Surabaya

ÔĽŅ
Surabaya

7¬į14‚Ä≤57‚Ä≥S 112¬į45‚Ä≤3‚Ä≥E / -7.24917, 112.75083

Surabaya
Locator kota surabaya.png
Administration
Pays Drapeau d'Indon√©sie Indon√©sie
Type kota
Province Java oriental
Date de création 31 mai 1293
Géographie
Superficie 374,36 km2
Population
Population 2 765 908 hab. (2010)
Densit√© 7 388,4 hab./km2
Langue(s) javanais, madurais
Groupes ethniques Chinois, Javanais, Madurais
Vue de Surabaya

Surabaya est la capitale de la province indon√©sienne de Java Est. Elle est situ√©e sur la c√īte nord de Java, qu'on appelle le Pasisir.

Surabaya, deuxième ville d'Indonésie, a le statut de kota (municipalité) et est dirigée par un walikota élu par l'assemblée municipale, elle-même élue au suffrage direct. Sa superficie est de 326 km². Sa population était de 2 659 600 habitants en 2003, ce qui en fait la deuxième ville d'Indonésie.

Du fait des réformes orthographiques de l'indonésien, Surabaya a été écrit Soerabaja jusqu'en 1947 et Surabaja de 1947 à 1972.

La ville est le siège d'un évêché.

Tanjung Perak, le port de Surabaya, est le premier port du pays. Il abrite également le commandement de la flotte orientale de la marine indonésienne.

Sommaire

Géographie

Administration

Histoire

Emblème de la ville
Plan de Surabaya tiré d'un Guide rédigé en anglais datant de 1897. Noter la graphie Soerabaja.

La date officielle de fondation de la ville, établie par les autorités, est l'année 1293.

L'√©tymologie populaire veut que le nom de Surabaya vienne de suro, ¬ę requin ¬Ľ en langue javanaise), et buaya, ¬ę crocodile ¬Ľ. La l√©gende raconte que ces deux animaux se seraient battus pour devenir l'animal le plus puissant de la r√©gion. Ils sont repr√©sent√©s tous les deux sur l'embl√®me de la ville entourant le monument de la ville : le Tugu Pahlawan.

Tom√© Pires, un apothicaire portugais qui de 1512 √† 1515 r√©side √† Malacca sur la p√©ninsule Malaise, visitant Java, note que les princes de la c√īte nord de l'√ģle, sauf dans la partie occidentale, jusqu'√† Surabaya sont musulmans. Dans les ann√©es 1530, Surabaya reconna√ģt la suzerainet√© du royaume musulman de Demak.

Le d√©but du XVIIe si√®cle est marqu√© par l'√©mergence d'une nouvelle puissance dans le centre de Java : Mataram. Surabaya appara√ģt comme son principal ennemi.

Un document de la VOC (Compagnie n√©erlandaise des Indes orientales) dat√© de 1620 d√©crit Surabaya comme un √Čtat riche et puissant. La principaut√© √©tait suzeraine de celle de Gresik au nord et du royaume de Sukadana (dans l'actuelle province de Kalimantan Ouest). Les navires de Surabaya mouillaient alors dans tous les ports de l'archipel, de Malacca aux Moluques. Au quinzi√®me et seizi√®me si√®cle, Surabaya √©tait un sultanat puissant sur le plan politique et militaire dans la r√©gion de Java-Est. En 1625, un conflit √©clata entre le sultanat de Surabaya et celui de Mataram alors sous l'√©gide du sultan Agung. Mataram remporta la victoire apr√®s la conqu√™te des villes alli√©es √† Surabaya -Sukadana et Madura- et le si√®ge de la ville. Ceci permet √† Mataram de contr√īler presque tout Java √† l'exception du sultanat de Banten et de la colonie hollandaise de Batavia.

En novembre 1743, c'est la Compagnie néerlandaise des Indes orientales qui prit la ville qui devint alors un centre de commerce majeur sous gouvernance hollandaise et l'un des plus grands ports de leurs colonies.

Paysage de bord de rivière à Surabaya à la fin du XIXe siècle

La residentie de Soerabaja

La demeure du resident de Surabaya (vers 1917)

En 1917, une révolte éclata entre marins et soldats mais fut finalement lourdement réprimée.

Une avenue de Surabaya dans les années 1930

Durant la Seconde Guerre mondiale, Surabaya fut captur√©e par les Japonais en 1942 jusqu'√† ce que les Alli√©s bombarde la ville en 1944. D√®s lors, elle fut reprise par les nationalistes indon√©siens. La jeune nation se retourna alors contre les Alli√©s hollandais qui contr√īlait le pays.

La bataille de Surabaya

Article d√©taill√© : Bataille de Surabaya.
De jeunes nationalistes indon√©siens descendent le drapeau n√©erlandais √† l'h√ītel "Oranje"

La bataille de Surabaya est un des moments les plus dramatiques de ce que les Indon√©siens appellent la Revolusi, c'est-√†-dire la p√©riode de confrontation militaire et diplomatique avec l'ancienne puissance coloniale. Elle commen√ßa apr√®s l'assassinat du g√©n√©ral britannique A. W. S. Mallaby dans un attentat √† la voiture pi√©g√©e le 30 octobre 1945 pr√®s de Jembatan Merah (¬ę le pont rouge ¬Ľ). Les Alli√©s donn√®rent alors un ultimatum aux ind√©pendantistes indon√©siens demandant leur reddition. Celle-ci fut refus√©e. La bataille s'acheva le 10 novembre. La ville redevint occup√©e par les Hollandais. En ao√Ľt 1949, sous la pression de la communaut√© internationale, les Hollandais consentirent √† rendre sa souverainet√© √† la colonie. Surabaya fut imm√©diatement incorpor√©e √† l'Indon√©sie en d√©cembre 1949 et reconstruite.

