Tonga


Tonga
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tonga (homonymie).
Pule'anga Fakatu'i 'o Tonga (to)
Kingdom of Tonga (en)
Royaume des Tonga (fr)
Drapeau des Tonga Armoiries des Tonga
(Drapeau des Tonga) (Armoiries des Tonga)
Devise nationale : Dieu et Tonga sont mon héritage
carte
Langues officielles tongien, anglais
Capitale Nuku'alofa
21°8′S 175°12′W / -21.133, -175.221°8′S 175°12′W / -21.133, -175.2
Plus grande ville Nuku'alofa
Forme de l’État Monarchie constitutionnelle
 - Roi
Premier ministre
Siaosi Tupou V
Lord Tu‘ivakano
Superficie
 - Totale
 - Eau (%)
Classé 171e
748 km2
4
Population
 - Totale (2008)
 - Densité
Classé 177e
119 009 hab.
159 hab./km2
Indépendance
 - Date
du Royaume-Uni
4 juin 1970
Gentilé tonguien
IDH (2010) en augmentation 0,677 (moyen) (85e)
Monnaie Pa'anga (TOP)
Fuseau horaire UTC +13
Hymne national Koe Fasi Oe Tui Oe Otu Tonga
Code ISO 3166-1 TON, TO
Domaine internet .to
Indicatif
téléphonique
+676


Les Tonga[1], en forme longue le Royaume des Tonga ou le Royaume de Tonga, en tongien Tonga et Pule'anga Fakatu'i 'o Tonga, en anglais Tonga et Kingdom of Tonga, est un État de Polynésie, dans l'océan Pacifique, à environ 650 km à l'est des îles Fidji, comportant plus de 170 îles et îlots, répartis en trois archipels principaux.

Centrées sur 20° de latitude Sud et 179° de longitude Ouest, autrefois appelées îles des Amis, elles forment aujourd’hui un royaume indépendant au sein du Commonwealth. Le climat y est subtropical, chaud et humide ; les précipitations peuvent atteindre les 2 000 mm par année. Les îles Tonga ont une superficie de 748 km² et la capitale est Nuku'alofa (« la patrie de l’amour » en tongien) sur l'île de Tongatapu.

Sommaire

Histoire

Article détaillé : Histoire des Tonga.

Les humains colonisèrent les îles Tonga vers le XIIIe siècle av. J.‑C., lors de la grande expansion où les peuples de l’Asie du Sud-Est émigrèrent à travers l’océan Pacifique à l’est et à travers l'océan Indien jusqu’à Madagascar et l’Afrique orientale à l'ouest.

Ces Polynésiens apportèrent avec eux chiens, porcs, poulets, poterie (civilisation Lapita), agriculture (particulièrement la culture de racines) et, évidemment, des bateaux (pirogues à balancier). Ils se répandirent rapidement dans l’ensemble des îles Tonga. Selon une croyance populaire, le royaume de Tonga serait, parmi les îles de la Polynésie, le premier groupe occupé par l’homme à l’ère préhistorique. Dans les temps modernes, mais avant l'arrivée des Occidentaux, les îles avaient des densités de population de 60 à 75 personnes par kilomètre carré.

Des siècles avant que les Occidentaux n'arrivent, les Tonguiens créèrent de grandes maçonneries monumentales, les plus notables étant le Ha'amonga (ou Trilithon) et les langi (tombeaux en terrasse). Le Ha’amonga mesure 5 mètres de haut et est construit de trois pierres en calcaire pesant chacune plus de 40 tonnes. Les langi sont des pyramides basses très plates à deux ou trois niveaux et qui marquent les tombes des anciens rois.

Une royauté s'établit à Tongatapu au début du Xe siècle et la dynastie actuelle se réfère encore à l’empire Tu’i Tonga. Au XIIIe siècle, le pouvoir royal s’est même étendu jusqu’à Hawaï.

Au XVIIIe siècle, les Tonga avait unifié les chefferies et avait forgé un empire maritime qui incluait les régions conquises des Fidji. À cette époque, l’empire des Tonga avait une population d’environ de 40 000 personnes.

En 1616, certaines des îles de l'archipel des Tonga, dont les îles Niue, furent aperçues par les navigateurs néerlandais William Schouten et Le Maire. Le 21 janvier 1643, Abel Tasman découvrit Tongatapu et visita une partie des îles.

Entre 1773 et 1777, James Cook prit contact avec les insulaires de Tongatapu. Il baptisa l'archipel « îles des Amis » (Friendly Islands) en raison de l'accueil chaleureux qu'il y avait reçu (malgré le massacre de plusieurs de ses hommes).

