Timbre postal

ÔĽŅ
Timbre postal
Timbres postaux français

Le timbre postal ou timbre-poste est un morceau de papier, généralement enduit d'un adhésif, qui apposé sur un courrier sert à indiquer que l'expéditeur a payé l'affranchissement d'un courrier.

La collection et l'étude des timbres postaux et fiscaux est appelée la philatélie. Les timbres sont un marché très précieux et populaire pour des collectionneurs.

Sommaire

Histoire

Le timbre-poste a √©t√© pr√©c√©d√© et inspir√© par le timbre fiscal (papier timbr√© et timbre fiscal mobile). Bien qu'√©tant √† la base une id√©e de la toute jeune Belgique n√©e en 1830, le timbre-poste est une invention des britanniques, Rowland Hill et James Chalmers dans le cadre d'une importante r√©forme postale. Le premier timbre mobile fut √©mis par les postes royales britanniques en 1840 sous la forme d'un portrait de la reine Victoria. De couleur noire et valant un penny il est appel√© le ¬ę Penny Black ¬Ľ. Le premier timbre en couleur, La Colombe de B√Ęle, fut cr√©√© en Suisse en 1845 par le canton de B√Ęle.

Les inconvénients de l'ancien système postal

Cette invention a √©t√© une r√©volution dans le syst√®me postal. Avant 1840, c'est habituellement le destinataire qui paye le co√Ľt de transport par les postes du pli qui lui est adress√©, et √† un prix tr√®s √©lev√©. De ce fait, beaucoup de destinataires refusent les lettres trop co√Ľteuses, tandis que des transporteurs priv√©s √† meilleur march√© concurrencent ind√Ľment la poste. La petite histoire veut que Rowland Hill prit conscience des effets pervers de ce syst√®me pour les revenus des postes lorsqu'un jour, dans une auberge, il remarqua la serveuse recevant d'un facteur un pli de son fianc√©. La jeune femme ne pouvant, semble-t-il, se permettre la d√©pense, Hill se proposa de la r√©gler. Elle lui avoua que pour correspondre gratuitement, son fianc√© et elle dessinaient de petits symboles sur l'enveloppe pour communiquer.

La réforme postale britannique

Le 1 penny noir, dit ¬ę Penny Black ¬Ľ, 1840

En Grande-Bretagne, pour √©viter le transport √† perte des plis, Hill proposa en 1837, dans son rapport intitul√© ¬ę Post Office reform, Its importance and practibility ¬Ľ de faire payer l'exp√©diteur, mais au prix tr√®s r√©duit de 1 penny (¬ę Penny postage ¬Ľ). Cet exp√©diteur prouverait qu'il s'√©tait bien acquitt√© de l'affranchissement en utilisant une enveloppe officielle √† 1d, ou (suivant une proposition ult√©rieure de Chalmers) en collant un timbre postal sur l'enveloppe, que l'administration des postes annulerait avec un cachet encr√© pour √©viter toute r√©utilisation.

La réforme postale demandée par Hill mit trois ans à aboutir en raison de l'opposition de l'administration postale qui ne prenait en considération que le manque à gagner initial pour la poste, sans tenir compte des effets stimulants de la réforme postale sur le développement du commerce et le développement de l'instruction.

Cette r√©forme entra enfin en vigueur le 6 mai 1840, six jours apr√®s la mise √† la disposition du public, d√®s le 1er mai 1840, du premier timbre, le 1 penny noir √† l'effigie de Victoria, le ¬ę Penny black ¬Ľ dessin√© par Henry Corbould, ainsi que de la premi√®re enveloppe de port pay√© dessin√©e par Mulready.

Cette substitution du ¬ę port pay√© ¬Ľ au ¬ę port d√Ľ ¬Ľ, avec un abaissement consid√©rable du prix per√ßu pour le transport, entra√ģna un accroissement imm√©diat, et chaque ann√©e de plus en plus important, du volume des correspondances.

