Sannes

ÔĽŅ
Sannes

43¬į 45‚Ä≤ 29‚Ä≥ N 5¬į 29‚Ä≤ 27‚Ä≥ E / 43.7580555556, 5.49083333333

Sannes
Chapelle de Sannes
Chapelle de Sannes
Armoiries
Détail
Administration
Pays France
R√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur
Département Vaucluse
Arrondissement Apt
Canton Pertuis
Code commune 84121
Code postal 84240
Maire
Mandat en cours
Monique Barnouin
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes Luberon-Durance
Démographie
Population 165 hab. (2008)
Densité 36 hab./km²
Gentilé Sannois, Sannoises
Géographie
Coordonn√©es 43¬į 45‚Ä≤ 29‚Ä≥ Nord
       5¬į 29‚Ä≤ 27‚Ä≥ Est
/ 43.7580555556, 5.49083333333
Altitudes mini. 273 m ‚ÄĒ maxi. 360 m
Superficie 4,6 km2

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Sannes est une commune fran√ßaise, situ√©e dans le d√©partement de Vaucluse et la r√©gion Provence-Alpes-C√īte d'Azur.

Les habitants de Sannes sont les Sannois et les Sannoises.

Sommaire

Géographie

Au cŇďur de la Provence, dans le Luberon, Sannes est situ√©e en pays d'Aigues, sous le sommet de Mourre N√®gre, √† 7 km de La Tour d'Aigues, 5 5 km de Cucuron, 9 km de Pertuis, 30 km d'Aix-en-Provence et 55 km de Marseille. Le hameau de Roque-Colombe, sur les hauteurs au nord, est l'aire urbaine la plus importante de la commune. La commune est membre du Parc naturel r√©gional du Luberon.

Communes limitrophes

Sismicité

Les cantons de Bonnieux, Apt, Cadenet, Cavaillon, et Pertuis sont class√©s en zone Ib (risque faible). Les autres cantons du d√©partement de Vaucluse sont class√©s en zone Ia (risque tr√®s faible). Ce zonage correspond √† une sismicit√© ne se traduisant qu'exceptionnellement par la destruction de b√Ętiments[1].

Géologie

Le massif du Luberon compose l'autre partie de la commune. Cette cha√ģne a commenc√© √† se former au cr√©tac√© inf√©rieur, c'est-√†-dire entre -135 et -95 millions d'ann√©es pour finir de se plisser √† partir de -15 millions d'ann√©es d'abord dans un axe Nord-Sud, puis de N.NE-S.SO. entre -7et -3 millions d'ann√©es. Ces compressions successives ont trouv√© leurs termes au plioc√®ne[2].

Hydrographie

La commune est situ√©e en bordure de l'√ąze, et une partie de l'√©tang de la Bonde est sur son territoire.

Climat

La commune est située dans la zone d’influence du climat méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée en latitude des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents. Les hivers sont doux. Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare. Protégée par le Massif du Luberon, la commune est partiellement abritée du mistral.

Sannes n'ayant pas de station météo, la plus proche est située à Pertuis[3].

Relevé météorologique de la région de Pertuis
mois jan. f√©v. mar. avr. mai jui. jui. ao√Ľ. sep. oct. nov. d√©c. ann√©e
Temp√©rature minimale moyenne (¬įC) 3,2 4,1 6,5 9,1 13 16,6 19,1 19 15,8 13,5 7,4 4,3 11
Temp√©rature moyenne (¬įC) 7,1 8,3 11,1 13,7 17,9 21,6 24,3 24,1 18 17 11,2 8,1 15,2
Temp√©rature maximale moyenne (¬įC) 11 12,7 15,7 18,3 22,8 26,8 29,7 29,5 25 20,5 15 11,9 18,2
Précipitations (mm) 35,3 21,3 21,9 40,6 27,6 14,6 8,2 18,3 57 52,3 39,1 25,6 287,6
dont pluie (mm) 33 18 21 40,6 27,6 27,6 8,2 18,3 57 52,3 37 23 280
dont neige (cm) 2 3 0,5 0 0 0 0 0 0 0 1,5 2 9
Source : Relev√© m√©t√©o de Pertuis[4]
Diagramme climatique
J F M A M J J A S O N D
 
