Universite de Rennes I


Universite de Rennes I

Université de Rennes I

48° 06′ 57″ N 1° 40′ 23″ W / 48.11583333, -1.67305556

Université de Rennes I
Université Rennes 1 (logo).svg
Devise La volonté de progresser, d'innover, d'entreprendre
Informations
Fondation 1970
Type Université publique
Budget 90 millions € (hors salaires personnel État)
Prestations de recherche (7,4 millions €)
Dépenses d'investissement (12 millions €)
Localisation Rennes,
Flag of Brittany.svgBretagne,
Drapeau de la FranceFrance
Campus Rennes, Lannion, Saint-Brieuc, Saint-Malo
Régime linguistique Français (officiel)
Fondateur François II (héritière de l'université de Bretagne fondée en 1461)
Président Guy Cathelineau
Enseignants 1 619
Étudiants 24 952
Affiliation Université européenne de Bretagne
Site web www.univ-rennes1.fr

L'université de Rennes 1 est l'une des deux universités de la ville de Rennes (avec l'université Rennes 2 Haute Bretagne), qui constitue par ailleurs le principal pôle universitaire de la Bretagne. Elle est principalement implantée sur la ville de Rennes (campus du centre, campus de Beaulieu, campus de Villejean) et possède également plusieurs sites délocalisés à Lannion, Saint-Brieuc et Saint-Malo.

L'Université de Rennes 1 est une université pluridisciplinaire regroupant des disciplines dites de « sciences humaines Â» (Droit, Philosophie, Économie, Gestion) et des disciplines dites de « sciences dures Â» (mathématiques, médecine, pharmacie, odontologie, biologie, informatique).

Sommaire

Historique

Fondation de l'université de Bretagne

François II, duc de Bretagne

L'université de Bretagne est fondée par Bertrand Milon le 4 avril 1460, à l'initiative du duc François II de Bretagne, et ce par une bulle pontificale du pape Pie II, donnée à Sienne[1]. Celle-ci incarne le vœu de François II d'affirmer son indépendance vis-à-vis du roi de France[2], alors qu'aux abords du duché à Angers en 1432, Poitiers en 1432 et Bordeaux en 1441 s'ouvre des universités. Créée sous la forme d'un studium generale, cette université peut enseigner toutes les disciplines traditionnelles : Arts, Théologie, Droit et Médecine. La population étudiants entre la fin du XVe siècle et durant les deux siècles suivants croit pour atteindre le milliers voir 1500 étudiants[2], selon les estimations les plus hautes. Au début du XVIIIe siècle, l'université rentre dans une phase de déclin[2]. Nantes est tout entière tournée vers le commerce et que ses élites s'intéressent peu à cette institution. En 1728, le maire de Nantes, Gérard Mellier, écrit que l'Université bretonne serait mieux placée "à Rennes, pays de lettres, qu'à Nantes où l'on ne respire que le commerce"[2]. Par conséquent, la Faculté de Droit est effectivement transférée à Rennes en 1735 où siège le Parlement de Bretagne. Les facultés de lettres, de théologie et de médecine sont conservées à Nantes, mais celle de médecine était déclinante, et celle de théologie minée par l'influence du jansénisme[2]. La Révolution signe la fin des universités d'Ancien Régime. En 1793, la Convention Nationale ordonne la suppression de toutes les Universités et Facultés.


Essor des facultés à Rennes

Article détaillé : Université de Rennes.
L'ancien Palais Universitaire de l'Université de Rennes, actuel Musée des Beaux-Arts
Ancienne faculté des sciences

