Saison 4 de Plus belle la vie

Cet article résume les principales intrigues de la quatrième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie.

Cette saison, comprenant les épisodes 781 à 1040, a été diffusée sur France 3 entre le 10 septembre 2007 et le 5 septembre 2008.

Elle se compose de 260 épisodes, sans compter les trois épisodes spéciaux diffusés en première partie de soirée le 18 décembre 2007.

Sommaire

Événements de la saison

  • Les emprisonnés (non libérés) de la saison : Diane Béraud, Djamila Nassri, Geoffroy Monthoiry, Renaud Sardi, Jin Kan, Sacha Labaune, Camille Daubert, Yvon, René Cassagne.
  • Les décès de la saison : Jacques Maury, Marco Cavallari, Cyril Muntz, Sébastien Monier, Le complice de Monier, Alain Jacquet, Catherine Gauthier, Liliane Granot, Marion Attias, Annie Angeaud, Nicky Duval, Francis Grangier, Marcel Guignard, Dylan Jaubert.

Résumés d'intrigues

Une jeune veuve au Mistral

Charlotte - Jacques - Marco - Malik - Mélanie - Diane - Thibaud - Léo - Maxime - Clément - Alexendre - Grazzillia

Charlotte Le Bihac épouse Jacques Maury, un millionnaire sexagénaire qu'elle croit aimer. Mais dès le lendemain de leur mariage, elle le trompe avec leur jardinier, Marco Cavallari, un ancien braqueur sortant de prison, ami d'enfance de Malik Nassri[1]. Jacques a bientôt des doutes sur la fidélité de sa femme. Il engage un détective privé pour la suivre et découvre la vérité, photos à l'appui. Jacques, furieux, fait en sorte que Marco soit injustement accusé d’avoir volé de précieuses boucles d’oreilles à Charlotte[2] et le renvoie ; peu après, il dit à cette dernière qu’il est prêt à demander le divorce. Par la suite, Jacques meurt, assassiné d'un coup dans le dos[3].

Le capitaine Castelli enquête. Il demande à Mélanie Rinato, le témoin de mariage de Charlotte, de lui dire tout ce qu’elle sait qui pourrait faire avancer l’enquête. Mélanie lui avoue alors l’existence de la relation adultérine entre Charlotte et Marco[4]. La piste du crime passionnel étant plausible, Marco et Charlotte sont tous deux soupçonnés d’avoir tué Jacques. Dans un premier temps, Marco clame son innocence, mais ensuite, en voyant que Charlotte risque la prison, il affirme avoir tué Jacques ; il est alors incarcéré, en attendant son procès[5]. Malik accepte d'être son avocat. Toutefois, les aveux de Marco contredisent l’expertise du médecin légiste ; Castelli comprend que Marco n'a en fait pas tué Jacques et qu’il a fait de faux aveux pour éviter la prison à Charlotte[6].

Charlotte est libre, mais de nombreux habitués du Mistral, à commencer par Mélanie, pensent que c’est elle qui a tué Jacques. Diane Béraud, une jeune femme installée dans le quartier depuis peu, fait partie des rares personnes qui prennent sa défense.

Diane travaille pour une association qui s'occupe de la protection des grands singes. Elle vit depuis peu avec le nouveau médecin de quartier, le docteur Thibaud Josselin. Celui-ci découvre dans les affaires de Diane le testament de Jacques: il y est écrit que Jacques lègue sa fortune à l'association de Diane. Thibaud conseille à sa compagne de montrer ce testament à la police, car il pense que cela pourrait faire avancer l'enquête sur la mort de Jacques. Devant le refus catégorique de Diane, Thibaud en vient à penser qu'elle peut être impliquée dans la mort de cet homme. Il décide de la quitter, mais il ne parle pas du testament à la police pour autant[7].

Les craintes de Thibaud sont fondées : c’est en fait Diane qui a tué Jacques. Jacques comptait autrefois léguer sa fortune à l’association de Diane, mais son mariage avec Charlotte a changé la donne. Prête à tout pour que son association hérite comme prévu, Diane a décidé de tuer Jacques et de faire croire que Charlotte est la coupable, empêchant ainsi cette dernière d'hériter. Ensuite, pour recevoir l'héritage, Diane compte faire jouer en sa faveur le testament qui est en sa possession.

Charlotte s'apprête à offrir des chocolats à Marco, qui est toujours en prison. Pendant que Charlotte a le dos tourné, Diane met du poison dans les chocolats, en espérant ainsi tuer Marco. Le plan de Diane fonctionne comme prévu: Marco meurt empoisonné, tout porte à croire que c'est Charlotte qui l'a assassiné, le capitaine Castelli accuse Charlotte d'avoir tué Jacques pour hériter de sa fortune et de s'être débarrassée de Marco pour mieux faire croire que c'est lui qui a tué Jacques. Ainsi, Charlotte est incarcérée[8]. Néanmoins, Castelli finit par avoir des doutes sur sa culpabilité.

Diane veut maintenant se débarrasser de Charlotte. Elle sympathise avec Grazziella Cavallari, la mère de Marco, et la convainc de tuer Charlotte pour venger son fils, allant jusqu'à lui fournir un revolver[9]. Alors que Charlotte est transférée hors de la prison pour participer à la reconstitution du meurtre de Jacques, Grazziella essaye de l'abattre, mais elle la rate. Grâce à cette tentative d'assassinat, la police parvient à remonter jusqu'à Diane, qui est arrêtée[10]. Charlotte est désormais innocentée et, si elle pardonne Grazziella d'avoir essayé de la tuer (celle-ci échappe d'ailleurs à la prison), elle éprouve une profonde rancœur envers les Mistraliens qui ont cru en sa culpabilité[11].

Charlotte est inconsolable depuis la mort de l'homme qu'elle aimait, Marco. Elle veut se venger de quatre personnes qu'elle considère co-responsables de son décès: le capitaine Castelli (qui a été, à ses yeux, négligent dans son enquête sur la mort de Jacques et qui aurait pu empêcher l'assassinat de Marco), le docteur Thibaud Josselin (auquel elle reproche de ne pas avoir révélé à la police l'existence du testament de Jacques, ce qui aurait pu faire avancer l'enquête et innocenter Marco avant qu'il ne soit tué), Mélanie Rinato (qui a révélé à la police la relation adultérine entre Charlotte et Marco, et qui l'a crue coupable) et le compagnon de cette dernière, Malik Nassri (qui a refusé de la défendre alors qu'elle étais soupçonnée d'avoir tué Jacques et Marco).

Dans un premier temps, Charlotte engage Alexandre Thévenin, un gigolo (exerçant officiellement la profession d'écrivain), pour qu'il séduise Mélanie et brise son couple[12]. Comme prévu, Mélanie tombe amoureuse d'Alexandre et, pour vivre avec lui, abandonne Malik ; c'est alors qu'Alexandre lui brise le cœur en lui avouant n'être nullement amoureux d'elle[13]. Ainsi, Mélanie a abandonné Malik sans rien avoir en retour.

Pour se venger de Léo Castelli, Charlotte va se servir du jeune Maxime Robin, le fils d'Agathe (la compagne de Léo). Elle paye Clément, un jeune délinquant[14], pour qu'il incite Maxime à voler une importante quantité de passeports[15]. Ensuite, Charlotte et Clément font en sorte que Léo, et non Maxime, soit accusé d'avoir participé à ce vol et envoyé en prison. Le plan marche comme prévu jusqu'à ce que Maxime, pris de remords en voyant que Léo risque la prison à cause de lui, enregistre une cassette sur laquelle il avoue avoir commis le vol et explique que Léo est innocent ; puis Maxime essaye de se suicider en avalant des cachets. L’adolescent est finalement sauvé et, grâce à ses aveux, Léo est innocenté[16] (Maxime ne sera d'ailleurs pas inquiété pour le vol). L'enquête révèle néanmoins que Léo a commis une faute professionnelle: c'est à cause d'une négligence de sa part que Maxime et Clément ont pu avoir accès au code d'entrée de la salle où se trouvaient les passeports. En conséquence, Léo devra suivre une remise à niveau pendant trois mois, en Picardie[17].

Grazziella Cavallari, qui s'est liée d'amitié avec Charlotte, a compris que cette dernière est la responsable des malheurs de Malik, Mélanie et Léo ; elle a également deviné que Thibaud Josselin est le prochain sur sa liste. Après avoir appris que Maxime a essayé de se suicider, Grazziella est scandalisée par la tournure que prend la vengeance de Charlotte. Elle menace Charlotte de la dénoncer à la police s'il arrive un malheur à Thibaud ; or, Charlotte vient de saboter la moto de ce dernier pour qu'il ait un accident. Charlotte est ainsi obligée d'avouer à Thibaud qu'elle a saboté sa moto, pour que l'accident n'ait pas lieu[16].

Suite à cela, la vérité sur la vengeance de Charlotte commence à être découverte, de fil en aiguille. Charlotte, détestée par une grande partie des Mistraliens, décide de fermer définitivement son atelier et de partir loin. Une valise à la main et les yeux remplis de douleur, elle quitte le quartier du Mistral en pleine nuit, sans être vue[18].