 
35.3
 
11
3.2
 
 
21.3
 
12.7
4.1
 
 
21.9
 
15.7
6.5
 
 
40.6
 
18.3
9.1
 
 
27.6
 
22.8
13
 
 
14.6
 
26.8
16.6
 
 
8.2
 
29.7
19.1
 
 
18.3
 
29.5
19
 
 
57
 
25
15.8
 
 
52.3
 
20.5
13.5
 
 
39.1
 
15
7.4
 
 
25.6
 
11.9
4.3
Temp. moyennes maxi et mini (¬įC) ‚ÄĘ Pr√©cipitations (mm)

Voies de communication

Le village de Sannes est traversé par la D27 reliant Grambois à Cucuron. Le village est situé à environ 35 min d'Aix-en-Provence.

Distance des grandes villes françaises

L'orientation et la localisation de Sannes par rapport √† quelques grandes villes fran√ßaises sont donn√©es dans le tableau suivant. Distance √† vol d'oiseau[5] :

Ville Marseille Montpellier Nice Lyon Toulouse Bordeaux Strasbourg Paris Nantes Rennes Lille
Distance

Orientation

52 km

(S)

131 km

(S-O)

143 km

(S-E)

229 km

(N)

326 km

(O)

499 km

(O)

565 km

(N-E)

618 km

(N)

673 km

(N-O)

736 km

(N-0)

787 km

(N)

Relief

La commune, sur les contreforts sud du massif du Luberon, √† une altitude moyenne entre 300 et 310 m√®tres. Le point le plus bas est situ√© au sud de la commune, √† proximit√© du ch√Ęteau, et le point le plus haut sur une colline au nord.

Transports urbains

Aucun transport urbain et interurbain ne dessert Sannes.

Urbanisme

La r√©partition des sols de la commune est la suivante[6] (donn√©e pour un total de) :

Type d'occupation Pourcentage Superficie (en hectares)
Zones urbaines 1.84% 4.81
Zones agricoles 87.31% 402.75
Zones naturelles 11.61% 53.54
Total 100% 461.27

Les zones naturelles sont principalement form√©es par les for√™ts m√©diterran√©ennes couvrant le petit Luberon. Les zones agricoles sont form√©es de vergers de fruitiers (oliviers, amandiers, etc), des champs de lavandin et des vignes (AOC C√ītes du Luberon).

Logement

Sannes comptait 79 logements en 2007.

Les r√©sidences principales repr√©sentent 62 logements soit 78.9 % du parc[7]. Les propri√©taires de leurs logements constituent 59.4 % des habitants (57,4 % en France m√©tropolitaine).

Toponymie

D'origine latine le nom du village résulte de la corruption du nom de famille Ascius et du suffixe ana pour villa. En provençal sa graphie est Sano ou Sana. De 1793 à 1801 le nom officiel fut Saunes avant d'avoir, en 1801, l'appelation officielle de Sannes[8]. .

Histoire

Antiquité

Monnayage romain de l'√©poque classique : un sesterce de Trajan, 105 ap.JC.

Près de la ferme des Clots, la mise au jour d’une nécropole gallo-romaine, avec vingt-quatre urnes funéraires et de nombreuses fosses d’incinération comportant du mobilier, les vestiges de murs en petit appareil, les monceaux de tuiles romaines et un nombre important de reste d’amphores, a permis de supposer que l’on se trouvait en présence d’un petit vicus[9].

La d√©couverte de monnaies datant de Domitien, Nerva et Trajan situe son existence entre le Ier et le IIe si√®cle. La toponymie nous donne m√™me le nom de son fondateur : Acius. Ce vicus √©tait christianis√© d√®s le IVe ou Ve si√®cle, puisque le mus√©e d‚ÄôApt a dans ses collections un superbe sarcophage de cette p√©riode repr√©sentant le Christ levant sa croix entre deux ap√ītres[10]. Il √©tait primitivement entrepos√© √† l‚Äôint√©rieur de la chapelle Saint-Pierre, situ√©e en bordure d‚Äôune ancienne voie romaine.

Moyen √āge

Cette chapelle, la chapelle Saint-Pierre, sise in castro Acianæ fut donnée, en 1045, à l’abbaye Saint-Victor de Marseille par Pons Arbald et Farald Varacon avec Saint-Michel d’Aciane, prieuré aujourd’hui disparu[11].

