Traite de Paris (1763)


Traite de Paris (1763)

Traité de Paris (1763)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir traité de Paris.

Le traité de Paris de 1763 met fin à la guerre de Sept Ans et réconcilie, après trois ans de négociations, la France, la Grande-Bretagne et l'Espagne. Les préliminaires sont signés le 3 novembre 1762. Le traité définitif est signé le 10 février 1763.

Sommaire

Le dispositif du Traité

En prélude à ce traité, le 8 septembre 1760, le gouverneur Vaudreuil cédait le Canada et toutes ses dépendances à la force d'invasion britannique à Montréal. Mais les alliés autochtones des Français avaient conclu une entente avec les Britanniques à Oswegatchie (25 août), tout comme l'avaient fait à Longueuil les Hurons de Lorette (5 septembre) et la colonie demeurait donc sous occupation et sous régime militaires (1760-1763) jusqu'à la négociation d'un traité de paix définitif.

Aux termes de ce traité, en Europe, la France restitue Minorque qu'elle avait prise le 29 juin 1756, évacue les territoires des alliés de l'Angleterre en Allemagne, ainsi que les territoires du Hanovre, propriété personnelle du Roi d'Angleterre. L'Angleterre rend Belle-Ile, prise en 1761.

Dans le reste du monde, la Grande-Bretagne obtient de la France l'île Royale (île du Cap-Breton) et le Canada, y compris le bassin des Grands Lacs et la rive gauche du Mississippi, sauf le delta et la Nouvelle-Orléans[1]. L'Espagne lui cède, quant à elle, la Floride. La France conserve des droits de pêche à Terre-Neuve et dans le golfe du Saint-Laurent. Elle acquiert Saint-Pierre-et-Miquelon et recouvre ses lucratives possessions dans les Antilles, ses comptoirs en Inde (Pondichéry) et son poste de traite des esclaves sur l'île de Gorée (Sénégal).

Conformément à la capitulation conditionnelle de 1760, la Grande-Bretagne garantit une liberté de religion limitée aux Canadiens.

De plus, l'ouest de Louisiane est cédée par la France à l’Espagne[1],[2] en confirmation du traité de Fontainebleau du 3 novembre 1762.

Le bilan de ce traité est très positif pour la Grande-Bretagne qui acquiert un grand empire ; néanmoins le traité est la fondation de la domination future anglophone du monde, et la France a perdu son premier empire colonial. La France sort grande perdante de ce traité.

Notes et références

  1. a  et b Jean Meyer, Jean Tarrade, Annie Rey-Goldzeiger, Histoire de la France coloniale. La conquête, éd. Armand Colin, Paris, 1991 (ISBN 2266070452), p. 279
  2. Gilles Havard, Cécile Vidal, Histoire de l’Amérique française, éd. Flammarion, Paris, 2003 (ISBN 208080121X), p. 664

Annexes

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du droit Portail du droit
  • Portail de l’histoire Portail de l’histoire
  • Portail de la Nouvelle-France Portail de la Nouvelle-France
Ce document provient de « Trait%C3%A9 de Paris (1763) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Traite de Paris (1763) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Traité de paris (1763) — Pour les articles homonymes, voir traité de Paris. Reddition de la Nouvelle France aux Britanniques …   Wikipédia en Français

  • Traité de Paris (1763) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris. Reddition de la Nouvelle France aux Britanniques, Montréal, 1760 …   Wikipédia en Français

  • Traité de Paris de 1763 — Traité de Paris (1763) Pour les articles homonymes, voir traité de Paris. Reddition de la Nouvelle France aux Britanniques …   Wikipédia en Français

  • Traite de Paris (1783) — Traité de Paris (1783) Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris. Signature du traité de Versailles par Benjamin West (1 …   Wikipédia en Français

  • Traité de Paris de 1783 — Traité de Paris (1783) Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris. Signature du traité de Versailles par Benjamin West (1 …   Wikipédia en Français

  • Traité de paris (1783) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris. Signature du traité de Versailles par Benjamin West (1 …   Wikipédia en Français

  • Traite de Paris — Traité de Paris Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Plusieurs traités, signés à Paris ou dans son proche environnement, portent le nom de traité de Paris (pour des conventions, voir… …   Wikipédia en Français

  • Traité de paris — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Plusieurs traités, signés à Paris ou dans son proche environnement, portent le nom de traité de Paris (pour des conventions, voir Convention de… …   Wikipédia en Français

  • Traité de Paris (1783) — Pour les articles homonymes, voir Traité de Paris. Signature du traité de Versailles par Benjamin West (1783). Le commissaire britannique ayant refusé de poser, le tableau ne …   Wikipédia en Français

  • Traité de Paris — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Plusieurs traités, signés à Paris ou dans son proche environnement, portent le nom de traité de Paris. Sommaire 1 Chronologie 1.1 XIII …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.