En 1806, Napoléon réorganise l'ensemble du système d'enseignement français en instituant l'Université impériale, la Faculté de Droit est rétablie à Rennes. Nantes est oublié par ce décret, et ne verra rouvrir une université sur son territoire que suite à un décret du 29 décembre 1961. En 1810, une Faculté des Lettres est créée également à Rennes avec, à partir de 1839, cinq chaires (littérature française, littérature ancienne, littérature étrangère, histoire, philosophie). Une Faculté des Sciences est créée, toujours à Rennes, en 1840. Ces trois facultés restent sans lien institutionnel entre elles jusqu'à la création en 1885 d'un Conseil des Facultés qui prend en 1896 le nom d'université de Rennes. Au milieu du XIXe siècle, l'ensemble de ces facultés sont rassemblées dans le Palais universitaire situé quai Émile-Zola. Elles sont ensuite éparpillées dans le centre-ville de Rennes. C'est ainsi que la faculté de lettres s'installe, en 1909, dans l'ancien séminaire acquis par la ville qui jouxte la place Hoche. En 1954, l'école de médecine et pharmacie devient Faculté de Médecine. Jusqu'en 1969, l'université de Rennes comprend donc quatre Facultés : Droit, Lettres, Sciences, Médecine.

Scission de l'Université de Rennes

L'Université Rennes 1 est héritière de l'ancienne université de Bretagne, et est issue de la faculté des droit crée en 1735. En 1969, par une volonté d'essor des universités, la loi d'orientation de l'enseignement supérieur consacre la création de deux universités à Rennes (universités Rennes 1 et Rennes 2).

À l'heure actuelle, les deux universités Rennes 1 et Rennes 2 réfléchissent à fusionner pour créer une seule et même université rennaise. Il faut remonter aux évènements de 1968 et aux lois d'Edgar Faure pour voir la disparition des facultés et la création de deux universités à Rennes dans un climat plutôt tumultueux. Cette dualité n'est pas unique à Rennes mais aujourd'hui à l'heure de la mondialisation, la tendance serait plutôt à la réunion, afin d'obtenir une meilleure visibilité à l'étranger ainsi qu'une mutualisation des moyens. Bertrand Fortin et François Mouret, respectivement présidents de Rennes 1 et Rennes 2, se sont montrés partisans d'une réunification[3], resserrant les liens et cultivant les partenariats. Si la fusion se produisait, l'université de Rennes serait, avec ses plus de 40 000 étudiants, une des plus importantes université française.

En attendant une éventuelle fusion avec l'université Rennes 2, les universités et écoles bretonnes se sont associées dans le cadre d'un PRES afin de mettre en avant la recherche bretonne. Cette association est l'Université européenne de Bretagne (UEB). Un des aspects de cette association est la signature commune de la recherche. Ainsi les publications seront signées sous le nom de l'UEB. Cela devrait permettre une meilleure visibilité internationale aux établissements bretons.

Les présidents de l'Université de Rennes 1

Liste des présidents successifs
Période Identité
depuis mai 2008 Guy Cathelineau
2003-2008 Bertrand Fortin
1999-2003 Patrick Navatte[4]
1994-1999 Jacques Lenfant
1989-1994 Jean-Claude Hardouin[5]
1979-1989 Jean-Pierre Curtes [6]
1976-1979 René Dabard
1971-1976 Claude Champaud[7]

Localisation

Elle est principalement implantée sur la ville de Rennes mais possède également plusieurs sites en Bretagne. La surface totale est de 164 hectares dont 34 hectares bâtis.

3 campus à Rennes :

Les autres sites d'enseignement sont à Lannion, Saint-Brieuc, Saint-Malo, Fougères et Dinard.

Elle dispose également de 3 lieux d'expérimentations:

L'université possède aussi un musée à Penmarch.

Administration

L'actuel président de l'université est Guy Cathelineau.

Il a été élu le 30 mai 2008. Il succède à Bertrand Fortin.

