Social.fm

Social.FM était un réseau social musical dirigé par Mercora qui fut fermé en août 2008[1]. Social.FM permettait aux utilisateurs d'Internet de rechercher et écouter un réseau de radio numérique de plus de 3 millions de chansons, d'exprimer leur identité musicale via une page de profil personnalisable, et de webdiffuser la musique à d'autres utilisateurs de Social.FM.

La mission de Social.FM était de cataloguer et d'organiser la musique du monde et de la rendre universellement recherchable et écoutable légalement. Le catalogue de Social.FM contenait plus de 3 millions de chansons différentes, de plus de 200 000 artistes de tous genres musicaux. Les fichiers n'étaient disponibles que par lecture en continu (lecture en streaming), et étaient gratuits.

Sommaire


Histoire de la compagnie

Social.FM (à l'époque connu sous le nom de Mercora) fut co-fondé en 2003 par Srivats Sampath, président et PDG. Avant de fonder Social.FM, Sampath était déjà co-fondateur et président de McAfee.com, vice-président du marketing chez Netscape Communications, et président et PDG de Discussions Corporation.

Comment fonctionnait Social.FM

Pour écouter de la musique, un utilisateur pouvait rechercher le réseau Social.FM via un navigateur web et cliquer sur le lien d'une chanson. Alternativement, un utilisateur de Social.FM pouvait télécharger gratuitement un logiciel client qui webdiffusait de la musique de sa collection de musique personnelle à d'autres utilisateurs de Social.FM, partout dans le monde.

Expression et découverte musicale

Social.FM permettait aux amoureux de la musique d'exprimer leur identité musicale aux autres via une page profil personnalisable. Les utilisateurs pouvaient créer des profils musicaux, télécharger des photos numériques, et écouter et webdiffuser leurs artistes favoris.

Un utilisateur de Social.FM pouvait découvrir de la nouvelle musique en voyant les recherches récentes, en écoutant les musiques webdiffusées, en explorant les mixes, ou en recherchant les profils et collections des autres utilisateurs de Social.FM. Un utilisateur pouvait aussi rechercher les biographies, discographies, articles de revue, images et podcasts relatifs à un artiste. Les utilisateurs de Social.FM pouvaient aussi communiquer et partager leurs goûts musicaux via des sondages, ou par courriel ou messagerie instantanée.

Social.FM Mobile

Le service musical Social.FM Mobile accordait aux utilisateurs un accès au site pour les appareils à transmission sans fil. Les utilisateurs de Social.FM pouvaient rechercher et écouter un réseau de radio numérique de plus de 3 millions de chansons de plus de 200 000 artistes différents. Social.FM fournissait aussi :

  • 100 000 chaînes de radio numérique
  • un accès à la libraire musicale du PC
  • un accès à la collection musicale de ses amis
  • la lecture en continu de podcasts
  • un support Stereo Bluetooth via des profils AD2P

Social.FM Mobile était lisible sur tout téléphone Smartphone ou Pocket PC doté d'une connectivité Wi-Fi, GSM ou GPRS (3G), basé sur Windows Mobile 5.0. Parmi les machines certifiées Windows Mobile 5.0, on compte les Motorola Q, Palm Treo 700w et les téléphones Smartphone et Pocket PC d'Hewlett-Packard, HTC, i-mate, Siemens, Samsung et Audiovox.

IM Artist Program

Le IM Artist Program de Social.FM visait les artistes et groupes indépendants qui voulaient augmenter la promotion et la publicité relatives à leur musique. S'ils étaient membres de l'IM Artist Program, les artistes participant recevaient :

  • 5 chaînes de musique webdiffusant aux utilisateurs de Social.FM partout dans le monde
  • Un profil « en cours de lecture» avec des images, une biographie et une discographie de l'artiste
  • Des liens vers des sites Internet permettant d'acheter des CD, des accessoires, des billets, etc.
  • La possibilité de communiquer avec les fans et les auditeurs via les forums et la messagerie instantanée.

Le programme IM Artist était en version bêta gratuite.

Social.FM Madwords

Social.FM Madwords était un système de publicité contextuelle qui offrait aux publicitaires la possibilité de cibler les produits présentés par artiste ou genre musical. Les produits étaient présentés dans la section « Sponsored Links» d'une page web pour une recherche d'artiste ou de genre (telle que «Coldplay» ou «Alternative»). De bien des manières, ce système était similaire à Google AdWords.

