Samain (mythologie)


Samain (mythologie)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Samain.

Dans la mythologie celtique irlandaise, Samain, prononcé /ˈsɑːwɪn/, /ˈsaʊ.ɪn/, ou /ˈsaʊn/ (le mot s'écrit Samhain en Irlande, Samhuinn en Écosse et Sauin sur l'île de Man), est la fête religieuse qui célèbre le début de la saison « sombre » de l’année celtique (pour les Celtes, l’année était composée de deux saisons : une saison sombre et une saison claire). C’est une fête de transition - le passage d’une année à l'autre - et d’ouverture vers l’Autre Monde, celui des dieux. Elle est mentionnée dans de nombreux récits épiques irlandais car, de par sa définition, elle est propice aux événements magiques et mythiques. Son importance chez les Celtes est incontestable, puisqu’on la retrouve en Gaule sous la mention Tri nox Samoni (les trois nuits de Samain), durant le mois de Samonios (approximativement le mois de novembre), sur le Calendrier de Coligny.

Sommaire

La fête calendaire

Les moines irlandais qui ont mis par écrit les coutumes celtiques, à partir du VIIIe siècle, ont précisé que le jour de Samain est (selon notre calendrier moderne) le 1er novembre. La fête elle-même dure en fait une semaine pleine, trois jours avant, et trois jours après. Pour les Celtes, cette période est entre parenthèses dans l’année : elle n’appartient ni à celle qui s’achève ni à celle qui va commencer ; c’est une durée autonome, hors du temps, « un intervalle de non-temps »[1]. C’est le passage de la saison claire à la saison sombre, qui marque une rupture dans la vie quotidienne : la fin des conquêtes et des rafles pour les guerriers et la fin des travaux agraires pour les agriculteurs-éleveurs, par exemple.

La fête religieuse

Le nom de Samain signifie « réunion », c’est une fête obligatoire de toute la société celtique qui donne lieu à des rites druidiques, des assemblées, des beuveries et des banquets rituels ; son caractère religieux la place sous l’autorité de la classe sacerdotale des druides et la présidence du roi, toute absence est punie de mort. Il faut souligner que, selon l’idéologie tripartite des indo-européens définie par Georges Dumézil, les trois classes de la société (sacerdotale, guerrière et artisanale) sont associées aux cérémonies[2]. Cette assemblée religieuse et sociale a progressivement disparu avec la christianisation, mais reste attestée jusqu'au XIIe siècle dans la littérature médiévale irlandaise.

La notion de passage se retrouve aussi à ce moment, entre le monde des humains et l’Autre Monde résidence des dieux (le Sidh). On a relaté l’aventure de héros, ou d’hommes exceptionnels, qui se rendent dans le Sidh (généralement à l’invitation d’une Bansidh), et y passent quelques agréables heures. Le temps des dieux n’étant pas le même, leur séjour est, en fait, de plusieurs siècles et, quand ils reviennent chez eux, ils ne peuvent vivre puisqu’ils sont morts depuis longtemps.

Notes

  1. Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, éditions Marabout, Paris, 2009, p. 142 (ISBN 978-2-501-05410-2).
  2. Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux, Les Fêtes celtiques, pages 35 à 82, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, avril 1995, (ISBN 2-7373-1198-7).

Articles connexes

Sources et bibliographie

  • Paul-Marie Duval, Les Dieux de la Gaule, Paris, éditions Payot, février 1993, 169 p. (ISBN 2-228-88621-1).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1957 aux PUF. Paul-Marie Duval distingue la mythologie gauloise celtique du syncrétisme dû à la civilisation gallo-romaine.
     
  • Albert Grenier, Les Gaulois, Paris, Petite bibliothèque Payot, août 1994, 365 p. (ISBN 2-228-88838-9).
    Réédition augmentée d'un ouvrage paru initialement en 1970. Albert Grenier précise l’origine indo-européenne, décrit leur organisation sociale, leur culture et leur religion en faisant le lien avec les Celtes insulaires.
     