L'université possède plusieurs conseils pour assurer son fonctionnement:

  • Diverses commissions (des finances, des statuts, des relations internationales, paritaire d'établissement, d'hygiène et sécurité, culture scientifique et technique, de valorisation)

Relations internationales

L'université est classée dans différents classements mondiaux aux rangs suivants:

  • dans la tranche 402-503 ème places[8] au classement de Shanghai, rejoignant ainsi la vingtaine d'établissements français représentés (AcademicRanking of World Universities 2008 par la Jiao Tong University de Shanghai). Elle y occupe un rang dans la fourchette 169-210 du classement des universités et écoles européennes. [9].
  • dans la tranche 401-500 ème place[10] au classement du Times Higher Education Suplement - QS World University Rankings.
  • à la 365e place mondiale et à la 10ème place française selon le classement webometric 2009[11].
  • à la 441e place du classement mondial du "Ranking Web of World Universities", et 7e française[12]
  • à la 282e place du classement mondial du "Global Universities Ranking"[13]


L'université de Rennes 1 coordonne le master européen en science des matériaux Mamaself (Master in Materials Science exploiting Large Scale Facilities). Cette formation est cohabilitée avec les universités de Munich (LMU et TUM) et de Turin dans le cadre du programme Erasmus Mundus.

Disciplines et composantes

L'université de Rennes 1 comprend 17 composantes (9 UFR, 7 Instituts dont 4 IUT, 2 écoles d'ingénieur)

Domaine « Sciences humaines Â»

Elles sont regroupées sous le domaine « Sciences Juridiques, Politiques, Économiques et de Gestion Â» SJPEG (regroupement lié au passage au système LMD en 2004).

UFR des sciences économiques

Entrée de la faculté de Science-économiques

L'UFR des sciences économiques est située à Rennes (7, place Hoche).

L'UFR des sciences économiques est composée de

  • 1 425 étudiants,
  • 44 enseignants-chercheurs
  • 22 personnels IATOS


La directrice de l'UFR est Isabelle Cadoret-David.

UFR de philosophie

L'UFR de philosophie est située à Rennes (263, avenue du Général Leclerc).

L'UFR de philosophie est composée de 277 étudiants, de 11 enseignants-chercheurs et de 5 personnels IATOS.
Le directeur de l'UFR actuel est Pierre Joray.

L'UFR de Droit et de Science Politique

Bâtiment de la faculté de droit

Composante de l'université de Rennes 1, l'UFR « faculté de Droit et de Science Politique Â» a pour mission aussi bien à Rennes qu'à Saint-Brieuc (où l'UFR dispose d'une antenne) d'abriter une activité de recherche et de contribuer au progrès scientifique.

L'UFR compte actuellement 4 952 étudiants.

Historique

L'édifice rennais actuel a été édifié dans les années 1960 par l'architecte Louis Arretch et inauguré en 1964, séparant alors physiquement la faculté de droit et science politique, de la faculté de science économiques (située place Hoche).

En 1987, l'université ouvre une antenne de l'UFR à Saint-Brieuc, qui prend le nom de « Centre d'études juridiques de Saint-Brieuc Â», le site de Rennes étant appelée traditionnellement « faculté de Rennes Â».

L'UFR reste traditionnellement peu sensible aux mouvements sociaux. Durant les dernières décennies, le site de Rennes a connu une grève d'enseignants-chercheurs en 1984 lors de l'adoption de la loi Savary et, à l'initiative d'étudiants, la faculté a connu une demi-journée de blocage le mardi 7 mars 2006 (du matin jusqu'en milieu d'après-midi), lors des manifestations contre le CPE.

Formations

L'UFR offre des formations au niveau Licence, Master et Doctorat en droit et en science politique.

Si elles sont relativement communes jusqu'à la deuxième année (l'équivalent du DEUG), la distinction entre les filières droit et science politique est réalisée à partir de l'année de licence.

Au niveau Master, toutes les spécialités offrent une voie dite de « recherche Â». Dans l'UFR, la mise en place du LMD s'est accompagnée du développement de filières juridiques à finalité professionnalisante, notamment en ce qui concerne le droit des affaires et de droit communautaire.