Madwords offrait aux publicitaires la possibilité de payer directement via une carte de crédit et le coût était défini sur une base de Pay per click (PPC). Les publicitaires pouvaient créer et mettre en ligne leurs textes publicitaires, choisir les critères de la cible à laquelle était destinée la publicité, gérer leur budget, et voir les statistiques et bilans financiers via une page web protégée par un mot de passe.

Moteurs de recherche

Les moteurs de recherche Social.FM permettaient aux consommateurs de rechercher et écouter de la musique issue de sites Internet et de blogs. Les opérateurs des sites Internet et des blogs pouvaient éditer à loisir le moteur de recherche pour incorporer leur couleur désirée, la taille, le logo, et les artistes préférés. Les consommateurs pouvaient rechercher des artistes tout en écoutant la musique par le biais d'une fenêtre de navigation séparée.

Music iFrames

Music iFrames de Social.FM permettait aux consommateurs de voir un sous-ensemble des chansons disponibles d'un artiste particulier, et cliquer sur une chanson pour l'écouter. La liste des chansons était générée dynamiquement et mise à jour toutes les 60 secondes. Il y avait aussi une option «en plus», si le consommateur désirait écouter une chanson qui n'était actuellement pas contenue au sein du Music iFrame. Cliquer sur le bouton «en plus» affichait une liste complète de chansons disponibles d'un artiste particulier.

Comme les moteurs de recherche Social.FM, les opérateurs des sites Internet et des blogs pouvaient éditer le Music iFrame pour y incorporer leur couleur, taille, logo, et artistes préférés de leur choix.

Système d'exploitation exigé

Social.FM nécessitait Windows 2000/XP/2003 Server et une connexion Internet. Pour supporter la webdiffusion, les fichiers audio devaient être en formats Vorbis, MP3 ou WMA. En 2006, Social.FM espérait pouvoir migrer sur un modèle «browser-based» (intégré dans un navigateur) qui lui aurait permis d'être accessible sur les plates-formes Mac et Linux.

Voir aussi

Presse

Récompenses

Références


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Social.fm de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Social.fm — social.fm. URL social.fm Commercial? Private Type of site Social Network …   Wikipedia

  • Social — So cial, a. [L. socialis, from socius a companion; akin to sequi to follow: cf. F. social. See {Sue} to follow.] 1. Of or pertaining to society; relating to men living in society, or to the public as an aggregate body; as, social interest or… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Social — DefinitionIn the absence of agreement about its meaning, the term social is used in many different senses, referring among other things to:* attitudes, orientations or behaviours which take the interests, intentions or needs of other people into… …   Wikipedia

  • social — I. adjective Etymology: Middle English, from Latin socialis, from socius companion, ally, associate; akin to Old English secg man, companion, Latin sequi to follow more at sue Date: 14th century 1. involving allies or confederates < the Social… …   New Collegiate Dictionary

  • SOCIAL — ALE. adj. Qui concerne la société. L ordre social. La vie sociale. Les institutions sociales. Le contrat social. Le pacte social. Les vertus, les qualités sociales. Les rapports sociaux.   Dans l Histoire romaine, La guerre sociale, La guerre que …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Social capital — is a concept in business, economics, organizational behaviour, political science, public health, sociology and natural resources management that refers to connections within and between social networks. Though there are a variety of related… …   Wikipedia

  • Social enterprise — Social enterprises are social mission driven organizations which trade in goods or services for a social purpose. Their aim to accomplish targets that are social and environmental as well as financial is often referred to as having a triple… …   Wikipedia

  • Social Darwinism — is a term commonly used for theories of society that emerged in England and the United States in the 1870s, seeking to apply the principles of Darwinian evolution to sociology and politics.[1] It especially refers to notions of struggle for… …   Wikipedia

  • Social work — / child and youth worker Occupation Activity sectors Pursuit of social welfare and social change Social Work is a professional and academic discipline that seeks to improve the quality of life and wellbeing of an individual, group, or community… …   Wikipedia

  • Social constructionism — and social constructivism are sociological and psychological theories of knowledge that consider how social phenomena develop in particular social contexts. Within constructionist thought, a social construction (social construct) is a concept or… …   Wikipedia

  • Social Credit — is a socio economic philosophy wherein consumers, fully provided with adequate purchasing power, establish the policy of production through exercise of their monetary vote.cite book |title=Credit Power and Democracy |last=Douglas |first=C.H.… …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.