Secession viennoise

ï»ż
Secession viennoise

SĂ©cession viennoise

Palais de la SĂ©cession viennoise

La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l'Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906.

Ce courant de l'Art nouveau est moins vĂ©gĂ©tal et un peu plus « gĂ©omĂ©trique Â» que l'Art nouveau en France.

Sommaire

Historique

La Sécession débute en Allemagne en 1892 et est à ses débuts principalement picturale.

Un groupe se formant autour de Fritz von Uhde, Wilhelm TrĂŒbner, Franz von Stuck et Arnold Böcklin refuse le conformisme peu Ă  peu installĂ© dans les conceptions artistiques de l'Ă©poque. Ce groupe se cristalisera autour de la revue Jugend (qui donnera en Allemagne le nom de Jugendstil Ă  son courant de l'Art nouveau) puis autour de la revue Pan apparue par la suite. La SĂ©cession se dĂ©veloppe aussi par le forme d'un groupement d'architectes et de plasticiens crĂ©Ă© en 1897 par Josef Olbrich, Josef Hoffmann et Gustav Klimt qui en sera le prĂ©sident sous le nom de Secessionsstil.

La SĂ©cession viennoise fut officiellement fondĂ©e Ă  Vienne en 1897 dans le cadre de l’association des artistes plasticiens d’Autriche qui avait pour but de :

Horloge sécessionniste, Hoher Markt, Vienne
  • rĂ©unir les forces crĂ©atrices de ce pays;
  • instaurer des contacts avec les artistes Ă©trangers;
  • prĂŽner un Ă©change international des idĂ©es;
  • lutter contre l’élan nationaliste des pays europĂ©ens;
  • renouveler les arts appliquĂ©s;
  • crĂ©er un art total;
  • opposer une nouvelle expression artistique vĂ©ritable Ă  l'art dĂ©fraĂźchi des salons officiel viennois.

Afin d’atteindre leur but, ils crĂ©eront leur propre espace d’exposition, le Palais de la SĂ©cession, sur les plans de Josef Maria Olbrich.

Pour ces jeunes artistes, l’art doit ĂȘtre Ă  l’origine d’une nouvelle conception de l’existence. Le critique littĂ©raire Hermann Bahr dĂ©finit ainsi l’objectif de la SĂ©cession dans le premier numĂ©ro de la revue Ver Sacrum : « notre art n’est pas un combat des artistes modernes contre les anciens mais la promotion des arts contre les colporteurs qui se font passer pour des artistes et qui ont un intĂ©rĂȘt commercial Ă  ne pas laisser l’art s’épanouir. Le commerce ou l’art, tel est l’enjeu de notre SĂ©cession. Il ne s’agit pas d’un dĂ©bat esthĂ©tique mais d’une confrontation entre deux Ă©tats d’esprit. Â»

A cette mĂȘme Ă©poque, des pĂŽles artistiques se crĂ©ent dans diffĂ©rentes villes d’Allemagne, en particulier Ă  Munich, Berlin et surtout Ă  Darmstadt. Le Jugendstil allemand ne vient pas d’un seul point et les Ă©changes d'idĂ©es entre ces diffĂ©rents pĂŽles ont contribuĂ© Ă  son dĂ©veloppement.

La voix du mouvement se faisait grĂące Ă  plusieurs revues :

  • La principale revue Die Jugend (La Jeunesse) prĂŽne les nouvelles idĂ©es sur l'architecture, le dessin et la dĂ©coration. Le nom « Jugendstil Â» vient de cette revue.
  • La revue la plus reprĂ©sentative et l’organe officiel de la SĂ©cession viennoise est Ver Sacrum fondĂ©e en 1897. Sa publication s’arrĂȘte en 1903.
  • D’autres revues ont participĂ© Ă  l’essor du courant telles que Pan, Simplicissimus


En 1902, certains artistes pensant que Ver Sacrum est trop cosmopolite et qu'il pourrait favoriser une « invasion Â» artistique Ă©trangĂšre empĂȘchant l'Ă©mergence de l’identitĂ© artistique viennoise, crĂ©eront la fondation du Wiener Hagenbud.

Des tableaux comme « La Judith Â» de Klimt ou « Le PĂ©chĂ© Â» de Von Stuck seront Ă  l’époque considĂ©rĂ©s comme un crime contre la crĂ©ation artistique.

Pavillon am Karlsplatz du métro de Vienne par Otto Wagner

PremiĂšre scission

En 1903, la crĂ©ation par Moser et Hoffmann d’une nouvelle association, la Wiener WerkstĂ€tte (ateliers viennois) fut un facteur essentiel de ce renouveau. Ce fut le lieu de rassemblement des arts appliquĂ©s. C’est lĂ  oĂč les arts appliquĂ©s viennois ont trouvĂ© leur identitĂ© propre.

