Samael Aun Weor

ÔĽŅ
Samael Aun Weor

Samael Aun Weor

Sama√ęl Aun Weor et le globe terrestre, symbole de l'Avatar du Verseau apportant la Gnose √† l'Humanit√©

Samael Aun Weor (de son vrai nom V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez), n√© le 6 mars 1917 √† Bogot√° et d√©c√©d√© le 24 d√©cembre 1977, est un occultiste, un √©sot√©riste et un √©crivain.

Il a écrit plusieurs livres sur la Gnose et fondé le "Mouvement Gnostique" contemporain[1]. Depuis diverses organisations existent, affirmant pour certaines avoir été créées directement par lui.

Il affirme √™tre ¬ę l'Avatar de l'√ąre du Verseau, comme J√©sus l'avait √©t√© pour l'√ąre des Poissons ¬Ľ[1], celui qui est venu pour unifier les traditions √©sot√©riques et religieuses de l'orient et de l'occident[2]. Certains √©l√©ments de sa doctrine, ainsi que leur application qui diff√®re au sein des nombreux groupes gnostiques, ne manquent pas jusqu'aujourd'hui de g√©n√©rer la controverse. En France, un de ces groupes est consid√©r√© comme une secte par le rapport parlementaire de la commission d'enqu√™te parlementaire sur les sectes de 1995[3].

L'Ňďuvre de Sama√ęl Aun Weor compte environ 80 livres et un certain nombre de conf√©rences retranscrites (d'une centaine[2] √† plus de trois cent[4], suivant les sources), originalement en espagnol des traductions ont √©t√© r√©alis√© dans plusieurs langues. Le nombre d'adeptes dans les diff√©rents groupes gnostiques se compte en milliers [2].

Sommaire

Biographie

V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez est n√© √† Bogot√° en Colombie. Apr√®s avoir commenc√© ses √©tudes chez les J√©suites, insatisfait, il les quitte √† l'√Ęge de 12 ans pour se vouer √† l'√©tude du spiritisme d'Allan Kardec. √Ä 16 ans, il rejoint la Soci√©t√© th√©osophique pour √™tre finalement admis, √† l‚Äô√Ęge de 18 ans, √† la Fraternitas Rosicruciana Antiqua d'Arnold Krumm-Heller, o√Ļ il pr√©tend y avoir donn√© des conf√©rences[5],[6],[7]. C‚Äôest l√† aussi qu‚Äôil aurait √©tudi√© la totalit√© de la biblioth√®que ros√©crucienne et qu‚Äôil aurait appris le secret du ¬ę Grand Arcane ¬Ľ ou de la sexualit√© sacr√©e, la cl√© qui, selon lui, sous-tend l‚Äôenseignement de toutes les grandes religions du monde[5].

D√©√ßu de ses exp√©riences pass√©es, apr√®s avoir √©tudi√© les Ňďuvres d'√Čliphas L√©vi, Rudolf Steiner, Helena Blavatsky, Max Heindel, il quitte les ros√©cruciens pour se plonger dans la m√©ditation o√Ļ il cherche son ma√ģtre int√©rieur[7]. C‚Äôest √† cette p√©riode qu‚Äôil dit avoir connu l‚Äô√©veil spirituel et que son nom lui aurait √©t√© r√©v√©l√© (de l'h√©breu ◊°◊ě◊ź◊ú : samayel, le venin de Dieu ou la m√©decine de Dieu), compos√© comme le sont le nom des anges, et Aun Weor d√©signant l'√©nergie sexuelle et la lumi√®re[8].

Il rencontra Arnolda Garro Mora (dite ¬ę Ma√ģtresse Litelantes ¬Ľ) au d√©but des ann√©es 1940 avec qui il v√©cut pendant 35 ans.

En 1948, il commen√ßa √† enseigner √† un petit groupe d‚Äô√©tudiants. Il publie son livre Le mariage parfait[9],[10],[11], qui fut rejet√© par les spiritistes et √©sot√©ristes de l'√©poque. Peu apr√®s, en 1952, il fut emprisonn√© pour une courte p√©riode car ce livre √©tait consid√©r√© comme "immoral" et contre les "bonnes mŇďurs", et pour avoir exerc√© ill√©galement la m√©decine (¬ę committing the crime of healing the sick ¬Ľ)[5],[4].

