Sardanes

Shardanes

Les Shardanes (šrdn.w, Sardanes), forment une ethnie composant les Peuples de la mer[1].

Il est généralement supposé que la Sardaigne a hérité son nom de ce peuple et on les identifie souvent comme les habitants des îles Sardes, bien que tous les essais sur le sujet ne s'accordent pas toujours sur ce point. Ils sont régulièrement mentionnés comme étant les vrais promoteurs des invasions qui se répétèrent par vagues successives depuis -1700 (Hyksôs ?). Ils constituaient aussi la flotte d’appui pour le transport des troupes et des victuailles, ne dédaignant pas de temps en temps de se détacher du reste de la coalition pour tenter des entreprises de piraterie sur les riches côtes égyptiennes et grecques. Ils sont aux cotés de Ramsès II à Qadesh contre les Hittites. Il est probable que Moïse les ait englobés dans la Tribu de Dan par analogie avec Sher Dan, Princes de Dan, descendants de Danao exilé d’Égypte. Mais il est plus probable qu’ils émigrèrent en Sardaigne vers -2300 / -2000 de l’Asie Mineure (durant l’empire Akkadien ?) à la suite d’une famine qui avait duré plus de 300 ans. C’étaient probablement les Danaoï qu’Homère avait cité dans l’Iliade avec les Tjeker (Teucres, Troyens), Louku (Luka, Licies) et Akawasha (Akayasa, Achéens). Les Anciens les appelaient aussi Héraclides, Tespiades, Tyrrhénides, Pelasges, mais cette dernière définition pourrait être attribuée à leurs cousins Pelesets, alors que Tyrrhéniens indiquait aussi leurs frères Tourcha.

Sommaire

Un « Peuple de la Mer »

Shardana
M8 G1 D21
Z1
D47
G1
N35
G1
T14
N25
Šrdn.w

L'égyptologue et philologue français Emmanuel de Rougé fut l'un des premiers à proposer le rapprochement entre les Shardana égyptiens et les ancêtres du peuple sarde dans un Mémoire sur les attaques dirigées contre l'Égypte par les Peuples de la Méditerranée, vers le XIVe siècle avant notre ère dont des extraits furent publiés dans la Revue archéologique de 1867[2].

La transcription et la translittération des inscriptions égyptiennes furent multiples depuis au gré des archéologues, aussi l'on retrouve l'ethnonyme Shardana sous de multiples variantes dans les ouvrages sur le sujet. En voici quelques unes : Shardana, S‘ardana, Sherden, Shirdana, Shirdanu ou Shirdanou, Sardanes, Serden, etc...

Origine des Shardanes : diverses propositions

Emmanuel de Rougé voit dans ce peuple de la mer les ancêtres du peuple sarde (Sardinienses, Sardonii en latin), et mentionne également une tradition rapportée par l'érudit allemand Karl Otfried Müller[3] qui parle d'une tribu de Libyens dont le chef, un nommé Sardus, aurait été le premier à venir s'installer sur l'île de Sardaigne[4]. Il étend succintement ensuite cette identification à un peuple gaulois, les Sardones[5], qui vivaient dans le Roussillon, ainsi qu'à divers toponymes du pourtour méditerranéen.

Pour le polytechnicien et linguiste Jean Faucounau[6], qui intègre l'hypothèse d'Emmanuel de Rougé, les Shardanes sont des populations de « guerriers-pasteurs » issues de l'Âge du Bronze ancien de Sardaigne et qui furent en contact avec des marins mycéniens dès -1300, comme semblent l'attester les découvertes archéologiques de nombreuses poteries de type mycénien de cette époque sur l'île. Par ailleurs, il rejette ce qu'il appelle l'Hypothèse Maspero, une alternative aux identifications par Emmanuel de Rougé (cf. ci-dessus) qui proposait une origine anatolienne pour tous les Peuples de la mer. En effet, les partisans de cette théorie pensent que les Shardana sont originaires de Sardes, une ville d'Asie mineure. Cependant, Faucounau écarte cette idée par des arguments à la fois historiques, archéologiques et sur la nature phonétique du nom de la ville.

Le chercheur indépendant Jean-Jacques Prado[7] pense quant à lui que les Shardanes ont bien sûr un lien avec la Sardaigne et toute cette partie de la Mer Méditerranée, mais suppose qu'il s'agirait pour ce peuple plutôt d'une étape lors de leurs migrations successives vers les pays d'Asie mineure, d'Afrique du Nord et d'Égypte. D'après lui, une grande partie des Peuples de la mer trouverait son origine dans des peuplades Celtes (ou Proto-Celtes) qui auraient occupé avant le IIe millénaire av. J.-C. les rivages de l'Océan Atlantique.

Participation aux assauts contre l'Égypte

Parmi les autres Peuples de la mer, les Shardanes se retrouvent dans un petit nombre de documents antiques à partir du -XIIIe siècle où ils participent aux évènements de cette époque.