Lieux de culte

Fichier:Cheng Hoo1.jpg
La mosquée Cheng Hoo
La cathédrale de Surabaya

Une curiosit√© de Surabaya est la mosqu√©e Cheng Hoo, c'est-√†-dire Zheng He, le grand amiral chinois musulman qui est venu plusieurs fois √† Java durant ses voyages de 1405 √† 1433. Inaugur√©e en 2007, la mosqu√©e t√©moigne d'une volont√© de pr√©senter sous un nouveau jour le r√īle des Chinois d'Indon√©sie dans l'histoire du pays, notamment dans l'introduction et la diffusion de l'islam dans l'archipel. Elle a √©t√© construite par une organisation de Chinois musulmans, la Pembina Iman Tauhid Islam ou PITI ("superviseur de la th√©ologie et de la foi musulmane").

A Surabaya se trouve la seule synagogue d'Indonésie[1]. Selon le Beth-Hatefutsoth, la communauté juive de la ville se monterait à environ 20 personnes[2] . Le miniane (quorum de dix hommes adultes nécessaire à la récitation des prières les plus importantes de tout office ou de toute cérémonie juive) ne pouvant être atteint, la synagogue n'est pas active.

Tourisme

Le Gedung Negara Grahadi

Surabaya a gard√© quelques exemples d'architecture de l'√©poque hollandaise, notamment des b√Ętiments administratifs et des √©glises.

Transports

Surabaya est reli√©e √† l'√ģle de Madura par le pont Suramadu.

Routier

Ferroviaire

La gare de Surabaya Gubeng

Maritime

Tanjung Perak à l'époque des Indes néerlandaises

Le port de Tanjung Perak.

Aérien

L'a√©roport international de Surabaya Juanda est le 2e d'Indon√©sie en termes de trafic. Il est reli√© aux principales villes d'Indon√©sie et aux destinations internationales suivantes :

  • Brunei
  • Hong Kong
  • Johor, Kuala Lumpur (Malaisie)
  • Singapour
  • Taipei (Taiwan).

La liaison Surabaya-Jakarta est la 5ème route aérienne la plus fréquentée au monde, avec 780 vols hebdomadaires.

Jumelages

La ville est jumel√©e avec :

Voir aussi

Liens externes

Notes et références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Surabaya de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Surabaya ‚ÄĒ Surabaya ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Surabaya ‚ÄĒ Escudo ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • SURABAYA ‚ÄĒ Premier port de commerce de l‚ÄôIndon√©sie en 1990, avec 2 421 000 habitants en 1990, Surabaya, chef lieu de la province de Java oriental, est situ√© √† l‚Äôembouchure du Kali Mas, un des d√©fluents de la Brantas, sur la rive du d√©troit qui s√©pare Java… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Surabaya ‚ÄĒ Surabaya, Hauptstadt der gleichnamigen holl√§nd. Provinz auf der Insel Java, an der Stra√üe von Madura, mit 80000 E., Fort, Arsenal, Werfte, gutem Hafen, bedeutendem Handelsverkehr ‚Ķ   Herders Conversations-Lexikon

  • Surabaya ‚ÄĒ This article is about the Indonesian city. For the Dutch warship, see HNLMS De Zeven Provinci√ęn (1909). Surabaya Suroboyo ‚Ķ   Wikipedia

  • Surabaya ‚ÄĒ 1 Original name in latin Surabaya Name in other language Gorad Surabaja, Kota Surabaya, Kutha Surabaya, SUB, Soerabaja, Soerabaya, Sourabaya, Sourampagia, Surabaia, Surabaja, Surabajo, Surabaya, si shui, sulabaya, sura ba ya, surabaia, surabaya,… ‚Ķ   Cities with a population over 1000 database

  • Surabaya ‚ÄĒ /soor euh bah yeuh/, n. a seaport on NE Java: second largest city in Indonesia; naval base. 1,556,255. Also, Surabaja. Dutch, Soerabaja. * * * Seaport city (pop., 1995 est.: 2,701,000), northeastern coast of Java, Indonesia. It is Indonesia s… ‚Ķ   Universalium

  • Surabaya ‚ÄĒ SurabaŐ£ya, ¬† Hauptstadt der Provinz Ostjava (Jawa Timur), Indonesien, gegen√ľber der Insel Madura, 2,42 Mio. Einwohner; staatliche und private Universit√§t, TH; katholischer Bischofssitz; Museum. Der gut ausgebaute Hafen Tanjung Perak ist der… ‚Ķ   Universal-Lexikon

  • Surabaya ‚ÄĒ geographical name city & port Indonesia in NE Java on Surabaya Strait (bet. Java & W end of Madura) population 2,483,871 ‚Ķ   New Collegiate Dictionary

  • Surabaya ‚ÄĒ noun A city in Indonesia, located on the north east coast of the island of Java ‚Ķ   Wiktionary


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.