Jeunes du Mistral vs forces de l’ordre

Zack - Samia - Geoffroy - Rudy - Malik - Djamila - Boher - Léo - Véra - Céline - Frémont - Jean Bastiste- Mélanie - Cyril - Florian

Céline Frémont rencontre Geoffroy Monthoiry, un homme d'affaires[4], avec qui elle va bientôt avoir une liaison. Geoffroy s'associe avec le père de Céline, Charles Frémont, avec qui il va investir dans l'immobilier. Voulant acheter au plus bas prix des immeubles situés au Mistral, Geoffroy engage deux hommes de main pour qu'ils se déguisent en policiers et commettent des agressions racistes contre les jeunes du quartier ; Geoffroy espère ainsi créer un climat d'insécurité et de révolte contre la police, ayant pour conséquence logique une baisse des prix de l'immobilier. Il envisage d'arrêter les violences une fois qu'il aura acheté les immeubles, pour les revendre à un prix plus élevé après quelques semaines de calme.

La première agression vise Rudy Torres et son ami Ishaq Naybet, alias « Zack »: les faux policiers les interpellent, profèrent contre eux des injures racistes et frappent Zack à coups de matraque[9]. Rudy et Zack décident de porter plainte au commissariat, mais Zack est d'avance persuadé que la police va couvrir ses agresseurs. Le capitaine Castelli leur montre des photographies de policiers en uniforme et leur demande s'ils reconnaissent parmi eux leurs agresseurs ; en toute logique, Rudy et Zack ne trouvent pas de photo des faux policiers qui les ont violentés. Cependant, Zack reconnaît Jean-Paul Boher, un policier travaillant au Mistral depuis peu, avec qui il a eu plusieurs altercations à l’époque où il vivait à la cité des Forges ; Zack y voit une occasion de se venger et affirme que Boher est l’un de ses agresseurs, même s’il sait pertinemment que cela est faux[19].

Boher, qui traîne avec lui une réputation de policier raciste et violent, voit alors ses vieux démons resurgir. Il ne tarde pas à être innocenté, Castelli ayant découvert que Zack a fait un faux témoignage[20]. Toujours est-il qu'une profonde rivalité (re)naît entre Boher et Zack, ce dernier voulant se venger du mal qu'il lui a fait subir à la cité des Forges.

Les deux faux policiers continuent de commettre des agressions racistes. La deuxième agression (coups et insultes) vise Samia et son ami Jean-Baptiste Gauthier[21] ; puis les faux policiers passent à l'étape supérieure et violent Djamila, la cousine de Samia et Malik[22]. Zack apprend que Djamila a été violée (elle préfère n'en parler à personne d'autre) et l'incite à tirer une balle sur la façade du commissariat situé près du Mistral, en signe de désapprobation des brutalités policières ; Djamila accepte. Zack lui fournit une arme et l'emmène en scooter jusqu'au commissariat ; en tirant sur la façade, Djamila tue accidentellement Cyril Muntz, un auxiliaire d'agent administratif, avec qui Boher s’était lié d’amitié[23].

Alors que le commissaire Madigan enquête pour savoir qui a tué Cyril, Boher décide de rentrer en guerre contre ceux qu’il appelle les « racailles ». Sous l’influence de Geoffroy Monthoiry, il décide de présenter une liste indépendante aux élections municipales[24] et essaye de répandre dans le quartier ses idées sécuritaires. Geoffroy, qui prétend partager ses idées, lui propose de financer sa campagne ; en réalité, cela fait partie de son plan pour créer un climat malsain au Mistral.

Dans le cadre de son enquête sur la mort de Cyril, le commissaire Madigan interroge Djamila. Cette dernière, prise de remords, lui avoue avoir accidentellement tué Cyril, puis essaye de se suicider en se jetant d'un toit. Djamila est dans le coma et les jeunes du quartier soupçonnent la police de l'avoir fait tomber du toit[25]. Le climat au Mistral se dégrade encore davantage.

Zack est, comme Boher, manipulé par Geoffroy, qui prétend être son ami et l'incite à se révolter contre la police. Sous l'impulsion de Zack, des émeutes ont bientôt lieu au Mistral, pour le plus grand bonheur de Geoffroy[26]. Charles Frémont se doute que son associé Geoffroy se cache derrière les agressions et les émeutes du Mistral, mais il ne dit rien à la police, pensant aux intérêts financiers qu'il peut en tirer.

Par la suite, Djamila sort du coma. Elle avoue avoir été violée[27] et identifie l'un de ses agresseurs[28]. Geoffroy décide d'assassiner les deux faux policiers, car il craint qu'ils ne permettent à la police de remonter jusqu'à lui[28]. À Noël, il fait agresser Rudy Torres pour pousser sa grand-mère, Mirta, à vendre l'hôtel Select[29]. Toutefois, les démarches de Geoffroy pour acquérir le Select conduisent le commissaire Madigan à le soupçonner d'être derrière les évènements récents[30].

Zack est arrêté et reconnu coupable, entre autres, d'avoir incité Djamila à tirer une balle sur la façade du commissariat. Le commissaire Madigan lui fait comprendre qu'il a été manipulé par Geoffroy. Pour obtenir une réduction de sa peine, Zack accepte d'aider la police à prouver que Geoffroy est à l'origine des agressions et des émeutes récentes[31]. Néanmoins, leurs tentatives de confondre Geoffroy échouent. C'est alors que Céline (qui se doutait de sa malhonnêteté depuis le début) attache Geoffroy à son lit et l'oblige à avouer ses crimes, en menaçant de le tuer s'il refuse de le faire. Geoffroy accepte de se dénoncer à la police et va donner toutes les preuves de sa culpabilité[32].

Contrairement à Geoffroy, Charles Frémont échappe à la prison, car la police n'a trouvé aucune preuve du fait qu'il avait connaissance des manigances de son associé. Néanmoins, ses filles, Céline et Juliette, ont compris qu'il n'est pas aussi innocent qu'il le prétend et lui reprochent amèrement de ne pas avoir dénoncé Geoffroy[33]. Dégoûtée par l'attitude de son père et craignant qu'il ne la corrompe, Juliette décide de se lancer dans un tour du monde avec une amie[34]. Quant à Djamila, elle est incarcérée et attend d'être jugée pour homicide involontaire.

Le jeu de la peur (Première partie de soirée 2007)

Estelle - Rudy - Ninon - Marc - Roland - Blanche - Renaud - Elise - Alain - Nathan - Johanna - Franck

L'intrigue des épisodes diffusés en première partie de soirée le 18 décembre 2007 s'articule autour d'une grande propriété, près d'Aix-en-Provence, où Estelle Cantorel veut fêter le premier anniversaire du jour où une greffe de sa tante, Sophie, l'a sauvée. Son petit ami Rudy Torres, ainsi que Ninon Chaumette et Marc Vernet, sans oublier Renaud Sardi et son amie Élise, participent à la soirée. Roland Marci est venu pour confectionner les plats, avec l'aide d'Alain Jacquet, ce dernier travaillant depuis peu au bar du Mistral. Roland et Alain sont déposés en voiture par Blanche Marci, qui ne compte pas rester là indéfiniment ; mais avant d'avoir pu repartir, Blanche découvre que les pneus de toutes les voitures ont été crevés, vraisemblablement par l'un des convives[35].

Les protagonistes se retrouvent ainsi bloqués dans cette propriété isolée, où toute communication avec l'extérieur est impossible (le réseau téléphonique ayant été endommagé). La situation est d'autant plus problématique que Blanche est sur le point d'accoucher. Élise décide d'aller à pied au village le plus proche afin de trouver un médecin pour Blanche, mais elle disparaît dans les bois ; Marc retrouve ensuite sa veste, couverte de sang. Les personnages vont être amenés à penser qu'un assassin est parmi eux, prêt à faire d'autres victimes[35].

Dans un premier temps, les principaux suspects sont Alain Jacquet (alcoolique et dépressif depuis la mort de sa fille Aurélie, dans la saison 3) et Renaud Sardi (qui souffre d'un amour non réciproque pour Ninon et à qui Rudy a fait une plaisanterie humiliante quelques jours plus tôt[27]). Plus tard, Renaud est enfermé dans sa chambre par les autres convives, car tous les indices portent alors à croire qu'il est l'assassin. Mais il est peu après retrouvé poignardé dans sa baignoire. Les convives décident ensuite de se séparer en deux groupes: Roland et Marc restent auprès de Blanche pour la protéger, tandis qu’Alain, Ninon, Rudy et Estelle recherchent ensemble l'assassin (la piste d'un assassin "extérieur" étant désormais privilégiée)[35].

Pendant une brève coupure de courant, Rudy reçoit un coup sur la tête et perd brièvement connaissance, tandis qu'Alain est tué d'un coup de couteau. Une fois le courant rallumé, Ninon voit le couteau dans les mains d’Estelle, qui semble être la meurtrière[35]. Rudy reprend connaissance et parvient à raisonner Ninon, en lui affirmant qu’Estelle ne peut pas tuer quelqu’un. Ninon, Rudy et Estelle se retrouvent ensuite face à l'assassin, armé d'un revolver et le visage découvert: il s'agit de Renaud, qui se faisait passer pour mort.

Renaud veut la mort de Ninon, Rudy et Estelle, auxquels il reproche de ne jamais l'avoir accepté dans leur bande d'amis et de s'être montrés irrespectueux à son égard ; il reproche également à Ninon de ne pas être tombée amoureuse de lui. S’il a tué Alain, c’était pour que Ninon et Estelle s’entre-tuent, chacune d’elles croyant que l’autre est la meurtrière.

