Sicilien


Sicilien
Sicilien
Sicilianu
Parlée en Italie
Région Sicile
Nombre de locuteurs 10 000 000
Typologie SVO syllabique
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 scn
IETF scn

Le sicilien (en sicilien sicilianu) est une langue appartenant au groupe des langues romanes de la famille des langues indo-européennes. Au sens strict, ce terme désigne le sicilien de Sicile et ses multiples dialectes, tandis qu’au sens large, l’on se réfère au groupe linguistique sicilien comprenant le sicilien de Sicile, le calabrais centro-méridional, le salentin ainsi que le cilentain méridional.

Sommaire

Aire de répartition

Article détaillé : Groupe linguistique sicilien.

L' aire de répartition naturelle des dialectes siciliens s'étend sur l'ensemble de la Sicile, ainsi que sur la partie méridionale de la Calabre et sur la partie la plus méridionale et orientale des Pouilles : le Salento (plus précisément dans le « talon Â» de la « botte italienne Â»).

Littérature sicilienne

La littérature en langue sicilienne est l'une des toutes premières littérature en langue vulgaire à apparaitre en Italie après le déclin du latin. C'est au XIIIe siècle, sous l'impulsion de Frédéric II et de sa cour composée de lettrés, de savants et de philosophes que cette nouvelle littérature prend son essor. Le sicilien s'enrichit d'emprunts au toscan, au latin et au provençal. Les poètes de cour vont développer une poésie lyrique soignée et à forte composante scolastique. Le sonnet et la chanson sont les formes privilégiées des poètes qui exaltent leur dame ou discourent sur la nature de l'amour. Parmi les auteurs de cette époque on trouve : Giacomo da Lentini (en), Cielo d'Alcamo, Rinaldo d'Aquino, Giacomino Pugliese ou encore Pierre Des Vignes.

Accent

L'accent sicilien sonne très ouvert[pas clair] à l'oreille, conférant à cette langue et à ses locuteurs (même lorsqu'ils s'expriment en italien standard) un certain exotisme. Par exemple, le verbe èssiri (« Ãªtre Â») témoigne d'un e très ouvert[pas clair] avec un accent tonique exagéré et traînant sur la première syllabe.

De surcroît, les Siciliens prononcent toujours le s comme dans le mot français « messe Â», soit ss. Ainsi, un sicilien prononcera les mots casa (« maison Â») et odioso (« haïssable Â») avec un /s/ dur, alors que l'italien officiel lui substituerait le son /z/. Dès lors, il ne faut pas confondre « la maison Â» (la casa) prononcé /s/ et « la caisse Â» (la cassa) = prononciation en /s/ + accent tonique sur le s qui doit être très franchement accentué.

Le sicilien admet des variantes selon les endroits mais reste pour le moins une langue vivante qui fait partie du patrimoine de la région et qui manifeste la couleur locale de la Sicile. En effet, les locuteurs y sont très attachés, il reste d'ailleurs le premier moyen de communication (devant l'italien) lorsque l'on s'éloigne des zones touristiques. Il a le statut de dialecte mais permet toutefois une identité sicilienne qui utilise la langue comme facteur unificateur et comme barrière contre les invasions normandes et arabes de l'histoire de l'île, malgré des influences certaines de ces langues. Ainsi, le sicilien, par la multitude des peuples qui ont occupé la région, est le résultat d'un métissage des cultures, d'autant plus que la Sicile est un pôle géostratégique au milieu de la Méditerranée, frontière entre l'Europe et le monde arabe. D'ailleurs, les sonorités du sicilien et l'accent des locuteurs se rapprochent davantage de celles de l'espagnol, lui aussi influencé par la langue arabe. D'ailleurs, le terme de mafia (dont on fait souvent des amalgames réducteurs en attribuant directement cette organisation secrète à la Sicile) dériverait de l'arabe mu'afah signifiant « protection des faibles Â».

Grammaire

Alphabet

Le sicilien utilise une variante de l'alphabet latin comportant 22 lettres : 5 voyelles et 17 consonnes.

