Sacre-Cœur


Sacre-Cœur

Sacré-Cœur

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sacré-Cœur (homonymie).
Catholicisme
Religions sœurs (branches)
Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme
Spécificités
Église catholique romaine · Histoire de l'Église catholique romaine
Spécificités
Théologie catholique
Docteurs de l'Église · Magistère de l'Église · Théologie morale · Vocabulaire catholique
Clergé
Pape · Cardinal · Archevêque · Évêque · Prêtre · Diacre · Moines et moniales
Histoire
Droit canonique
Débats contemporains
Catholicisme libéral · Catholicisme en France · Crise moderniste · Catholiques réformateurs · Catholicisme traditionaliste
Dialogue inter-religieux
Relations avec les autres religions · Relations avec les autres Églises · Hérésie
Voir aussi
  • Catégories : Catholicisme · Courant religieux catholique · Dévotions catholiques
  • Portails : Christianisme · Catholicisme
 Cette boîte : voir â€¢ disc. â€¢ mod. 


Sacré-Cœur.

Le Sacré-Cœur est une dévotion au Cœur de Jésus-Christ, en tant que symbole de l'amour divin par lequel le fils de Dieu a pris la nature humaine et a donné sa vie pour les hommes[1]. Cette dévotion est particulièrement présente au sein de l'Église catholique romaine mais aussi, quoi qu'à moindre échelle, dans l'Église anglicane et dans certaines Églises luthériennes. Elle met l'accent sur les concepts d'amour et d'adoration voués au Christ. La solennité du Sacré-Coeur a été instituée par Clément XIII en 1765 et étendue à toute l'Église catholique romaine en 1856. L'extension de cette dévotion dans l'Église catholique romaine à partir du 17e siècle provient d'une religieuse visitandine catholique, Marguerite-Marie Alacoque, qui a affirmé l'avoir reçue du Christ lors de différentes apparitions entre 1673 et 1675[2].

La tradition catholique a toujours associé le Sacré-Cœur avec les Actes de Réparation dédiés au Christ. Dans son encyclique Miserentissimus Redemptor, Pie XI a indiqué : « l'esprit d'expiation ou de réparation a toujours tenu le premier et principal rôle dans le culte rendu au Sacré-Cœur de Jésus Â». La Dévotion au Sacré-Cœur est parfois pratiquée au sein des Églises orthodoxes, où elle reste un point de controverse, car perçue comme étant un exemple de latinisation liturgique.

Le Sacré-Cœur est souvent représenté, dans l'art chrétien, sous la forme d'un cœur enflammé brillant d'une lumière divine, saignant car ayant été percé par la lance du soldat romain Longinus, entouré d'une couronne d'épines et surmonté d'une petite croix. Parfois, le cœur est centré sur le corps du Christ, avec ses mains transpercées dirigées vers lui, comme s'il allait l'offrir à la personne qui se tient devant lui. Les blessures et la couronne d'épines font allusion aux conditions de la mort de Jésus-Christ, alors que le feu symbolise le pouvoir transformateur de l'amour.

Sommaire

Histoire

Origines

La tradition du Sacré-Cœur trouve son origine avec l'apôtre saint Jean, qui a reposé sa tête le cœur de Jésus durant la Cène (Evangile selon st Jean 13,23) et a vu le Cœur transpercé de Jésus lors de la Passion (Evangile selon st Jean 19,34-37). Par la suite, de nombreux saints ont parlé du Cœur du Christ, tels sainte Catherine de Sienne, sainte Gertrude de Helfta, saint François de Sales...

XVIIe siècle

Pendant les premiers siècles du christianisme, le cœur du Christ ne symbolisait pas tant l'organe de l'affectivité et des émotions [réf. nécessaire], comme il le fait aujourd'hui, que le siège de toute activité mentale de façon indifférenciée.

Au 17e siècle, saint Jean Eudes (1601-1680) mit en place les éléments d'un culte du cœur de la Vierge Marie, puis de celui de Jésus.

L'Église catholique se considéra confortée dans l'instauration de ce culte à la suite des apparitions que Marguerite-Marie Alacoque (plus tard proclamée sainte) a eu de Jésus dès 1673 à Paray-le-Monial. Saint Claude La Colombière a aidé sainte Marguerite-Marie Alacoque à répandre ce culte du Sacré-Cœur.

XVIIIe siècle

Sœur Anne-Madeleine Rémusat (1696-1730) fut une propagatrice de la dévotion au Sacré-Cœur. Pour arrêter la peste à Marseille, Mgr Belsunce, sous l'inspiration de cette religieuse, plaça la ville de Marseille et son diocèse sous la protection du Sacré-Cœur, lors d'une messe célébrée le 1er novembre 1720.

Pie IX

En 1856, le Pape Pie IX étend la fête du Sacré-Cœur à l'Église universelle. Trois encycliques confirment l'attachement de l'Église à cette dévotion : Annum Sacrum (Léon XIII - 1899), Miserentissimus Redemptor (Pie XI - 1928) et Haurietis Aquas (Pie XII - 1956).

Ces circonstances peuvent être comparées à celles qui ont présidé à la proclamation par l'Eglise catholique de la Fête-Dieu, proposé par Sainte Julienne de Cornillon. De même, le Dimanche de la divine Miséricorde fait suite au message de Faustine Kowalska. Ces trois fêtes ont été instituées dans le calendrier liturgique suite à des faits mystiques sur lesquels l'Église catholique romaine a posé un avis favorable.

