Satellites naturels de Neptune

ÔĽŅ
Satellites naturels de Neptune
Neptune vue par le télescope spatial Hubble, entourée de quatre satellites, Protée (en haut), Larissa (la plus à gauche), Galatée (en bas à droite) et Despina (à gauche de Neptune et en bas à droite de Larissa).

Neptune possède 13 satellites naturels dont l'existence est confirmée.

Sommaire

Découvertes

Triton fut d√©couvert en premier, le 10 octobre 1846, seulement 17 jours apr√®s la premi√®re observation de Neptune[1].

Le second à être découvert, Néréide ne le fut qu'en 1949[2], soit plus d'un siècle après Triton.

Avant l'arriv√©e de la sonde Voyager 2 dans le syst√®me de la plan√®te, seule Larissa fut d√©couvert (en 1981), √† la faveur d'une occultation d'√©toile[3] ; cette (3e) lune ne put cependant √™tre observ√©e √† nouveau avant le survol de Neptune par la sonde spatiale[4].

L'analyse des photographies transmises par Voyager 2 en 1989 permit de d√©couvrir 5 nouveaux satellites : Na√Įade[5], Thalassa[5], Despina[4], Galat√©e[4] et Prot√©e[6].

Halim√®de[7], Sao[7], Laom√©die[7] et N√©so[8] (S/2002 N 1 √† 4) furent, comme leur d√©signation temporaire l'indique, d√©couverts lors du m√™me programme d'observation en 2002. Psamath√©e (S/2003 N 1), le dernier satellite d√©couvert, le fut en 2003[9].

Liste

Symbole
‡
Satellites progrades irréguliers
‚ô†
Satellites rétrogrades irréguliers

Voici la liste des satellites connus de Neptune, classés par demi-grand axe croissant. Les valeurs numériques proviennent de données de la NASA.

Nom
Désignation
temporaire
Dimensions
(km)
Masse
(1016 kg)
Demi-grand axe
(km)
Période orbitale
(J)
Date de découverte
Neptune III Na√Įade S/1989 N 6 67 (96√ó60√ó52) ~19 48 227 0,294 1989
Neptune IV Thalassa S/1989 N 5 83 (108√ó100√ó52) ~35 50 075 0,311 1989
Neptune V Despina S/1989 N 3 152 (180√ó150√ó130) ~210 52 526 0,335 1989
Neptune VI Galatée S/1989 N 4 175 (204×184×144) 212 61 953 0,429 1989
Neptune VII Larissa S/1981 N 1,
S/1989 N 2
195 (216√ó204√ó164) ~420 73 548 0,555 1981
Neptune VIII Protée S/1989 N 1 418 (436 × 416 × 402) ~5 000 117 647 1,122 1989
Neptune I ‚ô†Triton ‚ÄĒ 2707 2 140 000 354 800 ‚ąí5,877 [10] 1846
Neptune II ‚Ä°N√©r√©ide ‚ÄĒ 340 ~3 100 5 513 400 360,14 1949
Neptune IX ‚ô†Halim√®de S/2002 N 1 60 ~9 15 728 000 ‚ąí1879,71 [10] 2002
Neptune XI ‡Sao S/2002 N 2 38 ~9 22 422 000 2914,07 2002
Neptune XII ‡Laomédie S/2002 N 3 38 ~9 23 571 000 3167,85 2002
Neptune X ‚ô†Psamath√©e S/2003 N 1 28 ~1,5 46 695 000 ‚ąí9115,91 [10] 2003
Neptune XIII ♠Néso S/2002 N 4 60 ~9 48 387 000
(0,32 ua)
‚ąí9373,99 [10] 2002

Noms

Triton ne poss√©da pas de nom officiel avant le XXe si√®cle ; bien qu'il fut sugg√©r√© d√®s 1880 par Camille Flammarion et propos√© de fa√ßon ind√©pendante par plusieurs autres astronomes en fil des ann√©es[11],[12],[13], il ne fut pas utilis√© de fa√ßon commune avant les ann√©es 1930[14], Triton √©tant simplement d√©sign√© comme ¬ę le satellite de Neptune ¬Ľ (le deuxi√®me satellite ne fut pas d√©couvert avant 1949).

Deux ast√©ro√Įdes partagent le m√™me nom qu'un satellite de Neptune : (74) Galat√©e et (1162) Larissa.