Au cours du Moyen √āge le nom du village √©volua en Sannia (1155) puis en Assana (1274). D√©pendant de la viguerie d‚ÄôApt, il fut l‚Äôun des fiefs des Sabran. Les vaudois furent pr√©sents dans la commune, comme dans tout le Luberon.

Renaissance

Au début du XVe siècle, cette famille, en gêne pécuniaire, rattacha le village à Ansouis, au grand dam des habitants qui portèrent l’affaire devant le parlement de Grenoble. Les magistrats prirent leur temps pour proclamer, en 1468, le bon droit des Sabran.

Ils s‚Äôen d√©barrassent en 1603 en vendant leur seigneurie aux Tisany de Thibaud. Le vieux Castellas (XIe si√®cle) √©tant en ruines, les nouveaux seigneurs firent b√Ętir en 1661, le ch√Ęteau neuf qui a conserv√© ses tr√®s beaux plafonds √† la fran√ßaise.

√Čpoque moderne

Dès le début du XVIIIe siècle, Sannes passe par mariage aux Saqui de Collobrières. En 1740, ceux-ci accordèrent certaines libertés aux villageois et le droit de garder leurs archives. La Révolution permit à Sannes de retrouver son indépendance et un statut communal.

Politique et administration

Conseil municipal

De par sa taille, la commune dispose d'un conseil municipal de 11 membres (article L2121-2 du Code général des collectivités territoriales[12]). Lors du scrutin de 2008 la maire sortante Monique Barnouin a obtenu le onzième total de la liste unique[13].

Liste des Maires

Liste des maires successifs
P√©riode Identit√© √Čtiquette Qualit√©
mars 2001 en cours Monique Barnouin    
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Instances administratives et juridiques

Sannes est la plus petite (en surface et population) des quatorze communes du canton de Pertuis qui totalise 32 492 habitants en 2006. Le canton fait partie de l'arrondissement d'Apt depuis 1801 (sauf de 1926 √† 1933 o√Ļ ce fut Cavaillon) et de la Deuxi√®me circonscription de Vaucluse. Sannes fait partie du canton de Pertuis depuis 1801 apr√®s avoir fait partie du canton de Cucuron de 1793 √† 1801[8].

Sannes fait partie de la juridiction d’instance d’Apt, mais du greffe détaché Pertuis, et de grande instance, de prud'hommale, de commerce et d' affaires de Sécurité sociale d’Avignon[14].

Politique environnementale

Collecte et traitement des déchets des ménages et déchets assimilés et protection et mise en valeur de l'environnement dans le cadre de la Communauté de communes Luberon-Durance.

La commune, de par la communauté de communes, fait partie du Syndicat mixte intercommunautaire pour l'étude, la construction et l'exploitation d'unités de traitement des ordures ménagères de la région de Cavaillon (Sieceutom).

La commune fait partie du Syndicat intercommunal √† vocations multiples (SIVOM) Durance-Luberon qui est un √Čtablissement public de coop√©ration intercommunale (EPCI) qui regroupe 21 communes des 23 communes (Lourmarin et Vaugines n'en font pas partie) des deux cantons de Pertuis et de Cadenet a pour comp√©tence la distribution de l'eau et l'assainissement. Il a √©t√© cr√©e en en 1989 par transformation du syndicat intercommunal cr√©e en 1946 mais qui n'avait comme comp√©tence que la distribution de l'eau. Il comprend 42 membres (deux par commune). Son pr√©sident est Maurice Lovisolo (vie-pr√©sident du Conseil g√©n√©ral de Vaucluse)[15]. Le prix de l'assainissement est variable dans chaque commune ( √† cause de la surtaxe communale) alors que celui de l'eau est identique[16].

Fiscalité

L'imposition des ménages et des entreprises à Sannes en 2009[17]
Taxe part communale Part intercommunale Part départementale Part régionale
Taxe d'habitation (TH) 7,09 % 0,19 % 7,55 % 0,00 %
Taxe fonci√®re sur les propri√©t√©s b√Ęties (TFPB) 7,40 % 0,25 % 10,20 % 2,36 %
Taxe fonci√®re sur les propri√©t√©s non b√Ęties (TFPNB) 18,19 % 0,25 % 28,96 % 8,85 %
Taxe professionnelle (TP) 00,00 % 20,36 % 13,00 % 3,84 %

La Part régionale de la taxe d'habitation n'est pas applicable.