Renaud menace Ninon, Estelle et Rudy avec son revolver et s’apprête à les tuer ; mais Rudy réussit à désarmer Renaud, qui sera finalement arrêté et emprisonné. Par la suite, Rudy aide Blanche à accoucher. Il s'avère plus tard que Renaud n'a pas tué Élise, il l'a simplement enfermée dans une cabane située dans la forêt, pour l'empêcher d'alerter les secours et faire en sorte que son plan se déroule comme il l'avait prévu.

Le retour de Vincent Chaumette

Vincent - Ninon - Laurence - Damien - Modji - Tamara - Frémont - Estelle - Rudy - Céline - Lindsay

Vincent Chaumette s'est réfugié en Uruguay depuis l'affaire Vassago. À Noël, sa fille Ninon lui téléphone et découvre qu'il est aux abonnés absents[29]. Vincent a disparu sans laisser de trace et Ninon, de plus en plus inquiète, le recherche. Elle découvre qu'en Uruguay, son père a eu une liaison avec l'épouse d'un mafieux[36]. Vincent, craignant pour sa vie, a alors suivi Alvarez, un trafiquant de diamants parti en Centrafrique, pour faire des affaires avec lui. Leurs affaires ont mal tourné pour Vincent, désormais retenu en otage par une tribu centrafricaine qui le soupçonne de leur avoir volé des diamants de grande valeur[32].

Vincent nie avoir commis ce vol: il affirme que le véritable voleur est Alvarez, qui a disparu sans laisser de trace. Modji, le chef de la tribu, décide finalement de demander une rançon d'un million d'euros en échange de la libération de Vincent. Ninon et sa mère, Laurence (l’ex-femme de Vincent), apprennent ainsi que Vincent est retenu en otage et décident de mobiliser l'opinion publique pour récolter le maximum d'argent[37].

Vincent sympathise avec Tamara Kobosa, une villageoise chargée de lui apporter sa nourriture. Parallèlement, le missionnaire Damien Mara (le père de Rudy Torres) se rend en Centrafrique, officiellement pour procéder à une campagne de vaccination, officieusement pour retrouver Vincent. Une fois arrivé sur place, Damien libère Vincent, avec l'aide de Tamara, mais au moment où ils sortent Vincent de la tente où il était retenu prisonnier, ils sont surpris par Modji, qui leur tire dessus. Ils parviennent à lui échapper, mais Vincent est blessé par balle[38]. Dans un état critique, Vincent retourne en France en compagnie de Damien et de Tamara. Il est hospitalisé en urgence et échappe de peu à la mort[39].

Une fois sorti de l'hôpital, Vincent revient au Mistral, où sont déjà arrivés Damien et Tamara. Il affirme à qui veut l'entendre être devenu un homme nouveau, beaucoup plus moral que par le passé, et explique aux Mistraliens qu'il souhaite créer une ONG nommée Solidarité Bassonga, destinée à construire une école artisanale en Centrafrique. Pour mener à bien ce projet, il est aidé par son ex-femme Laurence, Damien et Tamara. Vincent parvient à convaincre Laurence de donner une seconde chance à leur couple ; ils reprennent alors leur liaison là où ils l’avaient laissée[40].

Pour que l'école puisse être construite, Solidarité Bassonga s'adresse à Phénicie, l'entreprise de Charles Frémont. Tamara parvient à convaincre Frémont, qui tombe amoureux d'elle, de participer gracieusement à la construction de l'école ; voulant sincèrement réparer les erreurs qu'il a commises par le passé, Frémont voit dans ce projet l'occasion de se racheter une conduite. Après hésitation, Céline Frémont donne son feu vert à l'opération, en tant que directrice générale de Phénicie[41].

Mais Laurence, Damien et les Frémont ignorent, comme la plupart des Mistraliens, que Tamara a une liaison avec Vincent[41]; si Vincent a décidé de faire croire à Laurence qu'il est toujours amoureux d'elle, c'est uniquement pour mieux la convaincre de l'aider à monter son association (en tant qu'ancien membre de Médecins du monde, Laurence pouvait lui apporter une aide précieuse). En outre, Vincent compte effectivement construire une école en Centrafrique, mais il a créé Solidarité Bassonga avant tout pour mener à bien une arnaque, afin d'acquérir Phénicie. Pour arriver à ses fins, il compte sur la complicité et la confiance aveugle de Tamara, à qui il affirme qu'ils vont devenir « le couple le plus riche de Centrafrique »[42].

Ayant récolté près de 200,000 euros, le projet de construction de l'école va pouvoir débuter, mais tout à coup, l'argent disparaît sur un compte au Luxembourg[43]. C'est Vincent qui a commis le détournement de fonds, en espérant que Charles Frémont, au vu de son passé d'escroc, allait être accusé à sa place. Comme prévu, Charles Frémont est accusé et Solidarité Bassonga porte plainte contre lui. C'est alors que Céline Frémont propose à Solidarité Bassonga un échange : si l'association retire sa plainte contre son père, Céline s'engage à financer elle-même la construction de l'école, en utilisant les fonds de Phénicie. Vincent accepte cette proposition[44]. En outre, Céline, convaincue que c'est son père qui a commis le détournement de fonds, au vu de ses maintes manigances, décide pour le punir de revendre Phénicie, entreprise qui compte beaucoup pour lui[45].

Profondément blessé par les accusations qui pèsent sur lui, Charles Frémont décide de mener sa propre enquête pour savoir qui a commis le détournement de fonds. Il découvre alors l'existence de la liaison secrète entre Tamara et Vincent. Se sentant dupé, il veut se venger et fait en sorte que Laurence découvre cette liaison. Laurence, dépitée de voir que son ex-mari n'a pas changé, décide de retourner vivre à Paris[45]. Frémont poursuit ensuite son enquête sur Tamara, qu’il soupçonne de manipuler Vincent et d'avoir détourné seule l'argent de l'association. Toutefois, il ne lui vient pas à l'esprit que le détournement de fonds a pu être commis par Vincent.

Mis à part Charles Frémont, seule Estelle Cantorel se doute du fait que Tamara est une manipulatrice. Elle fouille dans sa chambre au Select pour trouver des preuves de sa malhonnêteté et découvre des diamants bruts. Elle fait part de sa découverte à Frémont[46]; celui-ci croit alors comprendre que c'est Tamara, et non Alvarez, qui a volé les diamants de Modji quand Vincent était en Centrafrique. Cela confirme les soupçons de Frémont, selon lesquels Tamara a commis le détournement de fonds. Frémont organise ensuite une confrontation entre Vincent et Alvarez, afin de leur faire comprendre qu'ils ont tous les deux été dupés par Tamara. Alvarez finit par admettre que Vincent, contrairement à ce qu'il pensait jusqu'alors, n'a pas volé les diamants centrafricains ; Vincent reconnaît que la seule personne qui a pu les voler est Tamara, qui semble l'avoir manipulé depuis le début[47].

Toutefois, il s'avère par la suite que le véritable voleur n'est autre que Vincent (Tamara l'ayant toutefois aidé à transporter les diamants jusqu'en France). Le fait que ces diamants soient dans la chambre de Tamara fait partie du plan de Vincent: en effet, cela est destiné à confirmer les soupçons de Charles Frémont au sujet de la jeune femme et à lui faire croire qu'elle a manipulé Vincent, qui lui semble donc innocent dans cette affaire. À la demande de Frémont, la police perquisitionne la chambre de Tamara, où le commissaire Madigan trouve effectivement les diamants. Le sort de Tamara semble alors scellé, mais Alvarez, payé par Vincent, fournit à la police un faux témoignage: il affirme que c'est Frémont qui lui a demandé de cacher les diamants pour faire accuser Tamara. Frémont est discrédité, tandis que Tamara est libérée[48].

La vente de Phénicie s'effectue entre Céline Frémont et Lindsay Frazer, représentante d'un fonds d'investissement anglais. Toutefois, Céline ignore que ce fonds est détenu en majorité par Vincent, qui devient ainsi le principal acquéreur de Phénicie. Le détournement des fonds de Solidarité Bassonga n’était donc qu’une étape d’un plan machiavélique mis au point par Vincent, pour pousser Céline à lui revendre Phénicie (et ce, sans même qu’elle ne sache qu’il est le nouvel acquéreur de l’entreprise)[48].

La police est finalement amenée à soupçonner Tamara d'avoir commis le détournement de fonds. La jeune femme est arrêtée et emprisonnée[49]. À la demande de Vincent, elle affirme avoir agi seule depuis le début ; Vincent espère ainsi échapper à la prison. Cependant, un problème se pose encore pour lui: si Tamara ne rend pas l'argent qu'elle dit avoir volé, les enquêteurs comprendront qu'elle a un complice et chercheront à le retrouver. C'est alors que Céline décide d'abandonner le poste de directrice générale de Phénicie, poste qu'elle confie à Vincent[50]. Les choses se passent donc encore mieux que Vincent ne l'avait prévu: devenu officiellement directeur général de Phénicie (en plus d'en être officieusement l'acquéreur), il peut désormais prélever 200,000 euros de la caisse de l'entreprise et les transférer sur un compte aux Iles Caïman. Il demande ensuite à Tamara de donner aux autorités le numéro de ce compte, en leur faisant croire qu'il s'agit de l'argent qu'elle a détourné ; Vincent échappe ainsi aux poursuites judiciaires.

