Stephen Jay Gould

ÔĽŅ
Stephen Jay Gould
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gould.
Stephen Jay Gould
Image illustrative de l'article Stephen Jay Gould
Naissance 10 septembre 1941
Queens, New York (√Čtats-Unis)
D√©c√®s 20 mai 2002 (√† 60 ans)
Manhattan, New York (√Čtats-Unis)
Nationalit√© Drapeau des √Čtats-Unis Am√©ricain
Champs Paléontologie, biologie de l'évolution, histoire des sciences
Institution Université Harvard
American Museum of Natural History
Dipl√īm√© de Antioch College
Université Columbia
Distinctions Médaille Darwin-Wallace[1] (2008)
Paleontological Society Medal (2002)
Médaille linnéenne (1992)
Prix Charles Schuchert (1975)
Signature
SJG Signature.png

Stephen Jay Gould (10 septembre 1941 - 20 mai 2002) est un pal√©ontologue am√©ricain, professeur de g√©ologie et d'histoire des sciences √† l'Universit√© Harvard, qui a beaucoup Ňďuvr√© √† la vulgarisation de la th√©orie de l'√©volution en biologie et √† l'histoire des sciences depuis Darwin.

Ses propres travaux de recherche l'ont conduit √† formuler la th√©orie des √©quilibres ponctu√©s, selon laquelle les transitions √©volutives entre les esp√®ces au cours de l'√©volution se font brutalement et non graduellement. Par la suite, il en viendra √† insister sur le r√īle du hasard dans l'√©volution (la ¬ę contingence ¬Ľ), contre la vision adaptationniste na√Įve qu'il critique pour ses ¬ę just-so stories ¬Ľ (histoires ad hoc).

Il a aussi men√© la campagne contre les cr√©ationnistes, avec le proc√®s visant √† d√©montrer que la ¬ę science ¬Ľ de ces derniers, principalement repr√©sent√©e par le dessein intelligent (en anglais intelligent design), ne r√©pondait pas aux crit√®res fondamentaux de la m√©thode scientifique, et n'√©tait qu'un moyen d√©tourn√© de contourner la loi afin d'imposer l'enseignement du cr√©ationnisme √† l'√©cole en lui donnant un visage pseudo-scientifique.

Stephen Jay Gould est mort d'un adénocarcinome métastatique (une forme de cancer du poumon, qui s'était étendu à son cerveau). Ce cancer était sans rapport avec le cancer de la plèvre dont il s'était entièrement remis vingt ans auparavant.

Sommaire

Idées

Théorie des équilibres ponctués

Avec Niles Eldredge, il a propos√©, en 1972, la th√©orie des √©quilibres ponctu√©s selon laquelle, les changements √©volutifs se produisent plut√īt rapidement durant des p√©riodes relativement br√®ves de stress environnemental, s√©par√©es par des p√©riodes plus longues de stabilit√© des esp√®ces.

Selon lui, cette th√©orie rendrait mieux compte des observations que le gradualisme classique de la transformation des esp√®ces. Pour la plupart des √©volutionnistes, si sa th√©orie apporte un √©clairage nouveau important, elle ne modifie la th√©orie n√©o-darwinienne qu'en des termes tout √† fait compatibles avec ce qui √©tait pr√©c√©demment d√©velopp√©. Le biologiste Richard Dawkins s'est violemment oppos√© √† Gould sur cette question. Gould s'√©tait lui m√™me, quelques ann√©es auparavant, montr√© assez critique vis-√†-vis de la th√©orie personnelle de Dawkins sur le g√®ne √©go√Įste, et la querelle d'√©cole entre les deux scientifiques perdurera jusqu'√† la mort de Gould.

Stephen Jay Gould est consid√©r√© par certains comme un des plus √©minents th√©oriciens dans son domaine. Plusieurs √©volutionistes, tels le biologiste John Maynard Smith[2] ne sont cependant pas d'accord, soit avec sa fa√ßon d'en pr√©senter les id√©es, soit avec sa th√©orie des √©quilibres ponctu√©s. S'ils expliquent que Gould a donn√© selon eux, aussi bien au grand public qu'aux scientifiques d'autres domaines, une vision un peu fauss√©e de la th√©orie de l'√©volution ‚ÄĒ c'est une critique que l'on rencontre souvent √† l'√©gard des vulgarisateurs, accus√©s de simplifier et de d√©former la science pour la compr√©hension du grand public ‚ÄĒ ils reconnaissent n√©anmoins √† Gould le m√©rite d'avoir passionn√© toute une g√©n√©ration de lecteurs pour sa discipline, comme avait pu le faire en leurs √©poques et pour leurs propres disciplines un Jean-Henri Fabre ou un Camille Flammarion. En 1992, il re√ßoit la m√©daille linn√©enne.

Articles d√©taill√©s : √Čquilibre ponctu√© et Hsp90.

