Union internationale pour la conservation de la nature

ï»ż
Union internationale pour la conservation de la nature
l'Union internationale pour la conservation de la nature
IUCN logo.gif
Contexte général
Champs d’action Conservation de la nature
Zone d’influence Monde entier
Fiche d’identitĂ©
Forme juridique Organisation non gouvernementale internationale
Fondation 5 octobre 1948
SiĂšge central Gland, Suisse
Président(e) Ashok Khosla
Secrétaire
général(e)
Julia Marton-LefĂšvre
Trésorier/iÚre Kurt Ramin
Volontaires 11 000
Membres 1 000 organisations
Site web http://cms.iucn.org/fr/
Le siĂšge Ă  Gland (Suisse)

L'Union internationale pour la conservation de la nature[1] (sigle UICN, ou IUCN en anglais) est la principale ONG mondiale consacrée à la cause de la conservation de la Nature.

La mission de l'UICN est d'influencer, d'encourager et d'assister les sociétés dans le monde entier, dans la conservation de l'intégrité et de la diversité de la nature, ainsi que de s'assurer que l'utilisation de ces ressources naturelles est faite de façon équitable et durable.

Elle a Ă©tĂ© fondĂ©e le 5 octobre 1948 Ă  la suite d'une confĂ©rence internationale tenue Ă  Fontainebleau ; son nom Ă©tait Ă  l'origine International Union for the Protection of Nature (IUPN), elle a Ă©tĂ© rebaptisĂ©e sous son nom actuel en 1956.

Son siĂšge est localisĂ© Ă  Gland en Suisse. Elle rĂ©unit 83 États, 114 agences gouvernementales, plus de 1 000 ONG et plus de 11 000 experts et de scientifiques de plus de 160 pays[2]. Elle emploie plus d'un millier de personnes travaillant Ă  travers le monde Ă  prĂšs de 500 projets. Elle a aidĂ© plus de 75 pays Ă  prĂ©parer et appliquer des stratĂ©gies en matiĂšre de conservation et de diversitĂ© biologique.

L'UICN est également l'organisme consultatif référent auprÚs du Comité du patrimoine mondial pour l'étude de l'inscription des sites naturels à la liste du patrimoine mondial, ainsi que l'évaluation de l'état de conservation de ces sites.


Depuis 1992, le Comité français de l'UICN (ou UICN France) regroupe les organismes et les experts de l'UICN en France.

Sommaire

Commissions de l'UICN

Au sein de l'UICN, six commissions bĂ©nĂ©voles Ă©valuent l'Ă©tat mondial des ressources naturelles et fournissent des conseils sur les problĂšmes de conservation. La Commission de la sauvegarde des espĂšces (CSE)[3] est la plus grande des six commissions avec un rĂ©seau mondial d’environ 7 000 experts. La CSE conseille l’UICN et ses membres sur les nombreux aspects techniques et scientifiques de la conservation des espĂšces et consacre ses efforts Ă  prĂ©server la diversitĂ© biologique. La CSE apporte une contribution notable aux accords internationaux concernant la conservation de la diversitĂ© biologique.

Depuis sa création, la liste rouge de l'UICN est maintenue par la CSE.

Aires protégées selon l'UICN

Pour plus de renseignements, consultez la catégorie Aire protégée de l'IUCN

Afin d'harmoniser l'effort de conservation de la nature entre les diffĂ©rents pays Ă  travers le monde, l'UICN s'est dotĂ©e en 1994 d'un rĂ©fĂ©rentiel permettant de catĂ©goriser les divers types d'aires protĂ©gĂ©es en fonction du degrĂ© de protection du patrimoine naturel et culturel qu'elles renferment. L'UICN dĂ©finit des aires protĂ©gĂ©es comme Ă©tant des zones terrestres ou marines spĂ©cifiquement dĂ©diĂ©es Ă  la protection et Ă  la conservation de la diversitĂ© biologique, ainsi qu'aux ressources naturelles et culturelles associĂ©es. Ces zones et ressources remarquables doivent ĂȘtre gĂ©rĂ©es par des moyens efficaces, de nature juridique ou autre (contractuelle, pĂ©dagogique, financiĂšre, etc.). La Commission des parcs nationaux et des aires protĂ©gĂ©es (CPNAP) de l'UICN dĂ©finit ainsi 6 catĂ©gories d'aires protĂ©gĂ©es (la catĂ©gorie I comporte deux sous-catĂ©gories) :

