Saint-Sepulcre

ÔĽŅ
Saint-Sepulcre

Saint-Sépulcre

√Čdicule abritant le tombeau du Christ √† l'int√©rieur de l'√©glise du Saint-S√©pulcre


Le Saint-S√©pulcre est le tombeau du Christ, c'est-√†-dire l'√©dicule (maintenant englob√© dans l'√©glise du Saint-S√©pulcre) construit sur la grotte o√Ļ le corps du Christ aurait √©t√© d√©pos√© apr√®s avoir √©t√© descendu de la croix √† J√©rusalem.

Sommaire

Histoire

Avant la crucifixion

D'apr√®s les fouilles men√©es dans la basilique actuelle par le franciscain Virgilio Corbo dans les ann√©es 1960, des traces de tailles de pierre et de culture ont √©t√© mises au jour. Elles indiquaient une utilisation du Mont du Golgotha bien avant sa mention dans le Nouveau Testament. Hors de la ville, le lieu servait de carri√®re de pierre "malaki" d√®s le VIIIe si√®cle av. J.-C.. Par la suite, au Ier si√®cle av. J.-C., les cavit√©s furent recouvertes de terre et le lieu fut transform√© en jardin. C'est le jardin du Golgotha dont parlent les √Čvangiles. Par ailleurs, des traces de cultures furent trouv√©es dans la grotte de l'Invention de la Croix.

Le site du tombeau du Christ
Le Golgotha et la Chapelle

Dans le m√™me temps, tout un r√©seau de grottes s√©pulcrales fut √©difi√© √† l'ouest de la carri√®re. Les tombeaux furent creus√©s dans de hautes parois rocheuses verticales ; parmi ces derniers on trouve surnomm√©e, selon l'usage, la ¬ę tombe de Joseph d'Arimathie ¬Ľ.

La Passion du Christ

La crucifixion, la mise au tombeau et la R√©surrection sont les ultimes √©tapes de la passion du Christ. Les quatre √Čvangiles nous indiquent que le lieu se situait ¬ę hors des murs ¬Ľ, ¬ę pr√®s d'une route ¬Ľ et ¬ę proche de la ville ¬Ľ (Jn 19:20), sur le ¬ę Golgotha ¬Ľ, appel√©e aussi ¬ę Lieu du Cr√Ęne ¬Ľ (Mt 27:33, Mc 15:22, Lc 23:22 et Jn 19:17), qui √©tait auparavant un ¬ę jardin ¬Ľ. (Jn 19:41) Le Christ a de plus √©t√© mis dans un ¬ę tombeau neuf ¬Ľ (Jn 19:41, Lc 23:33 et Mt 27:59) qui se situait ¬ę non loin de l√† ¬Ľ.

La r√©alit√© arch√©ologique semble pouvoir correspondre √† la topographie des √Čcritures[Laquelle ?]. De plus, l'hypoth√®se de la ¬ę Tombe du Jardin ¬Ľ, plus au nord de la Vieille ville de J√©rusalem et fameuse au d√©but du XXe si√®cle, est depuis longtemps abandonn√©e au profit du souvenir traditionnel au Golgotha[r√©f. n√©cessaire].

Les recherches arch√©ologiques semblent d√©montrer que la tombe de J√©sus avait √©t√© creus√©e dans un massif rocheux excentr√© par rapport √† la carri√®re. Le propri√©taire, Joseph d'Arimathie, au cours des ann√©es 30 de notre √®re, avait commenc√© √† pr√©parer une s√©pulture familiale √† cet endroit. Cette nouvelle tombe √©tait constitu√©e d'une entr√©e basse et √©troite, ferm√©e par une grosse pierre. Au bout, se trouvait un vestibule menant √† la chambre fun√©raire. Un seul banc avait √©t√© taill√© dans la roche au c√īt√© Nord √† droite de l'entr√©e mais il est fort possible que Joseph d'Arimathie avait imagin√© r√©aliser deux autres bancs sur les c√īt√©s Ouest et Sud pour compl√©ter la s√©pulture familiale. La crucifixion de J√©sus a d√Ľ probablement bouleverser ses projets et il fit de cette tombe, son lieu de s√©pulture[non neutre] + [r√©f. n√©cessaire].

√Ä l'heure actuelle, elle est v√©n√©r√©e par de nombreux croyants comme √©tant le lieu o√Ļ le corps de J√©sus de Nazareth a √©t√© enseveli avant qu'il ressucite. Aujourd'hui, le tombeau est enferm√© dans un √©difice en marbre appel√© √Čdicule.