La taxe professionnelle est remplac√©e en 2010 par la cotisation fonci√®re des entreprises (CFE) portant sur la valeur locative des biens immobiliers et par la contribution sur la valeur ajout√©e des entreprises (CVAE) (les deux formant la contribution √©conomique territoriale (CET) qui est un imp√īt local instaur√© par la loi de finances pour 2010[18]).

Intercommunalité

Sannes fait partie de la Communauté de communes Luberon-Durance.

Population et société

Démographie

√Čvolution d√©mographique

Le recensement de 1826, qui ne serait qu'une réactualisation de celui de 1821, n'a pas été retenu.
Le recensement de 1871 a été, pour cause de guerre, repoussé à l'année 1872.
Le recensement de 1941, réalisé selon des instructions différentes, ne peut être qualifié de recensement général, et n'a donné lieu à aucune publication officielle.
Les résultats provisoires du recensement par sondage annuel réalisé en 2004, 2005 et 2006 selon les communes sont tous, par convention, affichés à 2006.

√Čvolution d√©mographique
(Source : Cassini[19] et INSEE[20])

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
96 102 133 142 149 157 150 166 161
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
180 166 168 150 139 124 128 125 106
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
107 115 101 92 100 101 111 113 104
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008  
93 80 124 101 131 167 165 165[21]  

Nombre retenu √† partir de 1962 : population sans doubles comptes

Superficie et population

Le village de Sannes a une superficie de 35,7 km² et une population de 164 habitants, ce qui la classe[22]:

Rang Superficie Population Densité
Flag of France.svg France 28 839e 32 067e 18 769e
Blason r√©gion fr Provence-Alpes-C√īte d'Azur.svg Provence-Alpes-C√īte-d'Azur 761e 936e 466e
Blason département fr Vaucluse.svg Vaucluse 138e 145e 107e
Arrondissement d'Apt 50e 54e 35e
Canton de Pertuis 14e 14e 10e

√Čducation

Plus d'écoles à Sannes, les élèves vont à lécole maternelle puis à l'école primaire et le Collège Albert Camus à La Tour d'Aigues[23],[24], puis le Lycée Val de Durance[25] à Pertuis (enseignement général) ou Lycée Alexandre Dumas[26] à Cavaillon soit Lycée Alphonse Benoit[27] à L'Isle-sur-la-Sorgue (enseignements techniques).

Sport

La commune permet la pratique de la randonnée.

La directe proximit√© de l'√©tang de la Bonde (en bordure de commune au sud), la pratique de la baignade, ainsi que la p√™che et la planche √† voile sont possibles. Le plan d'eau de la Bonde est ainsi ouvert √† la baignade toute l'ann√©e et est surveill√© √† partir du 1er juillet jusqu'au 31 ao√Ľt sur la plage principale c√īt√© ouest (commune voisine) de l'√©tang face au camping. L'entr√©e du parking de cette plage est payant durant la p√©riode estivale mais on peut se garer librement vers la digue sud sur le parking du restaurant du lac. Quatre courts de tennis sont √† disposition toute l'ann√©e.

Santé

Pertuis, la ville du secteur, possède des services ambulanciers, hospitaliers, etc.

Culte

Catholique. Sannes est l'une des 21 communes de la doyenné de Pertuis[28].

Services publics

Sannes dépend des Services Publics de Pertuis.

√Čconomie

En 2007, le revenu fiscal m√©dian par m√©nage √©tait de 16 926 ‚ā¨ , seul 39 % de ces foyers sont impos√©s avec un revenu net de 19 863 ‚ā¨ repr√©sentant un imp√īt moyen de 1 769 ‚ā¨[7].

Population active

La population √Ęg√©e de 15 √† 64 ans s'√©levait en 2007 √† 108 personnes (119 en 1999), parmi lesquelles on comptait 75.5 % d'actifs dont 70.9 % ayant un emploi et 4.5 % de ch√īmeurs (contre 5.9% en 1999)[29].