Voyelles Consonnes
a e i o u b c d f g h j l m n p q r s t v z
A E I O U B C D F G H J L M N P Q R S T V Z

Le sicilien n'utilise donc pas les lettres k-K, w-W, x-X et y-Y, conformément à l'italien.

Le signe diacritique le plus utilisé en sicilien « standard Â» est l'accent grave (utilisé pour marquer l'accent tonique).

  • Exemples d'emploi de l'accent grave en sicilien :
  • "èssiri" (en français : être)
  • "fràggili" (en français : frêle, fragile)
  • "òspiti" (en français : hôte, invité)
  • "màsculu" (en français : mâle, garçon, individu de sexe masculin)
  • "òstrica" (en français : huître)
  • "crìsciri" (en français : croître, grandir)
  • "ànima" (en français : âme)
  • "apòstulu" (en français : apôtre)
  • "ìsula" (en français : île)

Mais on utilise également l'accent circonflexe pour marquer la disparition d'une syllabe dans un mot (exactement comme dans les mots français: sûr, mâle, huître, âme, apôtre, île, qui sont des contractions de mots latins).

  • Exemples d'emploi de l'accent circonflexe en sicilien :
    • âmu, contraction de "avemu (en français : nous avons)
    • malâuriu, contraction de malauguriu (en français : mauvais augure)
    • âti, contraction de aviti (en français : vous avez)

Cependant, certains écrivains siciliens ont écrit en sicilien en utilisant également d'autres signes diacritiques tel que l'accent aigu pour signaler l'accent tonique (c'est-à-dire comme en espagnol), et même le tréma pour signaler les fausses diphtongues.

  • Exemples d'emploi du tréma en sicilien :
    • castïari (en français : « châtier Â», « punir Â»)
    • cuntìnüu (en français : « continu Â», « continuel Â»)

Exemples de la langue écrite

Lu Patri Nostru

Patri nostru, chi siti 'n celu,
Sia santificatu lu vostru nomu,
Vinissi prestu lu vostru regnu,
Sempri sia fatta la vostra Divina Vuluntati
Comu 'n celu accussì 'n terra.
Dàtinillu sta jurnata lu panuzzu cutiddianu
E pirdunàtini li nostri piccati
Accussì comu nui li rimittemu ê nostri nimici
E nun ni lassati cascari ntâ tintazzioni,
ma scanzàtini dû mali.
Amen.

Extrait de Antonio Veneziano

Celia, Lib. 2

(~1600)

Non è xhiamma ordinaria, no, la mia
è xhiamma chi sul'iu tegnu e rizettu,
xhiamma pura e celesti, ch'ardi 'n mia;
per gran misteriu e cu stupendu effettu.
Amuri, 'ntentu a fari idulatria,
s'ha novamenti sazerdoti elettu;
tu, sculpita 'ntra st'alma, sì la dia;
sacrifiziu lu cori, ara stu pettu.

Extrait de Giovanni Meli

Don Chisciotti e Sanciu Panza (Cantu quintu)

(~1800)

Stracanciatu di notti soli jiri;
S'ammuccia ntra purtuni e cantuneri;
cu vacabunni ci mustra piaciri;
poi lu so sbiu sunnu li sumeri,
li pruteggi e li pigghia a ben vuliri,
li tratta pri parenti e amici veri;
siccomu ancura è n'amicu viraci
di li bizzari, capricciusi e audaci.

Extrait de Nino Martoglio

Brìscula 'n Cumpagni

(~1900)

—Càrricu, mancu? Cca cc'è 'n sei di spati!...
—E chi schifiu è, di sta manera?
Don Peppi Nnappa, d'accussì jucati?
—Misseri e sceccu ccu tutta 'a tistera,
comu vi l'haju a diri, a vastunati,
ca mancu haju sali di salera!