Par la suite, les autorités centrafricaines demandent le rapatriement de Tamara. En effet, Modji a été arrêté pour trafic de diamants et va être jugé ; Tamara devra assister au procès en tant que témoin. Elle échappe ainsi à la prison, mais n'aura plus le droit de revenir sur le territoire français, en raison des crimes dont elle a été accusée. Tamara comprend alors que Vincent ne l'aime pas vraiment et qu'il n'a fait que se servir d'elle depuis le début, parce qu'il avait besoin d'un complice pour le bon déroulement de son plan[51]. De son côté, Vincent nomme Céline au poste de directrice adjointe de Phénicie: voulant se venger du mal qu'elle lui a fait par le passé, il veut inverser les rôles et être un patron insupportable à ses yeux[52].

L'affaire de la statuette égyptienne

Catherine - Jean-Baptiste - Dominique - Marc - Florian - Malik - Jin - Léo - Patricia - Jérémie - Roland - Johanna - Elodie - Nathan - Maxime

Catherine Gauthier vit à New York avec son époux Dominique, diplomate influent et respecté, jusqu'au jour où elle vient au Mistral rendre visite à leur fils Jean-Baptiste, qui travaille alors comme garde d'enfant pour Blanche Marci[53]. Quelques jours après son arrivée, Catherine avoue à Jean-Baptiste qu'elle a quitté Dominique et ne compte pas revenir à New York. Peu après, Dominique arrive à Marseille, à la recherche de sa femme. Il ne tarde pas à la retrouver et essaye de la convaincre de revenir avec lui à New York[52]; Catherine refuse et fait tout pour éviter Dominique, qu'elle décrit à qui veut l'entendre comme un homme violent, qui aurait essayé de la tuer. Jean-Baptiste, incapable d'imaginer que son père puisse être un homme violent, s'interpose entre eux.

Dominique cherche non seulement à convaincre Catherine de revenir vers lui, mais il essaye également de récupérer un mystérieux document qu'elle lui a volé. En effet, Dominique est sous les ordres de Marc Bonnant, un membre de la DGSE qui lui a demandé de retrouver ce document, celui-ci intéressant de près les services secrets. Or, Catherine ne veut absolument pas rendre le document à son mari et l'a mis en lieu sûr.

Quelques jours après l'arrivée de Dominique, une avocate chinoise nommée Jin Kan arrive à son tour à Marseille, soi-disant pour s’occuper d’une affaire de droit commercial[54]. Jin fut la colocataire de Malik Nassri quand celui-ci vivait à Bruxelles. Malik, qui vit seul depuis que Mélanie l'a quitté, accepte d'héberger Jin, mais il ignore qu'elle mène un double jeu: Jin est un agent des services secrets, envoyé en France pour récupérer avant Marc Bonnant et Dominique Gauthier le document qui se trouve en la possession de Catherine. Pour arriver à ses fins, Jin manipule Malik, avec qui elle va avoir une liaison.

Catherine cache à son fils qu’elle est condamnée par une tumeur. Ayant sympathisé avec Johanna Marci, elle lui montre une petite statuette égyptienne qu'elle a apportée de New York: Catherine explique à Johanna que cette statuette est un souvenir de sa rencontre avec Dominique et qu'elle doit revenir à Jean-Baptiste s'il lui arrive un malheur[54]. Par la suite, Catherine s'adresse à Maître Nassri pour lui remettre son testament et meurt le soir même[55].

L'autopsie révèle que Catherine n'est pas morte des suites de sa tumeur, mais qu'elle est morte d'une rupture d'anévrisme provoquée par l'absorption de Penthotal, autrement dit de sérum de vérité. Le capitaine Castelli enquête sur la mort de Catherine. Ayant découvert que Dominique est un agent de la DGSE, il le soupçonne d'avoir administré du Penthotal à sa femme (et ainsi, de l'avoir tuée) pour lui faire avouer un secret de la plus haute importance - vraisemblablement, l'endroit où se trouve le document secret qu'elle lui a volé[56].

Maître Nassri fait part à Jean-Baptiste des dernières volontés de sa mère Catherine: elle lui a légué la statuette (qui se trouve actuellement dans une banque marseillaise), mais il ne pourra la recevoir qu'une fois qu'il sera marié. Intrigué, Jean-Baptiste pense que la mort de sa mère est liée à cet objet. De son côté, Dominique, à la demande de Marc Bonnant, continue de chercher le document secret que lui avait volé Catherine ; il est amené à penser que Catherine l'a caché dans la statuette qu'elle a léguée à Jean-Baptiste[57]. Dès lors, cet objet va susciter bien des convoitises: Dominique, Marc Bonnant et Jin Kan vont essayer de récupérer la statuette en espérant y trouver le document secret caché à l'intérieur, tandis que Jean-Baptiste va vouloir récupérer la statuette en espérant y trouver l'explication de la mort de sa mère. Afin d'hériter de la statuette le plus vite possible, Jean-Baptiste se met en tête de trouver rapidement une femme qui veuille bien l'épouser (quitte à divorcer peu après).

Castelli poursuit son enquête sur la mort de Catherine, mais ses investigations sont constamment perturbées par Florian Estève, le juge d'instruction chargé de l'affaire. Celui-ci, à la demande de Marc Bonnant, met tout en œuvre pour ralentir l'enquête et protéger Dominique, qui est pourtant le suspect numéro un du meurtre de Catherine. En effet, Florian est victime d'un chantage que lui fait Bonnant depuis le jour où il a commis une faute professionnelle gravissime: quelques années auparavant, alors qu'il était stagiaire dans un cabinet d'avocats, Florian a livré aux services secrets des renseignements concernant une cliente soupçonnée d'acte terroriste, laquelle cliente est morte par la suite dans des conditions mystérieuses[58]. Bonnant menace Florian de divulguer sa faute au CSM s'il refuse de suivre ses ordres. Pour mieux le convaincre de l'aider à retrouver la statuette, il lui fait croire qu'elle contient des renseignements sur un réseau de terroristes chinois qui s'apprêtent à commettre un attentat aux Jeux olympiques de Pékin[59].

Florian cherche alors activement à mettre la main sur la statuette. Il découvre que Jin Kan s’intéresse de près à cette affaire. Logiquement, il soupçonne la jeune Chinoise de travailler pour le compte des terroristes et essaye d'en savoir plus à son sujet. Florian devenant gênant à ses yeux, Jin va chercher à se débarrasser de lui. Ainsi, elle monte un stratagème pour faire croire à la police que Florian a accepté un pot-de-vin de la part de Dominique, qui aurait obtenu en échange sa protection. Par conséquent, Florian est mis en examen et momentanément relevé de ses fonctions ; il ne pourra donc plus nuire à Jin[60].

Malik est progressivement amené à avoir des doutes au sujet des raisons pour lesquelles Jin est venue au Mistral. Celle-ci finit par lui avouer qu’elle a été envoyée à Marseille par le gouvernement tibétain en exil (et non par un réseau terroriste chinois, contrairement à ce que Florian pensait) afin de récupérer la statuette, ou plutôt le document que Catherine aurait caché à l’intérieur: il s'agit d'une liste mentionnant les noms d’une cinquantaine de Tibétains opposants au régime chinois, susceptibles de perturber – de manière pacifique – le déroulement des Jeux olympiques de Pékin. Jin est chargée de récupérer la liste avant qu'elle ne tombe dans les mains de la police politique chinoise[61]. Malik accepte d’aider Jin, dont il est amoureux, à retrouver la liste.

Pour hériter de la statuette le plus vite possible, Jean-Baptiste fait un mariage blanc avec son amie Johanna Marci[62]. Après quelques difficultés, il peut enfin récupérer son héritage. Avec sa jeune épouse à ses côtés, il ouvre la statuette et trouve à l'intérieur une lettre de sa mère qui lui est adressée: elle ne fait aucunement référence à des opposants tibétains, il s'agit simplement de la lettre d'une mère qui exprime son amour à son fils et lui souhaite de vivre heureux avec son épouse. Jin, qui les avait suivis en cachette, leur arrache des mains la statuette et la brise accidentellement. Voyant alors qu’il n’y avait rien d’autre à l’intérieur, Jin comprend qu’elle n’a fait que suivre une fausse piste en cherchant la statuette, la liste d'opposants se trouvant ailleurs[63].

Par la suite, Jean-Baptiste découvre pourquoi son père cherchait cette statuette: il croyait, comme Jin, que Catherine avait caché à l'intérieur la fameuse liste d'opposants tibétains. Dominique comptait vendre cette liste à la police politique chinoise en échange d'une grosse somme d'argent, dont il avait besoin pour que la tumeur de Catherine puisse être opérée. Marc Bonnant devait servir d’intermédiaire entre Dominique et les Chinois, en échange d'une partie du montant de la transaction (Bonnant agissant ici, en toute illégalité, pour son compte personnel et non pour la DGSE). Ayant par hasard eu vent de la transaction, Catherine a refusé que des opposants tibétains soient sacrifiés pour la sauver et a quitté New York avec la liste. À la suite d'un malentendu, Dominique a cru que Catherine avait caché la liste dans la statuette ; c'est pour cela que Dominique et Marc Bonnant n'ont eu de cesse de chercher la statuette, tandis que Jin, qui voulait trouver la liste pour sauver les opposants, suivait la même fausse piste[64].

