Aurelien (empereur romain)

ï»ż
Aurelien (empereur romain)

Aurélien (empereur romain)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aurélien.
Aurélien
Empereur romain
106 Aurelianus.jpg
Antoninien d’AurĂ©lien.

RĂšgne
septembre 270 - septembre 275 (~5 ans)
PĂ©riode Empereurs illyriens
Prédécesseur(s) Quintillus
Usurpateur(s) Fin des Trente Tyrans
Fin des empereurs des Gaules
Fin des empereurs de Palmyre
Successeur(s) Marcus Claudius Tacite
Biographie
Naissance 9 septembre 214/5
Sirmium (Pannonie)
Nom originel Lucius Domitius Aurelianus
DĂ©cĂšs septembre 275 (64/65 ans)
Caenophrurium (Thrace)
Consort(s) Ulpia Severina

{{{liste souverains}}}
Liste des empereurs romains
SĂ©rie Rome antique

AurĂ©lien (Imperator Caesar Lucius Domitius Aurelianus Pius Felix Augustus, Germanicus Maximus, Gothicus Maximus, Carpicus Maximus, Dacicus Maximus, Arabicus Maximus, Palmyrenus Maximus), nĂ© vers 207 et dĂ©cĂ©dĂ© en 275, est empereur romain de l'Ă©tĂ© 270 Ă  septembre 275. Il refait l’unitĂ© de l’Empire romain, continue sa consolidation face aux barbares, et entame des rĂ©formes religieuses et monĂ©taires qui annoncent celles de la tĂ©trarchie, dix ans plus tard.

Sommaire

La défense des frontiÚres et le rétablissement de l'unité de l'Empire

La lutte contre les barbares

À l'avĂšnement d'AurĂ©lien, l’Empire romain est encore divisĂ© en trois, la Gaule et la Bretagne obĂ©issent Ă  l’empire des Gaules, et le royaume de Palmyre contrĂŽle la partie orientale de l’Empire. Et si les Goths viennent d’ĂȘtre sĂ©vĂšrement battus par Claude II le Gothique, d’autres Germains menacent encore.

Il commence la construction autour de Rome d'une nouvelle enceinte solide (le mur d'AurĂ©lien), les attaques de 268-270 ayant rĂ©vĂ©lĂ© que Rome et la pĂ©ninsule italienne pouvaient ĂȘtre menacĂ©es. Elle sera achevĂ©e durant le rĂšgne de Probus (276 - 282) et de nombreux vestiges sont encore visibles aujourd'hui. Maxence et Honorius, ainsi que quelques autres empereurs, renforcent la muraille, notamment en la dotant d'un Ă©tage supplĂ©mentaire.

Il parvient Ă  repousser tous les envahisseurs et bat Ă  Pavie en 271 les Vandales et les Juthunges qui ravageaient l’Italie du nord. Une petite partie de Goths est autorisĂ©e Ă  s'installer dans l'Empire romain et la Dacie difficile Ă  protĂ©ger est abandonnĂ©e en 275 : les rĂ©fugiĂ©s sont autorisĂ©s Ă  s'installer en MĂ©sie, dans des secteurs qui reçurent le nom de Dacie ripuaire et Dacie mĂ©diterranĂ©enne. Il exerce une dure rĂ©pression contre son atelier monĂ©taire, coupable de fraude par rognage des monnaies.

Le rétablissement de l'unité de l'Empire

Aurélien réussit enfin à réintégrer dans l'Empire les régions qui ont fait sécession

En 271, la reine de Palmyre ZĂ©nobie prend le titre d’Augusta, ainsi que son fils Wahballat, faisant ainsi sĂ©cession. AurĂ©lien mĂšne campagne contre eux de 271 Ă  273 en Syrie et en Égypte, les bat Ă  Antioche et Ă  EmĂšse. Palmyre est mise Ă  sac, ZĂ©nobie et son fils capturĂ©s.

Ayant rĂ©tabli la domination impĂ©riale sur l’Orient, AurĂ©lien se tourne vers la Gaule en 274. L’empire des Gaules spontanĂ©ment crĂ©Ă© pour dĂ©fendre la frontiĂšre du Rhin n’a plus de raison d’ĂȘtre. Son empereur Tetricus capitule sans rĂ©sistance prĂšs de ChĂąlons-en-Champagne.

En 274, AurĂ©lien peut cĂ©lĂ©brer un triomphe Ă  Rome, oĂč figurent les captifs vaincus aux quatre coins de l'Empire, donc ZĂ©nobie et son fils, ainsi que Tetricus.

AprĂšs cette dĂ©monstration de force, ces derniers seront traitĂ©s avec clĂ©mence : ZĂ©nobie et son fils auraient vĂ©cu Ă  Tivoli, l'ancienne reine aurait Ă©pousĂ© un sĂ©nateur romain. Tandis que Tetricus devient lui-mĂȘme sĂ©nateur et administrateur en Italie.

Une Ɠuvre administrative non nĂ©gligeable

AurĂ©lien montre de grandes qualitĂ©s d'homme d'État. Ses rĂ©formes prennent place aprĂšs les grandes campagnes militaires.

Il cherche Ă  remĂ©dier Ă  la crise monĂ©taire. GrĂące au stock de mĂ©tal prĂ©cieux ramenĂ© de Palmyre, Ă  la reprise de contrĂŽle des mines d’Hispanie et de Bretagne et Ă  de meilleures rentrĂ©es fiscales, il fait Ă©mettre une monnaie de bronze argentĂ© de meilleure allure, marquĂ©e XXI et parfois nommĂ©e l’Aurelianus, en rappel de son nom. Cette monnaie dure une vingtaine d’annĂ©es jusqu’à la rĂ©forme monĂ©taire de DioclĂ©tien.

