait dit qu'en √©change d'Uchaux, le comte recevait Vacqueyras et son ch√Ęteau. D√©sormais la cit√© eut son destin li√© √† celui du Comtat Venaissin.

Apr√®s la Peste Noire de 1348, un nouveau ch√Ętelain prend possession de Vacqueyras et de son ch√Ęteau, c'est un Vassadel. Cette famille va garder cette seigneurie jusqu'√† la fin du XVIIe si√®cle.

Période moderne

En 1688, Alexandre Vassadel marie sa fille unique Marie-Charlotte √† Joseph-Mathias de Lauris-Castellane, marquis d'Ampuis. Cette famille va conserver sa nouvelle seigneurie jusqu'√† la R√©volution. Mais juste avant, elle faillit s'allier au ¬ę Divin Marquis ¬Ľ.

Au début des années 1760, le jeune marquis de Sade s'est amouraché de la délurée Laure de Lauris-Castellane. Mais son père, syndic de la noblesse du Comtat Venaissin et seigneur de Vacqueyras, s’oppose à ce mariage. Les deux familles se connaissaient portant bien, puisque dès 1701, Joseph-Mathias de Lauris-Castellane avait déjà été syndic de la noblesse, suivi, en 1704, de Gaspard-François de Sade.

Oblig√© de rompre Donatien, furieux, √©crit √† Laure ¬ęIl n‚Äôy aura pas d‚Äôhorreurs o√Ļ je me portasse ¬Ľ. Il tint parole.

Toponymie

Relevant l'une des plus anciennes graphies de la commune Vaqueiracio (1137), Charles Rostaing[9] présume une origine du toponyme liée à vaquiere (vacca-aria) avec l'ajout d'un suffixe -acium. On note ensuite Vacairas et Vachairas en 1143, puis Vacairatio en 1253 et Vaquerrassio en 1360.

Plus qu'un hypoth√©tique lien avec Vachi√®res, lieu o√Ļ viennent pa√ģtre et ruminer les vaches, il faut privil√©gier un Val Queyras, une vall√©e des pierres, √©tymologie plus conforme au terroir vacqueyrassien o√Ļ les vertes prairies ont toujours brill√© par leur absence.

D'ailleurs le blason parlant du XIXe si√®cle sur lequel figurait une vache a √©t√© abandonn√© pour adopter l'actuel.

Héraldique

Article d√©taill√© : Armorial des communes de Vaucluse.
Blason de Sault

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

Fascé d'argent et de gueules, au chef du même, chargé de deux clés, l'une d'or, l'autre d'argent, passées en sautoir[10]

Administration

Liste des maires successifs
P√©riode Identit√© √Čtiquette Qualit√©
mars 2001 mars 2008 Jean-Marie Gravier    
mars 2008 en cours Jean-Marie Gravier    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

√Čvolution d√©mographique
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008
845 866 816 883 943 1 061 1 048 1 056[11]
Nombre retenu √† partir de 1962 : population sans doubles comptes

√Čconomie

Le vignoble et les vins

Gr√Ęce √† un terroir remarquable, qui descend du pi√©mont des Dentelles de Montmirail vers de hautes garrigues de galets roul√©s, ce vignoble produit des vins rouges, ros√©s et blancs. Leur vinification est assur√©e par un groupement de producteurs et par les caves ind√©pendantes (au nombre de 35).

Le tourisme

L'attrait des vins de cette commune √† cr√©√© un Ňďnotourisme. De nombreux caveaux offrent leurs gammes de vin √† la d√©gustation.

√Ä l'int√©rieur du village part une route qui se transforme ensuite en chemin carrossable et permet d'acc√©der √† d'anciennes mines de gypse rouge, √† la ¬ę Chambre du Turc ¬Ľ et au pied des ¬ę Dentelles ¬Ľ.

Il existe un Syndicat d'Initiative, plusieurs h√ītels, chambres d'h√ītes, gites et un camping.

√Čquipements ou services

Transports urbains

Le village est desservi matin et soir par une ligne de cars reliant Vaison-la-Romaine à Carpentras.

√Čducation

Il existe une école primaire.

Sports

√Čquipe et stade de foot, tennis club.

Plusieurs circuits/sentiers de promenades pédestres, cyclotouristiques et VTT.

Site d'escalade sur les dentelles.

Santé

Présence d'une pharmacie au centre du village et de deux médecins.

Vie locale

Culte

√Čglise catholique

Animations, fêtes et concours

Depuis 1987, au d√©but juin, le concours des vins accueille des d√©gustateurs non professionnels venus du monde entier et d√©cerne des r√©compenses appr√©ci√©es sous la forme de ¬ę Raimbaud d'or ¬Ľ ou ¬ę Raimbaud d'argent ¬Ľ.