Dévotion et adoration

Dans sa bulle pontificale Auctorem Fidei, le pape Pie VI loua la dévotion au Sacré-Cœur. Finalement, le pape Léon XIII consacra, par son encyclique Annum Sacrum (le 25 Mai 1899), chaque être humain au Sacré-Cœur. L'idée de cet acte, que Léon XIII surnomma "le grand acte" de son pontificat, lui avait été soumise par une religieuse du Bon-Pasteur d'Oporto (Portugal), qui prétendait l'avoir surnaturellement reçue du Christ lui-même. Depuis le milieu du XIXe siècle, des groupes, des congrégations et même des États se sont consacrés au Sacré-Cœur. En 1873, sur pétition du président Gabriel García Moreno, l'Équateur fut le premier pays du monde ainsi consacré, accomplissant enfin ce que Dieu avait demandé à Marie-Madeleine un peu moins de deux mille ans auparavant, selon la vulgate chrétienne. Les familles catholiques se sont appliquées à l'« intronisation du Sacré-Cœur Â» dans leurs maisons et dans leurs pays.

Solennité

Le mois de juin lui est consacré, mois pendant lequel la solennité du Sacré-Cœur est célébrée dans toute l'Église catholique romaine depuis 1856. Cette solennité est célébrée 19 jours après le dimanche de Pentecôte, soit un vendredi (le 11 juin en 2010).

Saints et saintes liés au culte du Sacré-Cœur de Jésus

Marie du Divin-Cœur (1863-1899)

Congrégations dévolues au culte du Sacré-Cœur de Jésus

Représentations religieuses et populaires du Sacré-Cœur

Médailles et images religieuses

Culture populaire

Lieux de culte célèbres dédiés au Sacré-Cœur

Bibliographie

  • Edouard Glotin, La Bible du Coeur de Jésus, Ed Presses de la renaissance, juin 2007, ISBN : 978-2-7509-0306-0
  • Jean Ladame, Marguerite-Marie, La sainte de Paray, Ed Resiac, 1994, ISBN 2-85268-118-8
  • Jean Ladame, Les faits mystiques de Paray, Ed Resiac, 1991, ISBN 2-85268-215-X
  • Pie XII, Encyclique Culte et dévotion au Sacré-Coeur (Haurietis aquas in Gaudio), 1956, Ed. Pierre Téqui

Notes et références

  1. ↑ Cf décret Instantibus de la Sacrée Congrégation des Rites paru sous l'approbation de Clément XIII le 6 février, in A. Hamon, Histoire de la Dévotion au Sacré-Cœur, tome II, Paris, Beauchesne, 1925
  2. ↑ Jean Ladame, Marguerite-Marie, La sainte de Paray, Ed Resiac, 1994 ISBN 2-85268-118-8

Liens externes

Commons-logo.svg

  • Portail du catholicisme Portail du catholicisme
Ce document provient de « Sacr%C3%A9-C%C5%93ur ».

Wikimedia Foundation. 2010.

Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Sacre-Cœur de Wikipédia en français (auteurs)

Regardez d'autres dictionnaires:

  • SACRÉ — Tout discours sur la catégorie de sacré pose un problème de méthode, car celle ci se présente d’emblée sous une double face. Pour l’homme de science, elle constitue un concept analytique qu’il applique, avec plus ou moins de bonheur, à l’étude… …   Encyclopédie Universelle

  • Sacré-cœur — Pour les articles homonymes, voir Sacré Cœur (homonymie). Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités …   Wikipédia en Français

  • Sacré Cœur — Pour les articles homonymes, voir Sacré Cœur (homonymie). Catholicisme Religions sœurs (branches) Catholicisme · Orthodoxie · Protestantisme Spécificités …   Wikipédia en Français

  • sacré — sacré, ée (sa kré, krée) part. passé de sacrer. 1°   Qui a reçu le sacre. Charles X sacré à Reims. 2°   Qui est consacré à un emploi spirituel, en parlant des personnes ou des choses. •   Recevez des mains de l Église le dévot habit du grand… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • sacre — 1. (sa kr ) s. m. 1°   Action par laquelle on sacre un roi. •   Le sacre n est qu une cérémonie, mais elle en impose au peuple, VOLT. Hist. Parlem. XXXIV. •   Quoique Philippe n eût encore que sept ans, la cérémonie de son sacre se fit à Reims le …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Sacré-Cœur — [ sakrekɶr ] n. m. sing. • 1863; de 1. sacré et cœur ♦ Liturg. Jésus Christ, dont le cœur, considéré comme organe de son humanité et comme symbole de son amour pour les hommes, est l objet d un culte de l Église catholique. Le culte, la dévotion …   Encyclopédie Universelle

  • Sacré-Cœur — (frz., bzw. Sacre Coeur uä.) steht für: Heiligstes Herz Jesu, Glaubensinhalt der Herz Jesu Verehrung und dessen Gedenktag (dritter Freitag nach Pfingsten) Kirchen mit dem Patrozinium des Mysteriums, siehe Herz Jesu Kirche Klöster mit dem… …   Deutsch Wikipedia

  • sacré — sacré, e adj. Renforce le mépris : Sacré menteur ! Sacré farceur ! La contrariété : Une sacrée invention. L admiration : Un sacré pot. / Jurons : Sacré nom de Dieu ! Sacré bordel de merde ! …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Sacre — bezeichnet: das französische Wort für die Zerenomie der Krönung eine Ballettmusik von Igor Strawinskys, siehe Le sacre du printemps Sacré ist der Familienname folgender Personen: Hendrik Sacré (1873–1949), niederländischer Offizier und… …   Deutsch Wikipedia

  • sacré — Sacré, [sacr]ée. part. Les choses sacrées, les vases sacrez. Il est aussi adjectif, & il se dit des choses ausquelles on doit une veneration particuliere. Il est opposé à prophane. Les biens de l Eglise sont sacrez, il n y faut pas toucher. le… …   Dictionnaire de l'Académie française


Share the article and excerpts

Direct link
… Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.