Terre Sainte

ÔĽŅ
Terre Sainte
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Terre Sainte (homonymie).

La Terre Sainte (en grec: Agio Topoi ; en latin: Terra Sancta) est le nom donn√© par les chr√©tiens √† la r√©gion o√Ļ est n√© et a v√©cu J√©sus-Christ. Cet article traite donc du point de vue chr√©tien.

Sommaire

Géographie, lieux saints

Si l'on prend le crit√®re des sites mentionn√©s dans les √Čvangiles comme ayant √©t√© visit√©s par J√©sus-Christ, la Terre Sainte correspond g√©ographiquement aujourd'hui:

Jésus est considéré à l'origine comme le Messie de l'Ancien Testament, et la Terre Sainte s'identifie largement à la Terre promise des Hébreux, malgré le fait que, pendant toute l'Antiquité, des populations non juives aient été présentes sur une partie de ce territoire.

Les principaux lieux saints chrétiens sont, à Jérusalem, le Saint-Sépulcre avec le Golgotha, le mont des Oliviers, Gethsémani, le Cénacle de Jérusalem au mont Sion, la basilique Sainte-Anne de Jérusalem, le Sépulcre de Marie et la piscine probatique; à Bethléem, la basilique de la Nativité et à Nazareth, la basilique de l’Annonciation; ainsi que les lieux de la Visitation de la Vierge Marie à Ein Kerem.

En outre, de nombreux sites de Galilée comme le lac de Tibériade, ou le Mont Thabor, et aussi le Jourdain, ou le désert de Judée sont marqués du souvenir de la présence du Christ.

Une définition plus précise des lieux saints chrétiens de la Terre Sainte est fournie par la tradition liturgique, interrompue à la suite des croisades.

Histoire

Durant la vie de Jésus, la Terre Sainte était sous domination romaine, avec des rois (sans réel pouvoir) juifs plus ou moins dépendants de Rome. Le territoire comme le pouvoir étaient l'objet de partages complexes et mouvants. L'histoire a retenu les figures d'Hérode le Grand et de Ponce-Pilate, mais ils furent nombreux à se disputer le pouvoir au profit de Rome.

La vie de J√©sus a √©t√© relat√©e dans les √Čvangiles qui sont au nombre de quatre : les ap√ītres saint Jean et Matthieu, saint Luc, le m√©decin d'Antioche, et saint Marc, secr√©taire de l'ap√ītre Pierre.

Carte du Diocoesis Orientis au IVe siècle

La victoire du christianisme, sous Constantin et ses successeurs, fait de la Terre Sainte un point d'attraction pour les p√®lerins et les moines, comme saint J√©r√īme. Les premi√®res basiliques chr√©tiennes remontent au IVe si√®cle. La premi√®re relation √©crite d'un p√®lerinage est celle du P√®lerin de Bordeaux en 333.

L'histoire de la Terre Sainte est étroitement liée à celle des grands empires de la région. À la paix byzantine succède, après une brève invasion sassanide, la paix du califat arabe, omeyyade et abbasside. La domination musulmane fait perdre au christianisme sa position privilégiée, mais elle est assez bien ressentie par les courants minoritaires du christianisme, Syriaques, Nestoriens, Arméniens, admis à partager les lieux saints avec le clergé grec orthodoxe.

Le d√©clin abbasside ouvre une longue p√©riode d'instabilit√© et d'ins√©curit√©, au moment o√Ļ l'Europe occidentale, en pleine expansion √©conomique, militaire et spirituelle, est massivement attir√©e par les p√®lerinages et les reliques de la Terre Sainte. L'appel au secours de l'Empire byzantin, relay√© par le pape, donne le signal des croisades. Deux si√®cles de guerre au nom de Dieu, pour finir par un retour au statu quo ant√©rieur : l'islam dominant, le christianisme tol√©r√© dans ses diff√©rents courants, vivant sa foi dans ses lieux saints traditionnels.

La période des croisades est aussi une époque de reconstruction et de découvertes de sites évangéliques. C'est à cette époque que la France devient puissance gardienne des Lieux Saints, mais son influence diminue à la fin du XIXe siècle.

Les franciscains retournent à Jérusalem au début du XIIIe siècle et obtiennent des droits du sultan au siècle suivant. Ils sont restés présents depuis cette époque.

