Saint Yrieix la Perche


Saint Yrieix la Perche

Saint-Yrieix-la-Perche

Saint-Yrieix-la-Perche
Administration
Pays France
Région Limousin
Département Haute-Vienne
Arrondissement Limoges
Canton Saint-Yrieix-la-Perche
Code Insee abr. 87187
Code postal 87500
Maire
Mandat en cours
Daniel Boisserie
2008-2014
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Saint-Yrieix
Démographie
Population 7 007 hab. (2006)
Densité 69 hab./km²
Géographie
Coordonnées 45° 30′ 51″ Nord
       1° 12′ 14″ Est
/ 45.5141666667, 1.2038888889
Altitudes mini. 283 m — maxi. 498 m
Superficie 100,98 km²

Voir la carte physique

Voir la carte administrative

Saint-Yrieix-la-Perche (Sent Iriès en occitan) est une commune française, située dans le département de la Haute-Vienne et la région Limousin.

C'est l'une des cinq villes-portes du Parc naturel régional Périgord Limousin.

Sommaire

Héraldique

Heraldique blason ville fr Saint Yrieix la Perche.svg
1°) Parti, le premier d'azur à trois fleurs de lys d'or, deux et un ; le second, de gueules à une crosse d'or posée en pal.
(Malte-Brun, la France illustrée, tome V, 1884)
2°) Parti d'azur à trois fleurs de lys d'or et de gueules à la crosse d'abbé contournée.
(Grand Larousse encyclopédique en 10 volumes) - Énonciation différente du précédent
3°) D'or, à trois pals de gueules.
(d'Hozier in Armorial Général de France, 1696) (Malte-Brun, in la France illustrée, tome V, 1884) - Armes attribuées d'office suite à l'édit de 1696, jamais portées.

Station

Ville fleurie Ville fleurie.svgVille fleurie.svgVille fleurie.svg

Géographie

La Loue prend sa source vers 420 mètres d'altitude, au lieu-dit Gabillou au nord de la commune. Elle se jette dans l’Isle.

Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne)
<< Géolocalisation >>
Saint-Yrieix-la-Perche
<< Géolocalisation >>
Saint-Yrieix-la-Perche


Histoire

Saint Arède naquit entre 510 et 516, à Limoges ; il est le fils de Jocundus, riche noble gallo-romain. Le jeune garçon fut envoyé au monastère de Vigeois où il étudia. À l’âge de 14 ans, il fut envoyé, à Metz, auprès du roi Théodebert Ier. Arédius quitta la cour pour rejoindre Nizier, évêque de Trèves. Il fut ordonné prêtre par ce même évêque à une date inconnue ; lorsqu’il chantait les psaumes, une colombe descendit du ciel et voltigea autour de lui, Arédius tenta de la chasser, mais celle-ci se plaça au-dessus de sa tête. La colombe resta auprès d’Arédius pendant trente jours. À la mort de son père, il rejoignit sa mère Pélagie, dans une villa au lieu-dit Attane. Arédius se retira en ermite près de la villa familiale, mais sa mère le rappela et il fonda un monastère. Il fit, au cours de sa vie, de nombreux pèlerinages et fonda sur sa route des monastères et des prieurés. En 573, sainte Pélagie mourut et fut inhumée dans le monastère que son fils avait fondé. En 591, après un dernier pèlerinage à Tours, Arédius trépassa et fut enseveli au pied du chœur de l’église de son monastère. Dans son testament, il donne ses biens aux monastères de Vigeois, de Saint-Martial de Limoges, de Saint-Martin de Tours et celui d’Attane.

La renommée d’Arédius attira de nombreux pèlerins à Attane, autour du monastère une ville se développa. Vers l’an 900, le monastère se transforma en collège de chanoines. Au cours du XIIe siècle, la ville s’agrandit et déborda des remparts qui entouraient l’abbaye. Des artisanats se créèrent, des moulins et des tanneries se développèrent. À la mort de l’abbé Bernard de Comborn, en 1183, le château de Saint-Yrieix (la Tour du Plô) passe aux mains du vicomte de Limoges, ainsi dans la cité, il y eut deux « seigneurs », le chapitre et le vicomte. Dans les faubourgs, des foires se tiennent deux fois par an : le jour de la Pentecôte et à la date anniversaire de la mort de saint Yrieix, le 24 août. En août 1307, le chapitre et le Philippe IV le Bel établissent un contrat de « pariage » qui confie les fonctions de justice à des officiers royaux choisis par le roi et le chapitre. Le blason de la ville témoigne de ce contrat : des fleurs de lys à gauche et une crosse à droite. En 1565, le roi Charles IX accorde aux bourgeois de la ville de créer un échevinage ou municipalité. Ainsi cinq échevins étaient élus tous les ans, cependant les viguiers du roi gardaient leurs prérogatives de justice. Quatre ans plus tard, Henri IV séjourne près de la collégiale avant de partir pour la bataille de La Roche-l'Abeille. Au cours du XVIIe siècle, deux couvents s’installèrent extra-muros : les récollets et les clarisses ; des Pénitents Bleus s’établirent eux aussi à Saint-Yrieix. En 1750, un édit du roi ordonne l’installation d’une sénéchaussée à Saint-Yrieix, mais le tribunal de commun pariage est du même coup supprimé. La justice de Saint-Yrieix s'étendait alors jusqu'à Payzac.