√Ä la fin juin, se d√©roule les ¬ę Jambes de Bacchus ¬Ľ, un circuit p√©destre √† travers les vignes du terroir.

Au cours du mois de juillet, le village accueille le ¬ę Festival de la Com√©die de Boulevard ¬Ľ dont la qualit√© des pi√®ces jou√©es attire un tr√®s nombreux public.

La f√™te des vins est une importante manifestation qui a lieu tous les 13 et 14 juillet et √† laquelle participent les producteurs de vins les plus prestigieux de la vall√©e du Rh√īne.

La f√™te votive a lieu √† la mi-ao√Ľt et un ¬ę March√© de No√ęl ¬Ľ √† la mi-d√©cembre.

Marché aux fleurs

Environnement

Bois communal de la Peyre

√Čcologie et recyclage

Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et protection et mise en valeur de l'environnement dans le cadre de la Communauté d'agglomération Ventoux-Comtat Venaissin.

Lieux et monuments

Eglise Saint-Barthélemy de Vacqueyras

√Čglise Saint-Barth√©lemy

Situ√©e sur le haut du village √† l'int√©rieur des remparts, elle est d'origine romane. Elle a √©t√© agrandie une premi√®re fois au XVIIe si√®cle, une seconde fois au XIXe si√®cle. Cette transformation de 1853 l'a profond√©ment modifi√©e et d√©sorient√©e[12].

Les chapelles Notre-Dame

L'√©dification de la chapelle Notre-Dame de Piti√© fut d√©cid√©e au cours de l'√©pid√©mie de peste de 1628-1629. La d√©cision du Conseil de Ville fut prise le 8 f√©vrier 1630 avec vŇďu de faire r√©liser un reliquaire en argent pour le bras de saint Placide en l'√©glise paroissiale[13].

Pouvoir fut donn√© aux Consuls lors de la s√©ance du 21 septembre 1632 pour faire commencer les travaux sur l'√©peron rocheux de la Coste de Coa. Il fut confirm√© une seconde fois, le 6 mai 1633 avec mandat de ¬ę faire continuer les travaux jusqu'√† due perfection ¬Ľ.

La chapelle fut achev√©e en 1655. Le 25 mai, le Parlement du village d√©cida de ¬ę supplier Monseigneur Illustrissime et R√©v√©rendissime √Čv√™que d'Orange[14] ou Monsieur son Grand Vicaire d'accorder la facult√© √† Monsieur le Vicaire de ce lieu de b√©nir la chapelle de Coste de Coa nouvellement √©difi√©e et un quartier de terre joignant icelle destin√© pour cimeti√®re ¬Ľ.

La chapelle fut effectivement totalement termin√©e le 10 juin et consacr√©e le 16 ao√Ľt, jour de la festivit√© de saint Roch.

Elle devint un lieu de p√®lerinage lors de la ¬ę Grande Peste ¬Ľ de 1720. Un tableau en forme d'ex-voto, au-dessus du ma√ģtre-autel, rappelait la procession du 11 avril 1767 qui s'y d√©roula pour implorer la Vierge apr√®s que le frois ait fait p√©rir gens et vignes. Il a √©t√© depuis le fin du XXe si√®cle enlev√© et mis en lieu s√Ľr.

La chapelle Notre-Dame de la Brune n'a pas la même histoire. Plus récente, elle a commencé à être édifiée en 1870.

La chapelle Sain-Pape

Saint Pape √©tait la patron des Agacins[15]. Une chapelle fut √©difi√©e √† partir de 1655 en lieu et place d'un antique calvaire et lui fut d√©di√©e le 16 mars 1662, jour de sa f√™te.

D√®s lors, ce ¬ę saint qui servait √† quelque chose ¬Ľ eut son sanctuaire qui ne d√©semplit point. Chaque dimanche, apr√®s l'Ite missa est, pendant que le desservant r√©citait le dernier √©vangile, les handicap√©s trempaient leurs pieds dans de l'eau b√©nite puis allaient frotter leurs cors et durillons contre une marche rugueuse de l'escalier menant au ma√ģtre-autel.

Tour du ch√Ęteau des Vassadel

De nombreux soulagements et guérisons furent enregistrés. Malheureusement la chapelle a été détruite et la mémoire collective a même perdu le lieu de son emplacement. Mais il existe toujours un quartier Saint-Pape et le Grand Vallat de Saint-Pape[16].

Durant tout le XVIIe si√®cle, ce pr√©nom inusit√© fut attribu√© dix fois comme en font foi les registres de bapt√™me. Puis, la R√©volution √©tant pass√©e, il subit un d√©sint√©r√™t total.