Il s'efforce en outre de satisfaire aux exigences de la plĂšbe en amĂ©liorant le ravitaillement alimentaire de la Ville (il remplace les distributions de blĂ© par des distributions de pain et y ajoute de la viande de porc et du pain). Dans le mĂȘme but, il organise les corporations de bateliers du Tibre, de boulangers et de bouchers en liant dĂ©finitivement leurs membres Ă  leur mĂ©tier.

Les innovations religieuses : le culte du Dieu Soleil

Jamais le pouvoir impĂ©rial n'a paru aussi affaibli en ce troisiĂšme quart du IIIe siĂšcle. Jamais l'accession Ă  la pourpre n'a autant dĂ©pendu du hasard et de la bonne fortune des armes.

AurĂ©lien est surtout connu comme l'empereur de la thĂ©ologie solaire. Il entend refaire l'unitĂ© morale de l'Empire autour de Soleil. De mĂȘme qu'on attribue au Soleil des fonctions de gouvernement du Cosmos conçues Ă  l'image du souverain terrestre, l'empereur devient le protĂ©gĂ© de l'astre majeur Ă  la fois dispensateur de vie et garant de la crĂ©ation. AurĂ©lien propose Ă  ses contemporains un quasi-monothĂ©isme ou hĂ©nothĂ©isme mais les formes du culte restent trĂšs proches du paganisme traditionnel (rites, instauration de pontifes du Soleil). Il dĂ©crĂšte et fait cĂ©lĂ©brer le 25 dĂ©cembre comme jour de la naissance de son Dieu, Sol Invictus.[rĂ©f. nĂ©cessaire]

L'assassinat d'Aurélien

Alors qu’il prĂ©pare une expĂ©dition contre les Perses dans le but de reprendre la MĂ©sopotamie, AurĂ©lien est assassinĂ© Ă  Caenophrurium (actuel Çorlu dans Thrace orientale), en septembre 275, victime de la peur que sa sĂ©vĂ©ritĂ© inspire Ă  son entourage. Tout manquement au devoir est suivi d’une exĂ©cution. Eros Mnesteus, un de ses secrĂ©taires, craignant d’ĂȘtre ainsi puni rĂ©dige en imitant l’écriture d’AurĂ©lien un ordre d’exĂ©cution de plusieurs officiers, et le fait circuler parmi ceux-ci. AbusĂ©s, les officiers assassinent AurĂ©lien, pour protĂ©ger leur vie. Le SĂ©nat vote la damnatio memoriae de l'empereur, mais le successeur d’AurĂ©lien, Tacite, le fait diviniser et executer les meurtriers du dĂ©funt empereur.

Noms successifs

  • Vers 215, naĂźt Lucius Domitius Aurelianus
  • 270, accĂšde Ă  l'Empire : Imperator Caesar Lucius Domitius Aurelianus Pius Felix Invictus Augustus
  • 275 gagne les surnoms Germanicus Maximus Gothicus Maximus Carpicus Maximus Persicus Maximus
  • 275, titulature Ă  sa mort : Imperator Caesar Lucius Domitius Aurelianus Pius Felix Invictus Augustus Germanicus Maximus Gothicus Maximus Carpicus Maximus Persicus Maximus, Pontifex Maximus, Tribuniciae Potestatis VI, Consul III, Imperator VI, Pater Patriae

Voir aussi

Commons-logo.svg

Bibliographie

  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique

Ce document provient de « Aur%C3%A9lien (empereur romain) ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Aurelien (empereur romain) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • AurĂ©lien (Empereur Romain) — Pour les articles homonymes, voir AurĂ©lien. AurĂ©lien 
   WikipĂ©dia en Français

  • AurĂ©lien (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir AurĂ©lien. AurĂ©lien Empereur romain Ant 
   WikipĂ©dia en Français

  • Empereur Romain — Monarchie romaine 753 – 509 av. J. C. RĂ©publique romaine 509 – 27 av. J. C. Empire romain 27 av. J. C. – 476 Empire byzantin 395 – 1453 
   WikipĂ©dia en Français

  • Empereur romain —  Ne doit pas ĂȘtre confondu avec Roi des Romains ni Liste des souverains de Francie orientale, de Germanie et du Saint Empire. Cet article concerne la nature de la fonction impĂ©riale Ă  travers l histoire de l Empire romain. Pour la liste… 
   WikipĂ©dia en Français

  • GalĂšre (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir GalĂšre. GalĂšre Empereur romain Statue e 
   WikipĂ©dia en Français

  • Claude (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir Claude. Claude Empereur romain 
   WikipĂ©dia en Français

  • Julien (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir Julien. Julien Empereur romain 
   WikipĂ©dia en Français

  • Titus (empereur romain) — Pour les articles homonymes, voir Titus. Titus Empereur romain 
   WikipĂ©dia en Français

  • Maxence (empereur romain) — Maxence Empereur romain Buste de Maxence exposĂ© au Louvre. RĂšgne 
   WikipĂ©dia en Français

  • Galere (empereur romain) — GalĂšre (empereur romain) Pour les articles homonymes, voir GalĂšre. GalĂšre 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.