Il fonda ensuite plusieurs institutions gnostiques et centres au Panama, El Salvador, Costa Rica, et finalement √† Mexico o√Ļ il s'instale d√©finitivement pour y diriger le Mouvement Gnostique et pour y r√©diger la grande partie de son Ňďuvre. Les principes qu‚Äôil d√©crit dans ses livres, inspir√©s de la th√©osophie, ainsi que des auteurs mentionn√©s plus haut, visent √† unifier toutes les grandes traditions et philosophies connues. Il aurait aussi beaucoup emprunt√© √† Ouspensky et √† Gurdjieff[7].

Doctrine

La doctrine de Samael Aun Weor est proche de la th√©osophie d'Helena Blavatsky, mais en plus √©clectique[1]. √Ä ce titre, il consid√®re qu'il existe un enseignement commun √† toutes les grandes religions et cultures du pass√©, qu‚Äôil d√©crit en utilisant le terme Gnose (du grec Gnosis, ou connaissance). Il pr√©tend que la Gnose, telle qu‚Äôil l‚Äôenseigne, est la source de tous les courants spirituels, √©sot√©riques et religieux, et qu‚Äôelle renferme les cl√©s de la r√©demption du genre humain, ou ¬ę Autor√©alisation intime de l‚Äô√ätre ¬Ľ, par l‚Äô√©veil de la conscience et des facult√©s latentes en chaque individu. Cet √©tat de perfection, qui selon lui est le but de l‚Äôexistence, apporterait la f√©licit√© authentique et l‚Äôimmortalit√© de l‚Äô√Ęme[2].

Il consid√®re que l‚Äôhomme actuel n'est qu'une machine ou un animal intellectuel √† la conscience endormie, asservi par ses pulsions int√©rieures, et au service de la Nature[12]. Selon lui, l'√™tre humain actuel est domin√© et contr√īl√© par ses √©gos, une multitude d'agr√©gats psychiques, les d√©fauts (col√®re, envie, luxure, gourmandise, paresse, orgueil, convoitise, peur)[1]. L'¬ę Autor√©alisation intime de l‚Äô√ätre ¬Ľ le lib√®rerait de cet √©tat. Elle pourrait √™tre r√©alis√©e par la mise en Ňďuvre de ce qu'il appelle ¬ę les 3 facteurs de la R√©volution de la Conscience ¬Ľ[1],[2],[7] :

  1. ¬ę La mort Mystique ¬Ľ, qui consiste, selon lui, en la d√©couverte, la compr√©hension et l'annihilation des d√©fauts psychologiques.
  2. ¬ę La naissance ¬Ľ qu'il explique comme le fait d'√©veiller la Kundalini, une √©nergie tr√®s puissante √† la base de la colonne vert√©brale. Ceci se r√©alise par la pratique de la magie sexuelle : des relations sexuelles entre √©poux et √©pouse, sans orgasme[13], qui visent √† la transmutation alchimique des √©nergies cr√©atrices afin de cristaliser les corps internes (astral, mental, causal).
  3. ¬ę Le sacrifice ¬Ľ, qu'il d√©signe comme "le don de soi √† l'humanit√©", par des Ňďuvres de charit√© et en retransmettant "les cl√©s de la sagesse √©ternelle" de la doctrine.[2],[4]

La dispersion de l'énergie sexuelle en dehors des pratiques édictées dans la doctrine (la magie sexuelle) est vue comme la véritable cause de la perte de toute faculté, des maladies, du vieillissement et la dégénérescence des fonctions vitales du corps, de la perte de la mémoire, et, enfin, de la mort elle-même.[2]

Samael Aun Weor appelle aussi l'Autor√©alisation la ¬ę Christification ¬Ľ, c'est-√†-dire l'incarnation du Christ, qui am√®nerait l'immortalit√© de l'√Ęme (√† ne pas confondre avec la figure historique de J√©sus)[2]. Cette ¬ę Christification ¬Ľ serait, selon lui, √† la base de toutes les grandes religions et non pas uniquement du christianisme primitif.

Le Mouvement Gnostique

Sama√ęl et Litelantes devant leur association d'origine, l'A.G.E.A.C.A.C.