En 1793, les chanoines refusent de prêter serment à la constitution civile du clergé, ils sont alors arrêtés et emprisonnés à Limoges, un d’entre eux meurt à la prison. Les chanoines seront emmenés aux pontons de Rochefort où huit d’entre eux mourront.

Entre temps, un chirurgien de la ville nommé Darnet signale à un apothicaire l’existence de terre utilisée par sa femme pour faire sa lessive. L’analyse révèle la pureté du kaolin ; en 1771, Darnet est chargé, au nom du roi, d’en diriger l’extraction. Depuis 1774, une fabrique de porcelaine est installée à la Seynie près de la ville. C’est aussi à Saint-Yrieix, que fut exploitée la dernière mine d’or de la Communauté européenne. La mine du Bourneix employait 85 personnes et produisait plus de 2 tonnes par an. Elle ferma ses portes en 2001, après 100 ans d’activité et des millénaires d’activités aurifères dans le Limousin.

Administration

Liste des maires successifs
Période Identité Parti Qualité
1945 1982 Jacques Boutard SFIO, puis centriste conseiller général
1982 juin 1995 Marc Débuchère RPR conseiller général
juin 1995 mars 2001 Daniel Boisserie PS Député
mars 2001 2008 Daniel Boisserie PS Député
mars 2008 2014 Daniel Boisserie [1] PS Député
Toutes les données ne sont pas encore connues.

Démographie

Évolution démographique
(Source : Ehess[2] et INSEE[3])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
6 234 5 012 6 252 6 383 6 542 6 900 7 110 7 515 7 474
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
7 749 7 613 7 826 7 086 7 426 8 051 7 626 8 711 8 467
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
8 363 7 916 8 205 7 296 7 307 7 281 7 302 7 213 7 323
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 - -
7 021 6 816 7 116 7 342 7 558 7 251 7 007 - -

Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes


Lieux et monuments

Personnalités liées à la commune

  • Alain Vaissade, physicien et homme politique, est né à Saint-Yrieix-La-Perche en 1946, maire de Genève Liste des maires de Genève, Conseiller administratif de la Ville de Genève et ministre de la culture de 1991 à 2003.
  • Saint-Yrieix est aussi le lieu de fabrication des Madeleines Bijou.

Clubs sportifs

  • Saint-Yrieix-la-Perche Sport Club, club de rugby évoluant en Fédérale 3

Voir aussi

Étape


Précédé par
Jumilhac-le-Grand
Route Richard Cœur de Lion
blason de la route Richard Cœur de Lion
Suivi par
Coussac-Bonneval

Liens externes

Notes et références

  • Portail de la Haute-Vienne Portail de la Haute-Vienne
Ce document provient de « Saint-Yrieix-la-Perche ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint Yrieix la Perche de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-yrieix-la-perche — Administration Pays France Région Limousin Département Haute Vienne Arrondissement Limoges Canton …   Wikipédia en Français

  • Saint yrieix la perche — Administration Pays France Région Limousin Département Haute Vienne Arrondissement Limoges Canton …   Wikipédia en Français

  • Saint-Yrieix-la-Perche — Saltar a navegación, búsqueda Saint Yrieix la Perche Sent Iriès País …   Wikipedia Español

  • Saint-Yrieix-la-Perche — 45° 30′ 51″ N 1° 12′ 14″ E / 45.5141666667, 1.2038888889 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Yrieix-la-Perche — French commune nomcommune=Saint Yrieix la Perche région=Limousin département=Haute Vienne arrondissement=Limoges canton=Saint Yrieix la Perche (chief town) insee=87187 cp=87500 maire=Daniel Boisserie mandat=2008 2014 intercomm=CC du Pays de Saint …   Wikipedia

  • Saint-Yrieix-la-Perche — Original name in latin Saint Yrieix la Perche Name in other language Saint Yrieix, Saint Yrieix la Perche, Sent Iries, Sent Iris, Sent Ir e la Persh, Yrieix la Montagne, sheng yi li ye yi la pei er shen, Сент Ір є ла Перш, Сент Ирье ла Перш State …   Cities with a population over 1000 database

  • Saint-Yrieix-la-Perche — ▪ town, France       town, Haut Vienne département, Limousin région, west central France. It is the main centre in France for quarrying kaolin (china clay), and supplies the porcelain factories of nearby Limoges and Sèvres, near Paris. The… …   Universalium

  • Gare de Saint-Yrieix-la-Perche — Saint Yrieix la Perche Gare de Saint Yrieix la Perche et autorail X2800 (en 2004) Localisation Pays France Commune …   Wikipédia en Français

  • Canton de Saint-Yrieix-la-Perche — Situation du canton de Saint Yrieix la Perche dans le département Haute Vienne Administration Pays …   Wikipédia en Français

  • Canton De Saint-Yrieix-la-Perche — Administration Pays France Région Limousin Département Haute Vienne Arrondissement Limoges Code cantonal 87 29 …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.