Tourisme

Comme l'ensemble des communes du Luberon, le tourisme joue un r√īle, directement ou indirectement, dans l'√©conomie locale.

On peut consid√©rer trois principales sortes de tourisme en Luberon. Tout d'abord, un tourisme historique et culturel qui s'appuie sur le riche patrimoine des villages perch√©s ou sur des festivals. Ensuite, un tourisme r√©cr√©atif qui se traduit par un important d√©veloppement des chambres d'h√ītes, de l'h√ītellerie et de la location saisonni√®re, par une concentration importante de piscines et par des animations comme des march√©s proven√ßaux. Enfin, un tourisme vert qui profite des nombreux chemins de randonn√©es et du cadre prot√©g√© qu'offrent le Luberon et ses environs[30].

De nombreux gites ou chambres d'h√ītes sont pr√©sents dans la commune.

Agriculture

Sannes est une très petite commune dont le territoire est agricole à 87%.

Vignes

La commune produit des vins ayant quatre appellations reconnues par INAO[31], un AOC les C√ītes-du-luberon. Les vins qui ne sont pas en appellation d'origine contr√īl√©e peuvent revendiquer, apr√®s agr√©ment avoir le label Indication g√©ographique prot√©g√©e (IGP) Vin de pays d'Aigues[32].qui peuvent √™tre blanc[33], ros√©[34],rouge[35].Les viticulteurs produisent aussi un autre label IGP les Vins de Pays de Vaucluse[36] qui peuvent √™tre blanc[37], ros√©[38],rouge[39]. Mais √©galement un autre label IGP Vin de pays de M√©diterran√©e qui peut √™tre blanc[40], ros√©[41],rouge[42]

Huile d'olive de Provence AOC

Huile de Provence AOC

L'huile d'olive de Provence est prot√©g√©e par une appellation d'origine contr√īl√©e (AOC) √† la suite d'une enqu√™te diligent√©e par l'INAO, dont les conclusions ont √©t√© d√©pos√©es aupr√®s de la commission le 26 octobre 2006, r√©unie √† Arles, et la signature du d√©cret parut au Journal officiel le 14 mars 2007[43]

Pour pouvoir postuler à l'AOC, l'huile d'olive de Provence doit être élaborée à base des variétés aglandau, bouteillan, cayon, salonenque ainsi que celles dénommées localement brun, cayet, petit ribier et belgentiéroise. Il faut au moins deux de ces variétés principales présentent au sein de l'oliveraie[43],[44].

Dans la commune de Sannes quelques oliveraies répondent à ses critères.

Cerises

A Sannes sont cultiv√©es des cerises ayant l'Indication g√©ographique prot√©g√©e: cerises du Ventoux √† savoir que la cerise des coteaux du Ventoux se caract√©rise par sa production dans la zone des coteaux du Ventoux, par sa cueillette √† maturit√© optimale et par son calibre moyen minimum garanti √† 24 mm[45].

Agneau de Sisteron

Les agneaux √©lev√©s pendant 60 jours minimum avec la m√®re en bergerie, et ayant un √Ęge compris entre 70 et 150 jours, et pesant de 13 √† 19 kg peuvent pr√©tendre √† l'IGP label rouge Agneau de Sisteron[46].

Miel

Les apiculteurs produisant du miel ayant les caract√©ristiques suivantes : miel monofloral ou polyfloral, y compris miel de miellat, issu de la flore spontan√©e de Provence ou d'une culture sp√©cifique √† la Provence, √† l'exception des cultures de colza, de tournesol ou de luzerne ainsi que toute autre culture non sp√©cifique avec des pollens sp√©cifiques √† la Provence, spectre pollinique des miels devant, dans tous les cas, pr√©senter une sp√©cificit√© proven√ßale peuvent pr√©tendre √† l'appellation IGP Miel de Provence[47].