Jean-Baptiste découvre par hasard que la liste est cachée, sous forme d’extension de fichier informatique, dans un jeu vidéo que sa mère lui avait offert peu après être arrivée à Marseille[65]. Le jeu est finalement récupéré par Dominique, qui s'est entre-temps retourné contre Bonnant et ne compte plus vendre la liste à la police politique chinoise. Ainsi, Dominique dénonce les activités illégales de Bonnant à ses supérieurs de la DGSE ; peu après, ce dernier est laissé pour mort dans un accident de voiture (ou dans un faux accident de voiture ?), vraisemblablement mis en scène par la DGSE pour faire disparaître cet agent aux pratiques douteuses. Par la suite, Dominique détruit la liste[66].

Jin est arrêtée par Castelli, qui la soupçonne d'avoir tué Catherine et d'avoir cherché à nuire à la carrière du juge Estève. La jeune femme reconnaît ses méfaits et explique avoir accidentellement tué Catherine en lui administrant du Penthotal, pour lui faire avouer où se trouvait la liste. Malik apprend alors, non seulement que Jin a tué, mais aussi qu'elle est mariée (ce qui ne l'a pas empêchée d'éprouver des sentiments pour lui) et que son époux est l'un des opposants qui étaient mentionnés sur la liste. Jin devant être jugée par la justice française, Malik lui propose d'être son avocat, mais elle refuse[67].

Grâce à ses relations haut-placées, Dominique n’est pas poursuivi pour avoir cherché à vendre la liste d'opposants et dispose d’un sursis de quelques jours pour quitter la France (sous peine d’être poursuivi par la justice s’il reste plus longtemps). Jean-Baptiste, qui a décidé de pardonner à son père ses erreurs, part avec lui ; c'est à contre-cœur qu'il laisse Johanna, les deux jeunes époux ayant fini par éprouver des sentiments de plus en plus vifs l'un pour l'autre[68].

Les meurtres en série de prostituées

Agathe - Maxime - Francis - Léo - - Vincent - Sunny - Liliane - Sacha - Marion - Camille - Thibaud - Nicky - Collin

Sunny, une jeune prostituée séropositive et héroïnomane, s'effondre sur la place du Mistral. Elle est recueillie par Agathe Robin, qui va la loger gratuitement au Select[69]. Léo Castelli découvre que Sunny est une employée d'Athéna Massages. Il décide d'enquêter sur Athéna Massages. Ce salon de massage d'apparence respectable propose en réalité à ses clients des prestations d'ordre sexuel ; Vincent Chaumette y a notamment eu recours pour convaincre certains hommes d'affaires de collaborer avec son entreprise, Phénicie. Il s'avère que le salon est tenu par Liliane Grano, une prostituée qui fut autrefois la maîtresse de Léo[70].

Étant elle-même une ancienne prostituée, Agathe se reconnaît en Sunny et l'incite à changer de vie. Agathe et Léo convainquent Sunny de ne plus se prostituer et la protègent de son proxénète, Sacha. Sunny accepte également de suivre un traitement pour ne plus avoir d'addiction à la drogue ; elle est alors prise en charge par le médecin de quartier, le docteur Thibaud Josselin[71], avec qui elle va entretenir une relation passionnée.

Parallèlement, Maxime, le fils d'Agathe, cherche à savoir qui est son père. Il découvre qu'il s'agit d'un certain Francis Grangier, un homme qui fut le compagnon et le proxénète de sa mère. Francis a été emprisonné à l'époque où Agathe était enceinte de Maxime - c'est d'ailleurs elle qui l'a dénoncé à la police - et ne l'a plus revue depuis ; il ignore même avoir un fils. Agathe confirme à Maxime que Francis est bien son père, mais ajoute qu'il est très violent et qu'il lui a fait beaucoup de mal[72]. Maxime choisit néanmoins de rencontrer son père, qui vit à Montpellier[73]. Francis, qui semble s'être racheté une conduite depuis son séjour en prison, décide de s'installer à Marseille et devient vite très proche de Maxime, au grand désarroi d'Agathe. Toutefois, si Francis a décidé de se rapprocher de Maxime, c'est avant tout pour se venger d'Agathe, qu'il n'a pas pardonnée de l'avoir dénoncé à la police.

Ainsi, Francis va chercher à nuire à l'entourage d'Agathe : il va détourner Maxime de sa mère, l’inciter à fumer de la marijuana et faire en sorte que Léo soit emprisonné. En effet, le cadavre de Liliane Grano est retrouvé sur un chantier de Phénicie, un couteau planté en plein cœur et un bas résille enfoncé dans la bouche. Avec la complicité de Marion Attias, une prostituée, Francis crée de faux indices pour que Léo soit accusé de ce meurtre. Son plan fonctionne et Léo est mis en détention préventive[74].

Le commissaire Madigan enquête sur le meurtre de Liliane. Elle voit bientôt débarquer dans son commissariat Camille Daubert, profileuse spécialisée dans les crimes en série. Le capitaine Daubert informe Madigan que le meurtre de Liliane n'est pas un cas isolé et que d'autres prostituées quadragénaires ont été tuées suivant le même mode opératoire (couteau dans le cœur et bas résille dans la bouche) à Lyon, Genève et Belgrade. Elle pense que ces crimes sont l'œuvre d'un tueur en série qui veut nettoyer le monde en tuant des prostituées en fin d'activité[74].

Dans le cadre de son enquête, le capitaine Daubert interroge Sunny sur ses activités à Athéna Massages. Elle l'incite à venir au commissariat pour faire le portrait-robot d'un client particulièrement violent et méprisant envers les prostituées, qui pourrait être le tueur[75]. Le Dr Thibaud Josselin encourage Sunny, qui est entre-temps devenue sa petite amie, à aider la police. Ayant entendu la conversation entre Daubert et Sunny, Francis propose un marché à Vincent Chaumette : le client de Sunny étant vraisemblablement un collaborateur de Phénicie (ce qui pourrait nuire à l'image de l'entreprise si la police découvrait la vérité), Francis propose, moyennant finance, d'empêcher Sunny de faire le portrait-robot de cet homme. Vincent accepte ce marché. Payé par Vincent, Francis va ainsi mettre au point, avec l'aide de Marion Attias, un stratagème pour faire croire à Sunny que Thibaud la trompe ; Sunny est effondrée et Francis n'a aucun mal à la convaincre de quitter immédiatement le Mistral, avant même d'avoir pu faire le portrait-robot[76]. Sunny va alors replonger dans la drogue et la prostitution.

Peu après, le tueur en série frappe à nouveau : Marion est retrouvée assassinée de la même façon que Liliane. Léo, qui ne pouvait commettre ce crime depuis sa cellule, est relâché[77]. La police soupçonne désormais Thibaud, qui semble être la dernière personne à avoir vu Marion vivante. Thibaud est bientôt arrêté par Léo et emprisonné[78]. Néanmoins, le capitaine Daubert pense que Thibaud est innocent : ses suspects désignés sont Vincent Chaumette et l'un de ses collaborateurs, M. Collin, qui a bénéficié des services d'Athéna Massages.

Agathe pense que le coupable est Francis. Elle persuade Sonia, la petite amie de Maxime, de voler le passeport de Francis (Sonia et Maxime ayant souvent l'occasion d'aller chez lui). Une fois que Sonia leur a remis le passeport, Agathe et Léo remarquent que ces dernières années, Francis a voyagé dans les villes où a sévi le tueur. Léo convainc le commissaire Madigan de perquisitionner le domicile de Francis, mais cela n'aboutit à aucune piste sérieuse[78]. Sonia avoue ensuite à Maxime avoir volé le passeport de son père pour trouver des preuves de sa culpabilité. Convaincu de l’innocence de son père et écœuré par l’attitude de Sonia, Maxime décide de rompre avec elle[79]. Ayant fini par s’attacher sincèrement à Maxime, Francis va essayer de lui remonter le moral, à sa façon : il paie une jeune prostituée, Nicky, pour qu’elle sorte avec Maxime, en lui cachant toutefois qu’elle se prostitue. Maxime ne tarde pas à tomber sous le charme de Nicky, dont il est loin d’imaginer qu’elle sort avec lui pour gagner de l’argent[80].

Agathe convainc l’une de ses anciennes collègues prostituées, Annie, de témoigner contre Francis. Le soir même, Agathe vient au domicile de Francis et lui demande de ne plus s'approcher de sa famille ; Francis s’énerve et la roue de coups. Peu après, Mirta découvre le corps poignardé d'Annie, un bas résille dans la bouche, allongé près des poubelles du Select. Très vite interpellé, Francis se défend d'avoir tué cette femme et avance comme alibi avoir discuté avec Agathe au moment où le crime a eu lieu. Questionnée à son tour, Agathe nie dans un premier temps[81], avant d'admettre que Francis était effectivement avec elle et qu’il ne peut donc pas être le meurtrier[82].

Le capitaine Daubert accuse ensuite Maxime d'être le tueur, ou du moins d’avoir imité à Marseille les meurtres du tueur en série qui sévit en Europe ; il est emprisonné. Francis lui rend visite dans sa cellule : Maxime lui demande de retrouver Nicky, avec qui il était le soir du dernier meurtre, afin qu'elle témoigne en sa faveur. Francis va chercher Nicky alors qu'elle tapine dans une rue de Marseille. Nicky refuse catégoriquement de témoigner ; fou de rage, Francis la frappe et la tue accidentellement[83]. Pour faire croire que son crime est l’œuvre du tueur en série, Francis plante un couteau dans le cœur de Nicky et lui enfonce un bas résille dans la bouche. Il parvient ainsi à faire innocenter Maxime, qui est incapable d’avoir tué Nicky depuis sa cellule. C'est alors que Maxime apprend que Nicky se prostituait[84]. Il soupçonne bientôt son père de l'avoir tuée[85].