Ce succ√®s, imm√©diat au Royaume-Uni, fut suivi dans le reste du monde. Les premiers pays √† avoir r√©form√© leur syst√®me postal et √©mis des timbres postaux ont √©t√© :

Le 20 c. français de 1849

L'extension de la réforme postale à la France

Article d√©taill√© : Timbres de France 1849.

D√®s 1837, l'adoption d'une r√©forme analogue au syst√®me britannique avait √©t√© propos√©e en France. Mais il faudra onze ans pour que la r√©sistance de l'administration des postes soit surmont√©e par Arago, √† la suite de la r√©volution de 1848, et que le port-pay√© √† bon march√© soit institu√© par un vote de l'Assembl√©e nationale, le 24 ao√Ľt 1848. Ce port-pay√© fut fix√© √† 20 centimes. C'est en application de cette r√©forme que fut √©mis, le 1er janvier 1849, le premier timbre-poste fran√ßais, le 20 centimes noir, au type C√©r√®s de Barre.

Catégories de timbres postaux

  • Poste courante (√©ventuellement surtax√©s au b√©n√©fice d'actions diverses).
  • Poste a√©rienne
  • Timbres-taxe (quand l'affranchissement par l'exp√©diteur est insuffisant). A ne pas confondre avec les timbres surtax√©s.
  • Timbres pour journaux
  • Timbres pour lettres express
  • Timbres de service, timbres de franchise militaire
  • Timbres pr√©oblit√©r√©s (pour les courriers ne devant pas passer par les machines √† trier et affranchir)
  • Timbres de gr√®ve postal (non √©mis par l' entit√© habituelle de transport du courrier).
  • Entiers postaux (le timbre est imprim√© sur la carte ou l'enveloppe).

√Čl√©ments graphiques

Un timbre porte un certain nombre d'informations nécessaires à son utilisation postale. Une illustration décorative peut figurer, elle permet soit l'identification du pays émetteur (cas des allégories et des portraits royaux), soit de plaire à l'expéditeur, au destinataire ou au collectionneur (voir timbre commémoratif par exemple).

Les mentions n√©cessaires sont :

  • le nom du pays √©metteur. L'Union postale universelle impose qu'il soit √©crit en alphabet latin pour que le pli puisse √™tre achemin√© √† l'√©tranger. Seul le Royaume-Uni, en tant que premier pays √©metteur de timbre-poste, affiche seulement l'effigie de son souverain.
  • la valeur faciale pour savoir si l'affranchissement suffit √† l'exp√©dition du pli.

Des mentions peuvent appara√ģtre sur les timbres de certains pays :

  • une mention de type ¬ę Postes ¬Ľ rappelant l'usage postal pour distinguer des timbres fiscaux. Cette mention peut √™tre le nom de l'entreprise postale (en France, ¬ę La Poste ¬Ľ).
  • les noms des cr√©ateurs du timbres sous l'illustration : le dessinateur √† gauche, le graveur √† droite.
  • le nom de l'imprimerie, parfois inscrit au bas du timbre, au milieu sous l'illustration.

Matières

La quasi-totalité des timbres sont imprimés sur du papier, même si certaines administrations postales ont pu user, par souci de promotion parfois, d'autres matériaux.

  • Quelques pays d'Afrique et du golfe Persique ont √©mis des timbres sur feuilles d'or.
  • Le Bhoutan a √©mis des timbres en plastique (et en relief), en vinyl, en carton, en papier parfum√©, en carton avec effet trois dimensions, en soie v√©ritable et m√™me en feuilles de m√©tal.
  • Des m√©taux pr√©cieux peuvent aussi √™tre utilis√©s ponctuellement. En 2000, la poste fran√ßaise a √©mis un timbre en l'honneur de la m√©tallurgie repr√©sentant une tour Eiffel en argent (couche d√©pos√©e √† chaud de 0,3 mm) et la fus√©e Ariane.
  • Certaines administrations postales rivalisent d'originalit√© dans l'√©mission de timbres cr√©√©s dans des mati√®res sp√©ciales: timbres en acier au Bhoutan, timbres en bois (Djibouti, Gabon, Suisse), timbre en soie, (Bhoutan), timbres en aluminium (Tonga), timbres en dentelle (Italie), en peluche (Sierra Leone), en broderie (Suisse, Autriche).

