Souimanga

Souïmanga

Nom vernaculaire ou
nom normalisé ambigu :
Le terme «  Souïmanga  » s'applique, en français,
à plusieurs taxons distincts. Icône de redirection
Souïmanga
Souimanga de Palestine mâle (Nectarinia osea)
Souimanga de Palestine mâle (Nectarinia osea)
Taxons concernés

Souïmanga est le nom vernaculaire d'une centaine d'espèces d'oiseaux passériformes. Ils sont regroupés au sein de 4 genres et 115 espèces et forment avec les Arachnothères (et les dicées, suivant les auteurs), la famille des nectariniidés.

Sommaire

Description

Comme tous les membres de la famille, ces espèces se trouvent dans la majorité des zones tropicales et subtropicales d'Afrique, d'Eurasie jusqu'en Australie. Les Souïmangas sont des passereaux et non pas des Trochilidae comme les colibris, auxquels les néophytes les apparentent souvent. Ils sont d'aspect et de taille variable (entre 8 et 23 cm). Mais généralement il s'agit d'oiseaux de petite taille, moins de 15 cm. Leur bec est souvent long, fin et légèrement courbé pour butiner les fleurs. Mais certaines espèces possèdent un bec court, ou bien fort (généralement les espèces insectivores). Pour la plupart des espèces le dimorphisme sexuel est très marqué. Les males ont un plumage vivement coloré et irisé, alors que les femelles sont le plus souvent ternes (gris, brun ou/et olive). Certaines espèces ne sont pas dimorphiques sexuellement et le plus souvent sont ternes comme les aracnothères. Les males de certaines espèces sont plus grands que les femelles car ils portent des filets à la queue, qui augmentent significativement leur taille.

Comportement

Ces oiseaux sont en général solitaires, même s'ils se rassemblent parfois sur les sites de nourrissage en groupe important. Ils sont et surtout les males agressifs et très territoriaux, autant envers les autres individus de leur espèce, qu’envers les autres oiseaux. Très actifs ils défendent violemment leur source de nourriture. Les souïmangas, comme le nom de leur famille l’indique sont nectarivores. Ils butinent les fleurs de plantes diverses, le souvent protées, bruyères et aloès. Ils agrémentent ce régime avec quelques insectes (moucherons, moustiques, araignées, etc.) . Certaines espèces sont essentiellement insectivores comme les aracnothères

Nidification

Généralement les souïmangas sont solitaires, mais durant la saison de reproduction les individus vivent en couple. Les femelles pondent entre 2 et 3 œufs, parfois moins, dans un nid piriforme, fait de brindilles et de diverses fibres végétales soigneusement maintenues par des toiles d’araignées.

Habitat et répartition

Les Souïmangas vivent dans des milieux aussi différents que leur distribution leur permet. Ces oiseaux sont présents dans la majorité des zones tropicales et subtropicales de l’Ancien Monde. En Afrique, on les trouve depuis les savanes sahéliennes depuis la Mauritanie jusqu’au Soudan et de là jusqu’au cap de Bonne-Espérance en Afrique du Sud. Ils sont aussi présents dans les îles alentours : Sao Tomé-et-Principe, Madagascar, les Mascareignes et les Seychelles. On trouve aussi quelques espèces au Moyen-Orient, depuis l’Égypte et la Péninsule arabique jusqu’en Iran. On en trouve également en Asie un nombre important. Depuis l’Afghanistan jusqu’au centre de la Chine au nord et dans les îles de la Sonde au sud. On trouve quelques espèces en Australasie depuis la Nouvelle-Guinée et les Salomon jusque dans le centre de l’Australie. Une seule espèce vit en Australie. Leurs habitats correspond à cette immense aire de répartition : déserts, savanes arides, savanes humides, broussailles, forêts galeries, forêts pluviales primaires, forêts secondaires, cultures, forêts de montagne, bambouseraies, fynbos, étage alpin des montagnes. Ils sont aussi assez commun dans les jardins car leur régime leur demande un apport important de fleurs.

Étymologie

Le terme « souïmanga » est d'origine malgache.[1] Il peut s'écrire sans tréma, avec ou sans tiret.