Agathe reçoit un colis de la part du tueur en série, qui la désigne comme sa prochaine victime. Daubert la convainc d’aider la police à piéger le tueur en servant d’appât[86]. Ainsi, la police passe une annonce au nom d'Agathe dans le journal, conviant le tueur à venir le jeudi suivant à 15 heures dans un quartier excentré de Marseille ; Agathe est censée venir à l'endroit et au moment prévus, pour attendre le tueur, tandis que le périmètre sera quadrillé par la police. Selon Daubert, le tueur comprendra qu'il s'agit d'une embuscade, mais il prendra cela comme un défi et ne pourra résister à la tentation de venir. Ainsi, Agathe vient à l'endroit et au moment prévus, habillée en prostituée, et attend le tueur en compagnie de Daubert qui, elle aussi déguisée en prostituée, est censée la protéger[87]. Or, pendant l'embuscade, Daubert sort un revolver de son sac à main et le pointe vers Agathe, qu'elle oblige à la suivre jusque dans un hangar désaffecté ; Agathe comprend alors que le tueur en série n'est autre que Daubert, qui a élaboré toute cette mise en scène pour la piéger et la tuer[88].

Ce même jeudi, Maxime trouve le portable de Nicky dans les affaires de son père. Maxime demande des explications à son père, qu'il accuse d'avoir tué Nicky. Francis avoue à Maxime qu'il a accidentellement tué Nicky et ajoute être prêt à se dénoncer à la police, à condition qu'il vienne lui rendre visite quand il sera en prison. Ayant compris que son père l'aime vraiment, Maxime accepte. Leurs projets immédiats sont toutefois interrompus par un appel téléphonique d'Agathe qui, à la merci de Daubert, a mis discrètement son portable en marche et a appelé Maxime pour qu'il comprenne qu'elle est en danger. Maxime part à la rescousse de sa mère, en compagnie de Francis[88].

Maxime et Francis arrivent dans le hangar où Daubert s'apprête à tuer Agathe. Daubert pointe son revolver sur Maxime et menace de le tuer ; Francis s'interpose et reçoit une balle destinée à son fils, avant de mourir dans ses bras. Léo arrive immédiatement après et arrête Daubert. Au commissariat, Daubert avoue ses crimes et explique sa haine des prostituées par son enfance difficile : sa mère s'est suicidée sous ses yeux alors qu'elle n'avait que sept ans, après que son père l'a trompée ouvertement avec des prostituées. Par la suite, ce dernier a continué à fréquenter des prostituées et ne s'est pas privé de raconter ses expériences sexuelles à son enfant[89].

Le coupable ayant été retrouvé, Thibaud peut sortir de prison. Il est attendu à la sortie par Sunny, qui décide bientôt de vivre avec lui. Quelques semaines plus tard, le couple quitte le Mistral pour s'installer à Saint-Jean-de-Luz, afin de commencer une nouvelle vie[90]. Quant à Maxime, il se réconcilie avec Sonia[91].

Le secret de Benoît Cassagne

Benoit - Ninon - Mirta - Marcel - Roland - Frémont - Sybille - Raphaël - Rachel - Vincent - Branovitch - Agnès - René

Benoît Cassagne, éducateur sportif parisien âgé d'une quarantaine d'années, s'installe au Mistral avec son épouse Agnès Revel, journaliste, et leurs enfants, Raphaël et Sybille. Agnès, qui exerçait jusqu'alors le métier de reporter, a accepté le poste plus routinier de rédactrice en chef de la Dépêche marseillaise, afin d'être plus proche de ses enfants et de sauver son couple, alors en crise. Or, Benoît rencontre Ninon Chaumette, avec qui il vit bientôt une histoire d'amour adultérine. Épuisé de sa relation avec Agnès, qu'il n'aime plus, Benoît envisage sérieusement de refaire sa vie avec Ninon, malgré leur grande différence d'âge. Il finit par tout avouer à Agnès et à leurs enfants. Le couple explose et la famille se déchire[75].

Agnès se lasse bientôt de son métier de rédactrice en chef et quitte le foyer, après avoir annoncé à son entourage qu'elle part au Mexique pour faire un reportage. Par la suite, l'appartement des Cassagne brûle. Contraints de dormir dehors, Raphaël, Sybille et Benoît partent s'installer chez Ninon, qui possède un grand loft pouvant les accueillir[81].

Vincent Chaumette désapprouve la relation entre sa fille et Benoît. En compagnie de Charles Frémont, il enquête sur Benoît et découvre que ce dernier a parfois rendez-vous avec une jolie femme, dans un luxueux hôtel de Marseille[92]. Frémont les photographie et Vincent s'empresse de donner les photos volées à Ninon, qui n'en croit pas ses yeux. Clairement décidée à espionner Benoît, Ninon fouille ses affaires et y trouve un dossier rempli de vieux papiers, parmi lesquels une photographie d'une femme qui pose dans le hall de l'hôtel Select. De son côté, Frémont parvient à savoir que Marina, la femme avec qui Benoît a régulièrement rendez-vous, est une fonctionnaire russe chargée d'examiner les archives du KGB[93].

Charles Frémont demande à Marina de lui rendre un service : il veut qu'elle enquête sur Branovitch, un industriel russe avec lequel Vincent fait des affaires[93]. Frémont est en effet intrigué par le fait que Vincent brade le patrimoine de Phénicie à Branovitch sans se soucier de l'avis du fonds d'investissement qui a racheté l'entreprise. Marina enquête et apprend à Frémont que Vincent, en plus d'être le directeur général de Phénicie, détient à 80 % le fonds d'investissement qui a racheté l'entreprise, les 20 % restants étant détenus par Branovitch ; elle lui apprend également que Branovitch est mêlé à des vols de diamants. Frémont comprend alors que c'est Vincent qui a commis le vol de diamants et le détournement de fonds dont Tamara a été accusée (voir Le retour de Vincent Chaumette), autant de méfaits qui lui ont permis d'acquérir Phénicie. Il menace Vincent de le dénoncer aux autorités s'il ne lui cède pas 49 % des parts de l'entreprise[94].

Benoît finit par avouer à Ninon qu'il a engagé Marina pour retrouver la trace de sa mère, Elena Ivanova. En effet, Benoît cachait jusqu'alors à Ninon (et même à ses propres enfants) qu'il est né à Marseille et que sa mère, d'origine russe, était dans les années 1970 la propriétaire du Select (c'est donc elle qui figure sur la photographie trouvée par Ninon) ; Elena était mariée à un notaire parisien, René Cassagne, mais elle a élevé seule leur fils Benoît au Mistral pendant les premières années de sa vie. Elle a mystérieusement disparu quand Benoît avait six ans ; Benoît a par la suite vécu à Paris, où il a été élevé par son père, qui lui a toujours dit que sa mère l'avait abandonné. C'est essentiellement pour retrouver la trace de sa mère que Benoît a décidé de s'installer à Marseille, ville où elle a vécu puis disparu ; ainsi, il avait insisté auprès de son épouse Agnès pour qu'ils s'installent à Marseille, sans toutefois préciser les motivations réelles de ce déménagement[95].

Marina apprend à Benoît que sa mère a été enlevée par le KGB et qu'elle est morte dans un goulag (Elena étant une dissidente du régime soviétique). Vraisemblablement, c'est un habitant du Mistral qui l'a dénoncée au KGB. Benoît va alors chercher à savoir qui est le délateur. Il découvre que peu avant sa disparition, Elena avait porté plainte contre Charles Frémont. Benoît soupçonne alors Frémont d'être le délateur, mais Frémont lui explique qu'il n'avait aucune raison de dénoncer Elena, puisqu'il était fou amoureux d'elle : il a, sans succès, cherché à la séduire, au point qu'elle se sente harcelée et décide de porter plainte contre lui[96]. Frémont révèle également à Benoît que sa mère menait une vie dissolue, rythmée par les fêtes, les amants et l'alcool. Il lui propose de l'aider à trouver le délateur. Leurs soupçons s'orientent bientôt vers Mirta, qui travaillait comme femme de ménage au Select à l'époque où Elena en était la propriétaire : vraisemblablement, Mirta n'aurait jamais pu racheter l'hôtel si Elena n'avait pas disparu[97].

C'est là qu'entre en scène Marcel Guignard, un ancien braqueur qui fut l'amant de Mirta une trentaine d'années auparavant. Marcel a purgé une longue peine de prison après avoir tué un policier ; sorti de prison, il est devenu un sans domicile fixe, avant de croiser à nouveau le chemin de Mirta, qui décide de l'héberger gratuitement au Select. Le retour de Marcel fait ressurgir certains secrets de Mirta : en effet, après l'arrestation de Marcel, elle s'est servie de l'argent d'un de ses casses pour racheter l'hôtel. Marcel accuse bientôt Mirta d'avoir dénoncé Elena au KGB, parce que cette dernière refusait de lui vendre le Select. Il se fait menaçant et demande à Mirta de lui rendre l'argent avec lequel elle a racheté l'hôtel[97].