Lieux et monuments

Patrimoine civil

Le Ch√Ęteau de Sannes, au sud de la commune, est un simple pavillon √©rig√© au d√©but du XVIIe si√®cle par Jean de Thibaud de Tisati. Son fils Melchior en fit une gentilhommi√®re en l'agrandissant d'un porche √† trav√®e Toscane. En 1661 une petite chapelle poussa √† l'angle nord-est. En 1679 ce fut une terrasse et quand au d√©but du XVIIIe si√®cle la fille de Melchior √©pousa Antoine de Saqui, le domaine fut orn√© du monogramme des deux familles : SS pour Saqui-Sannes. Vers 1760 une extension √† l'ouest permit de rejoindre la chapelle. A la r√©volution, Sannes fut pill√©[48]. Le ch√Ęteau fut rachet√© en 1970 par la famille Faucher-Poilpot.

Patrimoine religieux

Une chapelle de Sannes

‚Äé

La commune ne poss√®de pas d'√©glise paroissiale, mais plusieurs chapelles :

  • Chapelle Saint-Pierre-des-vignes d'origine romane, remani√©e aux XVIIe si√®cle et XVIIIe si√®cle si√®cles, isol√©e au nord, perch√®e sur un mamelon le long de la route Sannes-Cucuron. Cette chapelle est cit√© en 1045 en m√™me temps que la premi√®re mention du village. Elle se compose d'une nef et d'un tansept de dimensions sensiblement √©gales et d'une abside en cul-de-four (vestige de la construction romane), clocher-arcade, joli oculus ; sarcophage pal√©o-chr√©tien trouv√© √† proximit√© (d√©pos√© au mus√©e d'Apt). On remarque peints sur les murs du chŇďur deux √©tranges personnages : √† droite, un p√™cheur en jeans : Saint-Pierre avec une cl√© a son cou et un panier en osier garni de poissons √† Bouillabaisse et √† gauche, une ravissante fille aux longs cheveux blonds flottant dans le vent, c'est la vierge.
  • Chapelle du ch√Ęteau de Sannes, XVIIe si√®cle si√®cle, avec petit clocheton.
  • Chapelle priv√©e du XIIe si√®cle si√®cle.
  • Bel oratoire Sainte-Anne.

Personnalités liées à la commune

Héraldique

Article d√©taill√© : Armorial des communes de Vaucluse.
Blason de Sault

Les armes peuvent se blasonner ainsi :

De gueules, au chevron d'argent accompagné en chef de deux iris d'eau d'or, et en pointe d'une ancre de vaisseau à quatre branches, du même[49]

Pour approfondir

Bibliographie

  • Jules Courtet, Dictionnaire g√©ographique, g√©ologique, historique, arch√©ologique et biographique du d√©partement du Vaucluse, Avignon, 1876 
  • Robert Bailly, Dictionnaire des communes du Vaucluse, Avignon, A. Barth√©lemy, 1986 
  • Patrick Ollivier-Elliott, Luberon, Pays d'Aigues, √Čdisud, 2008, 285 p. 