Catégorie IUCN Caractéristiques et objectifs de gestion Exemple d'aire protégée
Ia RĂ©serve Naturelle IntĂ©grale : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement Ă  des fins scientifiques ou de protection des ressources sauvages Parc national suisse ou l'une des rĂ©serves Ă©cologiques du QuĂ©bec
Ib Zone de Nature sauvage : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement Ă  des fins de protection des ressources sauvages Parc national de Yosemite aux États-Unis
II Parc national : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement dans le but de protĂ©ger les Ă©cosystĂšmes et Ă  des fins recrĂ©atives Parc national de la Vanoise en France
III Monument naturel : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement dans le but de prĂ©server des Ă©lĂ©ments naturels spĂ©cifiques Monument national de Petroglyph au Nouveau-Mexique, États-Unis
IV Aire de gestion des habitats ou des espĂšces : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement Ă  des fins de conservation, avec intervention au niveau de la gestion RĂ©serve naturelle de Popenguine au SĂ©nĂ©gal
V Paysage terrestre ou marin protĂ©gĂ© : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement dans le but d'assurer la conservation de paysages terrestres ou marins et Ă  des fins rĂ©crĂ©atives la chaĂźne de montagne Wuyi Shan en Chine, les parc naturels rĂ©gionaux en France
VI Aire ProtĂ©gĂ©e de ressources naturelles gĂ©rĂ©e : aire protĂ©gĂ©e gĂ©rĂ©e principalement Ă  des fins d'utilisation durable des Ă©cosystĂšmes naturels RĂ©serve nationale de faune du cap Tourmente au QuĂ©bec

Cette classification permet entre autres de comparer les efforts de protection et de conservation de la nature entre différents pays.

Liste rouge de l'UICN

Article dĂ©taillĂ© : Liste rouge de l'UICN.

L'UICN publie sur son site web une liste rouge, mise à jour périodiquement, destinée à répertorier les espÚces animales ou végétales en danger dans le monde. Chacune des espÚces fait l'objet d'une évaluation et d'un suivi lorsque les données concernant celles-ci sont en quantité suffisante.

L'UICN à l'origine de la notion de développement durable

C’est, semble-t-il, en mars 1980, que sont utilisĂ©s, pour la premiĂšre fois, officiellement, les termes de « dĂ©veloppement durable Â» ou plutĂŽt de « sustainable development Â», lorsque l’Union internationale de conservation de la nature lance sa « World conservation strategy: Living resources conservation for sustainable development Â» (StratĂ©gie mondiale de la conservation : la conservation des ressources vivantes au service du dĂ©veloppement durable)[4].

Les premiers mots de l’avant-propos de cette stratĂ©gie sont : « L’humanitĂ©, dans sa volontĂ© de rĂ©aliser son dĂ©veloppement Ă©conomique et dans sa quĂȘte des richesses naturelles, doit accepter la rĂ©alitĂ© de la limitation des ressources et de la capacitĂ© de charge des Ă©cosystĂšmes, et tenir compte des besoins des gĂ©nĂ©rations futures. Tel est le message de la conservation. Â».

Cette stratĂ©gie est fondĂ©e sur trois axes principaux :

  • le maintien des processus Ă©cologiques essentiels et des systĂšmes entretenant la vie (rĂ©gĂ©nĂ©ration et protection des sols, recyclage des nutriments, Ă©puration naturelle des eaux) ;
  • la prĂ©servation de la diversitĂ© gĂ©nĂ©tique dont dĂ©pendent le fonctionnement de la plupart de ces processus et systĂšmes, les programmes de sĂ©lection nĂ©cessaires Ă  la protection et l’amĂ©lioration des plantes cultivĂ©es, des animaux domestiques et des micro-organismes, ainsi qu’au progrĂšs scientifique et technique et Ă  l’avenir des nombreuses industries utilisant les ressources vivantes.
  • l’utilisation durable des espĂšces et des Ă©cosystĂšmes (notamment la faune, dont les poissons, les forĂȘts et les pĂąturages) dont sont tributaires des millions de communautĂ©s rurales aussi bien que de grandes industries.