Roland constate que sa compagne Mirta est très angoissée depuis le retour de Marcel. Il expulse Marcel du Select ; celui-ci menace alors de révéler la façon dont Mirta est devenue la propriétaire de l'hôtel. Marcel donne ensuite rendez-vous à Benoît pour lui faire des révélations au sujet de la disparition de sa mère[98]. Cela n'échappe pas à Roland, qui décide de faire peur à Marcel pour qu'il cesse de nuire à Mirta. C'est ainsi que Roland, armé d'un revolver, se rend au parc où Marcel a donné rendez-vous à Benoît ; Roland compte menacer Marcel avec le revolver pour lui faire peur, mais il trouve son corps inanimé, la nuque brisée. Il prend peur et s'enfuit, sous les yeux de Benoît, qui vient tout juste d'arriver[99]. Roland et Benoît vont tous deux être soupçonnés d'avoir tué Marcel.

Vincent Chaumette et Charles Frémont vont chercher ensemble à profiter de la situation, pour sceller leur nouveau partenariat. Ainsi, Vincent aide Frémont à racheter le Select, en faisant pression sur Mirta pour qu'elle lui revende l'hôtel : il la menace de révéler la façon dont elle a racheté le Select, si elle ne le lui revend pas à un prix défiant toute concurrence. En retour, Frémont va aider Vincent à faire en sorte que Benoît soit accusé d'avoir tué Marcel (Vincent étant prêt à tout pour mettre fin à la relation entre Ninon et Benoît). Grâce à Frémont, Vincent met la main sur le carnet de Marcel et le dissimule dans le loft où vivent Ninon et Benoît, afin que ce dernier soit accusé du meurtre[100]. Par la suite, la police fait une perquisition dans le loft et y trouve le carnet ; devenu le suspect numéro un, Benoît est mis en détention préventive[101].

Agnès revient au Mistral pour soutenir son mari. Elle et Ninon comprennent bientôt que c'est Vincent qui a dissimulé le carnet dans le loft. Agnès va séduire Vincent et passer une nuit avec lui pour mieux fouiller dans ses affaires et trouver des preuves de sa culpabilité. Elle trouve un document prouvant que Vincent est le propriétaire de Phénicie et qu'il s'apprête à céder la moitié des parts de l'entreprise à Charles Frémont ; Agnès comprend alors que c'est avec la complicité de Frémont que Vincent a envoyé Benoît en prison. Elle va se servir des informations qu'elle a trouvées pour faire pression sur Frémont et l'obliger à dénoncer Vincent à la police[102].

Vincent décide de prendre les devants et vient de son propre chef au commissariat : il prétend que c'est Charles Frémont qui a dissimulé dans le loft le carnet de Marcel. Le capitaine Castelli se montre extrêmement dubitatif et met en garde à vue non seulement Frémont, mais aussi Vincent[103]. L'un et l'autre sont bientôt relâchés, la police n'ayant trouvé aucun élément sérieux contre eux. Toutefois, l'enquête révèle au grand jour le fait que Vincent est le principal acquéreur de Phénicie ; dès lors, Frémont n'a plus aucun moyen de faire pression sur Vincent, le secret de ce dernier étant maintenant connu du grand public. Frémont doit donc renoncer à son chantage, d'autant qu'il n'a rien pour prouver que Vincent a acquis Phénicie par des moyens illégaux[104].

Néanmoins, Céline Frémont doute de l'honnêteté de Vincent. Celui-ci lui prétend avoir racheté Phénicie avec de l'argent prêté par son ami Branovitch. Vincent fait venir Branovitch à Marseille pour qu'il confirme sa version des faits à Céline. Branovitch rencontre ensuite Agnès, à qui il propose de lui donner le nom de la personne qui a dénoncé Elena au KGB ; en effet, en tant qu'ancien agent du KGB, Branovitch peut avoir accès à de tels renseignements[104]. Agnès est très intéressée par cette proposition, car elle pense que le délateur d'Elena ne fait qu'un avec le meurtrier de Marcel (ce dernier semblait savoir qui a dénoncé Elena, il a donc pu être tué par quelqu'un qui ne voulait pas que ce secret soit révélé) ; Benoît pourrait ainsi être innocenté du meurtre de Marcel. Branovitch donne à Agnès un document officiel prouvant que c'est Mirta qui a dénoncé Elena. Ninon transmet le document à la police[105].

Roland devient bientôt le suspect numéro un du meurtre de Marcel : les nouveaux indices laissent à penser que Marcel faisait chanter Mirta parce qu'elle avait dénoncé Elena au KGB et que Roland a tué Marcel pour mettre fin à ce chantage[106]. Ainsi, Roland est incarcéré, tandis que Benoît est libéré. Rachel décide alors de faire un voyage express en Russie pour rendre visite à son ami Sergueï, ancien colonel de l'Armée rouge ; Sergueï lui permet d'accéder à des documents qui prouvent que Mirta n'a pas dénoncé Elena (et donc que le document présenté par Branovitch est un faux)[107].

Ninon poursuit son enquête pour trouver le véritable délateur. Elle découvre que René Cassagne, le père de Benoît, est l'un des collaborateurs de Branovitch, qui semble lui avoir rendu un grand service par le passé. Elle découvre également qu'à l'époque où Elena a disparu, Marcel faisait un chantage à René. Ninon comprend ainsi que c'est René qui a dénoncé Elena au KGB, pour se débarrasser d'elle et avoir la garde de leur fils ; c'est également René qui a tué Marcel, car celui-ci savait la vérité et menaçait de la révéler ; c'est encore René qui a fait falsifier les documents sur la disparition d'Elena (vraisemblablement avec la complicité de Branovitch), pour cacher le fait qu'il était le véritable délateur. René essaye de tuer Ninon pour l'empêcher de révéler la vérité, mais elle est sauvée par Benoît. René est ensuite arrêté par la police. Au commissariat, il affirme avoir dénoncé Elena par amour pour Benoît : il était prêt à tout pour avoir la garde de son fils, car il estimait que ce dernier ne pouvait pas vivre décemment avec une mère aussi légère et irresponsable qu'Elena[108].

Le braquage de la bijouterie

Dylan - Mélanie - Malik - Samia - Boher - Djibril

Mélanie Rinato retrouve avec joie l’un de ses amis d’enfance, Dylan Jaubert. Elle éprouve une profonde reconnaissance pour lui depuis le jour où il l’a sauvée de la noyade, quand elle avait douze ans. Mélanie présente Dylan à Malik Nassri - ce dernier étant redevenu son compagnon quelques semaines plus tôt. Ayant fait de la prison pour vols, Dylan affirme vouloir se racheter une conduite et reprendre ses études de droit. Toutefois, Mélanie est loin d’imaginer que Dylan est prêt à faire un dernier braquage pour pouvoir financer ses études[96]. Ainsi, il va braquer une bijouterie[109].

Le brigadier Boher est chargé d’enquêter sur le braquage. En compagnie de Samia Nassri, désormais stagiaire au commissariat, Boher se rend dans un quartier chaud de Marseille afin d'interroger Djibril Siaka, un receleur ; en effet, il pense que Djibril sait qui a commis le vol. Adepte des méthodes expéditives, Boher roue de coups Djibril pour lui faire avouer le nom du coupable, sous les yeux de Samia, médusée. Djibril lui donne alors le nom de Dylan Jaubert[109].

Dylan est arrêté et mis en détention préventive. Incapable d’imaginer que Dylan puisse être le coupable, Mélanie demande à Malik d’être son avocat. Toutefois, Malik est amené à douter de l’innocence de Dylan quand sa sœur Samia lui raconte l’interrogatoire musclé dont elle a été témoin[97] : comme les aveux de Djibril ont été obtenus sous la contrainte, il est peu probable que ce dernier ait donné le nom de Dylan sans raison.

Malik n’est pas très motivé à l’idée de défendre un homme qu’il sait coupable. Cela crée des tensions entre lui et Mélanie, qui a une confiance aveugle en Dylan. Devant l’insistance de Mélanie, Malik cède et accepte de défendre le jeune homme. Il retrouve la trace de Djibril, dont le visage est encore marqué par les coups que lui a portés Boher ; il convainc Djibril de se présenter avec lui au commissariat, pour expliquer qu’il a donné le nom de Dylan sous la contrainte et qu’en réalité, il ne connaît pas le nom du coupable[110]. Malik parvient ainsi à invalider les « aveux contraints » de Djibril, selon lesquels Dylan avait commis le braquage.

Grâce à Malik, Dylan est innocenté[111] et sort de prison. Néanmoins, Malik n’est pas dupe et garde ses distances avec son client. Dylan devient ensuite serveur au bar du Mistral. Malik le soupçonne bientôt d’avoir commis un second braquage, qui a eu lieu juste avant qu’il ne commence à travailler au bar[112].

Mélanie surprend une conversation téléphonique de Dylan, qui parle de « refiler le matos » à son interlocuteur. Dylan s’absente ensuite du bar, après avoir dit à Mélanie qu’il va à un rendez-vous d’entretien pour un stage dans un cabinet d’avocats. Intriguée, Mélanie le suit discrètement en voiture, en compagnie de Thomas. Leur filature les mène dans un quartier malfamé ; ils voient Dylan entrer dans une planque qui ne ressemble pas du tout à un cabinet d’avocats. Mélanie comprend alors que Dylan est effectivement l'auteur du braquage de la bijouterie et qu’il est venu en partager le butin avec ses complices[105].

