Saint-Gall


Saint-Gall
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Gall (homonymie).
Saint-Gall
Sankt Gallen
Saint-Gall
Vue d'ensemble de la commune.
Administration
Pays Suisse Armoiries de la commune.
Canton Saint-Gall
District Saint-Gall
Nom officiel St. Gallen
Nom en français Saint-Gall
Langue allemand
Maire M. Franz Hagmann
N° OFS 3203
Code postal 9000
Site Web www.stadt.sg.ch
Géographie
Superficie 39,39 km²[1]
Altitude 670
Coordonnées 47° 25′ 00″ N 9° 22′ 00″ E / 47.4166666667, 9.3666666666747° 25′ 00″ N 9° 22′ 00″ E / 47.4166666667, 9.36666666667 
Démographie
Population 72 642 (31 décembre 2009)[2]
Densité 1 844,2 hab./km²
Gentilé Saint-gallois
Localisation

Localisation de Saint-Gall en Suisse.

Saint-Gall (en allemand Sankt Gallen) est la septième ville de Suisse et le chef-lieu du canton de Saint-Gall. La commune de Saint-Gall compte 72 642 habitants fin 2009[2] et a été fondée sur l'ermitage du moine irlandais Gall au VIIe siècle.

Sommaire

Histoire

L’église abbatiale.

La fondation de la ville est directement liée à l’activité de l’Abbaye de Saint-Gall, puisque l’archéologie ne livra aucun indice d'une occupation durable avant le haut Moyen Âge. En effet, une communauté de laïcs ne tarda pas s’installer au abords du monastère dès le Xe siècle, soit deux siècles après la fondation de celui-ci. Une enceinte élargie sera construite autour de la cité naissance après l’an 950.

Les premières institutions bourgeoises apparaissent dès 1170. Puis, une place du marché est attestée en 1228. Les bourgeois s'affirmèrent en prenant en charge des tâches d'assistance à la population, car ce fut eux en effet, et non pas l'abbaye (celle-ci se contenta d'apporter son soutien, en tant que suzerain), qui fondèrent en 1228 au centre de la cité, l'hôpital du Saint-Esprit, institution accueillant des indigents et des orphelins, puis, au bas Moyen Âge, des vieillards.

Géographie

Selon l'Office fédéral de la statistique, Saint-Gall mesure 39,39 km2[1].

Climat

Relevé météorologique de St-Gall-altitude: 779 m (période 1961-1990)
mois jan. fév. mar. avr. mai jui. jui. aoû. sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) -3,8 -2,9 -0,1 2,8 6,8 9,9 12,1 11,8 9,3 5,4 0,7 -2,8 4,1
Température moyenne (°C) -1,1 -0,1 2,9 6,3 10,6 13,8 16,1 15,6 13 8,5 3,4 -0,2 7,4
Température maximale moyenne (°C) 1,8 3 6,3 10,3 15 18 20,5 19,7 17 11,9 6,4 2,7 11,1
Précipitations (mm) 65 64 73 110 134 152 152 155 115 74 86 71 1 248
Nombre de jours avec pluie 12 10 12 13 14 14 13 14 10 9 11 11 144
Source : MétéoSuisse www.meteosuisse.ch


Démographie

Selon l'Office fédéral de la statistique, Saint-Gall possède 72 642 habitants fin 2009[2]. Sa densité de population atteint 1 844,2 hab./km².

Monuments

Article détaillé : Vieille ville de Saint-Gall.
Vieille ville de Saint-Gall
  • L'Abbaye de Saint-Gall possède une des plus riches bibliothèques médiévales
  • La Cathédrale de Saint-Gall

Université

l’Université de Saint-Gall (Universität St. Gallen (Hochschule für Wirtschafts-, Rechts- und Sozialwissenschaften – HSG)) offre des formations en sciences économiques et sociales et en droit. Créée en 1898, elle est considérée comme l'une des universités les plus prestigieuses du monde germanophone sur le plan des écoles de commerce, d'économie et de gestion. Elle offre plusieurs programmes, du bachelor au doctorat.

Distinctions

Sport

Évêché

Panorama

Panorama du centre ville en direction du Nord
Panorama du centre ville en direction du Lac de Constance

Personnalités

Références

  1. a et b Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 23 septembre 2010
  2. a, b et c Bilan de la population résidante permanente (total) selon les districts et les communes, en 2009 sur Office fédéral de la Statistique. Consulté le 1er septembre 2010

Liens externes

Sur les autres projets Wikimedia :



Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Saint-Gall de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Saint-gall — Pour les articles homonymes, voir Saint Gall (homonymie). Saint Gall Sankt Gallen …   Wikipédia en Français

  • SAINT GALL — SAINT GALL, canton and its capital city in N.E. Switzerland. The first document mentioning Jews in St. Gall is dated in 1268; in 1292 two houses in the town were inhabited by Jews. On Feb. 23, 1349, during the black death , the Jewish inhabitants …   Encyclopedia of Judaism

  • Saint Gall — • A Swiss bishopric directly subject to the Holy See. It includes the Canton of St. Gall and, as a temporary arrangement, the two half cantons of Appenzell Outer Rhodes and Appenzell Inner Rhodes Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006 …   Catholic encyclopedia

  • Saint-Gall — (en all. Sankt Gallen) v. de Suisse; 75 850 hab.; ch. l. du cant. du m. nom (2 014 km²; 401 200 hab.), limitrophe de l Autriche et du Liechtenstein. Centre industriel. L abbaye rayonna du VIIIe au XIIe s. Elle fut au un centre de la Contre… …   Encyclopédie Universelle

  • Saint Gall — Infobox Saint name=Saint Gall birth date=550 death date=646 feast day=16 October venerated in= imagesize=350px caption=Saint Gall birth place=Ireland death place=Arbon titles= beatified date= beatified place= beatified by= canonized date=… …   Wikipedia

  • Saint Gall — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Pour les articles homonymes, voir Gall et Saint Gall. Saint Gall peut désigner plusieurs saints des Églises chrétiennes Gal Ier de Clermont (° vers 4 …   Wikipédia en Français

  • Saint-Gall — Sp Sánkt Gãlenas Ap Saint Gall prancūziškai Ap Sankt Gallen vokiškai L mst. ir kantonas, Šveicarija …   Pasaulio vietovardžiai. Internetinė duomenų bazė

  • Saint Gall — or German Sankt Gallen geographical name 1. canton NE Switzerland area 778 square miles (2015 square kilometers), population 416,578 2. commune, its capital population 73,889 …   New Collegiate Dictionary

  • Saint-Gall — VER Sankt Gallen …   Enciclopedia Universal

  • saint-gall — (sin gal) s. m. Sorte de poire …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.