Septimia Bathzabbai Zenobie

ï»ż
Septimia Bathzabbai Zenobie

Septimia Bathzabbai ZĂ©nobie

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ZĂ©nobie.
ZĂ©nobie
Usurpatrice romaine
Impératrice de Palmyre
Denarius-Zenobia-s3290.jpg
Un denarius Ă  l'effigie de ZĂ©nobie.

RĂšgne
267 - 273 (~7 ans)
Syrie / Égypte / Cappadoce
Empereur(s) Gallien, Claude II puis Aurélien
PĂ©riode Les « Trente Tyrans Â»
Prédécesseur(s) Odénat
Co-usurpateur(s) Maeonius (267)
puis Vaballath (depuis 270)
Successeur(s) Rattaché à l'Empire romain
Biographie
Nom originel Septimia Bathzabbai ZĂ©nobie
DĂ©cĂšs ap.273 - Tibur (Latium)
Descendance Vaballath

{{{liste souverains}}}
Liste des usurpateurs romains
SĂ©rie Rome antique

Septimia Bathzabbai plus connue sous le nom de ZĂ©nobie ou Zenobia en anglais, Ă©tait l’épouse de OdĂ©nat Ă  qui elle succĂšda Ă  la tĂȘte de Palmyre aprĂšs l’assassinat de ce dernier, vers 267.

Biographie

Elle fit de Palmyre un foyer culturel brillant du Proche-Orient, attirant artistes, rhĂ©teurs et philosophes, dont le cĂ©lĂšbre Longin d’ÉmĂšse. Elle portait le titre de reine, non pas « reine de Palmyre Â», titre qui n’est jamais attestĂ© et qui n’aurait aucune raison d’ĂȘtre car Palmyre ne fut jamais un royaume pendant toute son histoire connue; mais elle Ă©tait reine car son Ă©poux, OdĂ©nat, avait pris le titre de « Roi des rois Â», revendiquant la couronne des rois perses aprĂšs avoir vaincu ceux-ci plusieurs fois en Syrie et en MĂ©sopotamie.

Autoritaire et habile, elle profita de l’incapacitĂ© des empereurs romains Ă  dĂ©fendre la Syrie contre les Parthes et de l’anarchie rĂ©gnant Ă  la tĂȘte de l’Empire pour proclamer son fils Vaballath empereur de Rome et elle prit elle-mĂȘme le titre d’Augusta, impĂ©ratrice (270). Elle entreprit alors de soumettre Ă  son autoritĂ© la Syrie, l’Égypte, l’Asie Mineure Ă  l’exception de la Bithynie. Face Ă  l’arrivĂ©e en Occident d’un nouvel empereur Ă©nergique, AurĂ©lien, elle tenta de nĂ©gocier avec lui afin d’associer son Vaballath au nouvel empereur (monnaies Ă©mises en Égypte aux deux noms). Mais AurĂ©lien refusa et dĂ©cida de mettre un point d’arrĂȘt aux activitĂ©s de ZĂ©nobie. En Égypte, des troupes romaines restĂ©es fidĂšles finirent par chasser les troupes palmyrĂ©nienes.

Au mĂȘme moment, AurĂ©lien entreprit lui-mĂȘme une expĂ©dition, et remporta plusieurs succĂšs sur les troupes de ZĂ©nobie en Asie Mineure, puis Ă  proximitĂ© d’Antioche, enfin prĂšs d’ÉmĂšse. La route de Palmyre Ă©tait dĂ©sormais ouverte et la ville, mise en hĂąte en Ă©tat de dĂ©fense, tomba sans combats. AurĂ©lien fit ZĂ©nobie prisonniĂšre (elle avait tentĂ© de trouver refuge au-delĂ  de l’Euphrate). EmmenĂ©e Ă  Rome, elle orna peut-ĂȘtre le triomphe d’AurĂ©lien quoique les sources soient trĂšs contradictoires sur le sort rĂ©servĂ© Ă  ZĂ©nobie aprĂšs la prise de Palmyre. Palmyre redevient ce qu’elle n’avait jamais cessĂ© d’ĂȘtre depuis 19 de notre Ăšre, une citĂ© de l’Empire, malgrĂ© une tentative de soulĂšvement dĂšs le dĂ©part d'AurĂ©lien.

Peut-ĂȘtre exilĂ©e Ă  Tibur (aujourd’hui Tivoli), toutefois, on ignore la date de la mort de la « reine Â» ZĂ©nobie.

