Saint-Valentin

ï»ż
Saint-Valentin
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Valentin (homonymie).
Saint-Valentin
BigPinkHeart.jpg
Carte de Saint-Valentin, vers 1910.

Type FĂȘte civile avec une origine religieuse
Signification FĂȘte des amoureux
Date 14 février

Le jour de la Saint-Valentin, le 14 fĂ©vrier, est considĂ©rĂ© dans de nombreux pays comme la fĂȘte des amoureux et de l'amitiĂ©. Les couples en profitent pour Ă©changer des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour ainsi que des roses rouges qui sont l’emblĂšme de la passion.

À l’origine fĂȘte de l’Église catholique romaine, le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas Ă©tĂ© associĂ© avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fĂȘte est maintenant associĂ©e plus Ă©troitement Ă  l’échange mutuel de « billets doux Â» ou de valentins illustrĂ©s de symboles tels qu’un cƓur ou un Cupidon ailĂ©.

À l’envoi de billets au XIXe siĂšcle a succĂ©dĂ© l’échange de cartes de vƓux. On estime qu’environ un milliard de ces cartes sont expĂ©diĂ©es chaque annĂ©e Ă  l’occasion de la Saint-Valentin[1] ; ce chiffre paraĂźt plus que suspect, quand on considĂšre que cette fĂȘte est limitĂ©e par de nombreux aspects, aussi bien gĂ©ographiques (la saint-Valentin n'est pas fĂȘtĂ©e partout Ă  travers « le monde Â»), financiĂšre (le nombre de personnes dans le monde ayant les moyens de se payer des loisirs de ce type), culturelle (les fleurs et les chocolats semblent beaucoup plus prisĂ©s que les cartes de vƓux), sociale (part de cĂ©libataires dans la sociĂ©tĂ©). Ce chiffre ne serait battu que par le nombre de cartes Ă©changĂ©es lors des fĂȘtes de NoĂ«l.

Cependant, en AmĂ©rique du Nord, les Ă©changes de cartes ne se font pas selon la conception europĂ©enne oĂč la carte de Saint-Valentin est envoyĂ©e Ă  une personne « unique Â». Il n'est pas rare qu'une personne y envoie une dizaine de cartes, et mĂȘme que des Ă©lĂšves d'Ă©cole primaire en envoient Ă  leur maĂźtresse d'Ă©cole. Les chiffres indiquĂ©s deviennent en ce cas plus vraisemblables.

Sommaire

Historique du jour de la Saint-Valentin

Les fĂȘtes de la fertilitĂ© du mois de fĂ©vrier

L’association du milieu du mois de fĂ©vrier avec l’amour et la fertilitĂ© date de l’antiquitĂ©. Dans le calendrier de l’AthĂšnes antique, la pĂ©riode de mi-janvier Ă  mi-fĂ©vrier Ă©tait le mois de GamĂ©lion, consacrĂ© au mariage sacrĂ© de Zeus et de HĂ©ra.

Dans la Rome antique, le jour du 15 fĂ©vrier Ă©tait nommĂ© les lupercales ou festival de Lupercus, le dieu de la fertilitĂ©, que l’on reprĂ©sente vĂȘtu de peaux de chĂšvre. Les prĂȘtres de Lupercus sacrifiaient des chĂšvres au dieu et, aprĂšs avoir bu du vin, ils couraient dans les rues de Rome Ă  moitiĂ© nus et touchaient les passants en tenant des morceaux de peau de chĂšvre Ă  la main. Les jeunes femmes s’approchaient volontiers, car ĂȘtre touchĂ©e ainsi Ă©tait censĂ© rendre fertile et faciliter l’accouchement. Cette solennitĂ© paĂŻenne honorait Junon, dĂ©esse romaine des femmes et du mariage, ainsi que Pan, le dieu de la nature.

Au moins trois saints diffĂ©rents sont nommĂ©s Valentin, tous trois martyrs[2]. Leur fĂȘte a Ă©tĂ© fixĂ©e le 14 fĂ©vrier par dĂ©cret du pape Gelase Ier, aux alentours de 498. C’est Ă  cette date qu’ils sont mentionnĂ©s dans les premiers martyrologes[3] :

  • Valentin de Rome, un prĂȘtre qui a souffert le martyre Ă  Rome dans la seconde moitiĂ© du IIIe siĂšcle et qui a Ă©tĂ© enterrĂ© sur la Via Flaminia.
  • Valentin de Terni, un Ă©vĂȘque d’Interamma (le Terni moderne), qui a Ă©galement souffert le martyre dans la deuxiĂšme moitiĂ© du IIIe siĂšcle et qui a Ă©galement Ă©tĂ© enterrĂ© sur la Via Flaminia.

Le rapprochement entre la Saint-Valentin et l’amour courtois n’est mentionnĂ© dans aucune histoire ancienne et est considĂ©rĂ© par des historiens comme une lĂ©gende. Il existe une lĂ©gende selon laquelle la fĂȘte de la Saint-Valentin a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e pour contrecarrer la pratique des lupercales par les jeunes amoureux qui dessinaient leurs noms sur une urne, mais cette pratique n’est citĂ©e dans aucune source Ă©crite de l’époque.