Apr√®s avoir quitt√© la Colombie, Sama√ęl Aun Weor finit par s'√©tablir au Mexique, o√Ļ il forme en 1950 le Mouvement Gnostique[14] √† Mexico, sous la forme de diverses associations dont l'A.G.E.A.C.A.C. (Association Gnostica de Estudios Anthopologicos y Culturales A.C.) qu'il fonde avec son √©pouse. Il fonde aussi l'I.C.U., Instituto de Caridad Universal (ou Institut de Charit√© Universelle).[4]

L'A.G.E.A.C.A.C. devint, √† la mort de Sama√ęl Aun Weor, l'enjeu de conflits de pouvoir entre certains de ses disciples directs. Sa veuve, Arnolda Garro Mora, finit par quitter cette association suite √† certains d√©saccords en lien avec l'application de la doctrine, la succession et la gestion des droits d'auteur de Sama√ęl Aun Weor[2],[15]. Elle fonde alors l'I.G.A. (Instituto Gn√≥stico de Antropologia), avec ses filiales aujourd'hui pr√©sentes dans de nombreux pays [15]. Avant de d√©c√©der le 5 F√©vrier 1998, Garro Mora nomma officiellement l'un de ses fils, Osiris Gomez de Garro, comme pr√©sident du si√®ge mondial de l'I.G.A. et de ses filiales, toujours √† ce poste aujourd'hui (2009). La question des droits d‚Äôauteur est jusqu‚Äôaujourd‚Äôhui une source de litige entre : d‚Äôune part les successeurs qui continuent d‚Äôaffirmer que ces droits leurs appartiennent et les autres qui affirment que Sama√ęl y aurait renonc√© publiquement en 1976.[16][r√©f. insuffisante]

De nos jours, le Mouvement Gnostique est compos√© de nombreux regroupements apparus notamment suite aux d√©saccords entre certains disciples, pr√©sidents, coordinateurs nationaux ou instructeurs de diff√©rents pays. La liste suivante, non exhaustive, recense quelques uns des principaux regroupements internationaux se r√©clamant de Sama√ęl Aun Weor :

  • Association Culturelle Gnostique Sama√ęl Aun Weor (ACGSAW)
  • Association Gnostique d'√Čtudes Anthropologiques et Culturelles (AGEAC)
  • Association Gnostique Internationale de Recherche Anthropologique (AGIRA)
  • Centre Gnostique Ana√ęl (CGA)
  • Cercle d'Investigation de l'Anthropologie Gnostique (CIAG)
  • Instituto Gn√≥stico de Antropologia (IGA)
  • Mouvement Gnostique Chr√©tien Universel (MGCU)
  • Mouvement Gnostique International (MGI)

Ouvrages de Sama√ęl Aun Weor

  • 1950 La R√©volution de Bel
  • 1951 Cours Zodiacal
  • 1952 Cat√©chisme gnostique (Conscience Christ - Le pouvoir est dans la croix)
  • 1952 Le Livre de la Vierge du Carmel
  • 1953 Les Sept Paroles
  • 1954 Manuel de Magie Pratique
  • 1954 Trait√© d'Alchimie Sexuelle
  • 1954 Rose ign√©e
  • 1955 Les Myst√®res du Feu
  • 1955 Les Soucoupes Volantes
  • 1956 Les Myst√®res Majeurs
  • 1958 Le Magnus Opus
  • 1959 La Montagne de la Juratena
  • 1959 Notions fondamentales d'endocrinologie et de criminologie
  • 1959 Volont√© Christ
  • 1959 Trait√© Esot√©rique de Th√©urgie
  • 1959 Logos, Mantras, Th√©urgie
  • 1959 Le Livre Jaune
  • 1960 Message du Verseau (Don & C.)
  • 1961 Introduction √† la Gnose
  • 1961 Le Mariage Parfait
  • 1962 Les myst√®res de la vie et de la mort
  • 1963 Mariage, divorce et tantrisme
  • 1963 La Gnose au XX√®me si√®cle
  • 1964 La Dissolution du Moi
  • 1964 Les vaisseaux cosmiques
  • 1965 La Science de la Musique
  • 1965 Le Livre des Morts
  • 1967 Le Collier du Bouddha
  • 1968 Les Corps Solaires
  • 1969 Cours √©sot√©rique de Kabbale
  • 1969 Cours Esot√©rique de Magie Runique
  • 1969 Mon retour au Tibet
  • 1970 L'Education Fondamentale
  • 1970 Au-del√† de la mort
  • 1970 Le Parsifal d√©voil√© (Don et Compassion)
  • 1971 Le Myst√®re de la Fleuraison d'Or
  • 1972 En regardant le myst√®re
  • 1972 Les Trois Montagnes
  • 1973 Magie christique azt√®que
  • 1973 Oui il y a l'Enfer, oui il y a le Diable, oui il y a le Karma
  • 1974 Les plan√®tes m√©talliques de l'Alchimie
  • 1974 La Doctrine Secr√®te de l'Anahuac
  • 1975 La grande r√©bellion
  • 1975 Psychologie R√©volutionnaire
  • 1977 Les r√©ponses d'un Lama
  • 1978 Anthropologie gnostique
  • 1978 Tarot et Kabbale
  • 1980 Pour le Petit Nombre
  • 1983 La Pistis Sophia d√©voil√©e
  • 1985 La r√©volution de la dialectique
  • 1985 Les Ecoles Esot√©riques
  • 1990 La Transformation Radicale (ou Exercices de Lamaserie)