Conservation et menaces

Les espèces en danger (EN)

  • Souimanga d'Amani, Anthreptes pallidigaster
  • Souimanga de Loveridge, Nectarinia loveridgei
  • Souimanga des Sangi, Aethopyga duyvenbodei

Les espèces vulnerables (VU)

  • Souimanga à col rouge, Anthreptes rubritorques
  • Souimanga de Sao Tomé, Nectarinia thomensis
  • Souimanga de Rockefeller, Nectarinia rockefelleri
  • Souimanga à ailes rousses, Nectarinia rufipennis

Comparé à d'autres familles il y a peu d'espèces menacées chez les Souïmangas. Sur les sept espèces ci-dessus 6 sont africaines et 4 vivent en Tanzanie. Le Souimanga de Sao Tomé, vit sur l'île du même nom, le Souimanga de Rockefeller vit à l'est du Congo-Kinshasa et le Souimanga des Sangi vient de Sangihe en Indonésie. La principale menace est la destruction de leur habitat, c'est le cas de ces espèces qui vivent en forêt primaire, qui peu à peu se réduisent pour laisser place à des cultures.

Liste alphabétique des genres

Liste des espèces

n.b. Cette liste est par ordre alphabétique des noms scientifiques, pour une liste par ordre systématique, voir l'article sur la famille des nectariniidés.