Il ne faut cependant pas oublier que la plupart des fĂȘtes chrĂ©tiennes se sont substituĂ©es Ă  des fĂȘtes paĂŻennes : oui mais que viennent faire le ou les saints Valentin ? Le jour de la Saint-Valentin a longtemps Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ© comme Ă©tant la fĂȘte des cĂ©libataires et non des couples. Le jour de la fĂȘte, les jeunes filles cĂ©libataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons cĂ©libataires les trouvent (dĂ©finition des lupercales)[4]. À l’issue de ce cache-cache gĂ©ant, les couples formĂ©s Ă©taient amenĂ©s Ă  se marier dans l’annĂ©e. Ceci permettait de dĂ©velopper la dĂ©mographie et stimuler l’expansion des villages.
Cette pratique laissait libre cours Ă  beaucoup de tricheries de la part de couples officieux ainsi que des hommes qui visaient une jeune fille en particulier et notamment « la plus belle du village Â», trĂšs courtisĂ©e.

L’époque mĂ©diĂ©vale

La premiĂšre mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siĂšcle en Angleterre, oĂč l’on croyait que le 14 fĂ©vrier Ă©tait le jour oĂč les oiseaux s'appariaient (lire entre autres « La Dame Ă  la licorne Â»). Cette croyance est mentionnĂ©e dans les Ă©crits de Geoffrey Chaucer au XIVe siĂšcle. Il Ă©tait courant durant cette pĂ©riode que les amoureux Ă©changeassent des billets et qu’ils s’appellent chacun leur Valentin. Un de ces billets du XIVe siĂšcle se trouverait Ă  la British Library. Il est probable que nombre de lĂ©gendes sur la Saint-Valentin aient Ă©tĂ© inventĂ©es pendant cette pĂ©riode. Parmi ces lĂ©gendes, on trouve celles-ci :

  • La veille du martyre de Saint Valentin, il a glissĂ© un « valentin Â» Ă  la fille du geĂŽlier qui aurait lu « de la part de votre Valentin Â».
  • Pendant une pĂ©riode d’interdiction de mariage des soldats romains par l’empereur Claude II, Saint Valentin arrangeait secrĂštement les mariages[5]. Dans la plupart des versions de cette lĂ©gende, le 14 fĂ©vrier est la date liĂ©e Ă  son martyre.

Ce fut Othon de Grandson, lors de la deuxiĂšme moitiĂ© du XIVe siĂšcle, poĂšte et capitaine Ă  la cour d'Angleterre, qui fit connaĂźtre cette coutume dans le monde latin, notamment Ă  la cour de Savoie : trente pour cent de sa poĂ©sie est dĂ©diĂ©e Ă  cette tradition. Citons par exemple La Complainte de Saint Valentin (I et II), La Complaincte amoureuse de Sainct Valentin Gransson, Le Souhait de Saint Valentin et Le Songe Saint Valentin.

Au dĂ©but du XVe siĂšcle, Charles d’OrlĂ©ans fit connaĂźtre l'Ɠuvre d'Othon Ă  la cour de France. Il Ă©crivit lui-mĂȘme plusieurs poĂšmes dĂ©diĂ©s Ă  la Saint-Valentin. Par la suite, cette tradition se perdit dans le monde latin et ne fut rĂ©actualisĂ©e qu'au XIXe siĂšcle.

Les reliques

Il existe plusieurs saints, donc plusieurs sites :

  • Ă  Dublin : au XIXe siĂšcle, les reliques de saint Valentin de Terni furent lĂ©guĂ©es par le pape GrĂ©goire XVI Ă  l’église des CarmĂ©lites de la rue Whitefriar Ă  Dublin, qui est alors devenue un lieu de pĂšlerinage pour le 14 fĂ©vrier. En 1969, dans le souci d’épurer le calendrier catholique de tous les saints lĂ©gendaires, l’Église a ĂŽtĂ© le jour de la Saint-Valentin de son calendrier officiel.
  • Ă  Roquemaure : depuis le 25 octobre 1868, l’église de Roquemaure dans le Gard abrite les reliques d’un saint Valentin. En 1868, elles furent achetĂ©es Ă  Rome par un riche propriĂ©taire viticole du pays qui les utilisa dans le but de protĂ©ger les vignobles du phylloxera[6], apparu lĂ  deux ans auparavant.
  • Ă  Saint-Pierre-du-Chemin, Ă©glise Saint-Pierre depuis 1847, et authentifiĂ©es par le Vatican[7].

La Saint-Valentin dans les pays orientaux

En Chine, depuis les annĂ©es 1980, la Saint-Valentin connaĂźt une popularitĂ© importante, notamment chez les jeunes, qui gĂ©nĂšre diverses activitĂ©s commerciales. À part la Saint-Valentin, il existe une fĂȘte traditionnelle, le Qi Qiao Jie, pour les amoureux, provenant d’une lĂ©gende ancienne, dont la date est le septiĂšme jour du septiĂšme mois du calendrier lunaire.

