Union Nationale (Québec)


Union Nationale (Québec)

Union nationale (Québec)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Union nationale.
Union nationale
Logo UN.png
Parti provincial défunt
Fondation 1935
Dissolution 1989
Personnalités marquantes Maurice Duplessis, Daniel Johnson (père)
Idéologie politique Nationalisme québécois, conservatisme
Couleurs Bleu
Années au pouvoir 23 ans
source des statistiques

L'Union nationale était un parti politique ayant œuvré sur la scène politique du Québec de 1935 à 1986. Fondé en 1935 par la fusion du Parti conservateur du Québec et de l'Action libérale nationale, l'Union nationale a été un parti nationaliste, conservateur, mettant en valeur l'aspect traditionnel, rural, catholique et francophone du Québec. Les membres de ce parti étaient appelés « unionistes ». Plus tard, leurs adversaires les surnommèrent les « vieux Bleus ».

L'Union nationale était très nationaliste et très autonomiste.[réf. nécessaire] On doit notamment à Maurice Duplessis l'adoption du fleurdelysé comme drapeau national du Québec en 1948. En comparaison, l'unifolié ne devint le drapeau national canadien qu'en février 1965. Il dota également le Québec de sa propre structure fiscale avec son propre impôt, tenant tête à Ottawa qui souhaitait que le Québec signe les accords fiscaux de 1947, lesquels, faisant écho aux recommandations du rapport de la Commission Rowell-Sirois, octroyaient au fédéral la totalité du prélèvement des impôts particuliers en territoire canadien.

Malgré sa nature nationaliste, prônant l'autonomie des provinces, l'Union nationale est restée un parti fédéraliste. Bien que certains de ses chefs envisagèrent l'idée de la souveraineté du Québec (Duplessis, Johnson et Biron), aucun n'a pu, ou n'a voulu, se rendre jusqu'au bout de cette démarche.

Au niveau économique, ce parti était contre l'intervention de l'État et favorisait l'investissement étranger afin de développer les régions grâce à l'exploitation des ressources naturelles du Québec.

Ce parti a eu des députés à l'Assemblée législative du Québec, puis à l'Assemblée nationale du Québec, de 1935 à 1973, puis de 1974 à 1981.

Histoire

Le « Chef » historique du parti, Maurice Duplessis, fut premier ministre du 26 août 1936 au 8 novembre 1939, et du 30 août 1944 jusqu'à sa mort, survenue à Schefferville, le 7 septembre 1959.

Le 10 septembre de la même année, Paul Sauvé lui succéda à titre de chef du parti et de premier ministre, mais mourut moins de quatre mois plus tard, le 2 janvier 1960. Antonio Barrette, troisième premier ministre de l'Union nationale, fut assermenté le 8 janvier 1960, mais fut battu par le Parti libéral de Jean Lesage, le 22 juin 1960.

Daniel Johnson père succéda à Antonio Barrette comme chef du parti le 23 septembre 1961. Johnson devint premier ministre lors des élections générales du 5 juin 1966, jusqu'à sa mort, à Manic 5, le 26 septembre 1968. Jean-Jacques Bertrand lui succéda le 2 octobre suivant, mais fut battu lors des élections générales du 29 avril 1970.

En 1971, Gabriel Loubier succéda à Jean-Jacques Bertrand comme chef, et changea le nom du parti pour Unité Québec, jusqu'en janvier 1973. Aux élections générales d'octobre de la même année, l'Union nationale ne put faire élire aucun député. Le parti connut toutefois un modeste retour à la vie aux élections de novembre 1976, alors que Rodrigue Biron, élu chef en mai, recueillit 18 % du vote et fit élire 11 députés. Biron se fit élire député du parti québécois en avril 1981

Aux élections suivantes, le parti ne fit pas élire de députés et reçut que 4 % des votes, malgré le fait que son nouveau chef était l'ancien ministre progressiste-conservateur, Roch La Salle. Par la suite, le parti ne fit jamais plus élire de députés.

Le parti fut dissout en 1989 parce qu'il avait trop de dettes à payer au Directeur général des élections du Québec. Quelques années plus tard, en 1992, le dernier chef du parti, Michel Lebrun, fonda le Parti Renaissance. Le Parti Renaissance n'a jamais vraiment réussi à se faire une place dans le paysage politique, malgré un score acceptable dans une élection partielle dans Portneuf.

Chefs

  • Portail de la politique Portail de la politique
  • Portail du Québec Portail du Québec
Ce document provient de « Union nationale (Qu%C3%A9bec) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Union Nationale (Québec) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Union nationale (Quebec) — Union nationale (Québec) Pour les articles homonymes, voir Union nationale. Union nationale …   Wikipédia en Français

  • Union nationale (québec) — Pour les articles homonymes, voir Union nationale. Union nationale …   Wikipédia en Français

  • Union nationale (Québec) — Union nationale Basisdaten Gründung 7. November 1935 Auflösung 19. Juni 1989 Ausrichtung: Konservatismus …   Deutsch Wikipedia

  • Union nationale (Quebec) — For other political parties of the same name, see Union Nationale (disambiguation). Union Nationale Union nationale Founded November 7, 1935 (as a loose coalition o …   Wikipedia

  • Union Nationale (Quebec) — The Union Nationale was a political party in Quebec, Canada, that identified with conservative Québécois nationalism. It was created during the Great Depression and held power in Quebec from 1936 to 1939, from 1944 to 1960 under the leadership of …   Wikipedia

  • Union nationale (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Union nationale. Union nationale Parti provincial défunt …   Wikipédia en Français

  • Union nationale — war die Bezeichnung folgender Parteien: Union nationale (Québec) Union nationale (Schweiz) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wort bezeichneter Begriffe …   Deutsch Wikipedia

  • Union Nationale — There are four political parties that call themselves Union Nationale.*Union Nationale (Quebec) in Quebec, Canada *Union Nationale (Chad) *Union Nationale Tchadienne known as UNT *Union National (Switzerland) …   Wikipedia

  • Union nationale — ● Union nationale expression désignant, en France, les gouvernements formés avec des membres de la plupart des partis, en raison des circonstances : par exemple, le cabinet Poincaré pour le salut du franc (1926 1928). Union nationale parti… …   Encyclopédie Universelle

  • QUÉBEC —  Cet article concerne la province canadienne. Pour l article sur la capitale, voir Québec (ville). Pour les autres significations, voir Québec (homonymie). Québec …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.