Le ch√Ęteau

Ce n'est pas celui qui avait √©t√© mis sous la garde du p√®re de Raimbaut de Vaqueiras. Celui-ci avait certainement ses assises toutes proches puisque reste toujours visible sur le c√īt√© droit de la ¬ę Place du Ch√Ęteau ¬Ľ, au d√©but d'une ruelle descendant vers le bas du village, une structure en gros appareil cens√©e √™tre les vestiges du ch√Ęteau m√©di√©val.

L'actuel fut √©difi√© au cours du XVIe si√®cle puis restaur√© au XVIIe si√®cle. Il reste du b√Ętiment originel les murs de sout√®nement, une tour perc√©e de bouches √† feu et une salle basse vo√Ľt√©e en arc bris√©e. Tout le reste de l'√©difice a √©t√© r√©am√©nag√© au cours des si√®cles par la famille Vassadel qui fut propri√©taire du lieu de 1349 √† 1688.

Le b√Ętiment actuel, propri√©t√© du dioc√®se, date du XIXe si√®cle.

Les anciens remparts

Au cours des XIVe et XVe si√®cles, le village fut ceint de fortifications √©paul√©es de tours carr√©es et bord√©es d'un foss√©. Si celui-ci fut combl√© en 1830, il reste toutefois une partie des remparts ouverts par une porte[17] qui m√®ne sur la place o√Ļ se situent l'√©glise et le ch√Ęteau.

Le Cours Stassart et son porche

Fontaine Raimbaut

Le cours Stassart doit son nom à un préfet du Vaucluse, nommé par Napoléon III, qui eut l'heureuse idée de faire planter les platanes qui ombragent toujours ce cours. Le porche, qui de là, permet d'accéder au haut du village fut l'unique porte de l'enceinte médiévale du village jusqu'en 1760.

Les fontaines, qui furent aussi d'anciens lavoirs, se trouvent toujours sur la partie méridionale du cours.

Fontaine Raimbaut

La Fontaine Raimbaut, construite en 1866, avec un buste de Raimbaut inauguré en 1899 en présence de Frédéric Mistral. Son buste volé en même temps que celui du baron Leroy de Boiseaumarié à Sainte-Cécile-les-Vignes a été refait à l'identique et remis en place.

Ancien établissement thermal de Montmirail

Il exploitait la source de Montmirail, qui a √©t√© en service du 26 mai 1859 √† 1939. Celle-ci, pourtant situ√©e sur la commune de Gigondas, √©tait uniquement accessible par la route partant de Vacqueyras.

Le Hameau de Fontbonne

Il constitua une enclave vacqueyrassienne dans la commune de Sarrians d√®s le Moyen √āge. C'est ici que l'abb√© Henri Michel-Reyne, cur√© de Vacqueyras, fut l'inventeur de la ¬ę Pierre de Fontbonne ¬Ľ portant √† la fois des cupules de l'√Ęge de bronze, l'√©cusson pontifical et les armes de Julien de la Rov√®re, le futur Jules II.

Dans son livre Wines of the Rh√īne Valley, a guide to origins, Robert W. Mayberry[18] a publi√© la photo d'une cuve vinaire creus√©e et ma√ßonn√©e dans le sous-sol d'une des maisons du hameau et dat√©e de 1739.

Il existait ici la "chapelle des Granges de l'Ouv√®ze" qui fut consacr√©e le 2 juin 1658 sous le vocable de saint Denis (Sancti Dionysos). Ce fut sans doute une chapelle priv√©e appartenant √† la famille Gaudibert. Par trois fois, avec la permission sp√©ciale de l'√©v√™que d'Orange, y furent c√©l√©br√©es les noces des filles de cette maison. Tout d'abord Madeleine, le 8 f√©vrier 1684 puis sa sŇďur Marie, le 4 septembre 1684 et enfin une autre Marie, fille du viguier Joseph Gaudibert, le 17 f√©vrier 1767.