Historique des doyens et des directeurs de l'UFR
  • Daniel Gadbin (depuis 2005)
  • Christiane Plessix-Buisset (2001 - 2005)
  • Étienne Douat (1999 - 2001)
  • Georges Fournier (1994 -1999) puis à titre temporaire durant l'été 2005 (entre la démission de Mme Plessix-Buisset et l'élection de M. Daniel Gadbin)
  • Guillaume Drago (juin 1992 - 1994)
  • Erik Neveu [14]
  • Henry Blaise (1971-1978)
  • Yvon Loussouarn (1957-1963)
  • Roger Houin (dates manquantes mais probablement dans les années 1950/1960, l'avenue devant l'UFR à Rennes porte son nom)
  • Pierre Bouzat (1950 - 1956) († 22 janvier 2002)
Vie associative

La vie associative n'est pas le fort de l'UFR Droit de Rennes.

Le journal Labération a disparu à la rentrée 2005, tout comme la corporation. Cela étant, celle-ci semble être en voie de reconstitution.

En outre, le forum Internet des étudiants a été fermé « jusqu’à nouvel ordre Â»[15] le 14 novembre 2006 à la demande d'une enseignant-chercheur au regard de problèmes relatifs à des questions de propriété intellectuelle sur ses cours.

Cependant la création d'un nouveau Bureau Des Elèves (BDE) pour le début d'année scolaire 2009/2010 devrait permettre de dynamiser une vie associative en perte de vitesse.

Institut de Gestion de Rennes (IGR/IAE)

L'IGR/IAE est situé à Rennes (11, rue Jean-Macé).

Il accueille près de 1 000 étudiants chaque année encadrés par une équipe de 55 enseignants-chercheurs. Son directeur actuel est Laurent Bironneau.

Institut de préparation à l'administration générale (IPAG)

  • Nombre d'étudiants à l'IPAG : 157
  • Directeur de l'Institut : Gilles Guiheux

Domaine « Sciences, Technologie, Santé Â»

Les IUT, le campus santé de Villejean, et le campus scientifique de Beaulieu sont regroupés sous le nom de domaine « Sciences, Technologie, Santé Â» depuis le passage de l'université au système LMD.

UFR Médecine

bibliothèque de l'UFR de médecine
Bâtiments des UFR de médecine et de pharmacie, campus de Villejean
Batiment de l'UFR Odontologie, campus de Villejean

L'UFR médecine est située à Rennes sur le Campus de Villejean (avenue du Professeur-Léon-Bernard).

L'UFR de Médecine est composée de

  • 3 864 étudiants
  • 244 enseignants-chercheurs
  • 90 personnels IATOS.

Le directeur de l'UFR actuel est Philippe Delaval.

L'UFR comporte 9 équipes de recherche.


UFR Pharmacie

L'UFR Pharmacie est située à Rennes Campus de Villejean (avenue du Professeur Léon Bernard).

L'UFR de Pharmacie est composée de 1 387 étudiants, de 61 enseignants-chercheurs et de 42 personnels IATOS. Le directeur de l'UFR actuel est Jean Deunff.


UFR Odontologie

L'UFR Odontologie (ou de chirurgie dentaire) est située à Rennes Campus de Villejean (avenue du Professeur-Léon-Bernard, bâtiment 15).

L'UFR Odontologie est composée de 450 étudiants, de 52 enseignants-chercheurs et de 15 personnels IATOS. Le directeur de l'UFR actuel est Gilbert de Mello. Il succède à Guy Cathelineau.


UFR Structure et Propriétés de la Matière

L'UFR SPM est située à Rennes, sur le campus de Beaulieu.

L'UFR SPM est composée de 1 962 étudiants, 248 enseignants-chercheurs, 127 personnels IATOS. Son directeur actuel est Alain Bourdillon.

Disciplines enseignées :

UFR Sciences de la Vie et de l'Environnement

L'UFR SVE est située à Rennes, sur le campus de Beaulieu.

Elle compte 1 241 étudiants La directrice actuelle de l'UFR est : Marie-Annick Richard.

Disciplines enseignées :

UFR Mathématiques

L'UFR de Mathématiques est située à Rennes (campus de Beaulieu).