En 1845, les îles furent unies en un royaume. Elle devinrent une monarchie constitutionnelle en 1875 et un protectorat britannique le 18 mai 1900. L’archipel acquit son indépendance en 1970 et devint aussi un membre du Commonwealth.

Les pouvoirs de la monarchie ont été grandement restreints, à sa propre initiative. Le roi Taufa'ahau Tupou IV, décédé le 10 septembre 2006 à Auckland, pouvait remonter son arbre généalogique sur quatre générations de monarques, jusqu'à George Tupou Ier, fondateur de l'État monarchique constitutionnel moderne, au dix-neuvième siècle. Siaosi Tupou V lui a succédé le 1er août 2008, a renoncé à tout pouvoir politique sur son royaume, et annoncé des élections parlementaires qui se sont tenues en 2010, instaurant un plus grand degré de démocratie[2].

Politique

Article détaillé : Politique des Tonga.

Les Tonga sont une monarchie constitutionnelle, où le roi détient le pouvoir exécutif. Le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et l’Assemblée législative. La plus haute instance du pouvoir judiciaire est la Cour d'appel, dont les juges sont nommés par le roi[3].

Le roi exerçait jusque récemment une autorité politique, et seule une minorité des députés étaient élus au suffrage universel. Les députés pro-démocratie exerçaient une pression constante sur le gouvernement, exigeant l'instauration d'une véritable démocratie. L'élection d'un Parlement réformé, qui accorde une place plus importante aux élus des citoyens, a eu lieu en novembre 2010. Désormais, l'assemblée législative est composée de dix-sept députés élus par les citoyens, et de neuf représentants de la noblesse tongienne, élus par leurs pairs de la noblesse[4].

En juillet 2008, trois jours avant son couronnement, le roi Siaosi Tupou V annonça qu'il renonçait à l'essentiel de son autorité, et qu'il se conformerait désormais aux recommandations de son Premier ministre[4].

Subdivisions

Article détaillé : Subdivisions des Tonga.

Géographie

Article détaillé : Géographie des Tonga.

Les îles Tonga constituent un archipel d'environ 170 îles disséminées dans l'Océan Pacifique, et répartis en trois grands groupes :

– le groupe Tongatapu (au sud) ;
– le groupe Ha'apai (au nord) ;
– le groupe Vava'u constitué d'une quarantaine d'îles.

L'archipel des Tonga fut le premier pays au monde à passer à l'an 2000.

Économie

Article détaillé : Économie des Tonga.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.
Article détaillé : Démographie des Tonga.

La moitié des habitants sont concentrés sur l’île principale de Tongatapu, d'une superficie de 260 km2. La densité de population moyenne des îles Tonga atteint 159 habitants au km².

Culture

Article détaillé : Musique polynésienne.

Religions

Méthodistes

Selon le recensement officiel de 1996, 41,3 %[5] de la population est membre de l'Église méthodiste dont les missionnaires se sont installés au début du XIXe siècle.

Catholiques

Les catholiques, avec 16%[5], constituent la 2e communauté religieuse.

Saints des derniers jours

En 1891, le premier missionnaire mormon arriva à Nuku’alofa et ouvrit le district des Tonga de la mission des Samoa. En 1983 a été consacré le temple de Nuku’alofa [6],[7]En 2005, les membres de l'Eglise de Jésus-Christ des saints des derniers jours constituent 32 % de la population à Tonga[8].(41 000 en 2007).

Les saints des derniers jours ont mis en place un système éducatif en contruisant plusieurs écoles :

  • Liahona High School depuis 1948
  • Saineha High School
  • Liahona Middle School
  • E'Ua Middle School
  • Havelu Middle School
  • Saineha Middle School
  • Pangai Middle School
  • Pakilau Middle School

Sport

Un seul représentant des Tonga est monté sur un podium olympique. En 1996, Paea Wolfgramm gagne l’argent en boxe dans la catégorie des plus de 91 kg (poids super-lourd) aux Jeux olympiques d'été d’Atlanta.

Le Tonga Sports Association and National Olympic Committee, créé en 1963, est reconnu par le Comité international olympique depuis 1984.

Les Tonga ont une solide équipe nationale de rugby à XV (Équipe des Tonga de rugby à XV) et fournit bon nombre de grands joueurs au championnat australien de rugby à XV. Quelques-uns jouent en Europe comme Finau Maka, célèbre avant du Stade Toulousain.