Personnalités liées à la commune

Notes et références

  1. ‚ÜĎ la limade sur le site du Sandre
  2. ‚ÜĎ l'Ouv√®ze sur le site du Sandre
  3. ‚ÜĎ La climatologie du Vaucluse
  4. ‚ÜĎ a et b Source : Services techniques d'Inter Rh√īne (Station de Vacqueyras) Donn√©es m√©t√©orologiques concernant le mill√©simes 2006
  5. ‚ÜĎ La normale correspond √† la moyenne des 53 derni√®res ann√©es pour les relev√©s m√©t√©orologiques d'Orange et √† celle des 42 derni√®res pour Carpentras (Sources : Services techniques d'Inter Rh√īne).
  6. ‚ÜĎ Cf. Saurel, Gagni√®res et Germand, Pr√©histoire et protohistoire. Essais historiques sur le d√©partement de Vaucluse, √Čd. Rey, Lyon, 1933.
  7. ‚ÜĎ J. Saurel, Carte arch√©ologique de la Gaule romaine. Le Vaucluse, √Čd. Leroux, Paris, 1939.
  8. ‚ÜĎ Cf. L. Barth√©lemy, Inventaire chronologique et analytique des chartes de la Maison des Baux, Marseille, 1882.
  9. ‚ÜĎ Cf. Ch. Rostaing, Dictionnaire √©tymologique des noms de lieux en France, √Čd. Larousse, Paris, 1977.
  10. ‚ÜĎ Armorial des communes du Vaucluse et Armorial du Comtat Venaissin
  11. ‚ÜĎ (fr) Populations l√©gales 2008 de la commune de Vacqueyras, INSEE
  12. ‚ÜĎ R. Bailly, op. cit√©, note que la premi√®re trav√©e d'entr√©e repr√©sente une partie de l'√©difice roman devenu perpendiculaire √† la nef actuelle avec abside semi-circulaire parfaitement orient√©e.
  13. ‚ÜĎ Cette d√©cision n√©cessita un emprunt de 300 √©cus soit l'√©quivalent de 270 hectolitre de vin. Cf. Suzanne Trompette, op. cit√©.
  14. ‚ÜĎ L'√©v√™que d'Orange √©tait alors Jean de Tulle.
  15. ‚ÜĎ Les agacins d√©signent en proven√ßal les cors aux pieds. Cf. Xavier de Fourvi√®res, Lou Pichot Tresor, Dictionnaire Proven√ßal-Fran√ßais / Fran√ßais / Proven√ßal, √Čd. Aub√©ron, 2000.
  16. ‚ÜĎ Un vallat est une vall√©e encaiss√©e o√Ļ coule par intermittence un torrent.
  17. ‚ÜĎ Cette porte ne fut ouverte qu'en 1761.
  18. ‚ÜĎ Cf. Robert W. Mayberry, Wines of the Rh√īne Valley, a guide to origins, Rowman & Littlefield Publishers, Totawa, New Jersey, U.S.A. , 1987, page 25.
  19. ‚ÜĎ La Messe aux truffes sur le Site La Provence.com

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire g√©ographique, g√©ologique, historique, arch√©ologique et biographique du d√©partement du Vaucluse, Avignon, 1876.
  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, √Čd. A. Barth√©lemy, Avignon, 1986.
  • Suzanne Trompette, Un si√®cle de vie √† Vacqueyras (1625-1725), Imp. Mistral, Cavaillon, 1990.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Vacqueyras (Vaucluse) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Vacqueyras (AOC) ‚ÄĒ 44¬į08‚Ä≤20‚Ä≥N 4¬į58‚Ä≤59‚Ä≥E / 44.13889, 4.98306 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Vacqueyras (vin) ‚ÄĒ Vacqueyras (AOC) C√ītes du rh√īne m√©ridionales Inscription signalant l entr√©e dans le terroir de Vacqueyras. D√©signation(s) C√ītes du rh√īne m√©ridionales Appellati ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Vacqueyras ‚ÄĒ Vacqueyras ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Vacqueyras ‚ÄĒ Pa√≠s ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Vaucluse (d√©partement) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Vaucluse. Vaucluse ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Vacqueyras ‚ÄĒ French commune nomcommune=Vacqueyras r√©gion=Provence Alpes C√īte d Azur d√©partement=Vaucluse arrondissement=Carpentras canton=Beaumes de Venise insee=84136 cp=84190 maire= mandat=2001 2008 intercomm=Communaut√© d agglom√©ration Ventoux Comtat… ‚Ķ   Wikipedia

  • Vacqueyras ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Vacqueyras est une commune fran√ßaise du Vaucluse. Le vacqueyras est un cru des c√ītes du rh√īne. Cat√©gorie¬†: Homonymie ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Armorial Des Communes Du Vaucluse ‚ÄĒ Armorial des communes de Vaucluse Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de Vaucluse ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Armorial des communes de Vaucluse ‚ÄĒ Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de Vaucluse. Sur les autres projets Wikimedia : ¬ę Armorial des communes de Vaucluse ¬Ľ, sur Wikimedia Commons (ressources multim√©dia) ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Armorial des communes du Vaucluse ‚ÄĒ Armorial des communes de Vaucluse Sommaire : Haut A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Cette page donne les armoiries (figures et blasonnements) des communes de Vaucluse ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.