Speakeasy


Speakeasy
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Speakeasy (homonymie).
Le 21 Club est un ancien Speakeasy de New York pendant la Prohibition
L'ancien Mayflower Club de Washington (aujourd'hui rebaptisé MCCXXIII Club) était un speakeasy durant la Prohibition

Un speakeasy était un bar clandestin pendant la Prohibition, période au cours de laquelle la vente d'alcool était interdite aux États-Unis. L'expression trouve son origine dans l'habitude qu'avaient les patrons d'établissement de demander à leurs clients de parler doucement (en anglais : speak easy) lorsqu'ils demandaient de l'alcool, afin de ne pas attirer l'attention.

Sommaire

Origines

L'origine du mot speakeasy précède de trente ans l'instauration de la prohibition. Samuel Hudson, journaliste de la fin du XIXe siècle, rapporte qu'il a entendu le terme pour la première fois à Pittsburgh dans les années 1880. Une vieille Irlandaise y vendait des liqueurs sans licence et demandait à ses clients de baisser la voix lorsqu'ils en commandaient. Le dictionnaire Cassell sur l'argot précise que le terme est entré en usage vers 1890.

Le terme spake-aisy, proche phonétiquement, désignait déjà un siècle auparavant la cachette de contrebandiers.

Pendant la Prohibition

La popularité des speakeasies alla croissant tout au long de la Prohibition, de 1920 à 1933. Dans la plupart des cas, la gestion de ces débits de boisson écoulant des alcools souvent frelatés était entre les mains du crime organisé. Dans les grandes villes, ils offraient toute une gamme de services, allant de la restauration à des concerts de jazz ou des pistes de danse. Les speakeasies ont ainsi continué à prospérer partout aux États-Unis et ce, malgré les descentes régulières des forces de police, arrêtant patrons et clients. En réalité, la police, bien souvent corrompue par les gérants, fermait les yeux ou communiquait à l'avance ses dates d'intervention.

Un autre mot d'argot proche de speakeasy était celui de blind pig (cochon aveugle). Il existait cependant une différence notoire de gamme entre les deux, les blind pigs étant de gamme inférieure à celle des speakeasies.

Héritage

Un ancien speakeasy existe toujours à New York, le Chumley's, au 86 Bedford Street dans le quartier de Greenwich Village. La décoration est d'époque et aucune enseigne extérieure n'indique la présence d'un bar ou d'un restaurant, discrétion oblige. L'établissement est même doté d'une sortie secrète par l'arrière qui donne sur Barrow Street, qui permettait aux clients de quitter les lieux rapidement et en toute discrétion en cas de descente de police.

Speakeasy Lagers & Ales est une microbrasserie de San Francisco qui brasse notamment une ale baptisée Prohibition.

Des nos jours, les Américains ont créé sur le même modèle le mot smokeeasy (du verbe to smoke : fumer), qui désigne un recoin pour fumeurs dans les bars et boîtes de nuit où le tabac est interdit.

Voir aussi

Lien externe


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Speakeasy de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • speakeasy — [ spikizi ] n. m. • 1930; mot angl. amér., de to speak « parler » et easy « doucement » ♦ Hist. Local où l on servait clandestinement des boissons alcoolisées, aux États Unis, pendant la prohibition. Des speakeasys ou des speakeasies. ⇒SPEAKEASY …   Encyclopédie Universelle

  • SpeakEasy — was a United States military project to use software defined radio technology to make it possible to communicate with over 10 different types of military radios from a single system.History The SpectrumWare project applied a software oriented… …   Wikipedia

  • speakeasy — (n.) unlicensed saloon, 1889 (in New York Voice ), from SPEAK (Cf. speak) + EASY (Cf. easy); so called from the practice of speaking quietly about such a place in public, or when inside it, so as not to alert the police and neighbors. The word… …   Etymology dictionary

  • speakeasy — ► NOUN (pl. speakeasies) informal ▪ (in the US during Prohibition) an illicit liquor shop or drinking club …   English terms dictionary

  • Speakeasy — A speakeasy was an establishment that surreptitiously sold alcoholic beverages during the period of United States history known as Prohibition (1920 1933, [cite book | last = Allen | first = Irving L | title = The City in Slang New York Life and… …   Wikipedia

  • Speakeasy — Als Speakeasy (auch als Flüsterkneipe, Flüsterstube[1] oder Mondscheinkneipe übersetzt) wurden während der Alkoholprohibition in den USA von 1919 bis 1933 illegale Kneipen oder Clubs bezeichnet, in denen insbesondere hochprozentiger Alkohol, aber …   Deutsch Wikipedia

  • Speakeasy — Dos ex policías tras la prohibición. Un speakeasy era un establecimiento que vendía de manera ilegal bebidas alcohólicas durante el periodo histórico de Estados Unidos (y Canadá) conocido como Prohibición (1920–1932, más tiempo en algunos… …   Wikipedia Español

  • speakeasy — UK [ˈspiːkˌiːzɪ] / US [ˈspɪkˌɪzɪ] noun [countable] Word forms speakeasy : singular speakeasy plural speakeasies a place that illegally served alcoholic drinks in the US during Prohibition (= the period from 1920 to 1933 when the sale of alcohol… …   English dictionary

  • speakeasy — {n.} A bar during Prohibition where illegal alcoholic beverages were sold. * /Al Capone s associates met in a Chicago speakeasy to drink and discuss business./ …   Dictionary of American idioms

  • speakeasy — {n.} A bar during Prohibition where illegal alcoholic beverages were sold. * /Al Capone s associates met in a Chicago speakeasy to drink and discuss business./ …   Dictionary of American idioms


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.