Au Japon, cette pratique est une obligation pour beaucoup de femmes, notamment les employĂ©es de bureau, qui doivent offrir des chocolats Ă  tous leurs collĂšgues masculins, parfois Ă  un coĂ»t trĂšs Ă©levĂ© ; ces chocolats sont d'ailleurs appelĂ©s giri choko (çŸ©ç†ăƒăƒ§ă‚ł?), c'est-Ă -dire « chocolats d'obligation Â». Le 14 mars est appelĂ© white day (le jour blanc) ; c’est un phĂ©nomĂšne commercial crĂ©Ă© au Japon et repris par la CorĂ©e du Sud, Taiwan et Hong Kong. À cette date les hommes sont censĂ©s offrir un linge (ou d'autres cadeaux) blanc Ă  celles qui leur ont offert des chocolats. La jeune fille peut exiger Ă  cette occasion un cadeau dont la valeur est trois fois supĂ©rieure Ă  celle des chocolats offerts un mois plus tĂŽt.

La Saint-Valentin s’est popularisĂ©e Ă©galement en Inde et au Pakistan, provoquant l’hostilitĂ© de certains groupes opposĂ©s Ă  cette influence occidentale[8].

La Saint-Valentin en Amérique du Sud

Au BrĂ©sil, on ne parle pas de Saint-Valentin mais de dia dos namorados (jour des amoureux) fĂȘtĂ© non pas le 14 fĂ©vrier mais le 12 juin.

En Colombie, la Saint-Valentin est fĂȘtĂ©e le troisiĂšme samedi du mois de septembre. Elle s'appelle dĂ­a del amor y amistad (jour de l'amour et de l'amitiĂ©).

Bibliographie

  • The world book Encyclopeadia, 1973, tome XX, p. 204

Notes et références

  1. ↑ http://www.rosee.org/page83.html
  2. ↑ Selon l’encyclopĂ©die catholique de 1908
  3. ↑ Liste des personnes ayant Ă©tĂ© tuĂ©es Ă  cause de leur foi chrĂ©tienne, avec une brĂšve description des circonstances de leur mort.
  4. ↑ http://agenda.germainpire.info/view_entry.php?id=648&date=20120214
  5. ↑ (fr)Pour les amoureux... Une petite histoire de la Saint Valentin, archive arte.tv
  6. ↑ Maladie de la vigne qui ravagea le vignoble français au XIXe siĂšcle.
  7. ↑ http://www.restaurants-de-paris.com/restaurants/actualites/saint-valentin-a-paris.html
  8. ↑ (en)Hindu and Muslim anger at Valentine's, BBC, 11 fĂ©vrier 2003

Voir aussi

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

  • Portail des fĂȘtes et des traditions Portail des fĂȘtes et des traditions

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Valentin de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-valentin — Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin (homonymie). Saint Valentin Carte de Saint Valentin, vers 1910. Type 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint Valentin — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. Pour la fĂȘte des amoureux, voir Saint Valentin. Pour les lieux et Ă©difices, voir Saint Valentin (homonymie)  . Saint Valentin dĂ©signe plusieurs… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-Valentin — Infobox Commune de France nomcommune=Saint Valentin rĂ©gion=Centre dĂ©partement=Indre arrondissement=Issoudun canton=Issoudun Nord insee=36209 cp=36100 maire=Pierre Rousseau mandat=2001 2008 intercomm=Champagne berrichonne longitude=1.86555555556… 
   Wikipedia

  • Saint-Valentin (fĂȘte) — Saint Valentin Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin (homonymie). Saint Valentin Carte de Saint Valentin, vers 1910. Type 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-Valentin (Quebec) — Saint Valentin (QuĂ©bec) Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin (homonymie). Saint Valentin Edifice municipal de Saint Valentin 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-valentin (indre) — Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin. Saint Valentin Administration Pays France RĂ©gion Centre 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-valentin (quĂ©bec) — Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin (homonymie). Saint Valentin Edifice municipal de Saint Valentin 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-valentin (timbre de france) — Pour les articles homonymes, voir Saint Valentin (homonymie). La poste française Ă©met rĂ©guliĂšrement des timbres de Saint Valentin depuis 1997. À partir de 2000, elle les fait dessiner par des stylistes de maisons de couture renommĂ©es ou par des… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-valentin (homonymie) — Cette page d’homonymie rĂ©pertorie les diffĂ©rents sujets et articles partageant un mĂȘme nom. La Saint Valentin est la fĂȘte des amoureux. Cette fĂȘte donne lieu Ă  l Ă©mission de timbres de Saint Valentin. La Poste française Ă©met souvent des timbres… 
   WikipĂ©dia en Français

  • Saint-Valentin (Chanson) — Saint Valentin est la premiĂšre chanson connue du rappeur français Orelsan, en compagnie de Gringe. Il s agit d une parodie plutĂŽt sarcastique de la fĂȘte des amoureux. Il semblerait que AurĂ©lien Cotentin n apprĂ©cie guerre la Saint Valentin. Cette… 
   WikipĂ©dia en Français


Share the article and excerpts

Direct link

 Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.