Les gommes adhésives à l'arrière des timbres peuvent être assez variées.
En France, on peut signaler une variété de gomme tropicale qui a parfois été utilisée.
En Suisse, et maintenant aussi en France, les timbres autocollants ont la particularit√© de se d√©coller facilement dans l'eau gr√Ęce √† une invention brevet√©e, la colle du timbre reste sur l'enveloppe.

Techniques d'impression

Principaux articles

Problème des faussaires

La connaissance des techniques d'impression est fort utile non seulement aux imprimeurs des timbres officiels, mais aussi aux faussaires, qu'ils visent à tromper le fisc, la poste ou les collectionneurs.

Originalité de l'impression

Les administrations postales font preuve d'originalit√© dans l'impression des timbres, en utilisant les techniques modernes d'impression :

  • Effet de gaufrage cr√©ant un relief en pressant le papier ;
  • Impression avec une encre gonflante : timbre sur la dentelle en France ;
  • Timbre parfum√© √† l'odeur de chocolat ;
  • Timbre servant de ticket de loterie avec num√©ro √† gratter ;
  • Utilisation de l'encre fluorescente pour des timbres sur Halloween (France) ;
  • Timbre suisse de 5 Frs en broderie de St Gall en 2000 ;
  • Timbre suisse de 1,80 cts √† hologramme en 2002 ;
  • Timbre suisse de 70 cts en braille en 2003 ;
  • Timbre suisse de 5 Frs en bois en 2004 ;
  • Timbre suisse de 85 cts et 1 Fr en plastic lenticulaire en 2007.

Les variétés

Un timbre postal devient une vari√©t√© lorsqu'il est diff√©rent de la version normale du timbre, √† cause d'un probl√®me d'impression. Les vari√©t√©s sont recherch√©es par les philat√©listes en raison de leur raret√© puisqu'elles sont accidentelles et que les contr√īles √† l'imprimerie devraient les d√©truire toutes. Il ne faut pas confondre ¬ę vari√©t√© ¬Ľ et ¬ę curiosit√© ¬Ľ. La vari√©t√© est r√©p√©titive, tandis que la curiosit√© est accidentelle et non n√©cessairement r√©p√©titive. La vari√©t√© est r√©pertori√©e (la position du clich√© d'impression sur la planche est bien d√©termin√©e).

Exemples de vari√©t√©s :

  • changement de couleurs : de la variation (de l'orang√© p√Ęle √† l'orange vif pour un timbre orange) √† l'erreur (bleu au lieu de rouge) ;
  • omission ou inversion d'une couleur : timbre polychrome o√Ļ manque une couleur ;
  • t√™te-b√™che : un timbre a √©t√© imprim√© √† l'envers sur une feuille ;
  • changement du figur√© du dessin : un clich√© en m√©tal servant √† l'impression a pu √™tre mal grav√© ou d√©t√©rior√© ; par exemple, ¬ę MAROC ¬Ľ devient √† l'impression ¬ę MAROO ¬Ľ ; le clich√© peut avoir √©t√© ray√© et laiss√© un fin trait d'encre sur le timbre en plus de ceux du dessin d'origine ;
  • vari√©t√©s de surcharge : surcharges doubles, renvers√©es, √† cheval ;
  • centre renvers√©, cadre renvers√©, etc.

Formes

Timbre triangulaire de la colonie du Cap
Article d√©taill√© : Forme du timbre-poste.

Les différentes administrations postales ont fait preuve d'originalité au long de leur histoire dans la forme de leurs émissions de timbres postaux, surtout avec le développement de la philatélie.