Non-recouvrement des magistères

Le principe du ¬ę NOMA ¬Ľ (de l'anglais : Non-Overlapping Magisteria, non-recouvrement des magist√®res) ¬ę qui est simple, humain, rationnel et tout √† fait traditionnel, pr√īne le respect mutuel, sans empi√®tement quant aux mati√®res trait√©es, entre deux composantes de la sagesse dans une vie de pl√©nitude : notre pulsion √† comprendre le caract√®re factuel de la Nature (c'est le magist√®re de la Science), et notre besoin de trouver du sens √† notre propre existence et une base morale pour notre action (le magist√®re de la Religion) ¬Ľ (Et Dieu dit : ¬ę que Darwin soit ¬Ľ, p. 163)[3].

Au nom de ce principe, Gould fustige les fondamentalistes religieux, pour lesquels le texte de la Bible a la m√™me valeur que les Proceedings of the National Academy of Sciences. Mais il r√©prouve √©galement les scientifiques qui, en raison de leur ath√©isme, attaquent les croyances religieuses. L'√©volutionniste britannique Richard Dawkins consacre un chapitre de son ouvrage Pour en finir avec Dieu, au principe du NOMA qu'il consid√®re comme une forme de l√Ęchet√©, arguant que pour sa part, il n'existe pas de domaine, y compris la question de l'existence de Dieu, qui ne puisse √™tre trait√© de mani√®re scientifique.

Bibliographie

Sur les autres projets Wikimedia :

Ňíuvres de Stephen Jay Gould

Luttant contre les pseudo-sciences et le cr√©ationnisme, et servi par une gr√Ęce d'√©criture qui lui est reconnue m√™me par ses adversaires, S. J. Gould a √©t√© un prolifique p√©dagogue de l'√©volution √† travers de nombreux articles dans des magazines de vulgarisation scientifique.

  • Ontogeny and Phylogeny, 1977 (ISBN 0-674-63941-3)
  • Darwin et les grandes √©nigmes de la vie (Ever Since Darwin), 1977 (ISBN 2-85704-050-4)
  • Stephen Jay Gould (dir.), Louis Dollo's papers on paleontology and evolution: Original Anthology, New York, Arno Press, 1980 (ISBN 0-405-12700-6) 
  • Le Pouce du panda : les grandes √©nigmes de l‚Äô√©volution (The Panda's Thumb), 1980 (ISBN 2-253-03819-9)
  • La Mal-mesure de l'homme : l‚Äôintelligence sous la toise des savants (The Mismeasure of Man), 1981 (ISBN 978-2-7381-2198-1)
  • Quand les poules auront des dents : r√©flexions sur l'histoire naturelle (Hen's Teeth and Horse's Toes), 1983 (ISBN 2-02-012886-1)
  • Aux racines du temps (Time's Arrow, Time's Cycle), 1987 (ISBN 2-253-94247-2)
  • Un h√©risson dans la temp√™te (An Urchin in the Storm: Essays about Books and Ideas), 1987 (ISBN 2-253-94227-8)
  • Le Sourire du flamant rose (The Flamingo's Smile), 1988 (ISBN 2-02-019416-3)
  • La vie est belle : les surprises de l'√©volution (Wonderful Life: The Burgess Shale and the Nature of History), 1989 (ISBN 2-02-035239-7).
  • La Foire aux dinosaures : r√©flexions sur l‚Äôhistoire naturelle (Bully for Brontosaurus), 1991 (ISBN 2-02-032420-2)
  • Comme les huit doigts de la main (Eight Little Piggies), 1993 (ISBN 2-02-040065-0)
  • Finders, Keepers: Eight Collectors, 1994 (ISBN 978-0-393-31087-0)
  • Les Quatre Antilopes de l‚ÄôApocalypse (Dinosaur in a Haystack), 1995 (ISBN 2-02-028502-9)
  • L'√Čventail du vivant : le mythe du progr√®s (Full House: The Spread of Excellence From Plato to Darwin), 1996 (ISBN 2-02-049093-5)
  • Millenium : histoire naturelle et artificielle de l'an 2000 (Questioning the Millennium: A Rationalist's Guide to a Precisely Arbitrary Countdown), 1997 (ISBN 2-02-031610-2)
  • Les Coquillages de L√©onard : r√©flexions sur l'histoire naturelle (Leonardo's Mountain of Clams and the Diet of Worms, 1998 (ISBN 2-02-035854-9)
  • Et Dieu dit : ¬ę Que Darwin soit !¬Ľ : science et religion, enfin la paix ? (Rocks of Ages: Science and Religion in the Fullness of Life), pr√©face de Dominique Lecourt, 1999 (ISBN 2-02-038198-2)
  • Les Pierres truqu√©es de Marrakech : avant-derni√®res r√©flexions sur l'histoire naturelle (The Lying Stones of Marrakech, 2000 (ISBN 2-02-040759-0)
  • Crossing Over : Where Art and Science Meet, 2000 (ISBN 978-0-609-80586-2)
  • La Structure de la th√©orie de l'√©volution (The Structure of Evolutionary Theory, 2002 (ISBN 0-674-00613-5)) ; Gallimard, Paris, 2006, 2033 p. (ISBN 2-07-076681-0)
  • Cette vision de la vie (I Have Landed: The End of a Beginning in Natural History), 2002 (ISBN 2-02-056282-0)
  • Le Renard et le H√©risson : comment combler le foss√© entre la science et les humanit√©s ? (The Hedgehog, the Fox, and the Magister's Pox), 2003 (ISBN 2-02-061470-7)
  • The Richness of Life, W. W. Norton & Company, 2007 (ISBN 978-0-393-06498-8)

