Stoppage

Le stoppage est une opération de tissage sophistiqué consistant à recontituer le tissu, le plus souvent d'habillement, parfois d'ameublement, ayant subi un accident : accroc, brûlure, coup de lame ou de ciseau intempestif, etc.

Selon le type d'atteinte, la chaîne et la trame du tissu peuvent être affectées. Le stoppage reconstitue aussi bien la chaîne que la trame du tissu à l'aide d'une longue aiguille dite aiguille à stopper ou à rentrayer. Pour ce faire, la stoppeuse (car le métier fut essentiellement féminin jusqu'à ce qu'il disparaisse) récupère la gamme des fils de trame dans les ourlets et celle des fils de chaîne dans les surplus des coutures longitudinales.

Elle reconstitue chaîne et trame en respectant l'armure et le résultat de son travail après repassage, est invisible sur l'endroit du travail. En revanche, sur l'envers, la place restaurée est marquée par le long dépassement des fils de travail. Ce dépassement est nécessaire car le travail ne comprend aucun point d'arrêt qui déformerait le tissu (contrairement au travail de reprisage)

Le stoppage est un métier dérivé du rentrayage dont il diffère par le fait que le rentrayage est une étape de la production industrielle tandis que le stoppage est une activité de service qu'on peut encore trouver chez les teinturiers de luxe. D'autre part, le résultat du rentrayage est invisible sur l'envers comme sur l'endroit.

Jusque dans les années 1970, le CAP de rentrayage-stoppage était commun. A l'heure actuelle, le métier s'est replié vers les métiers d'art et est devenu un métier dérivé du travail du lissier


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stoppage de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • stoppage — [ stɔpaʒ ] n. m. • 1893; de 2. stopper ♦ Opération par laquelle on stoppe un tissu. ⇒ raccommodage. ● stoppage nom masculin (de stopper) Action de stopper un tissu. ● stoppage nom masculin …   Encyclopédie Universelle

  • stoppage — stop‧page [ˈstɒpɪdʒ ǁ ˈstɑːp ] noun 1. [countable] a situation in which workers stop working for a short time as a protest: • The stoppage was called (= organized ) to protest against the cancellation of wage agreements. 2 …   Financial and business terms

  • Stoppage — Stop page, n. The act of stopping, or arresting progress, motion, or action; also, the state of being stopped; as, the stoppage of the circulation of the blood; the stoppage of commerce. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Stoppage — (engl., spr. ßtóppĕdsch), s. Droit de suite …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • stoppage — index abeyance, bar (obstruction), blockade (limitation), cessation (termination), check (bar) …   Law dictionary

  • stoppage — mid 15c., from STOP (Cf. stop) + AGE (Cf. age) …   Etymology dictionary

  • stoppage — [n] halt, curtailment abeyance, arrest, blockage, check, close, closure, cutoff, deduction, discontinuance, down, downtime*, hindrance, interruption, layoff, lockout, obstruction, occlusion, shutdown, sit down, standstill, stopping, walkout;… …   New thesaurus

  • stoppage — ► NOUN 1) an instance of stopping. 2) an instance of industrial action. 3) a blockage. 4) (stoppages) Brit. deductions from wages by an employer for the payment of tax, National Insurance, etc …   English terms dictionary

  • stoppage — [stäp′ij] n. 1. a stopping or being stopped 2. an obstructed condition; block …   English World dictionary

  • stoppage — noun ADJECTIVE ▪ work, workplace (BrE) ▪ 24 hour, 48 hour, etc. VERB + STOPPAGE ▪ call, call for …   Collocations dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.