L'UFR de Mathématiques est composée de 2 477 étudiants, de 184 enseignants-chercheurs et de 72 personnels IATOS. Le directeur de l'UFR actuel est Bachir Bekka.

Institut de formation supérieure en informatique et communication (IFSIC)

Le bâtiment de l'IFSIC sur le campus de Beaulieu

L'IFSIC est situé à Rennes, sur le campus de Beaulieu. L'IFSIC est composé de 825 étudiants, de 78 enseignants-chercheurs et de 16 personnels IATOS. Le directeur de l'UFR actuel est Olivier Ridoux.

Instituts universitaires technologiques

L'université de Rennes 1 dispose de 4 Instituts universitaires de technologie situés à Rennes et dans d'autres villes bretonnes. Ils forment plus de 3000 étudiants pour des diplômes de 1er cycle universitaire.

École nationale supérieure de sciences appliquées et de technologie

École nationale supérieure des sciences appliquées et de technologie de Lannion (ENSSAT) est située à Lannion (6, rue de Kerampont).

Elle est composée de 409 étudiants. Le directeur actuel est : Joël Crestel.

Disciplines enseignées :

École supérieure d'ingénieur de Rennes (ESIR)

L'École supérieure d'ingénieur de Rennes, ou ESIR, a ouvert en septembre 2009 et repose en partie sur le diplôme d'ingénieur de l'IFSIC. Les enseignements théoriques sont dispensés dans les bâtiments 41, 41bis et 42 du campus de Beaulieu.

La formation proposée au 120 étudiants de chaque promotion se divise en quatre branches:

  • informatique,
  • télécommunications et réseaux,
  • ingénierie biomédicale,
  • domotique, automatismes et réseaux pour le bâtiment.

Personnalités liées

Anciens élèves célèbres

Yves Coppens, co-découvreur du fossile de Lucy

Enseignants et anciens enseignants

Voir aussi la liste des enseignants de l'université

Docteurs honoris causa

  • Jack Lewis
  • Marie-Philip Haley
  • André Aeschlimann
  • Arthur John Carty
  • Nobel prize medal.svg Roald Hoffmann, prix Nobel de chimie
  • Thomas E. Starzl
  • Jozef Rohleder
  • Edmund Chao
  • Oystein Fischer
  • Brian Randell
  • Albert Cotton
  • Aloysio Janner
  • Helmut Oël
  • Per-Erik Werner
  • Léon Dabin
  • Gilbert Ghex
  • Heindirk Tom Dieck
  • Alfred Hüller
  • David May
  • Shun-Ichi Murahashi
  • Henning Lund
  • Gerald Wasserburg
  • Sierd Cloetingh
  • Czeslaw J. Lewa
  • Maurice Brookhart
  • Wolf Peter Fehlhammer
  • Nobel prize medal.svg Ryoji Noyori, prix Nobel de chimie, enseigna à l'université en 1995[23]
  • Rudolf Artur Pfeiffer
  • Glyn Garfield Jamieson
  • James T. Jenkins

Voir aussi


 
Campus de Rennes
Campus de Beaulieu | Campus du centre | Campus de Ker Lann | Campus de la Harpe | Campus de Villejean

