Shlomo Aviner

Shlomo Aviner
À ne pas confondre avec Shlomo Avineri


Le Rav Shlomo Hayim haCohen Aviner est le rosh yeshiva de la yeshiva Ateret Cohanim (he) renommée récemment Ateret Yeroushalayim située dans le quartier musulman de Jérusalem. Il est considéré comme l'un des dirigeants spirituels du mouvement sioniste religieux.

Sommaire

Biographie

Shlomo Aviner est né en 1943 à Lyon. Très impliqué dans le mouvement de jeunesse Bneï-Akiva, il en devient le directeur national. Il est en outre titulaire d'un diplôme d'ingénieur en génie électrique de l'école supérieure d'électricité Supelec(Promo 1964) et d'une maîtrise en mathématique.

Lorsqu'il émigre en Israël en 1966, il s'installe dans le kibboutz Sdè Eliyahou dans le nord de la vallée du Jourdain, près de Bet She'an. Il se rend ensuite à Jérusalem afin de suivre l'enseignement du Rav Zvi Yehouda Kook dans la yeshiva Mercaz HaRav. Il devient ensuite rabbin du kibboutz Lavi, s'engage dans les Forces de Défense d'Israël, qu'il quitte avec le grade de Lieutenant; il est actuellement lieutenant de réserve. Le Rav Aviner officie actuellement comme rabbin de Bet El.[1]

Controverse

Le Rav Aviner provoque une controverse au cours de l'expulsion de 10 000 Juifs de Gaza dans le cadre du plan de désengagement, lorsqu'il déclare que les soldats ne doivent pas désobéir aux ordres. Cependant il déclara à plusieurs reprises qu'un soldat en bonne santé spirituelle et mentale doit se déclarer dans l'incapacité de participer à cette opération.

Il déclare le 15 février 2009, quelques jours après les élections à la Knesset que selon la Halacha, des non-juifs ne peuvent être élus à la Knesset. Israël est un Etat juif et les juifs sont ceux qui (doivent) diriger l'Etat juif a-t-il indiqué[1]

Nouvel controverse en mars 2009, quand il declare dans Actualite Juive qu'il est contre les voyages educatifs en Pologne, pour parler de la Shoah. Il souleve un tolle dans le monde educatif juif mene par Jean-Charles Zerbib, organisateur de la Marche des Vivants, et Alain Michel, Historien a l'institut Yad Vashem de Jerusalem[2].

Au début de l'année 2011, il se fera également remarquer par deux prises de positions :

- il signe avec d'autres leaders religieux une lettre interdisant aux juifs d'Israël de vendre et de louer des habitations aux non-juifs.

- il publiera également une lettre dans la presse concernant l'ancien président de l'Etat d'Israel, Moshé Katsav, condamné pour viol sur plusieurs jeunes femmes. Le Rav Aviner lui apportera publiquement son soutien dans une lettre publiée dans la presse israélienne et dans laquelle il affirmera croire en un complot contre l'ancien président.

Notes et références

  1. Billet de Guysen News[]
  2. Actualite Juive

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Shlomo Aviner de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Shlomo Aviner — Rabbi Shlomo Chaim haKohen Aviner is the Rosh yeshiva of the Ateret Cohanim yeshiva in the Muslim Quarter of Jerusalem and the rabbi of Bet El. [ [http://www.havabooks.co.il/Hava2Root/static/About.asp Odot (Hebrew)] ] He is considered one of the… …   Wikipedia

  • Shlomo — Shlomo, meaning peace , is a common Hebrew male given name.The following individuals are often referred to only by the name Shlomo: * Solomon * Shlomo (human beatbox)The following individuals have the given name Shlomo: * Shlomo Amar, current… …   Wikipedia

  • Shlomo Avineri — À ne pas confondre avec Shlomo Aviner Shlomo Avineri (né en 1933) est professeur de sciences politiques à l université hébraïque de Jérusalem [1]. Il est ancien directeur général du ministère des Affaires étrangères israélien. Il était membre du… …   Wikipédia en Français

  • Chabad messianism — Main article: Chabad Part of a series on Chabad Rebbes of Lubavitch …   Wikipedia

  • Hardal — For the settlement in Bangladesh, see Hardal, Bangladesh. Hardal (also Chardal; hebrewterm|חרד ל, חרדי לאומי| Haredi Le umi |pl=small|Plural: Hardalim |National Haredi) refers to those strictly Orthodox Jews who support the ideology of religious… …   Wikipedia

  • Herem — For the same Hebrew word, when used to mean a form of excommunication, see Cherem. Herem or cherem (Hebrew: חרם, ḥērem), as used in the Hebrew Bible, means ‘devote’ or ‘destroy’.[1] It is also referred to as the ban. The term has been explained… …   Wikipedia

  • Chardal — (or Hardal); Hebrew: חרד ל, acronym for חרדי לאומי, Charedi Le umi, lit. Nationalist Charedi , Plural: Chardalim refers to the Ultra Orthodox Jews who support the ideology of Religious Zionism. It is a combination of the words Charedi and Leumi.… …   Wikipedia

  • Léon Ashkenazi — Le Rav Léon (Yehouda) Ashkenazi (1922 1996), plus connu en France sous le totem de Manitou, fut l une des figures importantes de la renaissance du judaïsme français d après guerre avec André Neher et Emmanuel Levinas. Rabbin, kabbaliste et… …   Wikipédia en Français

  • Avichai Rontzki — (* 10. Oktober 1951 in Haifa, Israel) ist ein israelischer General und seit 2007 Chef des Militärrabbinats der Israelischen Streitkräfte. Inhaltsverzeichnis 1 Leben und Wirken 2 Operation Gegossenes Blei 3 Kritische Stim …   Deutsch Wikipedia

  • Temple Mount — הַר הַבַּיִת, Har haBáyith الحرم الشريف, al Haram ash Sharīf, Elevation …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.