La Terre Sainte est toujours rest√©e une destination de p√®lerinage des chr√©tiens et aussi le lieu d'habitation permanent de communaut√©s chr√©tiennes principalement palestiniennes, descendant des premi√®res communaut√©s ; elles sont de confession surtout orthodoxe de rite grec, mais aussi syriaque ou chald√©en, et aussi catholique, de rite latin, ou oriental. La communaut√© arm√©nienne est historiquement et num√©riquement √©galement importante.

Institutions

Il y a trois patriarches √† J√©rusalem : grec, latin, et arm√©nien. Ils ont juridiction sur l'√Čglise locale et veillent sur les lieux saints et sur les p√®lerins.

Il y a en outre une custodie de Terre sainte (franciscains), qui remonte au temps de saint Fran√ßois d'Assise et qui veille sur la plupart des lieux saints dont la propri√©t√© appartient √† l'√Čglise catholique.

Nombre de monast√®res orthodoxes se trouvent en Terre Sainte depuis le d√©but de l'√®re chr√©tienne, dont le fameux Mar Saba, et de nombreuses congr√©gations catholiques latines, contemplatives ou actives (hospitali√®res ou enseignantes), se sont install√©es. Les Protestants sont aussi pr√©sents avec leurs Ňďuvres et quelques √©glises renomm√©es comme l'√©glise du R√©dempteur √† J√©rusalem.

Bibliographie

Relation de Terre Sainte (1533-1534), par Greffin Affagart, publié avec une introduction et des notes de J. Chavanon, archiviste paléographe, correspondant du Ministère de l'Instruction publique, Paris, Librairie Victor Lecoffre, 1902.

Voir aussi


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Terre Sainte de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Terre-Sainte ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Terre Sainte (homonymie). La Terre sainte est le nom donn√© par les chr√©tiens √† la r√©gion o√Ļ est n√© et a v√©cu J√©sus Christ. Sommaire 1 G√©ographie, lieux saints 2 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Terre sainte ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Terre Sainte (homonymie). La Terre sainte est le nom donn√© par les chr√©tiens √† la r√©gion o√Ļ est n√© et a v√©cu J√©sus Christ. Sommaire 1 G√©ographie, lieux saints 2 ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Terre-Sainte ‚ÄĒ ist der Name eines gescheiterten Gemeindefusionsprojekts im Kanton Waadt, Schweiz. Die Fusionsgemeinde sollte auf den 1. Januar 2015 entstehen und die Gemeinden Bogis Bossey, Chavannes de Bogis, Chavannes des Bois, Commugny, Coppet, Mies und… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Terre sainte ‚ÄĒ ‚óŹ Terre sainte lieux sanctifi√©s par la naissance, la vie et la mort de J√©sus Christ ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Terre sainte (la) ‚ÄĒ n.pr. Quartier de Paris situ√© entre l esplanade des Invalides et le Champ de Mars ‚Ķ   Dictionnaire du Fran√ßais argotique et populaire

  • Terre sainte (homonymie) ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Terre Sainte, r√©gion du canton de Vaud et du canton de Gen√®ve. la Terre sainte, le nom donn√© par les chr√©tiens √† la r√©gion o√Ļ a v√©cu J√©sus de Nazareth.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Terre Sainte (Vaud) ‚ÄĒ Terre Sainte est une r√©gion de l ouest du canton de Vaud, entre Nyon et Versoix, qui comprend les neuf[1] communes vaudoises de Bogis Bossey, Chavannes de Bogis, Chavannes des Bois, Commugny, Coppet, Crans pr√®s C√©ligny, Founex, Mies, Tannay.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Terre Sainte (La R√©union) ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Terre Sainte (homonymie). Terre Sainte est un quartier de la commune de Saint Pierre, elle m√™me situ√©e dans le sud ouest de l √ģle de La R√©union, un d√©partement d Outre mer fran√ßais et une r√©gion ultrap√©riph√©rique ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Terre Sainte (homonymie) ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Terre Sainte, r√©gion du canton de Vaud. la Terre sainte, le nom donn√© par les chr√©tiens √† la r√©gion o√Ļ a v√©cu J√©sus de Nazareth. Terre Sainte :… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Custodie franciscaine de Terre sainte ‚ÄĒ Croix de la custodie Une custodie dans la famille franciscaine est une sous province d√©pendant d une province, ou territoire d activit√© des Franciscains, o√Ļ sont regroup√©s couvents et institutions de l Ordre. Elle est dirig√©e par un custode. La… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.