Authenticité du tombeau

Récits antiques

Entrée du tombeau du Christ, église du Saint-Sépulcre
La tombe du Christ, église du Saint-Sépulcre
La tombe du jardin (extérieur)

Suivant les r√©cits d'Eus√®be de C√©sar√©e, hagiographe de l'empereur Constantin, et Socrate le Scolastique, √©crivain du Ve si√®cle, l'endroit aurait d√©j√† √©t√© consid√©r√© comme le lieu de crucifixion et de s√©pulture de J√©sus de Nazareth et tenu en v√©n√©ration par la communaut√© chr√©tienne de J√©rusalem[r√©f. n√©cessaire] avant les fouilles et la construction d'une √©glise (la premi√®re datant de 335). La communaut√© se serait toujours rappel√© du lieu, m√™me lorsque le site fut recouvert par le temple d'Hadrien.

Eus√®be de C√©sar√©e insiste en particulier sur la d√©couverte du tombeau : ¬ę Il est offert √† tous ceux qui viennent pour en √™tre les t√©moins visuels, une preuve claire et visible du miracle dont ce lieu a √©t√© la sc√®ne ¬Ľ (Vie de Constantin, Chapitre XXVIII).

L'arch√©ologue Martin Biddle de l‚ÄôUniversit√© d'Oxford a avanc√© une th√©orie selon laquelle l‚Äôexpression ¬ę preuve claire et visible ¬Ľ pouvait √™tre li√©e √† un hypoth√©tique graffiti ¬ę c'est le Tombeau du Christ ¬Ľ, inscrit dans la roche par des p√®lerins chr√©tiens avant la construction du temple romain. Des graffiti anciens semblables sont toujours visibles dans les Catacombes de Rome ; ils indiquent notamment les tombeaux de saints particuli√®rement v√©n√©r√©s[r√©f. n√©cessaire].

Discussions sur l'authenticité

XIXe si√®cle

A partir du XIXe si√®cle, un certain nombre d'√©rudits ont contest√© le fait que le Saint-S√©pulcre puisse √™tre le site r√©el de la crucifixion de J√©sus et de son inhumation. Ils soutinrent que l'√©glise se situant √† l'int√©rieur des murailles ne pouvait √™tre le lieu de ces √©v√©nements que les textes bibliques (par ex. He 13,12) placent √† l'ext√©rieur des murs.

Le matin apr√®s son arriv√©e √† J√©rusalem en 1883, le g√©n√©ral Charles Gordon identifia un tombeau dans une paroi rocheuse d‚Äôune r√©gion cultiv√©e, √† l'ext√©rieur des murs. Il le consid√©ra comme le site le plus probable de l'ensevelissement de J√©sus. Il sugg√©ra ainsi le jardin de la Tombe, situ√© au nord du Saint S√©pulcre dans les environs de la Porte de Damas et datant de la p√©riode de l'Empire byzantin. Cela correspondrait √† la description de Jean (19:41) : ¬ę Or il y avait un jardin au lieu o√Ļ il avait √©t√© crucifi√©, et dans ce jardin un tombeau neuf ¬Ľ. Cette hypoth√®se est aujourd'hui √©cart√©e.

Dans le jardin, on peut trouver un rocher escarpé qui contient deux grandes cavités qui ressemblent étrangement à des yeux de tête de mort.

Ce lieu est habituellement appelé le jardin de la Tombe afin de le distinguer du Saint-Sépulcre. Il reste toujours un lieu de pèlerinage (habituellement pour les protestants) pour ceux qui doutent de l'authenticité de l'Anastasis et/ou bien pour ceux qui n'ont pas la permission de se recueillir dans l'église.

L'arch√©ologie d√©montre que la ville a connu trois extensions au ¬ę nord ¬Ľ. Elles ont donn√© lieu √† autant de remparts successifs. Ces enceintes √©taient encore visibles en l'an 70. Flavius Jos√®phe en t√©moigne et les d√©crit avec pr√©cision. Le premier rempart fut construit par le roi Ez√©chias, √† la fin du VIIIe si√®cle av. J.-C.. Le second a √©t√© construit par les Asmon√©ens dans la deuxi√®me moiti√© du IIe si√®cle av. J.-C..

La troisi√®me muraille a √©t√© √©tendue par H√©rode Agrippa Ier en 41‚Äď44 et entoura seulement le site du Saint-S√©pulcre, alors qu‚Äô√† la m√™me √©poque le jardin environnant √©voqu√© dans la Bible auraient d√Ľ y √™tre int√©gr√© aussi. Ainsi le Saint-S√©pulcre se trouvait bien √† l'ext√©rieur des remparts, au temps de J√©sus.