  • Le quadrilat√®re est la forme de la majeure partie des timbres-poste, surtout rectangle. Le Penny Black britannique et le 20 centimes noir fran√ßais sont de forme rectangulaire. Le trap√®ze est plus rare.
  • Le triangle fut surtout utilis√© dans divers pays d'Am√©rique latine, puis par certains pays francophones d'Afrique dans les ann√©es 1960. Mais son emploi reste avant tout c√©l√®bre pour la premi√®re √©mission, en 1853, de la colonie britannique du Cap.
  • Le losange, moins r√©pandu que le triangle, apr√®s une premi√®re apparitions en C√īte fran√ßaise des Somalis, a √©t√© relanc√©, au cours des ann√©es 1930, par la r√©publique autonome de Touva, en Mongolie sovi√©tique, √† des fins principalement philat√©liques.

Le timbre rond, peu répandu, sauf sur les entiers postaux, car se prêtant mal à l'impression en feuilles, a été popularisé plus récemment en France avec l'émission du timbre commémorant la Coupe du monde de football 1998. L'imprimerie des timbres-poste a d'ailleurs rentabilisé sa machine de fabrication des timbres ronds en émettant en 1998 sur le même sujet un timbre andorran, puis un pour la Nouvelle-Calédonie et en 2002 pour la Coupe du monde suivante.

L'av√®nement des timbres auto-collants permet l'utilisation des syst√®mes habituels d'impression et de d√©coupe, tout en incitant √† diversifier les formes possibles de certains timbres : cŇďur (f√™te de la Saint-Valentin en France)...

Mise en page

En général, chaque timbre est une unité d'image, ne débordant pas sur le timbre le voisinant sur la feuille d'impression.

  • Les vari√©t√©s de mise en page sont des erreurs involontaires de l'imprimeur, et sont donc tr√®s recherch√©es des collectionneurs :
    • Les t√™tes-b√™ches lorsqu'un timbre est √† l'envers par rapport au reste de la feuille.
    • Les erreurs de valeur : au XIXe si√®cle, chaque timbre de la feuille est imprim√© √† partir d'une plaque de m√©tal. L'imprimeur a parfois inclus par erreur une plaque d'une autre valeur.
  • Mise en page originale et volontaire :
    • Les postes des Pays-Bas sont coutumi√®res des timbres li√©s. Par exemple, pour c√©l√©brer l'√©levage bovin national, deux vaches brune et noire sont √† cheval sur deux timbres. Le collectionneur, s'il veut les vaches au complet, doit acheter plusieurs timbres.
    • Pour la s√©rie sur les jardins, la poste fran√ßaise cr√©a un bloc-feuillet int√©grant les paysages des deux jardins sur timbres et les parties externes du feuillet avaient la forme de portail de jardins publics que le collectionneur pouvait replier sur les deux jardins.
  • Les blocs-feuillets mettent en sc√®ne un ou plusieurs timbres autour d'un th√®me. Pour une s√©rie sur les animaux de la ferme (France, 2003), le dessinateur pr√©para une sc√®ne de ferme avec quatre animaux qui formeront quatre timbres inclus sur ce feuillet.

Formes de vente

  • Les timbres √† l'unit√© sont g√©n√©ralement d√©coup√©s par les agents des postes au sein de feuilles de cent timbres. Dans les ann√©es 1840-1850, les timbres sont d√©coup√©s au ciseau, puis sont invent√©es des techniques pour trouer les feuilles par des lignes verticales et horizontales. Ces trous permettent de d√©tacher plus facilement les timbres, et leur ont donn√© des dents (formes laiss√©es par les trous apr√®s d√©coupe).
  • Les carnets de timbres ont permis aux clients d'avoir sur un support cartonn√© des timbres √† leur libre disposition. Les carnets de timbres courants sont recherch√©s pour les publicit√©s qu'ils portent ou la composition des timbres √† l'int√©rieur.
    • Il existe aussi des carnets de timbres comm√©moratifs. En France, il en est √©mis actuellement deux par an (personnalit√©s c√©l√®bres et f√™te du timbre).
    • Par leur c√īt√© plus pratique, les timbres autocollants sont toujours fournis en carnet.
  • Les blocs-feuillets (voir ci-dessus Mise en page).
Fichier:Dab.jpg
L'inventeur du distributeur de timbre automatique français
  • Il existe des distributeurs automatiques de timbres. En France, les guichets automatiques bancaires (GAB) de la Poste distribuent √©galement des timbres postaux 24 heures sur 24 depuis juillet 1996 (syst√®me invent√© par un facteur, Christian Padovani).
  • Il est √©galement possible de se procurer des timbres en ligne sans surco√Ľt. Ces derniers sont personnalis√©s en fonction du choix de l'internaute.