Dans l’art et la littĂ©rature

Elle est souvent reprĂ©sentĂ©e en peinture et en sculpture, surtout par les artistes nĂ©oclassiques. En 2007, Mansour Rahbani a Ă©crit la biographie de ZĂ©nobie Ă  travers une piĂšce de thĂ©Ăątre en arabe. Il lui a consacrĂ© aussi la plus cĂ©lĂšbre de toutes les chansons de cette piĂšce qui prouve que ZĂ©nobie fut la premiere femme arabe qui se battit pour la libertĂ©: « Je suis le premier cri de libertĂ© de cette terre arabe, je suis celle qui a dit “non” aux mĂ©chants, j’ai consacrĂ© mon sang pour la libertĂ©! Â»

Bibliographie

  • Centre culturel du PanthĂ©on, Moi, ZĂ©nobie, reine de Palmyre, Seuil, 2002, 376 p.
  • Jean Starcky et Michel Gawlikowski, Palmyre, J. Maisonneuve, 1985, 160 p.
  • E. Equini Schneider, Septimia Zenobia Augusta, Rome, L'Erma, 1993
  • Violaine Vanoyeke, ZĂ©nobie, l'hĂ©ritiĂšre de ClĂ©opĂątre, Le Livre de Poche, 2004
  • Mansour Rahbani, Zenobia (piĂšce de thĂ©Ăątre en arabe), 2007
  • A. Sartre-Fauriat et M. Sartre, Palmyre, la citĂ© des caravanes, Paris, Gallimard DĂ©couvertes, 2008
  • Portail de la Rome antique Portail de la Rome antique
Ce document provient de « Septimia Bathzabbai Z%C3%A9nobie ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Septimia Bathzabbai Zenobie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Septimia Bathzabbai ZĂ©nobie — Pour les articles homonymes, voir ZĂ©nobie. ZĂ©nobie Usurpatrice romaine ImpĂ©ratrice de Palmyre 
   WikipĂ©dia en Français

  • ZĂ©nobie de Palmyre — Septimia Bathzabbai ZĂ©nobie Pour les articles homonymes, voir ZĂ©nobie. ZĂ©nobie 
   WikipĂ©dia en Français

  • Zenobie — ZĂ©nobie Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie, ZĂ©nobius, ZĂ©nobe : Personnages historiques ZĂ©nobie (Ier siĂšcle), femme du roi d ArmĂ©nie Rhadamiste. ZĂ©nobios, Zenobius, ZĂ©nobie ( 
   WikipĂ©dia en Français

  • ZĂ©nobie — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie ou ZĂ©nobia est un nom propre qui peut dĂ©signer : Sommaire 1 PrĂ©nom ou patronyme 2 
   WikipĂ©dia en Français

  • ZÉNOBIE — (morte apr. 274) reine de Palmyre (266/67 272) Reine ambitieuse de Palmyre, peut ĂȘtre responsable du meurtre de son Ă©poux le roi Odenath, qui rĂ©gna sur Palmyre de 260 Ă  267, et de leur fils aĂźnĂ©. Leur second fils, Wahballath Ă©tant trop jeune pour 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Zenobia — Septimia Bathzabbai ZĂ©nobie Pour les articles homonymes, voir ZĂ©nobie. ZĂ©nobie 
   WikipĂ©dia en Français

  • Zenobe — ZĂ©nobie Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie, ZĂ©nobius, ZĂ©nobe : Personnages historiques ZĂ©nobie (Ier siĂšcle), femme du roi d ArmĂ©nie Rhadamiste. ZĂ©nobios, Zenobius, ZĂ©nobie ( 
   WikipĂ©dia en Français

  • Zenobius — ZĂ©nobie Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie, ZĂ©nobius, ZĂ©nobe : Personnages historiques ZĂ©nobie (Ier siĂšcle), femme du roi d ArmĂ©nie Rhadamiste. ZĂ©nobios, Zenobius, ZĂ©nobie ( 
   WikipĂ©dia en Français

  • ZĂ©nobe — ZĂ©nobie Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie, ZĂ©nobius, ZĂ©nobe : Personnages historiques ZĂ©nobie (Ier siĂšcle), femme du roi d ArmĂ©nie Rhadamiste. ZĂ©nobios, Zenobius, ZĂ©nobie ( 
   WikipĂ©dia en Français

  • ZĂ©nobius — ZĂ©nobie Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. ZĂ©nobie, ZĂ©nobius, ZĂ©nobe : Personnages historiques ZĂ©nobie (Ier siĂšcle), femme du roi d ArmĂ©nie Rhadamiste. ZĂ©nobios, Zenobius, ZĂ©nobie ( 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.