Commons-logo.svg

Lien externe

Notes

  1. ↑ Une longue histoire : de 1461 à aujourd'hui, Univ-Rennes 1.fr
  2. ↑ a , b , c , d  et e  "La Lente Mise en Place des Universités Bretonnes", Science Ouest N°93
  3. ↑ Portes ouvertes : les facs rennaises vues par leurs présidents Rennes-Infhonet, 8 mars 2008
  4. ↑ Un nouveau président pour Rennes 1, Espace des Sciences, 1999
  5. ↑ Rennes 1 dans le peloton de tête, Espace des sciences, 1993
  6. ↑ Nécrologie Renne1 Campus, mars-avril 2006
  7. ↑ Interview Claude Champaud sur le site de Rennes 1
  8. ↑ classement de la Jiao Tong University de Shanghai 2008 (489ème)
  9. ↑ classement de Shanghai 2008
  10. ↑ classement du Times-QS 2007
  11. ↑ Rank of Universities of France , webometrics.info, consulté le 4 mai 2009
  12. ↑ Top 6000 Universities, www.webometrics.info
  13. ↑ The 3d hundred – Global universities ranking, www.globaluniversitiesranking.org
  14. ↑ Source : préface du livre de Ghassan El Ezz, L'invasion israélienne du Liban, 1982: origines, finalités et effets pervers.
  15. ↑ Source : un mail envoyé à tous les utilisateurs du forum
  16. ↑ "Raymond Keruzore, monsieur 100% foot", Ouest-France 3 mai 2009, consulté le 6 mai 2009
  17. ↑ Philippe Quémerais, 5éme aux JO D'Athènes en Canoé-Kayak Rennes1 Campus Novembre-Décembre 2004
  18. ↑ Louis Le Duff, docteur en gestion Rennes1 Campus, mars-avril 2004
  19. ↑ Goumba Abel, candidat n°3, FPP, Programme électoral de l'élection présidentielle de Centrafrique de 2005
  20. ↑ « Gabon : Paul Biyoghe Mba nouveau Premier ministre Â», Gaboneco.com
  21. ↑ Christian Noyer, gouverneur de la banque de France, www.banque-france.fr, consulté le 8 septembre 2009
  22. ↑ biographie académie des sciences
  23. ↑ Ryoji Noyori, prix Nobel de chimie Rennes1 Campus, novembre-décembre 2001
  24. ↑ a , b  et c  Ouest-France 30/6/09">Trois docteurs honoris causa à l’Université de Rennes 1 promo 2009, article sur MaVille.com du 30/06/09
  • Portail de Rennes Portail de Rennes
  • Portail de la Bretagne Portail de la Bretagne
  • Portail de l’éducation Portail de l’éducation
Ce document provient de « Universit%C3%A9 de Rennes I ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Universite de Rennes I de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Université de Rennes — Informations Fondation 1460 bulle pontificale instaurant une université en Bretagne[n 1] …   Wikipédia en Français

  • Université de Rennes 2 — Université Rennes 2 Haute Bretagne 48° 07′ 14″ N 1° 42′ 13″ W / 48.12055556, 1.70 …   Wikipédia en Français

  • Université de Rennes II — Université Rennes 2 Haute Bretagne 48° 07′ 14″ N 1° 42′ 13″ W / 48.12055556, 1.70 …   Wikipédia en Français

  • Université de Rennes 1 — Université de Rennes I Devise La volonté de progresser, d innover, d entreprendre Informations Fondation 1970 …   Wikipédia en Français

  • Université de Rennes I — 48° 06′ 57″ N 1° 40′ 23″ W / 48.11583333, 1.67305556 …   Wikipédia en Français

  • Université de rennes i — 48° 06′ 57″ N 1° 40′ 23″ W / 48.11583333, 1.67305556 …   Wikipédia en Français

  • Universite de Rennes — Université de Rennes Université de Rennes Informations Fondation 1461 (bulle pontificale instaurant une université en Bretagne), 1735 (déménagement de la faculté …   Wikipédia en Français

  • Université de rennes — Informations Fondation 1461 (bulle pontificale instaurant une université en Bretagne), 1735 (déménagement de la faculté …   Wikipédia en Français

  • Faculté de droit et de science politique de l'université de Rennes 1 — Informations Fondation 1460 pour la faculté 1970 : créat …   Wikipédia en Français

  • Unité de formation et de recherche d'activités physiques et sportives de l'université de Rennes 2 — Article principal : Université Rennes 2 L UFR APS aussi appelée fac de sport est une composante de l université de Rennes 2. Elle a la charge de l enseignement et de la recherche dans les domaine du sport. Elle est située sur deux campus, l… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.