Souper


Souper

Le souper est le terme régional (démodé pour certains) utilisé en France, et dans les pays francophones, pour désigner l'un des repas principaux de la journée, celui du soir. Son synonyme majoritairement employé en public en France est le terme « dîner » .

Le souper était aussi utilisé pour désigner un léger repas pris en fin de soirée. Le « souper après le spectacle » était et est encore, le symbole de la soirée de divertissement. Mais les spectacles n'existaient qu'à Paris, ces soupers ne concernaient qu'un très petit nombre de personnes et pas les classes laborieuses.

  • Au Québec et au Nouveau-Brunswick, on parle de « souper » comme le repas de la fin de journée. Généralement consommé, en famille, entre 17 h et 19 h. Il se prend plus tôt que son équivalent français.
  • En Belgique et en Suisse francophone, le terme « souper » est employé exclusivement pour le repas du soir.

Dans le cadre professionnel et public, on parle de « souper d'affaire ». Dans un cadre intime, les morphologies « souper aux chandelles » ou « souper romantique » sont employées.
La forme « souper de famille » est, quant à elle, employée pour une réunion de la famille élargie, souvent plurigénérationelle.

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Portail de l’alimentation et de la gastronomie Portail de l’alimentation et de la gastronomie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Souper de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • souper — 1. (sou pé ; l r ne se lie jamais ; au pluriel, l s se lie : des sou pé z exquis), ou SOUPÉ (soupé)), s. m. 1°   Repas, ordinaire du soir (l usage du souper tend à disparaître dans les grandes villes). •   M. de Coulanges me donna un grand souper …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • souper — Souper, Coenare. Souper aux despens d autruy, Coenare alienum. Souper hors de sa maison, Coenare foris. Aller souper avec aucun, Ad aliquem se recipere ad coenam. Complot fait d aller souper en quelque lieu, Condicta coena. Avoir faim de souper,… …   Thresor de la langue françoyse

  • Souper — Souper: Die Bezeichnung für »festliches Abendessen« wurde im 18. Jh. aus gleichbed. frz. souper entlehnt (anfangs auch in den Schreibungen Soupe‹e›, Soupé‹e›). Das frz. Wort ist von frz. soupe »Fleischbrühe, Suppe« abgeleitet (vgl. ↑ Suppe) …   Das Herkunftswörterbuch

  • Souper — (franz., spr. ßupē), Abend , Nachtessen; soupieren, zu Abend essen. S. de Candide, Gelage mit starken Getränken, um die Gäste nachher beim Spiel etc. auszuplündern (nach Voltaires »Candide«,2) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Souper — (frz., spr. ßupeh), Abendessen; soupieren, zu Abend speisen …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Souper — Souper, das Abend oder Nachtessen, war bei den alten Griechen die Hauptmahlzeit und auch die Römer hielten ihre vornehmste Mahlzeit des Abends. Im Mittelalter, wo man um 6 Uhr des Abends soupirte, hielten die germanischen Nationen gleichfalls mit …   Damen Conversations Lexikon

  • souper — (izg. supȅ) m DEFINICIJA žarg. kasni, najčešće lagani večernji obrok ETIMOLOGIJA fr …   Hrvatski jezični portal

  • souper — 1. souper [ supe ] n. m. • 980; de soupe 1 ♦ Vx ou région. (Belgique, Canada, Suisse, etc., là où dîner s emploie pour « repas de milieu du jour ») Repas du soir. ⇒ 2. dîner. « ces soupers de famille, le soir, autour de la lampe » (R. Rolland). 2 …   Encyclopédie Universelle

  • souper — I. Souper. v. n. Prendre le repas ordinaire du soir. On vous attend à souper. quand il a bien disné, il ne soupe point. il ne soupe jamais. il est jour de jeusne, on ne soupe point, il n est pas permis de souper. vous avez bien soupé aujourd huy …   Dictionnaire de l'Académie française

  • SOUPER — ou SOUPÉ. s. m. Le repas ordinaire du soir. Grand souper. Souper fin. Souper délicat. On leur servit un magnifique soupé. Qu avez vous à votre souper ? On faisait autrefois de petits soupers charmants. La mode des petits soupers est passée.  … …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.