Notes

  1. Ethnies composant les Peuples de la mer et leurs alliés ainsi que leur identification communément admise :
    • Eqwesh, Akawasha, (jqjwš.w, Achéens) ;
    • Denyen, Danouna (Dananéens, Danaoï, « qui sont dans leurs îles ») ;
    • Kéhek ;
    • Libou (Libyens) ;
    • Loukou, Louca, Luka (rk.w, Lyciens) ;
    • Machaouach, Meshouesh, Meshawash, Meshwash ;
    • Péléset, Peleset (prst.w, Philistins), qui laisseront leur nom à la Palestine ;
    • Sherden, Shirdana, Shardanes (šrdn.w, Sardanes), qui laisseront leur nom à la Sardaigne ;
    • Shékélesh, Chakalaches, Shekelesh, Sikala, Sikils (Šqrš.w, Sicules) qui laisseront par la suite leur nom à la Sicile ;
    • Teresh, Tourcha, Tourousha (Trš.w, Tursennoi), les Tyrrhéniens, d'où viendra le nom « Étrusques », lorsque, repoussés par les Égyptiens, ils reprendront la mer ;
    • Tyekker, Thekker, Tjeker ;
    • Weshesh, Ouashasha, Weshnesh.
  2. Vicomte Emmanuel de Rougé, Extraits d'un mémoire sur les attaques dirigées contre l'Égypte par les Peuples de la Méditerranée, vers le XIVe siècle avant notre ère, dans Revue Archéologique de 1867.
  3. Lui-même faisant une synthèse à partir d'auteurs de l'Antiquité, tels Pausanias le Périégète, Caius Julius Solinus, un certain Silius et un Isidore, peut-être Isidore de Gaza. Voir : (de) Karl Otfried Müller, Die Etrusker (1828) p.183 sur Google Books.
  4. cf. article Sardus ou Sardopater dans : Marie-Nicolas Bouillet & Alexis Chassang, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie (1858), sur Google Books
  5. cf. article Sardones dans : Marie-Nicolas Bouillet & Alexis Chassang, Dictionnaire universel d'histoire et de géographie (1858), sur Google Books
  6. a  et b Jean Faucounau, Les Peuples de la Mer et leur Histoire, sur Google Books
  7. Jean-Jacques Prado, L'Invasion de la Méditerranée par les Peuples de l'Océan - XIIIe siècle avant Jésus-Christ, sur Google Books
  8. (en) Megaera Lorenz, The Inscriptions of Merenptah, lien sur le site de l'Université de Pennsylvanie.

Ressources bibliographiques

  • (it) Leonardo Melis, Shardana - I popoli del mare, 2002 (réimpr. 2005)  ;
  • Jean Faucounau, Les Peuples de la Mer et leur Histoire, Éditions L'Harmattan, 2003 (ISBN 978-2747543699)  ;
  • Jean-Jacques Prado, L'Invasion de la Méditerranée par les Peuples de l'Océan - XIIIe siècle avant Jésus-Christ, Éditions L'Harmattan, 1992 (ISBN 978-2738412348)  ;
  • (en) James Henry Breasted, Ancient Records of Egypt: Historical Documents from the Earliest Times to the Persian Conquest, collected, edited, and translated, with Commentary., 5 volumes, University of Chicago Press, Chicago, 1906–1907 (réimpr. 2001: University of Illinois Press) 


nothumb  Histoire • Géographie • Mythologie • Dieux • Art / Pyramides • Sciences • Vie quotidienne / Organisation politique / Pharaons  Égyptologie • BibliographieLexique • Index
Egyptopedia Un article égyptologique au hasard :

Pierre Gilbert

Modifications du jour
  • Portail de l’Égypte antique Portail de l’Égypte antique
Ce document provient de « Shardanes ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sardanes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sardanés — sardanés, a adj. y n. Sardo. * * * sardanés, sa. adj. Natural de Cerdaña. U. t. c. s. || 2. Perteneciente o relativo a esta comarca de Cataluña, en España …   Enciclopedia Universal

  • sardanés — sardanés, sa 1. adj. Natural de Cerdaña. U. t. c. s.) 2. Perteneciente o relativo a esta comarca de Cataluña, en España …   Diccionario de la lengua española

  • Sardana — The sardana (Catalan plural sardanes ) is a type of circle dance typical of Catalonia.There are two main types, the original sardana curta (short sardana) style and the more modern sardana llarga (long sardana), which is more popular. Other more… …   Wikipedia

  • Sardana — Sardanatänzer der Gruppe Colla Sardanista Maig Sardana [sərˈðanə] ist ein katalanischer Volkstanz. Verbreitet sind die Sardanes vor allem in der spanischen autonomen Gemeinschaft Katalonien und im französischen Nordkatalonien, wobei man sie… …   Deutsch Wikipedia

  • Cobla — Als Sardana bezeichnet man den katalanischen Volkstanz. Verbreitet sind die Sardanes vor allem in der spanischen Region Katalonien und im französischen Nordkatalonien, wobei man sie überall dort antrifft, wo Katalanen zum Feiern zusammenkommen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Sardanas — Als Sardana bezeichnet man den katalanischen Volkstanz. Verbreitet sind die Sardanes vor allem in der spanischen Region Katalonien und im französischen Nordkatalonien, wobei man sie überall dort antrifft, wo Katalanen zum Feiern zusammenkommen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Sardane — Als Sardana bezeichnet man den katalanischen Volkstanz. Verbreitet sind die Sardanes vor allem in der spanischen Region Katalonien und im französischen Nordkatalonien, wobei man sie überall dort antrifft, wo Katalanen zum Feiern zusammenkommen.… …   Deutsch Wikipedia

  • Jordi Moraleda Perxachs — Jordi Moraleda i Perxachs (Barcelone, 15 octobre 1950) est un chef d orchestre, musicien et compositeur espagnol, d origine catalane. Sommaire 1 Biographie 1.1 Formation personnelle 1.2 Parcours professionnel …   Wikipédia en Français

  • Matilde Salvador — i Segarra (Castellón de la Plana, 1918 Valencia, 5 de octubre de 2007) fue una compositora y pintora valenciana. Fue una de las figuras más representativas de la música y la cultura de la Comunidad Valenciana, y, entre otros premios, recibió la… …   Wikipedia Español

  • Enric Morera — i Viura (Barcelone, 1865 1942) est un compositeur néoromantique espagnol d origine catalane. On lui doit plusieurs opéras, de la musique de chambre, de la musique chorale, plusieurs œuvres de concert et une messe de requiem, mais il est surtout… …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.