Seconde scission

En 1905, un conflit Ă©clate entre des artistes sĂ©cessionnistes « naturalistes Â» (comprendre « acadĂ©mistes Â») et des artistes comme Gustav Klimt, Josef Hoffmann, Koloman Moser. Ces derniers souhaitaient plus ĂȘtre associĂ©s aux naturalistes car ces derniers rejetaient le concept d’Ɠuvre d’art total.

Les sources d'inspirations

L’art nouveau s'est crĂ©Ă© grĂące Ă  plusieurs influences. Le mouvement symboliste permettait une nouvelle lecture de la pensĂ©e de l’époque, notamment grĂące Ă  l’essor de la psychanalyse de Sigmund Freud.

L’estampe japonaise est un art que rien ne rattache aux styles europĂ©ens du passĂ©. L’art dĂ©coratif moderne tirera de cet univers culturel beaucoup de ses forces.

La SĂ©cession et le Jugendstil s’inspireront aussi du mouvement anglais Arts & Crafts et des motifs dĂ©coratifs gothiques.


Caractéristiques graphiques

Ce style se caractĂ©rise par :

  • des formes organiques et la reprĂ©sentation de thĂšmes comme les poissons, les oiseaux et la vĂ©gĂ©tation;
  • des compositions florales stylisĂ©es;
  • une abondance de courbes;
  • une forte relation entre le texte et l’image;
  • une absence de perspective et, avec elle, une absence de temps.
DĂ©tail architectural de la gare centrale de Prague

Les affiches de la SĂ©cession emploieront un mĂ©lange des langages graphiques tirĂ©s de l’illustration, la dĂ©coration et la typographie. Une claire rĂ©partition du texte et de l’image avait pour exigence finale la lisibilitĂ© du texte. Le texte est autonome, parfois inscrit dans un cartouche, mais toujours en correspondance avec les Ă©lĂ©ments dĂ©coratifs. Il s’agira d’affiches pour des expositions, des piĂšces de thĂ©Ăątre, des livres, mais rarement pour la publicitĂ© de produits industriels.

En 1907, les Wiener WerkstĂ€tte dĂ©corent, selon les plans d’Hoffmann, le cabaret-thĂ©Ăątre Die Fledermaus (la chauve-souris). Sa conception graphique reprĂ©sente un des sommets de la SĂ©cession viennoise.

La typographie

La SĂ©cession et le Jugendstil possĂšde une typographie propre. Les caractĂšres de la police la plus reprĂ©sentative (celle d’Eckmann) se dĂ©finissent par un trait calligraphiĂ©, un aspect organique et fluide. L’influence des caractĂšres gothiques est essentielle dans la typographie de ce courant.

Cette typographie Ă©tait considĂ©rĂ©e Ă  l’époque comme illisible (par le public). La maison d’édition indĂ©pendante Insel Verlag joue avec la crĂ©ation de la revue « Insel Â» (1899) un rĂŽle essentiel dans l’essor de la nouvelle typographie. S’inspirant des recherches anglaises, elle aboutit Ă  des crĂ©ations trĂšs libres, reprĂ©sentatives de l’identitĂ© sĂ©cessionniste. Behrens et M. Leitcher ont crĂ©Ă© des caractĂšres du mĂȘme type que ceux d’Eckmann (de la Fonderie Rudhard).

Principaux artistes

Paysage de Gustav Klimt

Gustav Klimt, peintre et graveur, est le fondateur principal de la SĂ©cession viennoise. En 1897, il co-fonde la SĂ©cession et la revue Ver Sacrum. Il est prĂ©sident de la SĂ©cession et directeur d’exposition au palais de la SĂ©cession jusqu’en 1905. Ses thĂšmes sont les plus souvent des nues de femmes, des allĂ©gories des mythes antiques et des images liĂ©es Ă  la psychanalyse de Freud.

Josef Hoffmann (1870-1956) fait des Ă©tudes d’architecture Ă  Vienne. AprĂšs ses Ă©tudes, il fait un voyage en Italie qui l'a beaucoup inspirĂ©, ce qui lui a donnĂ© un style clair, gĂ©omĂ©trique et ornementĂ©. Il fut un des crĂ©ateur de la SĂ©cession. Son Ɠuvre principale est le Palais Stoclet Ă  Bruxelles.

Chouettes Sécession. Détail de la façade du Palais de la Secession. Ces éléments décoratifs extérieurs sont attribués à Koloman Moser.