Article connexe

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références

  1. ‚ÜĎ Zonage sismique r√©glementaire de la France, classement des cantons (d√©coupage fin 1989) de la r√©gion PACA, page 48
  2. ‚ÜĎ Jacques Buisson-Catiln Le Luberon des origines, Notice 4 d'arch√©ologie vauclusienne, √Čd. A. Barth√©lemy, Avignon, 1997, p. 9.
  3. ‚ÜĎ (fr) Sation m√©t√©o la plus proche : Pertuis, MSN M√©t√©o
  4. ‚ÜĎ (fr) Relev√© m√©t√©o de Pertuis, MSN M√©t√©o
  5. ‚ÜĎ (fr) Distance entre Sannes et les plus grandes villes Fran√ßaises, Annuaire Mairie
  6. ‚ÜĎ (fr) Pertuis, Parc du Luberon
  7. ‚ÜĎ a et b (fr) Recencement 2007 √† Sannes, INSEE
  8. ‚ÜĎ a et b (fr) Fiche de Sannes, Cassini
  9. ‚ÜĎ Cf. Gallia, 1953, fasc. 1.
  10. ‚ÜĎ Andr√© Dumoulin, Recherches arch√©ologiques dans la r√©gion d'Apt, Gallia, 1958, fasc. 1.
  11. ‚ÜĎ Cf. Michel Fixot, Deux mottes en milieu proven√ßal au XIe si√®cle, Congr√®s national des soci√©t√©s savantes, Lille, 1976.
  12. ‚ÜĎ (fr) nombre des membres du conseil municipal des communes, Legifrance
  13. ‚ÜĎ R√©sultats √©lections municipales 2008 √† Sannes sur linternaute.com
  14. ‚ÜĎ (fr) Les Juridictions judiciaires de Vaucluse, Minist√®re de la Justice et des Libert√©s
  15. ‚ÜĎ (fr) Historique du SIVOM, SIVOM Durance-Luberon
  16. ‚ÜĎ (fr) Prix de l'eau et de l'assainissement au sein du SIVOM, SIVOM Durance-Luberon
  17. ‚ÜĎ (fr) Impots locaux √† Sannes, taxes.com
  18. ‚ÜĎ Loi n¬į 2009-1673 du 30 d√©cembre 2009 de finances pour 2010 (L√©gifrance)
  19. ‚ÜĎ (fr) Population par commune avant 1962 (r√©sultats publi√©s au journal officiel ou conserv√©s aux archives d√©partementales), Cassini
  20. ‚ÜĎ (fr) INSEE : Population depuis le recensement de 1962, INSEE
  21. ‚ÜĎ (fr) Populations l√©gales 2008 de la commune de Sannes, INSEE
  22. ‚ÜĎ (fr) Sannes, Annuaire des Mairies
  23. ‚ÜĎ (fr) Carte scolaire du Vaucluse
  24. ‚ÜĎ (fr) Site du coll√®ge Albert Camus, Acad√©mique Aix-Marseille, 2010
  25. ‚ÜĎ (fr) Site du lyc√©e Val de Durance, Acad√©mique Aix-Marseille, 2010
  26. ‚ÜĎ (fr) Site du lyc√©e Alexandre Dumas, Acad√©mique Aix-Marseille, 2010
  27. ‚ÜĎ (fr) Site du lyc√©e Alphonse Benoit, Acad√©mique Aix-Marseille, 2010
  28. ‚ÜĎ (fr) Doyenn√© de Pertuis, Dioc√®se d'Avignon
  29. ‚ÜĎ R√©sultats du recensement de la population - 2007 sur site de l'INSEE
  30. ‚ÜĎ Voir Massif du Luberon
  31. ‚ÜĎ (fr) Produits Pertuisiens reconnus AOC, IGP, INAO
  32. ‚ÜĎ Le label Vin de pays d'Aigues concerne les communes suivantes dans le d√©partement de Vaucluse : Ansouis, Apt, Auribeau, La Bastide-des-Jourdan, La Bastidonne, Les Beaumettes, Beaumont-de-Pertuis, Bonnieux, Buoux, Cabri√®res-d'Aigues, Cabri√®res-d'Avignon, Cadenet, Caseneuve, Castellet, Cavaillon, Cheval-Blanc, Cucuron, Gargas, Gignac, Gordes, Goult, Grambois, L'Isle-sur-la-Sorgue, Joucas, Lacoste, Lagarde-d'Apt, Lagnes, Lauris, Lioux, Lourmarin, Maubec, M√©nerbes, M√©rindol, Mirabeau, La Motte-d'Aigues, Murs, Opp√®de, Pertuis, Peypin-d'Aigues, Puget, Puyvert, Robion, Roussillon, Rustrel, Saignon, Saint-Martin-de-Castillon, Saint-Martin-de-la-Brasque, Saint-Pantal√©on, Saint-Saturnin-d'Apt, Sannes, Saumane, Sivergues, Les Taillades, La Tour-d'Aigues, Vaugines, Viens, Villars, Villelaure, Vitrolles-en-Luberon.
  33. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'Aigues blanc, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  34. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'Aigues ros√©, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  35. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'Aigues blanc, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  36. ‚ÜĎ (fr) Vignerons de Pertuis produisant du VdP de Vaucluse, Syndicat des Vins de Pays de Vaucluse
  37. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP Vaucluse blanc, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  38. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP Vaucluse ros√©, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  39. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP Vaucluse rouge, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  40. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP M√©diterran√©e blanc, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  41. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP M√©diterran√©e ros√©, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  42. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP M√©diterran√©e rouge, INAO, 1er ao√Ľt 2009
  43. ‚ÜĎ a et b D√©cret du 14 mars 2007 relatif √† l'huile d'olive de Provence AOC
  44. ‚ÜĎ Les vari√©t√©s d'olives
  45. ‚ÜĎ (fr) demande d‚Äôenregistrement d‚Äôune indication g√©ographique prot√©g√©e concernant de la cerise des coteaux du Ventoux, Minist√®re de l'√Čconomie, des Finances et de l'Emploi, 16 juillet 2003
  46. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP Label Rouge Agneau de Sisteron, INAO, 20 f√©vrier 2007
  47. ‚ÜĎ (fr) Fiche de l'IGP Miel de Provence, INAO, 23 novembre 2005
  48. ‚ÜĎ Patrick Ollivier-Elliott, op. cit. p 190.
  49. ‚ÜĎ Armorial des communes du Vaucluse. Ces armes ont replac√©e celles qui se lisaient : De gueules, au chevron d'argent accompagn√© d'une ancre de vaisseau √† quatre branches, du m√™me