L'arch√©ologie confirme cette th√©orie depuis assez longtemps : le Saint-S√©pulcre √©tait bien √† l'ext√©rieur des premier et deuxi√®me remparts. Son secteur √©tait le lieu d'exploitation de carri√®res depuis le VIIIe si√®cle av. J.-C. et fournissait la pierre pour b√Ętir J√©rusalem. On extrayait les blocs de pierre par paliers. Dans les parties abandonn√©es des gisement d'exploitation, on creusait des tombeaux. Ces donn√©es arch√©ologiques correspondent aux t√©moignages des √Čvangiles.

XXe si√®cle

Il convient de citer l‚Äôuniversitaire isra√©lien Dan Bahat, ancien arch√©ologue de la ville de J√©rusalem : ¬ę Nous ne pouvons pas √™tre absolument certains que le site de l'√©glise du Saint-S√©pulcre est bien le site de la tombe de J√©sus, mais nous n'avons aucun autre lieu qui puisse affirmer des arguments contraires de poids et nous n'avons vraiment aucune raison de rejeter l'authenticit√© de l‚Äôendroit. ¬Ľ (Bahat, 1986)

  • Portail du christianisme Portail du christianisme
  • Portail de l‚Äôarchitecture chr√©tienne Portail de l‚Äôarchitecture chr√©tienne

Ce document provient de ¬ę Saint-S%C3%A9pulcre ¬Ľ.

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Sepulcre de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-s√©pulcre ‚ÄĒ √Čdicule abritant le tombeau du Christ √† l int√©rieur de l √©glise du Saint S√©pulcre Le Saint S√©pulcre est le tombeau du Christ, c est √† dire l √©dicule (maintenant englob√© dans l √©glise du Saint S√©pulcre) construit sur la grotte o√Ļ le corps du… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint S√©pulcre ‚ÄĒ √Čdicule abritant le tombeau du Christ √† l int√©rieur de l √©glise du Saint S√©pulcre Le Saint S√©pulcre est le tombeau du Christ, c est √† dire l √©dicule (maintenant englob√© dans l √©glise du Saint S√©pulcre) construit sur la grotte o√Ļ le corps du… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • saint-s√©pulcre ‚ÄĒ ‚óŹ saint s√©pulcre, saints s√©pulcres nom masculin Ensemble de figures sculpt√©es reproduisant la sc√®ne de la Mise au tombeau. (Nombreux exemples dans l art occidental des XVe et XVIe s.) ‚óŹ saint s√©pulcre, saints s√©pulcres (synonymes) nom masculin… ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Saint\ S√©pulcre ‚ÄĒ ‚Üí s√©pulcre ‚Ķ   Encyclop√©die Universelle

  • Saint-S√©pulcre ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint S√©pulcre (homonymie). 31¬į46‚Ä≤42.4‚Ä≥N 35¬į13‚Ä≤47.1‚Ä≥E / ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-S√©pulcre de J√©rusalem ‚ÄĒ Saint S√©pulcre √Čdicule abritant le tombeau du Christ √† l int√©rieur de l √©glise du Saint S√©pulcre Le Saint S√©pulcre est le tombeau du Christ, c est √† dire l √©dicule (maintenant englob√© dans l √©glise du Saint S√©pulcre) construit sur la grotte o√Ļ le ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-Sepulcre d'Angers ‚ÄĒ Saint S√©pulcre d Angers Pour les articles homonymes, voir Saint S√©pulcre (homonymie). L √©glise du Saint S√©pulcre, situ√©e √† Angers, en France, est l une des deux r√©pliques du Saint S√©pulcre de J√©rusalem, qui abrite le tombeau de J√©sus Christ. L… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-S√©pulcre d'Angers ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint S√©pulcre (homonymie). L √©glise du Saint S√©pulcre, situ√©e √† Angers, en France, est l une des deux r√©pliques du Saint S√©pulcre de J√©rusalem, qui abrite le tombeau de J√©sus Christ. L autre r√©plique se trouve √† ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-s√©pulcre d'angers ‚ÄĒ Pour les articles homonymes, voir Saint S√©pulcre (homonymie). L √©glise du Saint S√©pulcre, situ√©e √† Angers, en France, est l une des deux r√©pliques du Saint S√©pulcre de J√©rusalem, qui abrite le tombeau de J√©sus Christ. L autre r√©plique se trouve √† ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais

  • Saint-S√©pulcre (homonymie) ‚ÄĒ Cette page d‚Äôhomonymie r√©pertorie les diff√©rents sujets et articles partageant un m√™me nom. Le Saint S√©pulcre peut d√©signer : le Saint S√©pulcre qui est le tombeau du Christ, dans l √©glise du Saint S√©pulcre, √† J√©rusalem ; plusieurs… ‚Ķ   Wikip√©dia en Fran√ßais


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select ‚ÄúCopy Link‚ÄĚ

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.