En 1986, l’UICN dĂ©veloppera des complĂ©ments Ă  sa stratĂ©gie dans les domaines de :

Membres connus

Notes et références

  1. ↑ Anciennement Union Mondiale pour la Nature, elle est Ă©galement connue sous le nom anglais The World Conservation Union, jadis International Union for Conservation of Nature and Natural Resources (sigle IUCN).
  2. ↑ DonnĂ©es d'aprĂšs le site internet officiel de l'IUCN
  3. ↑ Species Survival Commission (SSC) en anglais
  4. ↑ Ouvrage publiĂ© par le WWF, l'UICN et le PNUD, voir GĂ©rard Granier, Yvette Veyret, DĂ©veloppement durable. Quels enjeux gĂ©ographiques ?, dossier n° 8053, Paris, La Documentation française, 3e trimestre 2006, (ISSN 0419-5361), page 2

Logos


Voir aussi

Articles connexes

Bibliographie

  • (es) CPNAP avec l'assistance du WCMC, Lignes directrices pour les catĂ©gories de gestion des aires protĂ©gĂ©es, Gland, Suisse et Cambridge, Royaume-Uni, UICN, 1994, 261 p. (ISBN 978-2-8317-0201-8) (LCCN 95113630) [lire en ligne] 

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union internationale pour la conservation de la nature de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union mondiale pour la conservation de la nature — Union internationale pour la conservation de la nature Logo de l Union internationale pour la conservation de la nature Contexte gĂ©nĂ©ral Champs d action Conservation de la nature Zone d influence Monde entier 
   WikipĂ©dia en Français

  • Commission internationale pour la conservation des thonidĂ©s de l'Atlantique — La Commission internationale pour la conservation des thonidĂ©s de l Atlantique (ICCAT ou CICTA)[1] est une organisation intergouvernementale active depuis 1969, responsable de la conservation des thons et autres espĂšces apparentĂ©es, dans l ocĂ©an… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Conservation De La Nature — EmblĂšme du WWF (World Wide Fund for Nature), le Panda gĂ©ant est devenu un des symboles mondiaux de la protection et la conservation de la nature 
   WikipĂ©dia en Français

  • Conservation de la Nature — EmblĂšme du WWF (World Wide Fund for Nature), le Panda gĂ©ant est devenu un des symboles mondiaux de la protection et la conservation de la nature 
   WikipĂ©dia en Français

  • Conservation de la nature — EmblĂšme du WWF (World Wide Fund for Nature), le Panda gĂ©ant est devenu un des symboles mondiaux de la protection et la conservation de la nature 
   WikipĂ©dia en Français

  • Liste Des Associations Pour La Conservation De L'environnement — Remarque : pour obtenir l adresse internet d une association donnĂ©e, veuillez vous reporter Ă  la page de celle ci (lien interne). Sommaire 1 International 2 France 3 Belgique 4 Suisse 
   WikipĂ©dia en Français

  • Liste des associations pour la conservation de l'environnement — Remarque : pour obtenir l adresse internet d une association donnĂ©e, veuillez vous reporter Ă  la page de celle ci (lien interne). Sommaire 1 International 2 France 3 Belgique 4 Suisse 
   WikipĂ©dia en Français

  • Commission internationale pour la protection des Alpes — Contexte gĂ©nĂ©ral Champs d’action DĂ©veloppement durable, Convention alpine Zone d’influence espace alpin 
   WikipĂ©dia en Français

  • Conservation du tigre — Cycle de vie du tigre Sous article d un taxon biologique 
   WikipĂ©dia en Français

  • Nature — Pour les articles homonymes, voir Nature (homonymie). La Nature est un mot polysĂ©mique, qui a plusieurs sens fondamentaux : la composition et la matiĂšre d une chose (ce qu elle est, son essence), l origine et le devenir d une chose dans sa… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.