Manifestations de promotion

Pour assurer la promotion de leurs émissions et tirer des revenus supplémentaires, les administrations postales organisent des manifestations.

  • Les Premier jour d'√©mission : la veille et aussi l'avant-veille de son √©mission officielle, le timbre peut √™tre achet√© dans certains lieux, g√©n√©ralement li√©s au sujet du timbre. Sur place, le bureau de poste temporaire oblit√®re le timbre avec un cachet sp√©cial pouvant porter une illustration et la mention ¬ę Premier Jour ¬Ľ.
  • Dans plusieurs pays, ont lieu des journ√©es du timbre. En France, une fois par an, cette journ√©e devenue la F√™te du timbre est l'occasion d'une √©mission Premier jour disponible dans une centaine de villes fran√ßaises. La Poste utilise un m√™me th√®me plusieurs ann√©es d'affil√©e pour fid√©liser les collectionneurs, en particulier les jeunes. Depuis le d√©but des ann√©es 2000, ce sont les personnages de bandes-dessin√©es qui sont √† l'honneur : Lucky Luke, Ast√©rix, Mickey Mouse et Donald Duck, Titeuf, Harry Potter derni√®rement. Auparavant, il y eut les voitures postales, le cheminement du courrier et les anciens types d'usage courant.
  • Les expositions internationales o√Ļ, en marge des collections expos√©es, sont aussi pr√©sents des marchands de timbres (ceres philat√©lie, Yvert et Tellier...)et des administrations postales. Elles sont √©galement le pr√©texte √† l'√©mission par de nombreux pays d'√©missions sp√©ciales portant le logo de l'exposition. En France, la principale exposition philat√©lique internationale a √©t√© d√©nomm√©e Philexfrance.

Tirages (nombre d'exemplaires imprimés)

Ils ne sont pas toujours officiellement connus. Le nombre d'exemplaires r√©ellement vendus peut √™tre inf√©rieur. Quelques exemples extraits du catalogue France Yvert et Tellier 2008 :

  • 1933, 90 c. Le Puy-en-Velay : 12 millions d'exemplaires
  • 1938, 50 fcs. Cl√©ment Ader : 570 000 exemplaires
  • 1949, 12 fcs. Anniversaire de la mort de Jean Racine : 2,5 millions
  • 1961, 45 cc. Sully-sur-Loire : 123 millions
  • 1995, 2 fcs. 80 c. Ier si√®cle du cin√©ma : 2,3 millions
  • 2003, 75 c Esclave Rebelle de Michel-Ange : 5,9 millions

Certains, devenus tr√®s co√Ľteux du fait de leur raret√©, ont √©t√© imprim√©s √† un tr√®s petit nombre d'exemplaires : c'est le cas en France du 1 fr 50 type Pasteur surcharg√© 10 fr, √©mis √† 900 exemplaires seulement en 1928 par un bureau de Poste sp√©cial du paquebot Ile-de-France pour le courrier a√©rien envoy√© depuis le paquebot.