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sannes de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sannes ‚ÄĒ bezeichnet eine franz√∂sische Gemeinde in der Region Provence Alpes C√īte d Azur, siehe: Sannes (Vaucluse) Sannes ist der Familienname folgender Personen: Amy Sannes, US amerikanische Eisschnelll√§uferin Eivin Sannes (* 1937 als Johann Sannes),… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Sannes ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Sannes Pa√≠s ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Sannes ‚ÄĒ French commune nomcommune=Sannes r√©gion=Provence Alpes C√īte d Azur d√©partement=Vaucluse arrondissement=Apt canton=Pertuis insee=84121 cp=84240 maire=Monique Barnouin mandat=2001 2008 intercomm= longitude=5.49083333333 latitude=43.7580555556 alt… ‚Ķ   Wikipedia

  • Sannes ‚ÄĒ This name, with variant spellings Saines, Saiens, Sannes, Sa(u)nt and Saint derives from the Anglo French seint , (Old French Sant ), meaning saint , and was originally given as a nickname to a notably pious person, or perhaps in an ironic sense… ‚Ķ   Surnames reference

  • sannes ‚ÄĒ (sa n ) s. m. pl. Terme de trictrac. Ancien nom du double six, aujourd hui inusit√©. ‚Äʬ†¬†¬†De ces gueux fain√©ants ....Dont le sort est √©crit sur les os d un cornet [les d√©s], Dont les commandeurs sont les carmes et les sannes, Et qui font chez… ‚Ķ   Dictionnaire de la Langue Fran√ßaise d'√Čmile Littr√©

  • Amy Sannes ‚ÄĒ (* 3. Februar 1977 in St. Paul) ist eine fr√ľhere, auf Kurzstrecken spezialisierte US amerikanische Eisschnelll√§uferin. Amy Sannes begann 1988 mit ihrem Sport, beeinflusst durch die Olympische Winterspiele 1988, und deb√ľtierte auf internationaler… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Odd Sannes ‚ÄĒ (3 August 1922 ‚Äď 24 March 1999) was a Norwegian Olympic sport shooter and World Champion. He became World Champion in 1947.[1] He competed at the 1948 Summer Olympics in London, placing 15th.[2] References ^ Odd Sannes (in Norwegian) ‚Ķ   Wikipedia

  • Eivin Sannes ‚ÄĒ (* 17. Oktober 1937 als Johann Sannes in Kristiansund) ist ein norwegischer Jazz Pianist und Organist. Eivin Sannes wuchs in H√łnefoss auf und begann seine Karriere 1958/59 als Musiker im Orchester von Pete Brown. Er arbeitete dann in den 1960er… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Amy Sannes ‚ÄĒ (born 1977 02 03 in St. Paul, Minnesota) is an Olympic speed skater who competed in the 1998 Winter Olympics, 2002 Winter Olympics and 2006 Winter Olympics. She graduated in 2004 from the University of Utah with a degree in exercise physiology.… ‚Ķ   Wikipedia

  • Vegard Sannes ‚ÄĒ (born 4 September 1976) is a Norwegian football defender who currently plays for F.K. Bod√ł/Glimt.He started his career in Kirkenes IF. He joined Bod√ł/Glimt in 2001 from Alta, and stayed there even after their relegation from the Norwegian Premier ‚Ķ   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.