  • Christian-J. Guyonvarc'h, Magie, médecine et divination chez les Celtes, Bibliothèque scientifique Payot, Paris, 1997, (ISBN 2-228-89112-6).
  • Christian-J. Guyonvarc'h et Françoise Le Roux :
    • Les Druides, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1986 (ISBN 2-85882-920-9) ;
    • La Civilisation celtique, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », Rennes, 1990 (ISBN 2-7373-0297-8) ;
    • Les Fêtes celtiques, Rennes, Ouest-France Université, coll. « De mémoire d’homme : l’histoire », avril 1995, 216 p. (ISBN 2-7373-1198-7).
      Ouvrage consacré aux quatre grandes fêtes religieuses : Samain, Imbolc, Beltaine, Lugnasad.
       
  • Philippe Jouët, Aux sources de la mythologie celtique, Yoran embanner, Fouesnant, 2007 (ISBN 978-2-914855-37-0).
  • Venceslas Kruta, Les Celtes, Histoire et Dictionnaire, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins » , Paris, 2000 (ISBN 2-7028-6261-6).
  • Claude Sterckx, Mythologie du monde celte, Paris, Marabout, octobre 2009, 470 p. (ISBN 978-2-501-05410-2) .
  • Consulter aussi la Bibliographie sur la mythologie celtique et la Bibliographie sur la civilisation celtique.



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Samain (mythologie) de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Mythologie Celtique Irlandaise — Alors que la civilisation celtique a essaimé dans une grande partie de l’Europe, c’est en Irlande et en Gaule que l on trouve la plus importante documentation. Les sources irlandaises sont essentiellement littéraires, rédigées à une époque… …   Wikipédia en Français

  • Mythologie irlandaise — Mythologie celtique irlandaise Alors que la civilisation celtique a essaimé dans une grande partie de l’Europe, c’est en Irlande et en Gaule que l on trouve la plus importante documentation. Les sources irlandaises sont essentiellement… …   Wikipédia en Français

  • Mythologie celtique irlandaise — Alors que la civilisation celtique a essaimé dans une grande partie de l’Europe, c’est en Irlande et en Gaule que l on trouve la plus importante documentation. Les sources irlandaises sont essentiellement littéraires, rédigées à une époque… …   Wikipédia en Français

  • Samain — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Samain, Samhain ou Samonios est une fête de la mythologie celtique. Albert Samain (1858 1900) est un poète symboliste français. Louis Samain (1834 1901)… …   Wikipédia en Français

  • Mythologie celtique brittonique — La Mythologie celtique galloise, celle des Celtes brittoniques de la protohistoire, nous est parvenue de manière très altérée et lacunaire par des manuscrits du Moyen Âge, tels le Llyfr Coch Hergest (Livre Rouge de Hergest), le Llyfr Gwyn… …   Wikipédia en Français

  • Mythologie celtique gauloise — Article principal : Religion celtique. La mythologie celtique gauloise est l ensemble des divinités, des croyances et des rites propres aux peuples de la Gaule avant leur christianisation. Du fait de l absence de sources écrites avant l… …   Wikipédia en Français

  • Macha (mythologie celtique) — Macha (prononciation irlandaise [ maxə]) est une déesse de la mythologie celtique irlandaise, principalement connue pour avoir été à l origine de la faiblesse des Ulates (habitants du royaume d Ulster) selon une malédiction qui fait suite à la… …   Wikipédia en Français

  • Math (mythologie celtique) — Pour les articles homonymes, voir Math (homonymie). Dans la mythologie celtique brittonique, Math, fils de Mathonwy[1] est un souverain du Gwynedd, qui a l’obligation, en temps de paix, de demeurer avec les pieds posés dans le giron d’une vierge …   Wikipédia en Français

  • Taranis (mythologie celtique) — Pour les articles homonymes, voir Taranis. Taranis …   Wikipédia en Français

  • Fintan (mythologie celtique) — Pour les articles homonymes, voir Fintan. Fintan mac Bóchra, dans la mythologie celtique irlandaise, est un druide primordial, dont l’origine du nom, Vindo senos, a le sens de « Blanc Ancien » (en référence aux cheveux blancs et à l’âge …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.