Bibliographie

  • Leah Chalmers, Comment naquit le timbre-poste, traduction d'Arthur Lafon, √©d. Le Monde des philat√©listes, Paris, 1964.
  • Yves Maxime Danan, Histoire postale et libert√©s publiques, L.G.D.J., Paris, 1965.
  • Arthur Maury, Histoire des timbres-poste fran√ßais (Paris, 1898), r√©√©dition du Centenaire, Paris 1949.
  • Gustav Schenk, Histoire du timbre-poste, traduit de l'allemand, Plon, Paris, 1959.
  • Eug√®ne Vaill√©, Histoire g√©n√©rale des postes fran√ßaises, 7 tomes, Paris, 1947 √† 1955.
  • Adrien Aron, Les secrets de la Philat√©lie, Calmann-Levy, Paris, 1959.
  • Lucette Blanc-Girardet, Biographie de Jean de Sperati, l'homme qui copiait les timbres Ed. Pachaft, Aix-les-Bains, 2003.
  • Frank Staff, The penny post, Lutterworth Press, Londres, 1964.
  • Dominique Buffier, Roland Granier, Pierre Jullien, La Philat√©lie, PUF, Collection Que sais-je, 1999.

Annexes

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

  • Cat√©gorie:Image de timbres pour les images pr√©sentes sur Wikip√©dia francophone
  • Forme du timbre-poste

Liens externes



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Timbre postal de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Timbre-poste ‚ÄĒ Timbre postal Le timbre postal ou timbre poste est un morceau de papier, g√©n√©ralement enduit d un adh√©sif, qui appos√© sur un courrier sert √† indiquer que l exp√©diteur a pay√© l affranchissement d un courrier. La collection et l √©tude des timbres… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre poste ‚ÄĒ Timbre postal Le timbre postal ou timbre poste est un morceau de papier, g√©n√©ralement enduit d un adh√©sif, qui appos√© sur un courrier sert √† indiquer que l exp√©diteur a pay√© l affranchissement d un courrier. La collection et l √©tude des timbres… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre pour colis postaux ‚ÄĒ Timbre postal Le timbre postal ou timbre poste est un morceau de papier, g√©n√©ralement enduit d un adh√©sif, qui appos√© sur un courrier sert √† indiquer que l exp√©diteur a pay√© l affranchissement d un courrier. La collection et l √©tude des timbres… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre sur timbre ‚ÄĒ Timbre de l URSS avec le Penny Black, 1990 Un timbre sur timbre est un timbre postal qui figure un autre timbre poste. Ce genre de timbres est √©mis lors de comm√©moration des premi√®res √©missions d un pays et, particuli√®rement, de celle du premier… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre fiscal fixe ‚ÄĒ Papier timbr√© Le papier timbr√© est une des deux formes sous lesquelles existe le timbre fiscal. L autre est le timbre fiscal mobile. Le papier timbr√© est aussi appel√© timbre fiscal fixe ou entier fiscal. Sommaire 1 La Naissance mouvement√©e du… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Sur les autres projets Wikimedia : ¬ę Timbre ¬Ľ, sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sommaire ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Timbre poste de forme libre ‚ÄĒ Forme du timbre poste La forme du timbre poste est g√©n√©ralement un rectangle de papier. Cette forme g√©om√©trique permet d utiliser la plus grande surface possible de la feuille. N√©anmoins, des administrations postales ont cr√©√© des timbres sous d… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • postal ‚ÄĒ 1 adj m y f Que pertenece al correo y a la correspondencia, o se relaciona con ellos: timbre postal, giro postal, empleado postal, servicio postal, franquicia postal, c√≥digo postal 2 s f Tarjeta en cuyo anverso hay una fotograf√≠a o una… ‚Ķ   Espa√Īol en M√©xico

  • Timbre prive ‚ÄĒ Timbre priv√© Le timbre est √† l‚Äôorigine une empreinte obtenue par la frappe d‚Äôune marque √©manant de la puissance publique sur les papiers ou parchemins. R√©serv√© depuis le XVIIe si√®cle √† la taxation des actes susceptibles d‚Äô√™tre produits en… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • timbre ‚ÄĒ [ t…õŐÉbr ] n. m. ‚ÄĘ 1374; ¬ę sorte de tambour ¬Ľ XIIe; gr. byz. tumbanon, gr. class. tumpanon ‚Üí tympan I ‚ô¶ 1 ‚ô¶ Anciennt Cloche immobile frapp√©e par un marteau. Timbres d un carillon. (1858) Mod. Calotte de m√©tal qui, frapp√©e par un petit marteau ou… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.