Elles ont donné quelques grands joueurs aux équipes d'Australie (Toutai Kefu, Willy Ofahengaue, George Smith et Wycliff Palu), de Nouvelle-Zélande (Jonah Lomu et Isitolo Maka). Le 1er octobre 2011, le XV de Tonga bat l'équipe de France 19-14 en match de poule de la Coupe du Monde de Rugby en Nouvelle-Zélande. Une victoire historique pour cette équipe qui n'avait jamais battu l'équipe de France dans un match officiel.

L'équivalent tonguien du Ka mate (haka) néo-zélandais est le Kailao.

Les Tonga remportent le mondial de hitball 2006 (nouveau sport des années 2000) grâce à leur hitballeur Jahiri Tumassa lors de la finale gagnée 5-4 face au Grec Jimy Estanos en France. Cette victoire permet ainsi au pays d'organiser la coupe du monde suivante, qui s'est déroulée en juillet 2008.

Codes

Les Tonga ont pour codes :

Notes et références

  1. Bien que correctement prononcé en français « Ton-ga », il représente seulement quatre phonèmes en tonguien, le son et digramme « /ng/ » étant une consonne unique et une simple lettre qui représente une consonne occlusive nasale vélaire voisée (réprésentée par /ŋ/). Pendant assez longtemps, le nom du pays s'est d'ailleurs écrit Toga, avec la lettre « g » prononcée /ng/.
  2. (en) "The new king", The Big Picture 1er août 2008
  3. (en) "Tonga Courts System Information", Pacific Islands Legal Information Institute
  4. a et b (en) "Tonga's king to cede key powers", BBC, 29 juillet 2008
  5. a et b Voir page 184 in Religious freedom in Asia, Edward P. Lipton, Nova Publishers, 2002
  6. http://www.ldschurchtemples.com/nukualofa/
  7. http://newsroom.lds.org/ldsnewsroom/eng/news-releases-stories/temple-in-tonga-open-for-public-tours
  8. http://www.adherents.com/largecom/com_lds.html

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Tonga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • TONGA — Petit royaume indépendant gouverné par une des plus vieilles monarchies du globe, l’archipel des Tonga était autrefois connu sous le nom d’îles des Amis. Il est situé dans le Pacifique central, à la limite de la ligne dite andésitique, orientée… …   Encyclopédie Universelle

  • Tonga — (del lat. «tunĭca») 1 f. Tongada (capa de cosas). 2 (Cuba) *Montón de cosas apiladas en orden. 3 (Ar., Arg., Col.) *Tarea. * * * tonga. (Del lat. tunĭca). f. tongada. || 2. Ar. y Col …   Enciclopedia Universal

  • tonga — (Del lat. tunĭca). 1. f. tongada. 2. Ar. y Col. tarea (ǁ obra o trabajo). 3. Can. y Cuba. Pila o porción de cosas apiladas en orden. Sacos en tonga. [m6]Una tonga de tablas …   Diccionario de la lengua española

  • Tonga [2] — Tonga, 1) (T. Archipel, Freundschaftliche Insel, Freundschaftsinseln, engl. Friendly Islands), Archipelagus im Stillen Ocean unter 18 bis 22° südlicher Breite gelegen, zum Südö stlichen Polynesien gehörig. Er bildet eine der Gruppen des äußeren… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tonga — [täŋ′gə] kingdom occupying a group of islands (Tonga Islands) in the SW Pacific, east of Fiji; member of the Commonwealth: 289 sq mi (749 sq km); pop. 95,000; cap. Nukualofa …   English World dictionary

  • Tonga — Ton ga, n. (Med.) A drug useful in neuralgia, derived from a Fijian plant supposed to be of the aroid genus {Epipremnum}. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tonga — Ton ga, n. [Hind. t[=a]ng[=a], Skr. tama[.n]gaka.] A kind of light two wheeled vehicle, usually for four persons, drawn by ponies or bullocks. [India] [Webster 1913 Suppl.] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Tonga [1] — Tonga, Quellenfluß der Fratta in der Provinz Vicenza (Venedig) …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Tonga — Tonga, Getränk, s. Datura …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Tonga — Tȍnga ž DEFINICIJA geogr. država i otočje u Z dijelu Tihog oceana (Polinezija), 749,5 km2, 96.300 stan., glavni grad Nuku̕alofa …   Hrvatski jezični portal

  • Tonga — Tònga dkt …   Bendrinės lietuvių kalbos žodyno antraštynas


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.