Notes et références

  1. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ, c‚ÄČ, d‚ÄČ et e‚ÄČ D'apr√®s Jean-Fran√ßois Mayer dans son livre Les nouvelles voies spirituelles, page 125.
  2. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ, c‚ÄČ, d‚ÄČ, e‚ÄČ, f‚ÄČ, g‚ÄČ, h‚ÄČ et i‚ÄČ PierLuigi Zoccatelli, Note sul movimento gnostico di Samael Aun Weor (Article paru dans La Critica Sociologica et repris par CESNUR), La Critica Sociologica, n¬į 135, automne 2000 (octobre-d√©cembre), pp. 33-49
  3. ‚ÜĎ (fr) Rapport de la Commissions d'enqu√™te parlementaires sur les sectes, 22 d√©cembre 1995, Assembl√©e nationale. Consult√© le 19 ao√Ľt 2009
  4. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ, c‚ÄČ et d‚ÄČ (en) Andrew Dawson, New Era - New Religions, Ashgate Pub Co, 2007 (ISBN 0754654338)  ISBN 978-0-7546-5433-9, sur Google livres
  5. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ et c‚ÄČ Samael Aun Weor (2003) [1972]. The Three Mountains. Glorian Publishing
  6. ‚ÜĎ Fraternitas Rosicruciana Antiqua
  7. ‚ÜĎ a‚ÄČ, b‚ÄČ, c‚ÄČ et d‚ÄČ PierLuigi Zoccatelli, Note a margine dell‚Äôinflusso di G. I. Gurdjieff su Samael Aun Weor (Conf√©rence √† un colloque du CESNUR), Aries. Journal for the Study of Western Esotericism, Brill Academic Publishers, vol. 5, n. 2 (2005), pp. 255-275
  8. ‚ÜĎ Le nom Samael Aun Weor
  9. ‚ÜĎ Andrew Dawson New Era, New Religions, p. 56, Ashgate Publishing Co., 2007 ISBN 978-0-7546-5433-9
  10. ‚ÜĎ Le Livre en fran√ßais
  11. ‚ÜĎ √Ä ne pas confondre avec le livre de Theodoor Hendrik van de Velde, ouvrage qui fut c√©l√®bre pour avoir eu les honneurs de l'Index
  12. ‚ÜĎ Voir ‚ÄúLa transformation radicale‚ÄĚ, Chap. 9, par Sama√ęl Aun Weor.
  13. ‚ÜĎ Voir la section "Cultural views" de cette √©tude universitaire
  14. ‚ÜĎ D'apr√®s J. Gordon Melton & Martin Baumann Religions of the World, p. 553, ABC-Clio, 2002 ISBN 1-57607-223-1
  15. ‚ÜĎ a‚ÄČ et b‚ÄČ Voir ‚ÄúLes nouvelles voies spirituelles‚ÄĚ, page 126, par Jean-Fran√ßois Mayer ISBN 978-2-8251-0412-5, Editions l'Age d'Homme
  16. ‚ÜĎ Claudio Scabuzzo, La secta del no sexo en Rosario, Journal internet La Terminal, Ida y vuelta a la realidad, 25 mai 2009