Quelques jours plus tard, au bar du Mistral, Mélanie emprunte le portable de Dylan pendant que celui-ci a le dos tourné et note les numéros de téléphone qui y sont enregistrés. Elle fait part de ses découvertes à Samia et lui demande de vérifier à quelles personnes correspondent ces numéros[113]. Samia découvre ainsi que Dylan a effectivement gardé des contacts avec des malfrats. La police va alors préparer une descente dans la planque, où Dylan s'apprête à donner une autre partie du butin à ses complices[106].

Samia avoue à Mélanie que la police prépare une descente dans la planque de Dylan. Craignant que cela tourne mal pour Dylan, Mélanie vient dans la planque pour le prévenir que la police arrive et qu’il doit partir le plus vite possible. Boher et Samia arrivent peu après Mélanie, pour arrêter Dylan ; ce dernier, armé d'un revolver, prend alors Mélanie en otage. Samia croit bon de prévenir Malik par téléphone. Malik arrive rapidement et essaye de convaincre Dylan de libérer Mélanie ; Samia s’interpose entre eux et reçoit une balle tirée par Dylan, destinée à Malik. Gravement blessée, Samia tombe dans le coma, tandis que Dylan s’échappe, seul[106].

Samia est hospitalisée ; elle risque de mourir. Mélanie et Malik se sentent responsables de son état. Voulant venger sa sœur, Malik demande à Mélanie si elle a une idée de l’endroit où se cache Dylan. Mélanie lui parle d’un garage où Dylan avait coutume de ranger ses affaires quand il était enfant. Armé d’un revolver, Malik va dans ce garage et y trouve Dylan, qu’il semble décidé à tuer. Dylan essaye de se défendre et se jette sur Malik ; un coup de feu part et Dylan meurt d’une balle dans le ventre[107].

Malik donne rendez-vous à Mélanie, à qui il demande de lui apporter quelques affaires. Il lui explique qu’il a tué Dylan et qu’il va partir dans un endroit où personne ne le connaît. Malik quitte Marseille et laisse Mélanie seule et désemparée[107]. Peu après, Samia sort du coma. Mélanie lui fait comprendre que Dylan a été tué par Malik[114].

Annexes

Références

Les différents épisodes (qui n'ont pas de titre) sont répertoriés en fonction de la date de leur première diffusion française.

  1. épisode du 13 septembre 2007
  2. épisode du 18 septembre 2007
  3. épisode du 20 septembre 2007
  4. a et b épisode du 25 septembre 2007
  5. épisode du 27 septembre 2007
  6. épisode du 1er octobre 2007
  7. épisode du 2 octobre 2007
  8. épisode du 4 octobre 2007
  9. a et b épisode du 10 octobre 2007
  10. épisode du 11 octobre 2007
  11. épisode du 12 octobre 2007
  12. Le personnage d'Alexandre apparaît pour la première fois le 1er novembre 2007, mais ses intentions réelles ne sont dévoilées au téléspectateur que le 13 novembre.
  13. épisode du 3 décembre 2007
  14. épisode du 14 novembre 2007
  15. épisode du 23 novembre 2007
  16. a et b épisode du 6 décembre 2007
  17. épisode du 7 décembre 2007
  18. épisode du 10 décembre 2007
  19. épisode du 16 octobre 2007
  20. épisode du 17 octobre 2007
  21. épisode du 19 octobre 2007
  22. épisode du 25 octobre 2007
  23. épisode du 30 octobre 2007
  24. épisode du 9 novembre 2007
  25. épisode du 7 novembre 2007
  26. épisodes des 7 et 8 novembre 2007
  27. a et b épisode du 14 décembre 2007
  28. a et b épisode du 18 décembre 2007
  29. a et b épisode du 24 décembre 2007
  30. épisode du 31 décembre 2007
  31. épisode du 2 janvier 2008
  32. a et b épisode du 4 janvier 2008
  33. épisode du 7 janvier 2008
  34. épisode du 11 janvier 2008
  35. a, b, c et d Résumé partiel des trois épisodes du prime time
  36. épisode du 3 janvier 2008
  37. épisode du 9 janvier 2008
  38. épisode du 15 janvier 2008
  39. épisode du 16 janvier 2008
  40. épisode du 18 janvier 2008
  41. a et b épisode du 25 janvier 2008
  42. épisode du 29 janvier 2008
  43. épisode du 1er février 2008
  44. épisode du 5 février 2008
  45. a et b épisode du 8 février 2008
  46. épisode du 12 février 2008
  47. épisode du 13 février 2008
  48. a et b épisode du 14 février 2008
  49. épisode du 27 février 2008
  50. épisode du 28 février 2008
  51. épisode du 5 mars 2008
  52. a et b épisode du 3 mars 2008
  53. épisode du 21 février 2008
  54. a et b épisode du 6 mars 2008
  55. épisode du 11 mars 2008
  56. épisode du 14 mars 2008
  57. épisode du 18 mars 2008
  58. épisode du 7 avril 2008
  59. épisode du 27 mars 2008
  60. épisode du 2 avril 2008
  61. épisode du 14 avril 2008
  62. épisode du 9 avril 2008
  63. épisode du 15 avril 2008
  64. épisode du 16 avril 2008
  65. épisode du 22 avril 2008
  66. épisode du 29 avril 2008
  67. épisode du 30 avril 2008
  68. épisode du 2 mai 2008
  69. épisode du 1er mai 2008
  70. épisode du 6 mai 2008
  71. épisode du 5 mai 2008
  72. épisode du 9 mai 2008
  73. épisode du 13 mai 2008
  74. a et b épisode du 26 mai 2008
  75. a et b épisode du 27 mai 2008
  76. épisode du 28 mai 2008
  77. épisode du 2 juin 2008
  78. a et b épisode du 5 juin 2008
  79. épisode du 6 juin 2008
  80. épisode du 9 juin 2008
  81. a et b épisode du 12 juin 2008
  82. épisode du 17 juin 2008
  83. épisode du 18 juin 2008
  84. épisode du 23 juin 2008
  85. épisode du 24 juin 2008
  86. épisode du 25 juin 2008
  87. épisode du 26 juin 2008
  88. a et b épisode du 27 juin 2008
  89. épisode du 30 juin 2008
  90. épisode du 7 août 2008
  91. épisode du 4 juillet 2008
  92. épisode du 2 juillet 2008
  93. a et b épisode du 8 juillet 2008
  94. épisode du 11 juillet 2008
  95. épisode du 10 juillet 2008
  96. a et b épisode du 17 juillet 2008
  97. a, b et c épisode du 21 juillet 2008
  98. épisode du 25 juillet 2008
  99. épisode du 28 juillet 2008
  100. épisode du 30 juillet 2008
  101. épisode du 31 juillet 2008
  102. épisode du 8 août 2008
  103. épisode du 12 août 2008
  104. a et b épisode 15 août 2008
  105. a et b épisode du 19 août 2008
  106. a, b et c épisode du 22 août 2008
  107. a, b et c épisode du 29 août 2008
  108. épisode du 5 septembre 2008
  109. a et b épisode du 18 juillet 2008
  110. épisode du 22 juillet 2008
  111. épisode du 29 juillet 2008
  112. épisode du 13 août 2008
  113. épisode du 21 août 2008
  114. épisode du 1er septembre 2008

Liens externes


Précédé de :
Saison 3 de Plus belle la vie
Saison 4 de Plus belle la vie
Suivi de :
Saison 5 de Plus belle la vie

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saison 4 de Plus belle la vie de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saison 3 de Plus belle le vie — Saison 3 de Plus belle la vie Cet article résume les principales intrigues de la troisième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 521 à 780 a été diffusée sur France 3 entre le 11 septembre 2006 et… …   Wikipédia en Français

  • Saison 6 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la sixième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison a été diffusée sur France 3 du 14 septembre 2009 au 1er octobre 2010 (épisodes 1301 à 1560). La série a… …   Wikipédia en Français

  • Saison 7 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la septième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison a débuté sur France 3 le 4 octobre 2010 à l épisode 1561 et s est achevée le 30 septembre 2011 à l… …   Wikipédia en Français

  • Saison 5 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la cinquième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 1041 à 1300, a été diffusée sur France 3 du 8 septembre 2008 au 11 septembre 2009. Cependant la… …   Wikipédia en Français

  • Saison 3 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la troisième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 521 à 780 a été diffusée sur France 3 entre le 11 septembre 2006 et le 7 septembre 2007. Elle se… …   Wikipédia en Français

  • Saison 2 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la deuxième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 261 à 520, a été diffusée sur France 3 du 5 septembre 2005 au 8 septembre 2006. Elle se compose de… …   Wikipédia en Français

  • Saison 8 de Plus belle la vie — Cet article résume les principales intrigues de la huitième saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison a débuté sur France 3 le 3 octobre 2011 à l épisode 1821. Sommaire 1 Événements de la saison 2 Résumés d intrigues …   Wikipédia en Français

  • Saison 1 de Plus belle la vie — Cet article répertorie les principales intrigues de la première saison du feuilleton télévisé Plus belle la vie. Cette saison, comprenant les épisodes 1 à 260, a été diffusée sur France 3 du 30 août 2004 au 2 septembre 2005. Elle se compose de… …   Wikipédia en Français

  • Plus belle la vie — Logo de la série[note 1] …   Wikipédia en Français

  • Plus-belle-la-vie — Logo de la série[note 1 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.