Otto Eckmann (1865-1902) est peintre et graveur. C’est l’un des principaux reprĂ©sentant du Jugendstil floral. Il a collaborĂ© aux revues Pan et Jugend. En 1899 Eckmann crĂ©a pour la fonderie Rudhard un alphabet qui devint le caractĂšre d’imprimerie classique du Jugendstil. Il inspira toutes les recherches typographiques ultĂ©rieures.

Josef Maria Olbrich (1867-1908) est l'un des fondateur de l’art nouveau. Il Ă©tait architecte. Il fut professeur et membre de la colonie d’artiste Ă  Darmstadt. C’est un artiste polyvalent qui met en harmonie l’architecture et l’art en utilisant diffĂ©rents matĂ©riaux qui donnent Ă  ses Ɠuvres toute leur valeur artistique. Ses oeuvres les plus importantes sont Ă  Darmstadt

Koloman Moser (1868-1918) fait ses Ă©tudes aux beaux-arts de Vienne pour devenir peintre et designer. C’est l’un des fondateurs de la SĂ©cession mais surtout des Wiener Werkstatte. C’est le scĂ©nographe d’une grande partie des expositions SĂ©cessionniste.

Mentionnons Ă©galement Oskar Kokoschka, Egon Schiele, Adolf Loos, Leo Putz, FrantiĆĄek BĂ­lek, etc.

ƒuvres

Le Marcheur par Koloman Moser.

Le chef-d'Ɠuvre architectural de ce courant artistique est probablement le Palais Stoclet construit Ă  Bruxelles vers 1906 par Hoffmann et les Wiener WerkstĂ€tte (voir ci-dessus).

Quelques Ɠuvres remarquables sont visibles au palais du BelvĂ©dĂšre, Ă  Vienne :

Voir aussi

Commons-logo.svg


Bibliographie

  • Carl Schorske, De Vienne et d'ailleurs. Figures culturelles de la modernitĂ©, Fayard, Paris, 2000, ISBN 2-213-60573-4
  • Carl Schorske, Vienne, fin de siĂšcle. Politique et culture, Seuil, Paris, 1983, ISBN 2-02-006625-4

Liens externes

  • Portail de l’histoire de l’art Portail de l’histoire de l’art
Ce document provient de « S%C3%A9cession viennoise ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Secession viennoise de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SĂ©cession viennoise — 48°12â€Č02″N 16°21â€Č57″E / 48.20056, 16.36583 
   WikipĂ©dia en Français

  • Secession — SĂ©cession Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. SĂ©cession est un nom commun ou plus rarement un nom propre qui peut dĂ©signer : La sĂ©cession, un acte politique. SĂ©cession, le nom d une… 
   WikipĂ©dia en Français

  • SĂ©cession — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. SĂ©cession est un nom commun ou plus rarement un nom propre qui peut dĂ©signer : La sĂ©cession, un acte politique. SĂ©cession, le nom d une sĂ©rie de… 
   WikipĂ©dia en Français

  • SÉCESSION (mouvement artistique) — SÉCESSION, mouvement artistique NĂ© tardivement par rapport Ă  ses homologues europĂ©ens, le style sĂ©cession, version autrichienne de l’Art nouveau, se cristallise autour d’une vingtaine d’artistes (J. Engelhart, J. Hoffmann, G. Klimt, M. Kurzweil,… 
   EncyclopĂ©die Universelle

  • Wiener Secession — SĂ©cession viennoise Palais de la SĂ©cession viennoise La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906. Ce courant de 
   WikipĂ©dia en Français

  • Palais de la SĂ©cession — PrĂ©sentation Nom local SecessionsgebĂ€ude PĂ©riode ou style Jugendstil Type Palais Architecte 
   WikipĂ©dia en Français

  • Secessionstil — SĂ©cession viennoise Palais de la SĂ©cession viennoise La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906. Ce courant de 
   WikipĂ©dia en Français

  • Sezession — SĂ©cession viennoise Palais de la SĂ©cession viennoise La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906. Ce courant de 
   WikipĂ©dia en Français

  • Sezessionsstil — SĂ©cession viennoise Palais de la SĂ©cession viennoise La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906. Ce courant de 
   WikipĂ©dia en Français

  • Sezessionstil — SĂ©cession viennoise Palais de la SĂ©cession viennoise La SĂ©cession viennoise (Sezessionsstil ou Wiener Secession en allemand) est un courant de l Art nouveau qui a eu court en Autriche, plus particuliĂšrement Ă  Vienne, de 1892 Ă  1906. Ce courant de 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.