  • Souimanga de Bolton, Aethopyga boltoni Mearns, 1905
  • Souimanga de Christine, Aethopyga christinae Swinhoe, 1869
  • Souimanga des Sangi, Aethopyga duyvenbodei (Schlegel, 1871)
  • Souimanga de Java, Aethopyga eximia (Horsfield, 1821)
  • Souimanga flamboyant, Aethopyga flagrans Oustalet, 1876
  • Souimanga de Gould, Aethopyga gouldiae (Vigors, 1831)
  • Souimanga queue-de-feu, Aethopyga ignicauda (Hodgson, 1836)
  • Aethopyga linaraborae Kennedy, Gonzales & Miranda, 1997
  • Souimanga écarlate, Aethopyga mystacalis (Temminck, 1822)
  • Souimanga à queue verte, Aethopyga nipalensis (Hodgson, 1836)
  • Souimanga d'Hachisuka, Aethopyga primigenius (Hachisuka, 1941)
  • Souimanga montagnard, Aethopyga pulcherrima Sharpe, 1876
  • Souimanga sombre, Aethopyga saturata (Hodgson, 1836)
  • Souimanga ravissant, Aethopyga shelleyi Sharpe, 1876
  • Souimanga siparaja, Aethopyga siparaja (Raffles, 1822)
  • Souimanga d'Anchieta, Anthreptes anchietae (Bocage, 1878)
  • Souimanga à queue violette, Anthreptes aurantium Verreaux & Verreaux, 1851
  • Souimanga à tête grise, Anthreptes axillaris (Reichenow, 1893)
  • Souimanga à collier, Anthreptes collaris (Vieillot, 1819)
  • Souimanga de Fraser, Anthreptes fraseri Jardine & Selby, 1843
  • Souimanga brun, Anthreptes gabonicus (Hartlaub, 1861)
  • Souimanga violet, Anthreptes longuemarei (Lesson, 1833)
  • Souimanga à gorge brune, Anthreptes malacensis (Scopoli, 1786)
  • Souimanga du Nil, Anthreptes metallicus (Lichtenstein, 1823)
  • Souimanga des Uluguru, Anthreptes neglectus Neumann, 1922
  • Souimanga du Kenya, Anthreptes orientalis Hartlaub, 1880
  • Souimanga d'Amani, Anthreptes pallidigaster Sclater & Moreau, 1935
  • Souimanga pygmée, Anthreptes platurus (Vieillot, 1819)
  • Souimanga à bec droit, Anthreptes rectirostris (Shaw, 1812)
  • Souimanga de Reichenow, Anthreptes reichenowi Gunning, 1909
  • Souimanga à gorge rouge, Anthreptes rhodolaema Shelley, 1878
  • Souimanga à col rouge, Anthreptes rubritorques Reichenow, 1905
  • Souimanga modeste, Anthreptes simplex (Muller, 1843)
  • Souimanga à joues rubis, Anthreptes singalensis (J. F. Gmelin, 1788)
  • Souimanga strié, Hypogramma hypogrammicum (Muller, 1843)
  • Souimanga à gorge rousse, Nectarinia adelbertii Gervais, 1834)
  • Souimanga à plastron rouge, Nectarinia afra (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga d'Aline, Nectarinia alinae (Jackson, 1904)
  • Souimanga améthyste, Nectarinia amethystina (Shaw, 1812)
  • Souimanga asiatique, Nectarinia asiatica (Latham, 1790)
  • Souimanga satiné, Nectarinia aspasia (Lesson & Garnot, 1828)
  • Souimanga de Socotra, Nectarinia balfouri (Sclater & Hartlaub, 1881)
  • Souimanga de Bannerman, Nectarinia bannermani Grant & Mackworth-Praed, 1943
  • Souimanga de Bates, Nectarinia batesi (Ogilvie-Grant, 1908)
  • Souimanga bifascié, Nectarinia bifasciata (Shaw, 1812)
  • Souimanga de Bocage, Nectarinia bocagii Shelley, 1879
  • Souimanga de Bouvier, Nectarinia bouvieri (Shelley, 1877)
  • Souimanga de Sumba, Nectarinia buettikoferi (Hartert, 1896)
  • Souimanga de Macklot, Nectarinia calcostetha Jardine, 1843
  • Souimanga chalybée, Nectarinia chalybea (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga à ventre olive, Nectarinia chloropygia Jardine, 1842
  • Souimanga éclatant, Nectarinia coccinigastra (Latham, 1802)
  • Souimanga d'Anjouan, Nectarinia comorensis (Peters, 1864)
  • Souimanga du Congo, Nectarinia congensis Oort, 1910
  • Souimanga de Mayotte, Nectarinia coquerellii Hartlaub, 1860
  • Souimanga cuivré, Nectarinia cuprea (Shaw, 1812)
  • Souimanga à gorge bleue, Nectarinia cyanolaema Jardine & Fraser, 1851
  • Souimanga des Seychelles, Nectarinia dussumieri Hartlaub, 1861
  • Souimanga à ceinture rouge, Nectarinia erythrocerca Hartlaub, 1857
  • Souimanga malachite, Nectarinia famosa (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga carmélite, Nectarinia fuliginosa (Shaw, 1812)
  • Souimanga fuligineux, Nectarinia fusca (Vieillot, 1819)
  • Souimanga brillant, Nectarinia habessinica Ehrenberg, 1828
  • Souimanga de Hartlaub, Nectarinia hartlaubii Hartlaub, 1857
  • Souimanga de Humblot, Nectarinia humbloti (Milne-Edwards & Oustalet, 1885)
  • Souimanga de Hunter, Nectarinia hunteri (Shelley, 1889)
  • Souimanga de Johanna, Nectarinia johannae (Verreaux & Verreaux, 1851)
  • Souimanga de Johnston, Nectarinia johnstoni Shelley, 1885
  • Souimanga à dos vert, Nectarinia jugularis (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga bronzé, Nectarinia kilimensis Shelley, 1884
  • Souimanga de Loten, Nectarinia lotenia (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga de Loveridge, Nectarinia loveridgei (Hartert, 1922)
  • Souimanga de l'Angola, Nectarinia ludovicensis Bocage, 1868
  • Souimanga du miombo, Nectarinia manoensis (Reichenow, 1907)
  • Souimanga de Mariqua, Nectarinia mariquensis (Smith, 1836)
  • Souimanga du Kilimandjaro, Nectarinia mediocris (Shelley, 1885)
  • Souimanga menu, Nectarinia minima (Sykes, 1832)
  • Souimanga minule, Nectarinia minulla (Reichenow, 1899)
  • Nectarinia moreaui (Sclater, 1933)
  • Souimanga nectarin, Nectarinia nectarinioides (Richmond, 1897)
  • Souimanga de Neergaard, Nectarinia neergaardi (Grant, 1908)
  • Souimanga de Newton, Nectarinia newtonii (Bocage, 1887)
  • Souimanga angaladian, Nectarinia notata (Muller, 1776)
  • Souimanga olivâtre, Nectarinia olivacea (Smith, 1840)
  • Souimanga à tête bleue, Nectarinia oritis (Reichenow, 1892)
  • Souimanga de Palestine, Nectarinia osea (Bonaparte, 1856)
  • Souimanga d'Oustalet, Nectarinia oustaleti Bocage, 1878
  • Souimanga de Pemba, Nectarinia pembae (Reichenow, 1905)
  • Souimanga de Preuss, Nectarinia preussi (Reichenow, 1892)
  • Souimanga de Prigogine, Nectarinia prigoginei (Macdonald, 1958)
  • Souimanga à longue queue, Nectarinia pulchella (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga à ventre pourpre, Nectarinia purpureiventris (Reichenow, 1893)
  • Souimanga royal, Nectarinia regia (Reichenow, 1893)
  • Souimanga de Reichenbach, Nectarinia reichenbachii Hartlaub, 1857
  • Souimanga à ailes dorées, Nectarinia reichenowi (Fischer, 1884)
  • Souimanga de Rockefeller, Nectarinia rockefelleri (Chapin, 1932)
  • Souimanga à gorge verte, Nectarinia rubescens (Vieillot, 1819)
  • Souimanga à ailes rousses, Nectarinia rufipennis Jensen, 1983
  • Souimanga de Seimund, Nectarinia seimundi (Ogilvie-Grant, 1908)
  • Souimanga à poitrine rouge, Nectarinia senegalensis (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga de Shelley, Nectarinia shelleyi (Alexander, 1899)
  • Souimanga de Timor, Nectarinia solaris Temminck, 1825
  • Souimanga malgache, Nectarinia souimanga (J. F. Gmelin, 1788)
  • Souimanga de Hasselt, Nectarinia sperata (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga de Stuhlmann, Nectarinia stuhlmanni (Reichenow, 1893)
  • Souimanga superbe, Nectarinia superba (Shaw, 1812)
  • Souimanga tacazze, Nectarinia tacazze (Stanley, 1814)
  • Souimanga à ventre blanc, Nectarinia talatala (Smith, 1836)
  • Souimanga de Sao Tomé, Nectarinia thomensis Bocage, 1889
  • Souimanga d'Ursula, Nectarinia ursulae (Alexander, 1903)
  • Souimanga à ventre jaune, Nectarinia venusta (Shaw, 1799)
  • Souimanga murin, Nectarinia veroxii (Smith, 1831)
  • Souimanga à tête verte, Nectarinia verticalis (Latham, 1790)
  • Souimanga orangé, Nectarinia violacea (Linnaeus, 1766)
  • Souimanga à croupion pourpre, Nectarinia zeylonica (Linnaeus, 1766)

