Thermes des lutteurs

Thermes des Lutteurs

Les thermes des Lutteurs à Saint-Romain-en-Gal, découverts en 1991 font partie d'un ensemble d'une superficie de huit hectares qui comporte une esplanade de cinq hectares bordée à l'est, du coté du fleuve, du portique du Rhône, à l'ouest des thermes du palais du miroir et au nord de l'hémicycle ouest, du portique nord et des thermes des Lutteurs. La présence de cet ensemble monumental sur la rive droite montre que la ville gallo-romaine de Vienne s'étendait sur les deux rives du fleuve.

Sommaire

Histoire

Ils ont été construits au cours du Ier siècle vers 65, transformés au IIe siècle et abandonnés au IIIe siècle[1].

Le département est devenu propriétaire du site en 1970 et au cours des travaux de restauration et de création d'un musée, les thermes des Lutteurs ont été mis au jour.

Les bâtiments

Plan d’ensemble

Les bâtiments s'étendent sur 3500m².

La cour d'entrée, au sud, surplombe l'esplanade et possède une picine rectangulaire de 37 mètres de long.

Une galerie semi-circulaire entourait la cour donnant sur l'esplanade et l'entrée se faisait par en son milieu.

Les pièces se répartissaient de façon symétrique à partir du vestibule d'entrée carré[2].

Premiers thermes

Deux frigidaria (salles froides) avec piscine encadrent l'entrée et donnent directement dans le tepidarium (salle tiède) de 170 m² situé au nord de l'entrée. Il donne dans le caldarium (salle chaude ). Les frigidaria et le caldarium sont munies d'absides cotés Est et Ouest.

Thermes au IIIe siècle

L'accès depuis l'esplanade se fait par deux escaliers qui prolongent la galerie et la piscine est réduite.

L'entrée et les deux frigidaria sont réunies, dotées de couloirs rejoignant les caldari, les absides sont supprimées et deux piscines rectangulaires construites à leur emplacement. Le tepidarium n'est pas modifié, mais dans le caldarium les absides sont remplacées par deux bains rectangulaires[3].

Des latrines publiques sont construites dans la partie ouest avec accès direct depuis l'extérieur.

Décors

Les latrines publiques sont ornées de peintures murales présentant des sportifs : lutteurs, pugilistes, discobole, un entraineur ou arbitre.

Des mosaïques présentent dans des médaillons octogonaux des sportifs récompensés d'une palme ou d'une coupe en forme de vase.

Circuit de l'eau

Leur construction en 65 barre la rue des Thermes et détruit le collecteur situé sous sa chaussée. Le circuit de l'eau doit être refait.

Notes et références

  1. Les Dossiers d'Archéologia, n°323, Jean-Luc Prisset, « les thermes des Lutteurs », p. 89
  2. Les dossiers d'Archéologia n°323, Jean-Luc Prisset,les thermes des Lutteurs, p88
  3. Les dossiers d'Archéologia n°323, Jean-Luc Prisset,les thermes des Lutteurs, p89

Bibliographie

  • Les dossiers d'Archéologia n°323, les thermes en Gaule romaine.

Articles connexes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
Ce document provient de « Thermes des Lutteurs ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Thermes des lutteurs de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Thermes des Lutteurs — Vue du nord des thermes des lutteurs : Au premier plan les latrines et au second plan, les ateliers de restauration de mosaïques antiques du musée gallo romain de Saint Roma …   Wikipédia en Français

  • Thermes (Rome) — Thermes romains Les thermes (en latin thermae, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics chauds de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Thermes romain — Thermes romains Les thermes (en latin thermae, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics chauds de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Thermes romains — Les thermes (en latin thermæ, du grec thermos, chaud) étaient des établissements de bains publics de la Rome Antique. Thermes de Dioclétien, Rome. Sommaire …   Wikipédia en Français

  • Liste de monuments romains — La civilisation romaine a laissé de nombreuses traces monumentales et archéologiques dans les régions autrefois soumises à Rome. La solidité des constructions a permis à un certain nombre d entre elles de résister aux assauts du temps et des… …   Wikipédia en Français

  • Liste De Monuments Romains — La civilisation romaine a laissé de nombreuses traces monumentales et archéologiques dans les régions autrefois soumises à Rome. La solidité des constructions a permis à un certain nombre d entre elles de résister aux assauts du temps et des… …   Wikipédia en Français

  • Saint-Romain-en-Gal — 45° 32′ 00″ N 4° 51′ 45″ E / 45.5333333333, 4.8625 …   Wikipédia en Français

  • Saint-romain-en-gal — site archéologique de Saint Romain en Gal.Système de chauffage par circulation d air chaud sous le plancher Administration Pays France …   Wikipédia en Français

  • Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal — Musée et site archéologique de Saint Romain en Gal Vienne Informations géographiques Pays  France Ville Saint Romain en Gal Adresse Route …   Wikipédia en Français

  • Afrique Romaine — Rome compte en Afrique jusqu à huit provinces différentes (d est en ouest) : la Tripolitaine, la Byzacène, l Afrique Proconsulaire, la Numidie Cirtéenne, la Numidie militaire, la Maurétanie Césarienne, la Maurétanie Sitifienne et la… …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.