Réflexions sur l'histoire naturelle

Parmi cette bibliographie, ces dix livres sont estampill√©s ¬ę r√©flexions sur l'histoire naturelle ¬Ľ. Il s'agit d'une s√©lection des articles mensuels √©crits par Gould et parus sans interruption dans la revue Natural History entre janvier 1974 et janvier 2001.

Un recueil posthume des meilleurs articles tir√©s de ses quatre derniers volumes est paru en 2008 sous le titre :

  • Antilopes, dodos et coquillages : ultimes r√©flexions sur l'histoire naturelle, 2008 (ISBN 978-2-02-014687-6),

Bibliographie complémentaire

Notes et références

  1. ‚ÜĎ √Ä titre posthume.
  2. ‚ÜĎ ¬ę Gould occupies a rather curious position, particularly on this side of the Atlantic. Because of the excellence of his essays, he has come to be seen by non-biologists as the preeminent evolutionary theorist. In contrast, the evolutionary biologists with whom I have discussed his work tend to see him as a man whose ideas are so confused as to be hardly worth bothering with, but as one who should not be publicly criticized because he is at least on our side against the creationists. All this would not matter, were it not that he is giving non-biologists a largely false picture of the state of evolutionary theory. ¬Ľ, John Maynard Smith, ¬ę Genes, Memes, & Minds ¬Ľ, The New York Review of Books, 30 novembre 1995.
  3. ‚ÜĎ La Tribune no 104, septembre 2000

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Stephen Jay Gould de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ Paleont√≥logo y prominente divulgador cient√≠fico norteamericano (Nueva York, 10 de septiembre de 1941 20 de mayo de 2002). En 1972 public√≥ junto a Niles Elredge Punctuated equilibria: an alternative to phyletic gradualism , donde exponen la… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ Stephen Jay Gould ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ S. J. Gould Stephen Jay Gould (* 10. September 1941 in New York; ‚Ć 20. Mai 2002 ebenda) war ein US amerikanischer Pal√§ontologe, Geologe und Evolutionsforscher ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ ; wayback [http://web.archive.org/web/20070101113544/http://www.prospect.org/print/V13/17/blume h archive copy] ] John Maynard Smith, an eminent British evolutionary biologist, was among Gould s strongest critics. Maynard Smith thought that Gould ‚Ķ   Wikipedia

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ noun United States paleontologist and popularizer of science (1941 2002) ‚ÄĘ Syn: ‚ÜĎGould ‚ÄĘ Instance Hypernyms: ‚ÜĎpaleontologist, ‚ÜĎpalaeontologist, ‚ÜĎfossilist * * * Stephen Jay Gould [St ‚Ķ   Useful english dictionary

  • Stephen Jay Gould ‚ÄĒ ‚ě° Gould * * * ‚Ķ   Universalium

  • Stephen J. Gould ‚ÄĒ Stephen Jay Gould. Stephen Jay Gould (* 10. September 1941 in New York; ‚Ć 20. Mai 2002) war ein US amerikanischer Pal√§ontologe, Geologe und Evolutionsforscher. Inhaltsverzeichnis ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Jay Gould (disambiguation) ‚ÄĒ Jay Gould (1836 ndash;1892) was an American financier and leading railroad developer and speculator.Jay Gould may also refer to: *Jay Gould II (1988 ndash;1935), his grandson, American real tennis player *Stephen Jay Gould (1941 ndash;2002),… ‚Ķ   Wikipedia

  • GOULD, STEPHEN JAY ‚ÄĒ (1941‚Äď2002), U.S. paleontologist and author. Born in New York City, Gould was educated at Antioch College, Yellow Springs, Ohio (A.B., 1963), and Columbia University (Ph.D., 1967). After a year of teaching geology at Antioch, Gould accepted an… ‚Ķ   Encyclopedia of Judaism

  • Gould,Stephen Jay ‚ÄĒ Gould, Stephen Jay. Born 1941. American evolutionary biologist, writer, and historian of science. He developed the theory of punctuated equilibrium with Niles Eldredge (born 1943) in 1972. * * * ‚Ķ   Universalium


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.