Notes

  1. (fr) Définitions lexicographiques et étymologiques de Souïmanga du CNRTL.
  • Portail de l’ornithologie Portail de l’ornithologie
Ce document provient de « Sou%C3%AFmanga ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Souimanga de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • souimanga — ● souimanga ou soui manga nom masculin (mot d origine malgache) Petit passereau (nectariidé) des régions tropicales de l Ancien Monde, au plumage de couleurs vives et métalliques. soui( )manga n. m. ORNITH Oiseau passériforme des régions… …   Encyclopédie Universelle

  • Souïmanga — Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Souïmanga  » s applique en français à plusieurs taxons distincts. Souïmanga …   Wikipédia en Français

  • Souimanga bibande — Souimanga chalybée Souimanga chalybée …   Wikipédia en Français

  • Souimanga chalybée — Souimanga chalybée …   Wikipédia en Français

  • Souimanga à double collier — Souimanga chalybée Souimanga chalybée …   Wikipédia en Français

  • Souimanga Sunbird — Conservation status …   Wikipedia

  • Souimanga a dos vert — Souimanga à dos vert Souïmanga à dos vert …   Wikipédia en Français

  • Souimanga à dos vert — Souïmanga à dos vert …   Wikipédia en Français

  • Souimanga a ceinture rouge — Souimanga à ceinture rouge Souimanga à ceinture rouge …   Wikipédia en Français

  • Souimanga orangé — Souimanga orangé …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.