Notes et références

  1. ‚ÜĎ W. Lassell, Lassell's Satellite of Neptune, Monthly Notices of the Royal Astronomical Society, vol. 8, p. 8
  2. ‚ÜĎ G. P. Kuiper, The Second Satellite of Neptune, Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 61, n¬į 361, p. 175
  3. ‚ÜĎ H. J. Reitsema, W. B. Hubbard, L. A. Lebofsky, D. J. Tholen, Science, vol. 215, pp. 289-291
  4. ‚ÜĎ a, b et c IAUC 4824: Sats OF NEPTUNE; 1989M; PU Vul; V482 Cyg
  5. ‚ÜĎ a et b IAUC 4867: NEPTUNE; JUPITER
  6. ‚ÜĎ IAUC 3608: 1981 N 1; Sats OF SATURN; 1980l
  7. ‚ÜĎ a, b et c MPEC 2003-A75 : S/2002 N 1, 2002 N 2, 2002 N3
  8. ‚ÜĎ MPEC 2003-S107: S/2002 N 4
  9. ‚ÜĎ MPEC 2003-R19 : S/2003 N 1
  10. ‚ÜĎ a, b, c et d Une p√©riode de r√©volution n√©gative indique une orbite r√©trograde
  11. ‚ÜĎ E. W. Maunder, An Indian mode of indicating time, The Observatory, vol. 28 (1905), p. 468
  12. ‚ÜĎ W. T. Lynn, Perihelion distance of Halley's Comet, The Observatory, vol. 29 (1906), pp. 67-68
  13. ‚ÜĎ J. B. Snell, Names of Satellites, The Observatory, vol. 32 (1909), pp. 295-297
  14. ‚ÜĎ S. B. Nicholson, The Satellites of Jupiter, Publications of the Astronomical Society of the Pacific, vol. 31, n¬į 300 (1939), p. 85

Voir aussi

Liens internes

Liens externes


Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Satellites naturels de Neptune de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Satellites naturels de neptune ‚ÄĒ Neptune vue par le t√©lescope spatial Hubble, entour√©e de quatre satellites, Prot√©e (en haut), Larissa (la plus √† gauche), Galat√©e (en bas √† droite) et Despina (√† gauche de Neptune et en bas √† droite de Larissa). Neptune poss√®de 13 satellites… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels d'uranus ‚ÄĒ Uranus poss√®de 27 satellites naturels connus. Sommaire 1 D√©couvertes 2 Liste 3 Satellites irr√©guliers 4 Noms ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de mars ‚ÄĒ Phobos et Deimos Les satellites naturels connus de Mars, Phobos et D√©imos, sont deux petits corps qui orbitent pr√®s de la plan√®te, √† quelques milliers de kilom√®tres de celle ci, et sont peut √™tre des ast√©ro√Įdes captur√©s ou bien un seul satellite… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de jupiter ‚ÄĒ La plan√®te Jupiter poss√®de 63 satellites naturels connus: la plus grande plan√®te du syst√®me solaire est aussi celle qui s entoure du plus grand nombre de satellites. Sommaire 1 D√©couverte des satellites 1.1 Premi√®res d√©couvertes 1.2 Voya ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de saturne ‚ÄĒ Montage pr√©par√© d apr√®s des photos prises par la sonde Voyager 1 en novembre 1980 Saturne poss√®de 53 satellites naturels dont l existence est suffisamment confirm√©e pour qu ils soient nomm√©s. 11 autres n ont encore qu une d√©signation temporaire.… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels ‚ÄĒ Satellite naturel Pour les articles homonymes, voir Satellite. Les principaux satellites naturels du syst√®me solaire, √† l √©chelle par ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels d'Uranus ‚ÄĒ Les six lunes les plus connues d Uranus (√† l √©chelle, mais avec des luminosit√©s relatives non respect√©es (voir infra)) ; de gauche √† droite : Puck, Miranda, Ariel, Umbriel, Titania et Ob√©ron. Uranus, la septi√®me plan√®te du syst√®me… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de Jupiter ‚ÄĒ La plan√®te Jupiter poss√®de 63 satellites naturels connus : la plus grande plan√®te du syst√®me solaire est aussi celle qui s entoure du plus grand nombre de satellites. Sommaire 1 D√©couverte des satellites 1.1 Premi√®res d√©couvertes 1.2 Voyager ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de Mars ‚ÄĒ Phobos et Deimos Les satellites naturels connus de Mars, Phobos et D√©imos, sont deux petits corps qui orbitent pr√®s de la plan√®te, √† quelques milliers de kilom√®tres de celle ci, et sont peut √™tre des ast√©ro√Įdes captur√©s ou bien un seul satellite… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Satellites naturels de Saturne ‚ÄĒ Montage pr√©par√© d apr√®s des photos prises par la sonde Voyager 1 en novembre 1980. Les satellites naturels de Saturne sont les corps qui sont en orbite autour de la plan√®te Saturne, et pr√©cis√©ment les cinquante trois dont l existence est… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.