Autre exemple

sicilien italien français
anciòva acciuga anchois
addumàri accendere allumer
àrvulu albero arbre
avùgghia ago aiguille
batìa abbazia abbaye
benìssimu benissimo très bien
fìnu fino jusqu'à
fùsu fuso fuseau (à filer)
fùmu fumo fumée
ghiàcciu ghiaccio glace
làtti latte lait
lèccu ecco écho
minèra miniera mine(d'extraction)
munzèddu mucchio amas (tas)
nurrìzza balia nourrice
pàrma palma palme
piàttu piatto assiette (ou plat)
picciuttànza adolescenza adolescence
pòpulu popolo peuple
rusàriu rosario chapelet(ou rosaire)
subbìssu abisso abysse
sapùni sapone savon
scèccu asino âne
sciàrra lite litige (dispute)
sònu suono son
vòcula nzìcula altalena balançoire
zabbàra agave agave
ziànu (tsianou) zio oncle

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

  • (scn) : LinguaSiciliana.org, site consacré à la langue sicilienne, incluant une grammaire en ligne ou téléchargeable en 48 pages (format .doc ou .pdf) dans neuf langues au choix : sicilien, anglais, espagnol, serbe, français, italien, allemand, portugais et roumain, en attendant d'autres versions.
  • (it) : LinguaSiciliana.it

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sicilien de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SICILIEN — SICILIE Étage du Quaternaire créé par P. Döderlein (1872) pour caractériser les gisements à faune «froide» de Ficarazzi, près de Palerme. Cette faune résulte d’un appauvrissement des espèces méditerranéennes, qui étaient encore abondantes au… …   Encyclopédie Universelle

  • Sicilien [3] — Sicilien (Gesch.). Die Alten hielten die Insel S. für ein durch eine Erdrevolution von Italien abgerissenes Stück Land; Andere glaubten, sie sei durch das Feuer des Ätna aus dem Meere hervorgehoben worden. Die Mythe versetzte hierher, in den Ätna …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien [2] — Sicilien (S. jenseit des Faro), Königreich, Theil des Königreichs Italien, begreift die Insel S, u. die umliegenden kleineren Inseln. Die Hauptinsel bildet ein unregelmäßiges Dreieck (die Nordseite ist 40 Meilen, die Ostseite 22 u. die… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien [4] — Sicilien (Königreich Beider S.), bis 1881 europäisches Königreich, bestehend aus der Insel Sicilien (s.d.) od. Dominj di là del Faro u. dem vormaligen Königreich Neapel (s.d.) od. Dominj di quà del Faro, sowie mehren an den Küsten zerstreut… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien — (italiensk Sicilia) er en italiensk ø beliggende syd for fastlandet. Sicilien er Middelhavets største ø med sine cirka 25.700 kvadratkilometer. Øens største by er Palermo. Øen er kendt for sin tilknytning til organiseret kriminalitet Mafiaen …   Danske encyklopædi

  • Sicilien [1] — Sicilien (a. Geogr.), bei den Griechen Sikelia, früher wegen ihrer dreieckigen Gestalt Trinakria, latein. Triquetra, d.h. die dreieckige, nach der Einwanderung der Sicaner Sicania genannt; die größte u. wichtigste der Inseln des Mittelmeeres, dem …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien [5] — Sicilien (Königreich Beider S., Geneal.). Nachdem das Haus Habsburg 1735 das Königreich beider S. an Spanien verloren hatte, regierte hier das Haus Bourbon u. zwar als eine Secundogenitur, seit 1759 aber als eine besondere Nebenlinie der jüngeren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien [6] — Sicilien, Orden Beider, Orden, gestiftet den 24 Febr. 1808 vom König Joseph Napoleon von Neapel, zur Belohnung für diejenigen, welche ihm zu dem Throne verholfen hatten; er bestand aus 30 Dignitären, 100 Commandeuren u. 600 Rittern; zeigte auf… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sicilien — Sicilien, s. Sizilien …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sicilien — Sicilien, Königreich beider S., der bedeutendste italien. Staat, besteht aus Unteritalien oder Neapel, oder S. diesseits der Meerenge ( Faro) mit mehren kleinen Inseln, und der Insel S., ist 2033 QM. groß und hat über 9 Mill. E. Der festländische …   Herders Conversations-Lexikon


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.