Voir aussi

Bibliographie

  • Jean-Fran√ßois Mayer, Les nouvelles voies spirituelles : enqu√™te sur la religiosit√© parall√®le en Suisse, √©d. l'√āge de l'Homme, 1993, pp. 125-126 en ligne
  • (es) J.L. Guernica Urrutia PLURALISMO RELIGIOSO II: Sectas y Nuevos Movimientos Religiosos in revue El ojo esc√©ptico, √©d. Centro Argentino para la Investigaci√≥n y Refutaci√≥n de la Pseudociencia, 1995 article en espagnol et traduction fran√ßaise
  • (it) PierLuigi Zoccatelli, Note sul movimento gnostico di Samael Aun Weor (Article paru dans La Critica Sociologica et repris par CESNUR), La Critica Sociologica, n¬į 135, automne 2000 (octobre-d√©cembre), pp. 33-49
  • (en) PierLuigi Zoccatelli, Note a margine dell‚Äôinflusso di G. I. Gurdjieff su Samael Aun Weor (Conf√©rence √† un colloque du CESNUR), Aries. Journal for the Study of Western Esotericism, Brill Academic Publishers, vol. 5, n. 2 (2005), pp. 255-275
  • (en) Andrew Dawson, New Era - New Religions, Ashgate Pub Co, 2007. Sur Google livres
Ce document provient de ¬ę Samael Aun Weor ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Samael Aun Weor de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Samael Aun Weor ‚ÄĒ (March 6, 1917 December 24, 1977) was a spiritual teacher, occultist, esotericist and author. He established himself in Mexico in the 50 s where he founded the International Gnostic Movement . In his over sixty books and hundreds of held… ‚Ķ   Wikipedia

  • Sama√ęl Aun Weor ‚ÄĒ (de son vrai nom V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez), n√© le 6 mars 1917 √† Bogot√° et d√©c√©d√© le 24 d√©cembre 1977, est un occultiste, un √©sot√©riste et un √©crivain. Il a √©c ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Samael Aun Weor ‚ÄĒ Sama√ęl Aun Weor Samael Aun Weor (* 6. M√§rz 1917 in Bogot√°, Kolumbien; ‚Ć 24. Dezember 1977) war Begr√ľnder einer neuzeitlichen esoterischen Bewegung: der so genannten ‚ÄěGnostischen Bewegung‚Äú oder ‚ÄěFilosofia Perenne y Universal (die ewige und… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Samael Aun Weor ‚ÄĒ fue el seud√≥nimo empleado por el ocultista colombiano V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez (Bogot√°, 16 de marzo de 1917 ‚Äď 24 de diciembre de 1977), fundador del Movimiento Gn√≥stico Contempor√°neo. G√≥mez Rodr√≠guez se sinti√≥ atra√≠do desde joven por el… ‚Ķ   Enciclopedia Universal

  • Samael Aun Weor ‚ÄĒ V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez escritor esoterista ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Samael (Begriffskl√§rung) ‚ÄĒ Samael bezeichnet eine d√§monische Gestalt der j√ľdisch christlichen Mythologie, siehe Samael eine Schweizer Band, siehe Samael (Band) die H√∂llenhunde im Film Hellboy eine Sprechrolle in der Oper Der Freisch√ľtz einen Charakter im Fantasyzyklus Das… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Samael (desambiguaci√≥n) ‚ÄĒ Saltar a navegaci√≥n, b√ļsqueda Samael puede referirse a: Samael como √°ngel o criatura sobrenatural de la mitolog√≠a hebrea. Samael como banda musical suiza (1987 hasta la actualidad). Samael como oponente de Hellboy en la pel√≠cula del a√Īo 2004.… ‚Ķ   Wikipedia Espa√Īol

  • Samael (disambiguation) ‚ÄĒ Samael can refer to:* Samael, a demonic figure in Talmudic lore * Samael (band), a Swiss metal band * Samael Aun Weor, considered the founder of contemporary Gnosticism * Samael, the vampiric proprietor of Cafe Ankh in the PC game Discworld Noir… ‚Ķ   Wikipedia

  • Aun ‚ÄĒ als Abk√ľrzung steht f√ľr ein Netzwerk von Universit√§ten aus den ASEAN L√§ndern, siehe ASEAN Universit√§ts Netzwerk Aun ist der Name folgender Personen: Rein Aun (1940‚Äď1995), estnischer Leichtathlet Samael Aun Weor (1917‚Äď1977), Philosoph,… ‚Ķ   Deutsch Wikipedia

  • Mouvement Gnostique International ‚ÄĒ Samael Aun Weor Sama√ęl Aun Weor et le globe terrestre, symbole de l Avatar du Verseau apportant la Gnose √† l Humanit√© Samael Aun Weor (de son vrai nom V√≠ctor Manuel G√≥mez Rodr√≠guez), n√© le 6 mars 1917 √† Bogot√° et d√©c√©d√© le 24  ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.